Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Histoire
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Histoire

Roland Michener

Le très honorable Roland Michener (1967-1974)

Crédit photo: © Collection de la Couronne, Division des résidences officielles, Commission de la capitale nationaleRoland Michener est nommé gouverneur général l'année du 100e anniversaire de la Confédération canadienne. M. et Mme Michener ont à peine entrepris leur mandat que débute la longue série des visites de dignitaires. On est en 1967 et Rideau Hall est rarement vide -- 53 chefs d'État arrivent pour célébrer le Centenaire et visiter Expo '67 à Montréal.

Le 1er juillet 1967, naît l'Ordre du Canada et le gouverneur général Michener préside en novembre de la même année la première cérémonie de remise des médailles. En 1972, l'Ordre du mérite militaire et la Médaille de bravoure sont institués, et en 1973 Sa Majesté la reine Elizabeth II présente le Collier royal de Victoria au gouverneur général, l'un des deux seuls Canadiens à qui ait été conféré cet honneur (l'autre étant l'ancien gouverneur général Vincent Massey, en 1960).

M. Michener est un fervent sportif et athlète qui s'adonne chaque jour à des exercices -- on pouvait le voir chaque matin faire du jogging. Son encouragement à faire des exercices quotidiens a eu un effet durable sur le bien-être physique de nombreux Canadiens. Nombre de gens se souviennent encore de son appui au Programme Participaction -- une campagne destinée à accroître la bonne forme physique de tous les Canadiens. Il encourage aussi le sport en instituant le Trophée Roland Michener pour le championnats de hockey mineur « AAA » en Ontario, ainsi qu'une récompense pour le championnat de pêche sportive appelée le Trophée Michener du thon.

M. Michener est une grande source de motivation pour les jeunes Canadiens, qu'il encourage à façonner l'avenir extraordinaire du Canada en développant leur plein potentiel. Il croit que son rôle de gouverneur général le place dans une position sans équivalent pour inspirer les Canadiens en applaudissant à leurs meilleures réalisations. Son appui à l'excellence s'étend aussi au journalisme, avec la création, en 1970, des Prix Michener du journalisme.

Durant leur séjour à Rideau Hall, Roland Michener et son épouse Norah allègent le protocole de plusieurs façons -- l'exemple le plus connu est l'abandon de la révérence. Ils forment un gracieux couple vice-royal et la Résidence du gouverneur général devient durant leur mandat un centre de la vie sociale. En 1972, ils rétablissent à Rideau Hall le lever du Nouvel An du gouverneur général, auparavant tenu dans la Chambre du Sénat. M. et Mme Michener se rendent fréquemment à l'étranger et ils instituent également des rencontres périodiques avec les lieutenants-gouverneurs provinciaux, qui ont commencé en 1973.

La vie avant et après Rideau Hall

Roland Michener fréquente l'Université de l'Alberta pour ses études de premier cycle, puis il obtient des diplômes universitaires supérieurs à Oxford, à la faveur d'une bourse Rhodes. À Oxford, il rencontre Lester B. Pearson -- les deux hommes allaient devenir des amis de toujours. Il exerce le droit à Toronto tout en siégeant au Conseil exécutif de l'Ontario, et il devient le secrétaire général de la Fondation Rhodes.

Il épouse Norah Willis le 26 février 1927 à l'église anglicane St. Mary Magdalen de Toronto, et le couple aura trois filles. Malheureusement, l'une d'elles, Wendy, décède à l'âge de 33 ans, le 1er janvier 1969, durant le mandat du couple Michener.

Pour sa thèse sur le philosophe français Jacques Maritain, Mme Michener obtient un doctorat de l'Université de Toronto en 1953. De 1957 à 1962, M. Michener est président de la Chambre des communes, puis haut-commissaire du Canada en Inde et premier ambassadeur du Canada au Népal, de 1964 à 1967.

Après le mandat de M. Michener comme gouverneur général, le couple déménage à Toronto, où M. Michener occupera la charge de chancelier de l'Université Queen's jusqu'en 1980 tout en restant actif dans les affaires partout au Canada.

Durant ses dernières années, une montagne de l'Alberta a été baptisée en son honneur et, encore plein d'énergie à l'âge de 80 ans, il grimpera jusqu'à son sommet pour marquer la cérémonie de baptême. Après son décès à l'âge de 91 ans, ses cendres seront inhumées aux côtés de son épouse à l'église anglicane St. Bartholomew d'Ottawa, de l'autre côté même de Rideau Hall.