Mary May Simon

L'utilisation du contenu du Registre public est réservée à des fins de recherche uniquement. Les emblèmes héraldiques du Registre ne peuvent être reproduits sous aucune forme ou par quelque procédé que ce soit sans l'autorisation écrite de l'Autorité héraldique du Canada et/ou du récipiendaire.

Ottawa, Ontario
Concession d’armoiries et de supports, avec brisures à Richard John Simon, à Carole Nancy Simon et à Louis George Simon
Le 15 août 2022
Vol. VIII, p. 1

Armoiries de Mary May Simon
Armoiries de Mary May Simon
Armoiries brisées de Richard John Simon, enfant de Mary May Simon Armoiries brisées de Carole Nancy Simon, enfant de Mary May Simon Armoiries brisées de Louis George Simon, enfant de Mary May Simon
 
Armoiries de Mary May Simon

Armoiries de Mary May Simon

Blason

D’argent à un anneau d’azur, à la fasce nouée brochante du même chargée de la couronne royale d’argent;

Symbolisme

Le blanc et le bleu représentent la neige et le ciel du Nord canadien, où Son Excellence a grandi. Couleur de pureté et de clarté, le blanc incarne les principes qui ont guidé sa vie et sa carrière, tandis que le bleu, symbole d’infini et d’espoir, exprime ses souhaits à l’égard du processus de vérité et de réconciliation au Canada. La bande horizontale illustre la carrière de pionnière de Son Excellence en matière d’affaires inuites et circumpolaires. Le disque et le cercle qui en émane traduisent son désir de voir les peuples autochtones et l’ensemble de la population canadienne unis par une relation respectueuse et dynamique. La couronne royale annonce le service de Son Excellence à titre de gouverneure générale et de représentante de la souveraine.

La forme de l’écu est celle de l’amauti dont se vêtissent les femmes inuites pour porter leurs enfants dans le dos. Témoin des origines inuites de Son Excellence, il rappelle le rôle central des femmes et des mères inuites dans la survie et le bien-être de la collectivité autant que dans la transmission de la culture.

Cimier

Blason

Un harfang des neiges posé de front essorant, environné des bois d’un caribou, le tout au naturel;

Symbolisme

Indigène à toutes les régions arctiques du monde, le harfang des neiges, reconnu pour son adaptabilité et son agilité, fait écho à l’enfance de Son Excellence bercée par deux cultures – inuite et occidentale – ainsi qu’à ses habiletés diplomatiques. Les bois évoquent le caribou, qui occupe une place primordiale dans la culture et l’histoire des Inuits et de nombreux peuples autochtones au Canada. Ils offrent le symbole de la collaboration, du respect pour la nature et de la symbiose entre les humains et la nature.

Supports

Blason

Deux renards arctiques au naturel colletés chacun d’un collier d’où pend un tourteau, le tout d’azur, celui à dextre chargé d’une fleur d’oxyrie de sorrel, celui à senestre chargé d’une quintefeuille, le tout d’argent, chaque renard tenant un kakivak et soutenu d’un mont rocailleux parsemé de plants de bleuets et de fleurs de linaigrette, le tout au naturel;

Symbolisme

Le renard arctique, renommé pour son endurance et ses longues migrations, incarne les voyages de Son Excellence et ses réalisations en tant que diplomate et militante pour les affaires circumpolaires. Le kakivak, un type de harpon, rend hommage à sa grand-mère inuite et à toutes les femmes de sa famille qui lui en ont enseigné le maniement en même temps que bien d’autres valeurs et compétences inuites traditionnelles. L’oxyrie de sorrel est une plante rustique qui se trouve en abondance au Nunavik, la région du nord du Québec d’où Son Excellence est originaire. La fleur de fraisier est l’emblème du clan Fraser, ici en l’honneur de son mari Whit Grant Fraser. Le champ de bleuets évoque un des passe-temps préférés de Son Excellence, la cueillette des bleuets, activité apaisante qui évoque pour elle les notions de croissance et de renouvellement, et qui lui apporte de l’optimisme pour l’avenir. La linaigrette est une autre plante nordique; elle est fréquemment utilisée pour fabriquer la mèche du qulliq, lampe inuite traditionnelle qui est un symbole de survie et de communauté.

Devise

Blason

ᐊᔪᐃᓐᓇᑕ • AJUINNATA;

Symbolisme

Ce dicton en inuktitut, inscrit en écriture syllabique au-dessus du cimier et en alphabet latin sous l’écu, signifie « Persévérons ». Il synthétise l’idéal qui a guidé Son Excellence sa vie durant, ainsi que ses espoirs à l’égard des efforts de vérité et de réconciliation au Canada.

Armoiries brisées de Richard John Simon, enfant de Mary May Simon

Armoiries brisées de Richard John Simon, enfant de Mary May Simon

Blason

Les armes de Mary May Simon brisées d’un lambel à trois pendants d’or du vivant de sa mère; Cette personne héritera ultimement des armoiries;

Symbolisme

Le symbolisme de cet emblème est compris dans un ou plusieurs éléments de ce dossier.

Armoiries brisées de Carole Nancy Simon, enfant de Mary May Simon

Armoiries brisées de Carole Nancy Simon, enfant de Mary May Simon

Blason

Les armes de Mary May Simon encloses dans une bordure d’azur;

Symbolisme

Le symbolisme de cet emblème est compris dans un ou plusieurs éléments de ce dossier.

Armoiries brisées de Louis George Simon, enfant de Mary May Simon

Armoiries brisées de Louis George Simon, enfant de Mary May Simon

Blason

Les armes de Mary May Simon encloses dans une bordure componée d’azur et d’argent;

Symbolisme

Le symbolisme de cet emblème est compris dans un ou plusieurs éléments de ce dossier.

 

Historique

Renseignements / Gazette du Canada

L'annonce des lettres patentes a été publiée en date du 29 octobre 2022 dans le volume 156, page 5123 de la Gazette du Canada.

Lettres patentes concédant des emblèmes héraldiques à Mary May Simon

Informations additionnelles

Créateur(s)

Concept original de Samy Khalid, héraut d’armes du Canada, assisté par les hérauts de l’Autorité héraldique du Canada.

Artiste-peintre

Cathy Bursey-Sabourin

Calligraphe

Doris Wionzek

Type de récipiendaire

Individuel

Statut spécial

Gouverneur général