Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

Discussion sur la célébration de notre diversité et la préservation de notre patrimoine (Chine)

Guiyang (Chine), le mercredi 12 juillet 2017

 

Je suis ravi de me trouver ici à Guiyang pour participer à cette discussion et projection de films sur la célébration de notre diversité et la préservation de notre patrimoine. 

J’ai trouvé intéressant d’apprendre que dans votre province, le Guizhou, plus du tiers de la population dit appartenir à un groupe ethnique minoritaire et que votre province présente une impressionnante diversité ethnique.

Le Canada lui‑même incarne la diversité.

La population de notre pays compte plus de 200 origines ethniques et parle plus de 200 langues, dont environ 65 langues autochtones distinctes et particulières.

Le Canada compte aussi la plus forte proportion d’habitants nés à l’étranger (20,6 %) de tous les pays du G7.

Cette diversité est un aspect dont nous pouvons être fiers. J’ai pu apprécier les contributions de nombreux Canadiens — dont certains sont venus de Chine — qui nous aident à rendre notre pays toujours plus averti et bienveillant.

Bien sûr, comme vous le savez, la diversité ne garantit pas l’inclusion. Que ce soit pour les réfugiés, les peuples autochtones, les femmes ou les familles ou les jeunes, rien n’est acquis.

Sur ce point, nous ne pouvons pas nous permettre de relâcher nos efforts.

Voilà pourquoi il est si important de partager nos expériences artistiques, nos films et nos histoires.

Ils nous ouvrent une fenêtre sur nos les réalités de nos différentes collectivités.

Prenons, par exemple, les Premières Nations, les Inuits et les Métis du Canada. Ils ont des perspectives uniques et importantes à nous offrir, tout comme les groupes ethniques minoritaires ici à Guizhou et en Chine. Je suis ravi de constater que nous allons présenter leurs histoires ici même.

Je tiens aussi à remercier tous ceux qui en Chine et au Canada font la promotion du cinéma comme mode d’expression et de renforcement des cultures. Deux organisations qui sont représentées ici aujourd’hui — From Our Eyes, d’ici en Chine, et Wapikoni mobile, du  Canada — utilisent des méthodes similaires pour offrir directement aux collectivités l’équipement et la formation nécessaires.

En fait, je suis enchanté que Mme Manon Barbeau, cofondatrice de Wapikoni mobile, ait accepté de m’accompagner en tant que déléguée dans le cadre de cette visite. Elle est ici pour nous parler de son expérience considérable pour ce qui est de s’impliquer et de travailler avec les collectivités autochtones.

Il est formidable de pouvoir faire découvrir ces films, à la fois ici entre nous et dans nos pays respectifs. Ce sont de tels échanges culturels qui favorisent la compréhension, la coopération et l’apprentissage. J’espère aussi qu’à l’avenir, d’autres échanges du genre pourront se faire dans les domaines de l’architecture, du développement communautaire et des arts autochtones.

Le Canada et la Chine collaborent dans les secteurs du commerce, de la recherche et de l’éducation et dans beaucoup d’autres domaines. Il est merveilleux de voir que nous pouvons aussi échanger sur notre patrimoine, notre histoire et nos traditions, ainsi que sur notre diversité.

Ce sont de tels échanges qui rendent nos relations si privilégiées.

Je me réjouis à la perspective de participer à la discussion d’aujourd’hui et je vous remercie tous de contribuer au succès de nos partenariats.