Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

Réception en l’honneur de ceux qui ont contribué au projet de monument commémoratif de la cote 70

Rideau Hall,  le jeudi 31 août 2017

 

SOUS RÉSERVE DE MODIFICATIONS

J’aimerais prendre un instant pour souligner que nous sommes maintenant réunis sur le territoire traditionnel du peuple algonquin.

Bienvenue à Rideau Hall pour cette célébration du projet de monument commémoratif de la cote 70, qui a été officiellement inauguré la semaine dernière en France.

Il s’agit aussi d’une célébration de chacun d’entre vous et de tout votre travail pour faire de ce rêve une réalité.

Vous avez donné de votre temps et de vos talents comme bénévoles.

Vous avez appuyé sans réserve ce projet de monument à l’aide de vos dons.

Vous avez aidé à créer et à maintenir l’élan nécessaire pour ce projet de sa conception à sa construction.

Vos efforts sont importants et comptent pour beaucoup.

Cela a été pour moi un noble privilège de me retrouver à Loos-en-Gohelle en avril, où j’ai pu inaugurer le mémorial de la cote 70. J’ai pu alors constater le progrès qui avait été réalisé dans le projet du monument, qui se profilait déjà fièrement vers le ciel pendant que les travaux se poursuivaient sur le terrain. C’est très impressionnant.

Je pouvais alors déjà voir que le site deviendrait un magnifique lieu paisible de réflexion et de souvenir.

Aujourd’hui, le site est ouvert au public et il permettra de relater l’histoire de la cote 70, qui fait partie de l’histoire de notre pays.

Nous ne devons jamais oublier ce qui s’est passé là‑bas il y a cent ans.

À l’époque, la guerre ne se déroulait pas trop bien pour le Canada et les forces alliées.

Puis arrive alors le Corps canadien, commandé par le lieutenant-général Arthur Currie. Son objectif consistait à s’emparer de ce terrain surélevé, appelé la cote 70, pour atténuer la pression sur les forces alliées à Passchendaele.

C’était une mission simple, mais en même temps vraiment très difficile.

Mais grâce à leur bravoure, à leur détermination et à leur persévérance, les soldats canadiens ont réussi l’exploit.

Ils se sont emparés du site et ont pu maintenir leurs positions en résistant à plus de 21 contre‑attaques en trois jours.

Au bout du compte, plus de 9 000 Canadiens ont été tués ou blessés. Un terrible prix à payer pour cette importante victoire.

Chaque victime de la guerre est pour nous un être cher de moins dans nos vies. Un esprit de moins pour imaginer un meilleur avenir pour notre pays. Une paire de mains de moins pour bâtir des collectivités plus fortes. Une voix de moins pour exprimer et porter des idées.

Nous avons la responsabilité de préserver leur mémoire et le souvenir de leur sacrifice.

Certains d’entre vous ici présents ont des liens personnels rattachés à cette bataille. Des membres de vos familles ont combattu et se sont sacrifiés pour notre pays à la cote 70.

Vous êtes les mieux placés pour comprendre l’importance de nos obligations. C’est une responsabilité que vous avez tous accepté d’assumer.

Chacun d’entre vous, à votre propre manière, a contribué à faire de la bataille de la cote 70 un fondement permanent de l’histoire de notre nation. Cette importante bataille commence maintenant à être de mieux en mieux connue, en grande partie grâce à vos efforts résolus.

Ce  faisant, vous honorez la mémoire de ceux qui ne sont jamais revenus à la maison et vous honorez notre pays.

En tant que gouverneur général et commandant en chef du Canada, et président d’honneur du projet commémoratif de la cote 70, je vous remercie de votre rôle dans la préservation du souvenir de notre passé.