Le léopard vice-royal
  1. Le gouverneur général du Canada
  2. Son Excellence le très honorable David Johnston
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

Cérémonie d’investiture de l’Ordre du Canada

Rideau Hall, le vendredi 12 mai 2017

 

J’aimerais commencer en signalant que la rencontre d’aujourd’hui a lieu sur le territoire traditionnel des peuples algonquins.

Bienvenue à tous et à toutes à Rideau Hall!

Vous avez peut‑être remarqué cette mélodie intense, rythmée, à la fois moderne et classique qui jouait au moment de votre entrée.

Mais ne vous étonnez pas si vous ne pouvez pas la reconnaître : elle vient d’être jouée en première mondiale, ici même!

Pour célébrer le 50e anniversaire de l’Ordre du Canada, la Chancellerie des distinctions honorifiques a commandé une pièce musicale originale.

Elle s’intitule, de façon tout à fait appropriée, la « Marche des récipiendaires ».

Cette pièce processionnelle — qui sera jouée lors de toutes les cérémonies d’investiture de l’Ordre du Canada à partir de maintenant — a été composée par un jeune et talentueux musicien de la Musique centrale des Forces armées canadiennes, l’adjudant Simon Paré. 

L’adjudant Paré a consacré bénévolement de longues heures à la réalisation de ce projet. Sa créativité et son dévouement se reflètent dans chaque note.

Et il n’était pas seul dans cette entreprise. Il a été encadré par le compositeur François Dompierre, membre de l’Ordre du Canada, qui l’a aidé à trouver la juste note spécialement pour vous, nos récipiendaires.

Nous sommes d’ailleurs ravis de compter l’adjudant Paré parmi nous aujourd’hui.

J’aimerais vous remercier d’avoir composé la bande sonore pour l’Ordre du Canada, et d’avoir créé ce morceau inspirant qui trouvera sa place dans l’histoire de la musique canadienne.

La « Marche des récipiendaires » célèbre ceux qui ont travaillé sans relâche à édifier un meilleur Canada, ceux qui ont été honorés à titre de compagnons, d’officiers et de membres de l’Ordre du Canada.

Des gens comme vous à qui nous rendons hommage aujourd’hui.

Vous venez de différents milieux et domaines d’activité. Les effets de vos réalisations se font sentir partout au Canada et dans le monde.

Et vous avez tous à votre manière contribué à créer des collectivités plus averties, plus justes, plus bienveillantes et plus progressistes.

Vous avez aussi incarné la devise de l’Ordre du Canada : « Ils désirent une patrie meilleure.   »

Vous avez démontré votre désir et votre passion en faveur d’un Canada toujours meilleur tout au long de vos vies. Vos réalisations sont très éloquentes.

Mais aujourd’hui n’est pas seulement l’occasion de jeter un regard sur vos réalisations passées. Aujourd’hui, c’est aussi l’occasion de jeter un regard sur l’avenir, d’imaginer les possibilités qui s’offrent encore à notre pays.

Cette année, le Canada aura 150 ans! C’est l’occasion de nous poser la question suivante :

Quel genre de pays voulons-nous pour son 200e anniversaire?

Quel héritage laisserons-nous aux générations à venir?

Comment pouvons‑nous nous assurer que le travail assidu, la détermination et l’ingéniosité continueront d’être reconnus et récompensés au Canada?

Nous comptons sur vous pour nous inspirer et nous montrer la voie.

Laissons‑nous donc inspirer par vos réalisations passées et servons‑nous de cet élan pour nous propulser vers l’avenir.

Félicitations pour cette distinction honorifique bien méritée. Portez fièrement votre épinglette. Le Canada est en effet très fier de vous.

Merci.