Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

Cérémonie d'investiture de l'Ordre du Canada

Le 6 mai 2015

Le gouverneur général investit 50 récipiendaires de l’Ordre du Canada

OTTAWA — Son Excellence le très honorable David Johnston, gouverneur général du Canada, présidera une cérémonie d’investiture de l’Ordre du Canada à Rideau Hall, le vendredi 8 mai 2015 à 10 h 30.Le gouverneur général, qui est chancelier et Compagnon principal de l’Ordre, remettra cette distinction à 2 Compagnons, 10 Officiers et 38 Membres.

L’Ordre du Canada a été créé en 1967, année du centenaire du Canada, pour reconnaître des réalisations exceptionnelles, le dévouement remarquable d’une personne envers la communauté ou une contribution extraordinaire à la nation. Depuis sa création, plus de 6 000 personnes de tous les milieux ont été investies de l’Ordre.

L’horaire de la cérémonie, la liste des récipiendaires, leurs citations ainsi qu’une fiche d’information sur l’Ordre du Canada sont joints au présent avis aux médias.

-30-

Les membres des médias qui désirent couvrir cet événement ou obtenir une entrevue avec les récipiendaires sont priés de communiquer avec le Bureau de presse de Rideau Hall et de se présenter à l’entrée Princesse Anne avant 10 h 15, le jour de la cérémonie.

Renseignements aux médias

Marie-Pierre Bélanger
Bureau de presse de Rideau Hall
613-998-9166
marie-pierre.belanger@gg.ca 

Suivez GGDavidJohnston et RideauHall sur Facebook et Twitter.
 

HORAIRE DE LA CÉRÉMONIE

Les membres des médias sont priés d’observer l’horaire suivant :

9 h 45 :

Arrivée des médias à Rideau Hall

10 h 30 :

Début de la cérémonie d’investiture

 

Allocution du gouverneur général

 

Remise des insignes par le gouverneur général
(aux Compagnons d’abord, ensuite aux Officiers et enfin aux Membres)

11 h 45 :

Entrevues avec les récipiendaires

 

LISTE DES RÉCIPIENDAIRES

COMPAGNONS DE L’ORDRE DU CANADA

David Cronenberg, C.C., O.Ont.
Il s’agit d’une promotion au sein de l’Ordre.

Toronto (Ont.)

Richard W. Pound, C.C., O.Q.
Il s’agit d’une promotion au sein de l’Ordre.

Montréal (Qc)

 

OFFICIERS DE L’ORDRE DU CANADA

Marion Bogo, O.C.

Toronto (Ont.)

Philip Branton, O.C.

Saint-Lambert (Qc)

G. Raymond Chang, O.C. (décédé)

Toronto (Ont.)

David F. Denison, O.C.

Toronto (Ont.)

David Goldbloom, O.C.

Toronto (Ont.)

Norman B. Keevil, O.C.

West Vancouver (C.-B.)

Patrick Delamere Lafferty, O.C.

Ottawa (Ont.)

Steve Paikin, O.C., O.Ont.

Toronto (Ont.)

John M. Thompson, O.C.

Toronto (Ont.)

Shirley Marie Tilghman, O.C.

Princeton (New Jersey, É.-U.) et Toronto (Ont.)

 

MEMBRES DE L’ORDRE DU CANADA

Kim Baird, C.M.

Tsawwassen (C.-B.)

David F. Blair, C.M.

Québec (Qc)

Guy Breton, C.M.

Montréal (Qc)

Lisa Brown, C.M., M.S.M.

Toronto (Ont.)

Vickie Cammack, C.M., M.S.M.

Surrey (C.-B.)

Timothy Casgrain, C.M.

Toronto (Ont.)

Jean Chamberlain-Froese, C.M.

Hamilton (Ont.)

George Cope, C.M.

Toronto (Ont.)

Victor Davies, C.M.

Toronto (Ont.)

François Dompierre, C.M., C.Q.

Sutton (Qc)

Terrence Donnelly, C.M., O.Ont.

Toronto (Ont.)

Morton Doran, C.M.

Fairmont Hot Springs (C.-B.)

Allan Etmanski, C.M., M.S.M.

Surrey (C.-B.)

Charles Foran, C.M.

Toronto (Ont.)

Cyril Basil Frank C.M. (décédé)

Calgary (Alb.)

Ross Gaudreault, C.M., O.Q.

Saint-Ferréol-les-Neiges (Qc)

Christiane Germain, C.M., C.Q.

Montréal (Qc)

Jean Giguère, C.M.

Winnipeg (Man.)

L’honorable William C. Graham, C.P., C.M.

Toronto (Ont.)

Dorothy Grant, C.M.

Delta (C.-B.)

Jocelyn Greene, C.M.

St. John’s (T.-N.-L.)

H. Wayne Hambly, C.M., O.P.E.I.

Charlottetown (Î.-P.-É.)

James D. Irving, C.M.

Saint John (N.-B.)

Ronald Jamieson, C.M.

Ohsweken (Ont.)

Sheldon Kennedy, C.M.

Calgary (Alb.)

Ricardo Larrivée, C.M.

Chambly (Qc)

James William Leech, C.M.

Toronto (Ont.)

L’honorable Edward Lumley, C.P., C.M.

Lancaster (Ont.)

Malcolm Bruce McNiven, C.M.

Montréal (Qc)

Diane Morin, C.M.

Charlemagne (Qc)

John R. Porter, C.M., C.Q.

Québec (Qc)

Marcia Hampton Rioux, C.M.

Toronto (Ont.)

Ronald Rosenes, C.M.

Toronto (Ont.)

Donna Eileen Stewart, C.M.

Toronto (Ont.)

Ian Tannock, C.M.

Toronto (Ont.)

Alan Robert Twigg, C.M.

Vancouver (C.-B.)

Norman Willis, C.M.

Ottawa (Ont.)

Catherine Zahn, C.M.

Toronto (Ont.)

 

CITATIONS DES RÉCIPIENDAIRES

COMPAGNONS DE L’ORDRE DU CANADA

David Cronenberg, C.C., O.Ont.
Toronto (Ontario)

David Cronenberg a cimenté sa place parmi les plus grands cinéastes au monde. Il est l’un de nos principaux ambassadeurs cinématographiques et l’un des rares Canadiens qui s’est attiré le respect de l’industrie mondiale du cinéma grâce à la réputation qu’il s’est taillée au Canada. En 2006, il a ajouté le Carrosse d’Or, obtenu au Festival de Cannes, à la liste grandissante des distinctions internationales qui lui ont été conférées, dont les prix du jury raflés à deux des plus prestigieux festivals du film. Néanmoins, il continue d’appuyer inlassablement le cinéma canadien et de confier ses projets internationaux à des équipes de tournage et des acteurs canadiens.

Il s’agit d’une promotion au sein de l’Ordre.

Richard W. Pound, C.C., O.Q.
Montréal (Québec) 

Richard Pound est un champion de l’éthique sportive et un remarquable exemple d’engagement civique. Il est admiré pour sa détermination à poursuivre les idéaux olympiques de l’excellence personnelle et de l’esprit sportif, et il a occupé des postes clés aux échelons national et international. En tant que président fondateur de l’Agence mondiale antidopage, il a collaboré à la création du premier Code mondial antidopage, qui a irrévocablement changé le sport amateur et professionnel. Un avocat éminent et chancelier émérite de l’Université McGill, il consacre aussi son énergie à plusieurs organismes communautaires.

Il s’agit d’une promotion au sein de l’Ordre.

 

OFFICIERS DE L’ORDRE DU CANADA

Marion Bogo, O.C.
Toronto (Ontario)

Marion Bogo a largement influé sur l’enseignement et la pratique du travail social. Une professeure, une érudite et une administratrice à l’Université de Toronto, elle est réputée pour sa vaste expérience dans l’élaboration de programmes de travail social, en particulier les stages pratiques. Elle est aussi une pionnière de la conception de méthodes d’évaluation normalisées, qui sont utilisées par des instructeurs du monde entier pour évaluer la compétence professionnelle. Elle continue d’apporter son expertise aux écoles de travail social partout au Canada et à l’étranger.

Philip Branton, O.C.
Saint-Lambert (Québec) 

Philip Branton est l’un des stratèges les plus influents du pays dans le domaine de la recherche contre le cancer. En tant que directeur de l’Institut du cancer des Instituts de recherche en santé du Canada, il a piloté le regroupement des 30 organismes canadiens de recherche contre le cancer pour créer une seule organisation de planification stratégique. Il a également mis en œuvre des initiatives visant à favoriser la recherche collaborative dans de nouvelles sphères de la recherche oncologique, y compris les banques de tumeurs et les soins palliatifs. Un professeur de biochimie à l’Université McGill, il a rehaussé la compréhension des mécanismes de transformation des cellules normales en cellules malignes, et ce, à l’échelle internationale.

G. Raymond Chang, O.C. (décédé)
Toronto (Ontario) 

Raymond Chang croyait en la possibilité de faire une différence. Après avoir travaillé dans la boulangerie familiale en Jamaïque, il est venu au Canada pour faire ses études postsecondaires et chercher de nouvelles possibilités. Il y a fondé une entreprise de services financiers de premier plan et s’est employé à redonner à son pays d’adoption. Un chancelier émérite de l’Université Ryerson, il était réputé pour son engagement et ses actions philanthropiques dans le domaine de la santé, de l’éducation et de l’entrepreneuriat. Par sa générosité soutenue, il a transformé des vies et des communautés tout entières, au Canada et dans les Caraïbes.

L’insigne décerné à feu M. Raymond Chang sera remis à sa femme Mme Donette Chin-Loy Chang, et à son fils, M. Andrew Chang.

David F. Denison, O.C.
Toronto (Ontario) 

David Denison a misé sur son sens des affaires pour améliorer la sécurité financière des Canadiens. Il a été cadre dans le secteur des services financiers avant de devenir président et chef de la direction de l’Office d’investissement du Régime de pensions du Canada, un poste qui lui a permis d’apporter son expertise à l’ensemble des Canadiens. Il a ainsi transformé la stratégie d’investissement de l’Office et a accru sa présence internationale, consolidant la réputation mondiale du Canada comme un pays au système de revenu de retraite efficace. Il a également été actif auprès de Centraide Toronto et de la Toronto Community Foundation.

David Goldbloom, O.C.
Toronto (Ontario) 

David Goldbloom se passionne pour l’amélioration de la santé mentale au Canada. Un psychiatre praticien, il est professeur à l’Université de Toronto ainsi que le médecin en chef fondateur du Centre de toxicomanie et de santé mentale. En sa capacité actuelle de président de la Commission de la santé mentale du Canada, il a contribué à l’élaboration d’une stratégie nationale sur la santé mentale et à l’évolution de l’opinion publique quant aux enjeux de santé mentale. Il a dispensé des conseils à un large éventail d’organismes culturels dans sa communauté, y compris la Fondation Glenn Gould et le festival de Stratford.

Norman B. Keevil, O.C.
West Vancouver (Colombie-Britannique) 

Pendant plus de 50 ans, Norman a été un dirigeant audacieux et visionnaire de l’industrie minière canadienne. Sous sa gouverne, sa compagnie a acquis une renommée mondiale et a procuré des avantages économiques accrus à l’ensemble des Canadiens. Un porte-parole généreux doté d’un sens civique, il a financé l’éducation et la recherche dans les domaines de la géologie et de la mise en valeur des minéraux et il a financièrement appuyé un éventail de projets de renforcement communautaire. Il est un modèle exemplaire pour les prochaines générations d’entrepreneurs.

Patrick Delamere Lafferty, O.C.
Ottawa (Ontario) 

Patrick Lafferty a consacré de nombreuses années à l’amélioration et à la promotion de l’infrastructure de recherche médicale au Canada. Comptable et consultant en gestion de profession, il a communiqué son savoir-faire à des chercheurs en santé travaillant pour des organisations médicales partout au pays. Il concrétise leurs visions transformatrices en les aidant à concevoir de nouveaux modèles de planification et à attirer du financement vital. Il a notamment joué un rôle instrumental dans la création de l’Institut ontarien de recherche sur le cancer et des Instituts de recherche en santé du Canada.

Steve Paikin, O.C., O.Ont.
Toronto (Ontario) 

Steve Paikin apporte une importante contribution au débat public au Canada. L’un de nos journalistes les plus respectés et influents, il a animé plusieurs émissions d’actualité à TVO au cours des 20 dernières années. Curieux, juste et impartial, il a sondé nos dirigeants et leur a posé des questions difficiles pour aider les Canadiens à mieux comprendre les questions fondamentales de l’heure. Chancelier de l’Université Laurentienne, il est recherché pour ses talents de modérateur. Il a également écrit plusieurs livres, en particulier sur la politique nationale et provinciale.

John M. Thompson, O.C.
Toronto (Ontario)

John Thompson a beaucoup apporté aux secteurs de la technologie de l’information et des affaires. Ancien cadre supérieur au siège social d’IBM, il a joué un rôle de premier plan dans la réorientation de l’entreprise, axée sur les ordinateurs centraux, vers les services aux entreprises et les logiciels. Il a également joué un rôle moteur dans la création de centres spécialisés visant à promouvoir la collaboration entre les chefs de file du milieu universitaire et l’industrie. Plus récemment, il a assuré la présidence du conseil d’administration de la Banque Toronto-Dominion, qui a alors connu une période de croissance importante. Il est également un contributeur important auprès de l’Université Western Ontario et au sein du conseil d’administration de l’Hospital for Sick Children.

Shirley Marie Tilghman, O.C.
Princeton (New Jersey, États-Unis d’Amérique) et Toronto (Ontario) 

Shirley Tilghman est une biologiste moléculaire et une administratrice universitaire de renom. Une professeure et une scientifique, elle a contribué au premier clonage réussi d’un gène mammifère et fait des découvertes importantes dans le domaine du développement embryonnaire. En 2001, elle est devenue présidente de l’Université Princeton et elle a dirigé l’établissement avec distinction pendant plus d’une décennie. Durant son mandat, elle a favorisé l’avancement des dirigeantes dans les établissements postsecondaires en Amérique du Nord. Elle a aussi encadré les présidents de diverses universités canadiennes et été coprésidente du Programme des chaires d’excellence en recherche du Canada.

 

MEMBRES DE L’ORDRE DU CANADA 

Kim Baird, C.M.
Tsawwassen (Colombie-Britannique) 

Kim Baird provoque le changement transformationnel. Elle a été élue chef de la Première Nation de Tsawwassen à l’âge de 29 ans et a rempli six mandats consécutifs. Elle a supervisé la négociation et la mise en œuvre du premier traité urbain en Colombie-Britannique, qui a donné à son peuple la propriété et la gestion de ses terres et ressources. De plus, elle a transmis à la communauté élargie son expertise en matière de politiques, de gouvernance et de développement économique des Premières Nations, et elle siège à plusieurs conseils et comités. Un excellent modèle, elle appuie fermement le développement du leadership chez les jeunes femmes.

David F. Blair, C.M.
Québec (Québec) 

David Blair a ravivé la vitalité du patrimoine de la ville de Québec. Avocat de profession, il a contribué à ériger des ponts entre les communautés linguistiques. Depuis longtemps, il met l’accent sur l’aspect pluraliste de la société québécoise, et il est connu pour son leadership inlassable au sein d’organismes tels que Voice of English-Speaking Quebec, la Fondation des amis du Jeffery Hale et la Literary and Historical Society of Quebec. Il est également chancelier du diocèse anglican de Québec depuis 15 ans et, en tant que secrétaire du Comité du 400anniversaire de Québec, il a joué un rôle important dans la mise en relief de l’histoire de la ville.

Guy Breton, C.M.
Montréal (Québec) 

Guy Breton s’est illustré comme un leader et un homme de vision dans le monde médical et universitaire au Québec. Un médecin spécialiste en radiologie, il a notamment occupé la présidence de l’Association des radiologistes du Québec et contribué à mettre sur pied le programme de dépistage du cancer du sein dans la province. Il a également été un agent de changement à l’Université de Montréal dans le domaine de la radiologie ainsi que dans l’utilisation optimale des ressources humaines et technologiques. Aujourd’hui, en tant que recteur, il contribue à faire rayonner l’institution au plan international, et a, entre autres, signé des accords majeurs avec des universités à travers le monde.

Lisa Brown, C.M., M.S.M.
Toronto (Ontario) 

Lisa Brown est poussée par la conviction que l’expression artistique peut avoir une incidence positive sur les gens ayant des maladies mentales ou des problèmes de toxicomanie. Il y a plus de 28 ans, elle a fondé Workman Arts, un organisme innovateur et unique en son genre qui offre de la formation professionnelle, des lieux de spectacle et des possibilités d’exposition à des artistes ayant des problèmes de santé mentale ou de toxicomanie. Elle a aussi fondé le Rendezvous with Madness Film Festival, l’exposition artistique Being Scene, le Madness and Arts World Festival ainsi que Mad Couture Catwalk pour aider à éliminer les stéréotypes entourant la maladie mentale et mieux faire comprendre le lien entre l’art et la guérison.

Vickie Cammack, C.M., M.S.M.
Surrey (Colombie-Britannique) 

Une porte-parole de la famille et des personnes handicapées, Vickie Cammack change la façon dont nous soutenons nos citoyens les plus vulnérables. Elle est la cofondatrice de PLAN, un institut qui aide les Canadiens à assurer l’avenir financier et social de leurs proches handicapés. Le modèle de PLAN a été repris plus de 30 fois ailleurs dans le monde. Dotée d’une remarquable capacité à trouver des solutions pratiques aux problèmes sociaux, elle est également la directrice fondatrice du Family Support Institute et la créatrice de Tyze Personal Networks. L’initiative Tyze, la prochaine étape dans la prestation de soins, permet aux professionnels de la santé d’utiliser un réseau en ligne sécurisé pour coordonner le soutien avec les patients et leurs familles.

Timothy Casgrain, C.M.
Toronto (Ontario)

Tim Casgrain a contribué à l’enrichissement de communautés partout au Canada. Chef d’entreprise de profession, il a consacré beaucoup de temps à promouvoir la littératie, la recherche en santé, la culture et l’histoire. Il est réputé pour ses capacités à recueillir des fonds et pour son leadership philanthropique, et il a présidé de nombreuses organisations nationales et locales, y compris la Toronto Rehab Foundation et le Panthéon des sports canadiens. Il a d’ailleurs joué un rôle de premier plan dans le rajeunissement du Panthéon et sa réinstallation permanente à Calgary.

Jean Chamberlain-Froese, C.M.
Hamilton (Ontario) 

Jean Chamberlain est déterminée à améliorer la santé maternelle dans les pays en développement. Obstétricienne et professeure agrégée à l’Université McMaster, elle n’hésite pas à promouvoir les approches à l’échelle du système afin de réduire la mortalité associée à la grossesse ou à l’accouchement dans les pays pauvres. À cette fin, elle a fondé Save the Mothers, un organisme situé en Afrique subsaharienne qui administre le premier programme de maîtrise en santé publique au monde axé sur la mortalité maternelle. Sous sa gouverne, le programme a formé des diplômés qui possèdent désormais les connaissances et la formation nécessaires pour opérer des changements dans leurs communautés.

George Cope, C.M.
Toronto (Ontario) 

George Cope amène les Canadiens à parler de santé mentale en milieu organisationnel et social. En tant que président et chef de la direction de BCE et Bell Canada, il a montré comment les entreprises peuvent faire preuve d’une bonne conscience sociale en jouant un rôle de premier plan dans les enjeux sociaux. Son influence, son énergie et sa passion ont servi de forces motrices à la campagne Bell cause pour la cause, qui a changé l’opinion des gens quant à la maladie mentale. Les fonds recueillis grâce à la campagne sont affectés à différentes initiatives essentielles de santé mentale dans les hôpitaux et les établissements de recherche du Canada.

Victor Davies, C.M.
Toronto (Ontario) 

Victor Davies est un fervent supporteur de la communauté canadienne de la musique créative et l’un de nos compositeurs les plus appréciés. Ses compositions ont éveillé l’intérêt pour la musique contemporaine canadienne, et les commandes qu’on lui confie proviennent aussi bien d’organismes artistiques que de profanes. Il a composé des oeuvres variées, tels un opéra rock inspiré de la légende de Beowulf, de la musique pour enfants ou encore un oratorio intitulé Revelation. Son Mennonite Piano Concerto est connu dans le monde entier et fait désormais partie du répertoire classique pour piano. Il s’attache également à défendre les droits juridiques des créateurs canadiens et à transmettre sa connaissance de l’industrie à ses collègues musiciens.

François Dompierre, C.M., C.Q.
Sutton (Québec) 

François Dompierre est un compositeur qui a marqué aussi bien les répertoires classiques que populaires au Québec. Il a créé des œuvres pour orchestre, des chansons qu’on fredonne encore, ainsi que de la musique pour des pièces de théâtre et de nombreux films pour le cinéma et la télévision. Certaines de ses bandes sonores, comme celle du Déclin de l’empire américain, ont marqué l’imaginaire collectif. Il contribue également au rayonnement de la musique en animant une émission à la radio de Radio-Canada et par une série de livres musicaux destinés à l’apprentissage de la musique utilisés dans les écoles du Québec.

Terrence Donnelly, C.M., O.Ont.
Toronto (Ontario) 

Terrence Donnelly améliore la vie des autres grâce à sa générosité d’esprit. Après une carrière prospère comme avocat et homme d’affaires, il est devenu l’un de nos plus grands philanthropes dans le domaine de la santé. Convaincu que le succès offre une occasion inestimable de partager ce qu’on a avec les moins fortunés, il a choisi d’appuyer diverses institutions vouées à la recherche biomédicale et aux sciences de la vie. Il maintient une présence à l’Université de Toronto et à l’Hôpital St. Michael, et il demeure fermement attaché au financement de l’éducation médicale et des soins cliniques.

Morton Doran, C.M.
Fairmont Hot Springs (Colombie-Britannique) 

Morton Doran est une source d’inspiration, en particulier pour les personnes handicapées. Maintenant à la retraite, il a été chirurgien et professeur d’anatomie à l’Université de Calgary, cumulant les réussites tout en composant avec les symptômes complexes du syndrome de la Tourette. Apprécié des étudiants en médecine, il a remporté d’innombrables prix pour son engagement à l’égard de la formation médicale. Il a transposé sa passion pour l’enseignement à ses travaux pour la Fondation canadienne du syndrome de la Tourette en renseignant le public et les professionnels de la santé sur ce trouble.

Allan Etmanski, C.M., M.S.M.
Surrey (Colombie-Britannique)

Un défenseur de la famille et des personnes handicapées, Al Etmanski est un innovateur social qui provoque la transformation. Il est le cofondateur de PLAN, un institut qui aide les Canadiens à assurer l’avenir financier et social de leurs proches handicapés. Le modèle de PLAN a été repris plus de 30 fois ailleurs dans le monde. Excellent collaborateur, M. Etmanski a également joué un rôle clé dans la création du Régime enregistré d’épargne-invalidité du Canada, le premier plan de la sorte au monde. Il a ensuite collaboré à la fondation de Génération de l’innovation sociale, un partenariat visant à repérer et à résoudre les obstacles sociaux et environnementaux les plus sévères au Canada.

Charles Foran, C.M.
Toronto (Ontario) 

L’auteur Charles Foran est réputé pour ses écrits en tous genres. Ses articles et critiques littéraires sont omniprésents dans les médias imprimés canadiens; ses essais font partie d’anthologies et ont été mis au programme d’établissements universitaires; et sa biographie acclamée de Mordecai Richler a été saluée comme le portrait définitif de l’illustre auteur canadien. Un inattaquable défenseur de la liberté d’expression, il a aussi été président de PEN Canada, dont il a assuré la revitalisation.

Cyril Basil Frank, C.M. (décédé)
Calgary (Alberta) 

Cy Frank a fait progresser les services de santé orthopédiques en Alberta. Il est l’un des fondateurs de l’Alberta Bone and Joint Institute et a été le premier directeur de l’Institut de l’appareil locomoteur et de l’arthrite, qui fait partie des Instituts de recherche en santé du Canada. Il est à l’origine des changements apportés en Alberta en ce qui concerne les arthroplasties de la hanche et du genou, qui ont réduit les temps d’attente et la durée des séjours postopératoires en milieu hospitalier. En sa qualité de clinicien-chercheur et de professeur à l’Université de Calgary, il a aussi mis au point des techniques de greffe et de réparation des ligaments du genou, ainsi que des méthodes de prévention de l’arthrose de l’articulation.

L’insigne décerné à feu Dr Cyril Frank sera remis à ses fils, Drs Ryan et Tym Frank. 

Ross Gaudreault, C.M., O.Q.
Saint-Ferréol-les-Neiges (Québec) 

Ross Gaudreault a largement contribué à la renommée du Canada dans le domaine maritime et l’industrie portuaire. Président-directeur général de l’Autorité portuaire de Québec pendant près de 25 ans, il a donné une dimension internationale au Port de Québec, notamment par la modernisation de ses infrastructures et la diversification de ses activités. Il a aussi innové en y développant un terminal de croisières. Il est également devenu le premier Canadien élu par acclamation à la présidence de l’American Association of Port Authorities, qui regroupe les trois Amériques. En outre, il se dévoue bénévolement sans compter auprès de nombreuses organisations communautaires dans sa région.

Christiane Germain, C.M., C.Q.
Montréal (Québec) 

Christiane Germain a empreint le secteur de l’hôtellerie au Canada d’un caractère distinctif. Coprésidente et cofondatrice du Groupe Germain Hospitalité, elle a amené un souffle de renouveau dans l’industrie hôtelière en ouvrant les premiers hôtels-boutiques au Canada. De plus, elle encourage l’économie locale en favorisant les fournisseurs d’ici. Reconnue pour son sens des affaires et de l’innovation, elle siège à plusieurs conseils d’administration dans la communauté des affaires de même qu’au sein de l’industrie touristique, en plus de se consacrer à diverses activités à portée sociale et caritative. 

Jean Giguère, C.M.
Winnipeg (Manitoba) 

Une inlassable bénévole, Jean Giguère accorde une telle importance à l’expression artistique qu’elle a enrichi la vie culturelle de sa ville, de sa province et de sa nation. Ses aptitudes exceptionnelles pour la gouvernance de conseils, la collecte de fonds et l’établissement de partenariats ont assuré la santé et la durabilité de plusieurs organismes artistiques, notamment le Royal Winnipeg Ballet, le Royal Manitoba Theatre Centre et, plus récemment, le Musée canadien de l’histoire. Elle est aussi une figure de proue de la Fête de la culture, une initiative nationale qui vise à faire de la culture une partie intégrante de nos vies quotidiennes.

L’honorable William C. Graham, C.P., C.M.
Toronto (Ontario) 

Bill Graham s’est distingué comme avocat, éducateur et philanthrope. Un avocat plaidant réputé, il s’est joint à la Faculté de droit de l’Université de Toronto, où il a introduit de nouveaux cours en commerce international et droit public. Il a ensuite été élu au Parlement et chargé d’importants portefeuilles du Cabinet en lien avec les affaires étrangères et la défense nationale, puis il est devenu chef de l’opposition. Depuis son départ de la politique, il a appuyé un éventail d’organismes et est l’actuel chancelier du Collège Trinity.

Dorothy Grant, C.M.
Delta (Colombie-Britannique) 

Une artiste haïda, une créatrice de mode et une entrepreneure, Dorothy Grant traite la mode comme un art. Ses créations s’inspirent de son profond attachement à son identité et à sa culture haïda et reflètent l’imagerie et l’ornementation traditionnelles des Premières Nations. Réputée pour avoir fusionné le style de la côte du Nord-Ouest et la haute couture, elle s’est bâti une clientèle internationale. Des musées du monde entier collectionnent ses vêtements.

Jocelyn Greene, C.M.
St. John’s (Terre-Neuve-et-Labrador)

Jocelyn Greene a passé sa vie à aider les autres. Elle a commencé sa carrière de travailleuse sociale pour le programme de traitement en résidence de l’Emmanuel House, à la fin des années 1980, et en est devenue la directrice générale moins de cinq ans plus tard. Avec sa passion et ses conseils, l’organisation est rapidement devenue Stella’s Circle, l’un des plus importants organismes à but non lucratif de la province et un chef de file dans le développement de logements abordables et d’entreprises sociales. Chaque année, sous sa gouverne, les programmes de Stella’s Circle viennent en aide à plus de 800 hommes et femmes qui surmontent d’innombrables difficultés, comme l’incarcération, l’analphabétisme ainsi que des problèmes physiques et mentaux.

H. Wayne Hambly, C.M., O.P.E.I.
Charlottetown (Île-du-Prince-Édouard)

L’influence de Wayne Hambly se fait sentir à la grandeur de l’Île-du-Prince-Édouard. Un pilier des secteurs des affaires et communautaire, il est fortement impliqué comme bénévole. Sa générosité d’esprit, son engagement et ses réseaux de collecte de fonds ont profité à des organismes voués aux services sociaux, à l’éducation, aux soins de santé, à la culture et à l’industrie. Son leadership du Centre des arts de la Confédération a notamment entraîné des améliorations considérables aux immobilisations, a accru la présence du Centre à l’échelle nationale et a renouvelé l’attention accordée à la promotion du patrimoine insulaire au moyen du théâtre et des arts.

James D. Irving, C.M.
Saint John (Nouveau-Brunswick) 

Jim Irving est l’un des chefs d’entreprise et des dirigeants communautaires exceptionnels du Nouveau-Brunswick. Son leadership visionnaire de J. D. Irving, Limited a renforcé l’économie des Maritimes en créant des possibilités d’emplois durables. Il appuie la formation des futurs dirigeants de la province en finançant des programmes en affaires, en environnement et en foresterie à l’Université du Nouveau-Brunswick. Par ses actions philanthropiques, il a également soutenu divers organismes voués aux affaires, à la conservation de la nature, aux soins de santé et à l’éducation.

Ronald Jamieson, C.M.
Ohsweken (Ontario)

Ronald Jamieson a contribué à poser les assises des services bancaires autochtones au Canada. L’un des premiers courtiers autochtones au pays, il a cru nécessaire d’éliminer les barrières à l’entrepreneuriat autochtone et de faciliter l’accès au capital. Après avoir gravi les échelons de BMO, il a créé la division des services bancaires aux Autochtones en vue d’offrir des services financiers, comme des prêts et des hypothèques, dans les collectivités des Premières Nations au Canada. Il a également stimulé les perspectives économiques offertes aux Autochtones et il est l’un des membres fondateurs ainsi que le coprésident du Conseil canadien pour le commerce autochtone.

Sheldon Kennedy, C.M.
Calgary (Alberta) 

Sheldon Kennedy a placé la question de la violence faite aux enfants au cœur de la conscience publique. Un père et un hockeyeur professionnel, il a fait montre d’un immense courage en racontant son histoire et a amassé des fonds au profit d’initiatives de prévention de la violence en traversant le Canada en patins à roues alignées. Il est aussi le cofondateur de Respect Group, un organisme de formation en ligne sur la prévention et a établi des partenariats avec des organisations internationales afin de diffuser son message à l’échelle mondiale. On a récemment nommé en son honneur le nouveau Sheldon Kennedy Child Advocacy Centre de Calgary, le premier centre à utiliser un modèle collaboratif pour faire enquête sur les cas de violence faite aux enfants et les traiter.

Ricardo Larrivée, C.M.
Chambly (Québec) 

Ricardo Larrivée encourage les gens à bien s’alimenter et met la cuisine à la portée de tous. Connu pour ses talents de communicateur et son dynamisme contagieux, il s’est installé dans la cuisine et dans le cœur des Québécois depuis de nombreuses années en tant qu’animateur d’une émission de télévision quotidienne éponyme. De plus, sa quotidienne anglophone Ricardo and Friends, diffusée dans près de 50 pays, procure une vitrine de la cuisine canadienne à travers le monde. Il a également à son actif un magazine culinaire offert en français et en anglais ainsi que des livres de recettes, et son site Internet bilingue est devenu une référence incontournable. En outre, il apporte son appui à diverses causes, dont celle du cancer du sein, et à l’organisme d’implication sociale la Tablée des Chefs.

James William Leech, C.M.
Toronto (Ontario) 

Jim Leech est un modèle de réussite entrepreneuriale et de leadership communautaire. Sa longue carrière l’a amené à diriger le Régime de retraite des enseignantes et des enseignants de l’Ontario, où il a introduit la gestion innovatrice des caisses de retraite. Il a parrainé la réforme des pensions au Canada et est coauteur de The Third Rail: Confronting our Pension Failures, un livre primé sur le financement de la retraite et notre réalité démographique en évolution. Engagé dans sa communauté, il a appuyé des initiatives dans les domaines de l’éducation, des soins de santé et des arts et il a soutenu les Forces armées canadiennes. Il est maintenant le chancelier de l’Université Queen’s.

L’honorable Eward Lumley, C.P., C.M.
Lancaster (Ontario) 

Ed Lumley a démontré un sens aigu des affaires et un véritable intérêt pour le bien collectif, une combinaison rare. Un entrepreneur accompli, il a été maire de Cornwall avant d’être élu au Parlement. Il a occupé des postes clés au sein du cabinet, y compris celui de ministre de l’Industrie et du Commerce, où il a amorcé les discussions en vue de l’accord de libre-échange entre le Canada et les États-Unis et a créé des emplois pour les Canadiens. Depuis qu’il a quitté la vie politique, il continue de redonner autour de lui, en tant que membre du conseil d’administration de plusieurs grandes compagnies canadiennes et chancelier de l’Université de Windsor.

Malcolm Bruce McNiven, C.M.
Montréal (Québec) 

Bruce McNiven se passionne pour la préservation de la culture et du patrimoine de Montréal. Ses actions bénévoles et philanthropiques ont profité à des organismes tels que le Musée des beaux-arts de Montréal, où il a joué un rôle clé dans l’acquisition d’œuvres importantes, et Héritage Montréal, par l’entremise duquel il a contribué à protéger les joyaux architecturaux de la ville. Il a appuyé divers organismes à but non lucratif, souvent en coulisse, y compris la Fondation Drummond et la Fondation Pierre Elliott Trudeau, dont il est l’un des membres fondateurs et un dirigeant de longue date.

Diane Morin, C.M.
Charlemagne (Québec) 

Professeure au département de psychologie et titulaire d’une chaire de recherche à l’Université du Québec à Montréal, Diane Morin contribue à l’amélioration de la qualité de vie des personnes présentant une déficience intellectuelle. Elle a coécrit un ouvrage qui a profondément modifié la compréhension des comportements agressifs associés à la déficience intellectuelle, amenant de nouvelles pratiques d’intervention et un plus grand bien-être des personnes concernées. Elle a aussi développé une échelle sur nos attitudes et croyances, qui est utilisée dans plusieurs pays et qui aide à mieux cibler les actions à poser afin de faire évoluer les mentalités. En outre, plusieurs organisations ont bénéficié de son engagement, dont Olympiques spéciaux Québec.

John R. Porter, C.M., C.Q.
Québec (Québec) 

John R. Porter a fait sa marque comme historien de l’art, muséologue et professeur. Un spécialiste du patrimoine québécois, il s’est particulièrement distingué à la direction du Musée national des beaux-arts du Québec, où on lui doit des expositions de calibre international et des avancées majeures en matière de développement des collections. En parallèle, il a contribué à l’avancement des connaissances sur l’art du Québec en tant que professeur au département d’histoire de l’Université Laval et auteur de plusieurs ouvrages. Mentor et expert, il est aussi très généreux de son temps et préside le conseil de la Fondation du Musée et celui de l’Université

Marcia Hampton Rioux, C.M.
Toronto (Ontario)

Marcia Rioux est déterminée à faire avancer les droits de la personne et l’égalité. Une professeure-chercheuse réputée et directrice de l’Institute for Health Research de l’Université York, elle a établi un nouveau paradigme pour l’étude des droits des personnes handicapées qui, dans une optique interdisciplinaire, met l’accent sur les obstacles physiques et sociaux qui empêchent l’inclusion. De plus, elle a créé le premier programme de cycle supérieur en études critiques sur la situation des personnes handicapées. Elle est un moteur important dans la surveillance des droits des personnes handicapées à l’échelle mondiale et elle accroît les possibilités pour les personnes marginalisées d’affirmer leurs propres droits.

Ronald Rosenes, C.M.
Toronto (Ontario) 

Ronald Rosenes est un farouche défenseur des personnes vivant avec le VIH/sida. Motivé par le diagnostic qu’il a lui-même reçu il y a plus de 30 ans, il a commencé à faire du bénévolat auprès de l’AIDS Committee of Toronto. Depuis, en tant que bénévole, porte-parole et collecteur de fonds pour divers organismes, il a lutté pour l’amélioration des traitements et l’accélération des processus d’homologation des médicaments, et il a contribué à dissiper les préjugés à l’égard des personnes vivant avec le VIH/sida, au pays et à l’étranger. Un activiste passionné et résilient, il a fait la lumière sur des questions comme le vieillissement des patients atteints du VIH et la recherche d’un traitement curatif.

Donna Eileen Stewart, C.M.
Toronto (Ontario) 

Donna Stewart a joué un rôle novateur dans l’établissement des études sur la santé des femmes. Dès ses débuts professionnels comme psychiatre en milieu hospitalier et professeure d’université dans les années 1970, elle a amélioré les soins cliniques de santé physique et mentale dispensés aux femmes. En 1995, elle est devenue la titulaire de la toute première chaire de recherche en santé féminine au monde, au Réseau universitaire en santé et à l’Université de Toronto. Depuis, ses travaux ont influé sur toutes les sphères, de la politique canadienne en matière de sécurité des médicaments à la santé des immigrantes. Une bénévole dévouée, elle a aussi donné du temps et apporté son savoir comme médecin à d’innombrables organismes de santé canadiens et internationaux.

Ian Tannock, C.M.
Toronto (Ontario) 

Ian Tannock a ouvert la voie à d’importantes avancées dans le traitement du cancer. Professeur d’oncologie médicale à l’hôpital Princess Margaret et scientifique chevronné de l’Ontario Cancer Institute, il est une référence influente en pratique clinique. Ses recherches ont démontré l’efficacité de la chimiothérapie dans le traitement des cas de cancer avancé, permettant ainsi d’élaborer de nouveaux agents chimiques et d’améliorer les taux de survie partout en Amérique du Nord. Il est aussi reconnu pour l’importance qu’il accorde à l’évaluation de la qualité de vie comme indicateur dans le traitement du cancer et pour son dévouement auprès de ses collègues subalternes.

Alan Robert Twigg, C.M.
Vancouver (Colombie-Britannique) 

Alan Twigg aurait influencé l’histoire de la quasi-totalité des auteurs de la Colombie-Britannique. En plus d’avoir écrit 17 livres, il a créé une base de données publique pour plus de 10 000 auteurs de la côte Ouest; huit nouveaux prix littéraires; un site de nouvelles quotidiennes pour l’industrie du livre de la Colombie-Britannique; et, surtout, BC BookWorld. Fondé en 1987, ce journal trimestriel est considéré comme le plus important média de production littéraire sur la côte Ouest. Compte tenu de ses travaux additionnels d’historien, de critique, d’érudit, de cinéaste et d’administrateur de bibliothèque, son œuvre est un hommage à la vitalité de la littérature de la Colombie-Britannique. 

Norman Willis, C.M.
Ottawa (Ontario) 

La contribution de Norman Willis à la science vétérinaire a permis de mieux protéger la santé animale et humaine au Canada. Il a occupé des postes supérieurs à Agriculture et Agroalimentaire Canada ainsi qu’à l’Agence canadienne d’inspection des aliments, où il a orienté la politique nationale sur la santé animale et conduit les négociations internationales sur le commerce. Il a dirigé la conception d’un laboratoire de bioconfinement à sécurité maximale consacré à la santé animale et humaine. Situé à Winnipeg, ce laboratoire révolutionnaire est devenu un chef de file mondial de la recherche sur l’influenza aviaire. M. Willis a également été président de l’Organisation mondiale de la santé animale.

Catherine Zahn
Toronto (Ontario) 

En tant que professeure de neuroscience, Catherine Zahn a contribué à l’avancement de la recherche et du traitement en santé mentale en érigeant des ponts entre les experts de son domaine et les spécialistes des soins de santé mentale. Elle est présidente et chef de la direction du Centre de toxicomanie et de santé mentale, dont elle a poursuivi le réaménagement continu afin d’en faire une installation plus accueillante, dynamique et bien intégrée à son voisinage. Ses efforts, sa présence publique et ses activités de défense des intérêts à l’échelle du pays ont joué un rôle important dans le changement des attitudes sociétales à l’égard des maladies mentales.

  

FICHE D’INFORMATION SUR L’ORDRE DU CANADA

Créé en 1967 par Sa Majesté la reine Elizabeth II, l’Ordre du Canada est la pierre angulaire du Régime canadien de distinctions honorifiques. Il reconnaît des réalisations exceptionnelles, le dévouement remarquable d’une personne envers la communauté ou une contribution extraordinaire à la nation. Des Canadiens de tous les milieux de la société ont reçu l’Ordre du Canada. La nature de leurs réalisations est extrêmement variée, mais la façon dont ils ont changé nos vies et le visage de notre pays les unit.

Devise et grades

La devise de l’Ordre, DESIDERANTES MELIOREM PATRIAM, signifie « Ils veulent une patrie meilleure ». Sa Majesté la Reine est la souveraine de l’Ordre et le gouverneur général est chancelier et Compagnon principal de l’Ordre.

Compagnon – Initiales honorifiques : C.C.
souligne la prééminence sur la scène nationale, ou les réalisations, ou les services rendus à l’échelle internationale

Officier – Initiales honorifiques : O.C.
souligne les services ou les réalisations au niveau national

Membre – Initiales honorifiques : C.M.
souligne les contributions remarquables au niveau local ou régional, ou dans un domaine particulier

Description de l’insigne

L’insigne de l’Ordre du Canada a la forme d’un flocon de neige à six pointes et arbore en son centre une feuille d’érable entourée d’un anneau rouge sur lequel est circonscrite la devise de l’Ordre : DESIDERANTES MELIOREM PATRIAM (Ils veulent une patrie meilleure). L’anneau est placé sous la couronne royale. L’insigne est fait d’argent fin et est composé de trois pièces individuelles : le flocon, l’anneau et la feuille d’érable. La couleur est ajoutée à la main par l’application d’un émail visqueux opaque et translucide.

L’insigne de l’Ordre du Canada a initialement été conçu en 1967 par Bruce Beatty, C.M., S.O.M., C.D. Les dessins techniques utilisés par la Monnaie royale canadienne pour créer l’insigne ont été conçus par l’Autorité héraldique du Canada à la Chancellerie des distinctions honorifiques, qui fait partie du Bureau du secrétaire du gouverneur général. L’insigne, dont la fabrication a été remise à jour, est produit par la Monnaie, dans son installation située à Ottawa.

Admissibilité

Tous les Canadiens et Canadiennes sont admissibles à l’Ordre du Canada, à l’exception des politiciens et des juges fédéraux et provinciaux en fonction. La constitution de l’Ordre permet à des non-Canadiens d’être admissibles à des nominations à titre honorifique. Les membres de la famille royale, les gouverneurs généraux ainsi que leurs époux respectifs sont nommés membres extraordinaires de l’Ordre. L’Ordre ne peut être décerné à titre posthume.

Les Officiers et les Membres peuvent être promus dans l’Ordre en reconnaissance de nouvelles réalisations, pourvu qu’ils aient continué à œuvrer au service du pays d’une manière exceptionnelle et extraordinaire. Habituellement, une promotion peut être envisagée à partir de la cinquième année de la nomination initiale.

Nominations

Toute personne ou tout groupe peut présenter la candidature d’individus dignes d’être nommés dans l’Ordre du Canada. Les nominations sont faites sur recommandation du Conseil consultatif de l’Ordre présidé par le juge en chef du Canada. Les membres du Conseil reflètent la diversité et l’excellence au sein de la société canadienne. Certains d’entre eux sont nommés en vertu de la fonction qu’ils occupent; d’autres sont nommés pour un mandat d’une période déterminée afin d’assurer une représentation équilibrée des diverses régions du pays.

Pour en apprendre davantage sur l’Ordre du Canada ou pour soumettre une candidature, consultez notre site Web au www.gg.ca/distinctions