Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette

  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Histoire

Le comte d'Aberdeen 1893-1898

Crédit photo: © Collection de la Couronne, Division des résidences officielles, Commission de la capitale nationaleAvant même que lord Aberdeen devienne gouverneur général en 1893, lui et lady Aberdeen étaient déjà passionnés par le Canada. Durant un voyage autour du monde entrepris en 1890, dont un long séjour au Canada, les Aberdeen sont tellement impressionnés par ce pays qu'ils achètent le « Coldstream Ranch», situé dans la vallée de l'Okanagan en Colombie-Britannique, en 1891. Ils rebaptisent cette propriété du nom de « Guisachan », d'après le domaine écossais du père de lady Aberdeen, et la maison s'y trouve jusqu'à maintenant.

Lord Aberdeen est gouverneur général durant une période de transition politique qui s'étale sur les mandats de quatre premiers ministres -- sir John Thompson, sir Mackenzie Bowell, sir Charles Tupper et sir Wilfrid Laurier. C'est également une époque où règne la controverse sur des questions qui donnent lieu à maints débats, telles que l'élimination des écoles françaises séparées au Manitoba -- qui ébranlera l'unité -- l'achèvement des travaux de construction du chemin de fer de la Canadian Pacific ou la découverte de l'or dans le Territoire du Yukon. Lord Aberdeen possède les compétences voulues pour relever les défis liés à son poste, grâce à l'expérience et aux connaissances acquises durant ses voyages précédents à travers le Canada et aux nombreux succès que sa famille a connus dans ce pays -- son père ayant joué un rôle majeur dans les négociations sur la frontière entre les États-Unis et le Canada.

Par dessus-tout, lord Aberdeen estime pouvoir, en tant que gouverneur général, améliorer le bienêtre des Canadiens en général; lui et lady Aberdeen effectueront de nombreux voyages d'un bout à l'autre du pays pour tenter de rencontrer des Canadiens de tous les milieux et de s'entretenir avec eux. Le gouverneur général visite les Maritimes, notamment, où il rencontre Alexander Graham Bell ainsi que de nombreux habitants du Cap Breton qui parlent gaélique, étant eux-mêmes originaires des hautes terres de l'Écosse. Il se rend également dans l'ouest pour y rencontrer beaucoup de gens, dont plusieurs membres des Premières nations, et on lui confère le titre de chef honoraire des Six Nations et des PiedsNoirs.

Lord et lady Aberdeen participent à la célébration du jubilé de diamant de la reine Victoria et à la commémoration de divers anniversaires et célébrations à travers le Canada. Lord Aberdeen s'intéresse activement à la vie militaire canadienne. Il effectue des inspections de navires de la Marine canadienne en trois occasions différentes et devient lieutenant-colonel honoraire des Governor General's Foot Guards en 1898.

Pendant le mandat de son époux, lady Aberdeen apporte à la société canadienne une contribution durable. Elle est la première présidente du Conseil international des femmes et elle encourage la création du May Court Club. Sa réalisation la plus significative est l'établissement des Infirmières de l'Ordre de Victoria en 1897. À l'époque, cette organisation vouée au soin des personnes malades à domicile est mal vue par le corps médical, mais lady Aberdeen réussit à faire accepter cette initiative. Aujourd'hui, les Infirmières de l'Ordre de Victoria continuent de jouer un rôle crucial dans notre régime de soins de santé.

Lord Aberdeen laissera en héritage de nouveaux rapports entre la fonction de gouverneur général et la société canadienne. Lui et son épouse manifestent un intérêt véritable à l'amélioration du sort des Canadiens démunis. En rencontrant des Canadiens de toutes les régions du pays et en discutant de leurs préoccupations, lord Aberdeen transforme le rôle du gouverneur général. D'un aristocrate représentant le roi ou la reine au Canada, le gouverneur général devient un symbole représentant les intérêts de tous les citoyens. Conscient des avantages pouvant découler éventuellement de l'ouverture des pays les uns aux autres, il oeuvre à raffermir la communication et les liens commerciaux avec les dominions outre-mer.

La vie avant et après Rideau Hall

Après avoir terminé ses études à l'université St. Andrews et à Oxford, lord Aberdeen succède à son père et devient comte en 1870, occupant désormais son siège à la Chambre des Communes, où il sera un ami intime et un partisan du premier ministre Gladstone. Par la suite, il épouse Isabel Maria Majoribanks, en 1877. Des cinq enfants qui naîtront de cette union, l'un décède peu de temps après la naissance. Lord Aberdeen acquiert une expérience de l'administration coloniale outre-mer grâce à sa nomination comme vice-roi d'Irlande en 1886. Il est également un représentant de Sa Majesté la reine Victoria à l'assemblée générale de l'Église d'Écosse.

Au terme de son mandat comme gouverneur général du Canada, lord Aberdeen retournera au Royaume-Uni pour y occuper le poste de vice-roi d'Irlande. Lady Aberdeen sera présidente du Conseil international des femmes jusqu'en 1939. Le couple maintiendra ses liens d'amitié avec un certain nombre de Canadiens jusqu'à la fin de leurs jours. Lord Aberdeen décède en 1934 et son épouse, en 1939.