Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

Réception pour les boursiers de la reine Elizabeth II

Rideau Hall,  le mardi 19 septembre 2017

 

Bienvenue, à vous tous, à Rideau Hall pour cette célébration du programme des bourses canadiennes du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II.

Maintenant que j’arrive à la fin de mon mandat, je pense aux sept dernières années et pour moi, l’un des faits saillants a été la progression et le succès de ce programme.

L’éducation internationale, comme vous le savez tous, est un sujet qui m’est très cher. J’ai eu le très grand privilège d’étudier à l’étranger et cela a été l’une des expériences les plus marquantes de ma vie.

Hier, nous avons tenu une réunion ici même avec un groupe d’étude qui a préparé un rapport sur l’éducation internationale.

C’est une question qui est directement liée à vos propres expériences. Quatre‑vingts pour cent des boursiers de la reine Elizabeth quittent le Canada pour étudier à l’étranger, et vingt pour cent sont des étudiants qui viennent étudier au Canada. Et les avantages sont évidents pour tous les participants.

Les conclusions du rapport nous aideront à encourager plus de Canadiens à étudier à l’étranger et plus de gens à investir dans des programmes comme celui‑ci.

Le programme des boursiers de la reine Elizabeth a été cité dans le rapport comme l’un des bons exemples de collaboration entre les intervenants pour en assurer le succès.

C’est un modèle dont nous pouvons être fiers pour trouver de nouvelles possibilités d’amener plus d’étudiants et de boursiers à explorer le monde.

Cet objectif est si important. Comme le rapport l’indique clairement : l’éducation internationale est un impératif national.

Vous avez tous contribué, depuis le lancement du programme en 2012, à faire honneur au 60e anniversaire de Sa Majesté sur le trône.

Je suis vraiment fier de tout ce qui a été accompli!

Les chiffres parlent d’eux‑mêmes :

  • Jusqu’ici, 832 étudiants de 39 universités ont participé.
  • Ce nombre passera à 1 500 d’ici mars 2018.
  • Et on s’attend à ce qu’il atteigne presque 2 200 d’ici 2019.

En tant que promoteurs de ce programme, je vous félicite de votre travail pour mieux en faire connaître les objectifs, ainsi que les partenariats mondiaux et les bourses innovatrices que le programme vise à créer.

Grâce au leadership continu de la Fondation Rideau Hall et de nos partenaires, je suis convaincu que le programme continuera de croître pour renforcer le Canada et sa place dans le monde.

Je tiens aussi à remercier sincèrement le très honorable Jean Chrétien, qui a soutenu cette initiative dès le départ et a joué un rôle clé dans les premières étapes du programme.

M. Chrétien, ce programme n’existerait pas sans votre engagement et votre leadership. J’aimerais maintenant vous inviter à nous dire quelques mots sur l’importance de ce programme pour vous.