Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

Cérémonie d’investiture de l’Ordre du Canada

Rideau Hall, le vendredi 25 août 2017

 

SOUS RÉSERVE DE MODIFICATIONS

Bienvenue à vous tous et toutes à Rideau Hall pour cette célébration spéciale de l’excellence.

Tout d’abord, je tiens à souligner que nous sommes réunis ici aujourd’hui, pour cette cérémonie, sur le territoire traditionnel du peuple algonquin.

Quel privilège de pouvoir investir tant de citoyens exceptionnels de l’Ordre du Canada en cette année très spéciale. Vous êtes tous des plus méritants.

Il y a cinquante ans, l’Ordre du Canada a été créé afin d’obtenir une façon distinctement canadienne de reconnaître les citoyens exceptionnels et d’encourager tous les Canadiens à participer à l’édification d’un pays meilleur.

Célébrer et encourager l’excellence : voilà la raison d’être plutôt bien connue de l’Ordre du Canada.

Mais en y regardant de plus près, nous pouvons voir que l’Ordre a une autre raison d’être : nous aider à mieux connaître le Canada, et nous aider à nous améliorer.

Comment? En examinant les inégalités démographiques au sein de l’Ordre du Canada, nous pouvons aussi constater celles qui sont présentes dans notre société. De cette manière, l’Ordre est un peu comme le miroir de notre réalité.

Par exemple, dans notre travail de gestion de cette distinction honorifique, nous tenons des statistiques sur le sexe des récipiendaires, leur répartition géographique et leur domaine de contribution. Ces chiffres sont importants. Ils nous permettent de recenser les facteurs qui font obstacle à l’édification d’un pays encore plus inclusif.

Prenons par exemple la représentativité des sexes.

De 2000 à 2004, 75 % des nominations à l’Ordre du Canada sont allées à des hommes, par rapport à 25 % seulement pour les femmes. Cependant, entre 2005 et 2009, le pourcentage des nominations féminines est passé à 28 %, pour ensuite atteindre 33 % entre 2010 et 2014.

Ces chiffres montrent que, malgré une tendance progressive à la hausse en ce qui a trait à l’égalité entre les sexes au sein de l’Ordre, nous avons encore beaucoup à faire. Heureusement, nous progressons et, au cours des deux dernières années, 39 % des récipiendaires étaient des femmes.

À la lumière de ces chiffres et, par conséquent, en encourageant les candidatures issues de secteurs sous-représentés de la société, nous contribuons à ce que ce miroir reflète non seulement le pays tel qu’il est, mais aussi tel que nous le souhaitons.

Nous pouvons y arriver en veillant à la juste représentation de toutes les régions du Canada.

Nous pouvons nous assurer que les différents métiers et activités sont représentés.

Nous pouvons également veiller à une représentativité égale entre les citoyens de toutes les origines qui contribuent à notre société diversifiée.

Nous continuerons à progresser sur cette voie tout en voyant à ce que les nominations à l’Ordre du Canada demeurent fondées uniquement sur le mérite. C’est pourquoi il est important que les Canadiens sachent que les nominations au sein de l’Ordre découlent de mises en candidature. 

Il s’agit là d’un aspect auquel vous pouvez tous contribuer. Portez fièrement votre flocon et encouragez votre entourage à proposer les candidatures de gens exceptionnels pour cette distinction honorifique. Aidez‑nous à faire en sorte que l’Ordre du Canada soit représentatif de l’ensemble de la population.

Aujourd’hui, nous reconnaissons et célébrons vos réalisations, mais je vous invite aussi à renouveler votre engagement à édifier un Canada toujours meilleur.

C’est là, bien sûr, où vous excellez.

Une personne à la fois, une action à la fois, un jour à la fois, année après année, vous vous êtes consacrés à vos aspirations. Ce qui vous unit, c’est votre sens de la mission à accomplir et votre désir de redonner à la société, de repousser les frontières et de nous rendre meilleurs.

Aujourd’hui,  nous sommes dans une salle de bal où sont réunis certains des citoyens les plus talentueux, dévoués, éclairés et dynamiques de notre pays. Je vous remercie tous pour ce que vous avez su accomplir.

Il s’agit d’une occasion toute spéciale pour l’Ordre, pour le Canada ainsi que pour Sharon et moi‑même personnellement. C’est ma dernière cérémonie d’investiture de l’Ordre du Canada en tant que gouverneur général, et demain nous recevrons un rassemblement historique des membres pour souligner le 50e anniversaire de l’Ordre. J’espère que vous pourrez y participer et que l’événement sera pour vous l’élément déclencheur de nouveaux partenariats et initiatives.

C’est pour moi un immense privilège d’avoir pu agir à titre de gouverneur général, de chancelier et de compagnon principal de l’Ordre du Canada.

Voyons tous cette investiture aujourd’hui comme un tremplin vers de nouvelles possibilités encore plus grandes d’édifier un pays toujours meilleur.

Merci et félicitations à vous tous encore une fois.