Le léopard vice-royal
  1. Le gouverneur général du Canada
  2. Son Excellence le très honorable David Johnston
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

Ouverture de la Conférence canadienne du Gouverneur général sur le leadership

Whistler (Colombie-Britannique), le vendredi 2 juin 2017

 

SOUS RÉSERVE DE MODIFICATIONS

Je souligne que nous sommes réunis ici aujourd’hui sur le territoire traditionnel des Premières Nations Squamish et Lil’wat.

Et j’aimerais remercier nos hôtes des Premières Nations. Ce centre culturel est certainement un joyau ici à Whistler!

J’espère que vous prendrez le temps de parcourir ce lieu pour entendre les récits traditionnels qui y sont racontés, voir les œuvres d’art qui y sont exposées et découvrir les innovations que ces collectivités ont produites et continuent de produire.

C’est merveilleux d’être avec autant de personnes talentueuses et dévouées. Aujourd’hui, ce lieu est devenu un centre du leadership canadien!

Le 150e anniversaire de la Confédération, c’est l’occasion de réfléchir à notre histoire, tout en regardant vers l’avenir. Pour commencer, je vous parlerai d’un autre centre de leadership et d’innovation de notre passé, auquel on associe un personnage bien connu.

Alexander Graham Bell, qui a immigré au Canada quand il était un jeune adulte, est bien sûr connu pour l’invention révolutionnaire du téléphone. Cependant, nous ne nous souviendrions pas de lui aujourd’hui si ce n’était de son formidable leadership.

Vous voyez, même s’il était un génie créatif, M. Bell était bien conscient de ses limites. Par exemple, il n’avait pas suffisamment de connaissances en génie électrique, ayant plutôt une formation en orthophonie.

Il s’est donc entouré d’une équipe d’experts avisés, des personnes qui ont apporté leur expérience, leurs idées et leur expertise à ses découvertes. On pourrait dire qu’il s’agissait d’un des plus importants centres d’innovation de l’histoire!

J’aime cet exemple parce qu’il nous enseigne des choses non seulement sur l’innovation, mais aussi sur le leadership.

Tout d’abord, il nous enseigne qu’un leader doit reconnaître ses faiblesses et en tenir compte.  

Deuxièmement, il illustre l’importance de rassembler autour de soi les bonnes personnes pour faire le travail.

Troisièmement, il montre que diverses personnes, de divers domaines, peuvent produire des choses extraordinaires lorsqu’elles travaillent ensemble.

Cela m’amène à parler de vous tous.

La Conférence canadienne du Gouverneur général sur le leadership a rassemblé certains des meilleurs leaders et experts émergents du pays.  

Vous êtes ici parce que vous avez démontré que vous êtes vous-mêmes de formidables leaders.

Vous avez du succès dans vos carrières parce que vous savez ce que le leadership signifie pour vous. Mais cela ne signifie pas qu’il n’y a pas d’autres choses à apprendre.

Comme Alexander Graham Bell, qui s’est entouré d’experts et qui a changé le monde, nous vous avons réuni à Whistler. Qui sait quelles révélations vous pourriez avoir?!

Je vous encourage à écouter attentivement et à vous laisser inspirer par les conférenciers que vous entendrez. Ils viennent de tous les domaines et tiennent beaucoup à vous transmettre leurs connaissances.

Mais ils ne sont pas les seuls à avoir des enseignements à offrir.

Laissez-vous inspirer par les endroits que vous visiterez et les gens à qui vous parlerez.

Nous pouvons tant apprendre des gens de l’ensemble du pays, si nous prenons simplement le temps d’écouter, de poser des questions et d’échanger.

Quand on voyage à l’échelle du pays, on constate parfois qu’on ne connaît pas le Canada aussi bien qu’on le pense.

C’est ce que j’ai moi-même constaté. J’ai toujours su que nous vivions dans un bon pays, mais je n’avais pas réalisé à quel point il était formidable jusqu’au jour où je suis devenu gouverneur général et que j’ai eu l’occasion de voyager considérablement.  

Voir le pays comme vous allez bientôt le voir est une expérience transformatrice. Cela aura une incidence sur la façon dont vous faites les choses, sur la manière dont vous pensez et sur ce que vous considérez comme important. C’est une occasion merveilleuse.  

Comme nous célébrons le 150e anniversaire de la Confédération, il ne pourrait y avoir de meilleur moment pour tenir la présente conférence.

Parce que vous êtes les leaders qui nous amèneront à notre 200e anniversaire et au-delà.  

Nous vivons une période extraordinaire de l’histoire.

Une période de profonde mondialisation, de changements technologiques, de changements démographiques et d’attentes changeantes.

Nous vivons dans une ère de changement, et nous devons redécouvrir et réaffirmer les valeurs essentielles relativement à ce nouveau contexte.  

La valeur la plus fondamentale est celle de la confiance.

En ce début de conférence sur le leadership, je vous encourage aussi à penser à la confiance en tant qu’élément essentiel du leadership.

La confiance est mise à rude épreuve par ces mêmes changements profonds qui se produisent actuellement dans notre pays et dans le monde.

Il incombe aux leaders de trouver des moyens de restaurer la confiance : la confiance en nos organisations, de la part de public et en société.

D’où que vous veniez – que ce soit du milieu universitaire, du gouvernement, du milieu des affaires ou d’un organisme à but non lucratif – je vous encourage à travailler ensemble pour relever les défis.

Adoptez des façons nouvelles et meilleures de faire les choses.

Et posez-vous une importante question au moment de vous engager dans cette aventure : quel genre de pays voulez-vous?

C’est ma troisième conférence du genre en tant que gouverneur général et j’ai toujours été impressionné par les idées et les découvertes qui en découlent.

En tant que leaders d’aujourd’hui et de demain, vous avez une grande influence sur le degré de succès que nous connaîtrons.  

Il nous incombe de vous appuyer et d’ouvrir des portes qui vous permettront d’envisager ce que le leadership pourrait être et devrait être.

Soyez les bienvenus à la séance plénière d’ouverture de la Conférence canadienne du Gouverneur général sur le leadership et bon succès dans votre aventure.

Je serai heureux de vous revoir à Ottawa.

Merci.