Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

Réception en l’honneur du 100e anniversaire de la bataille de la crête de Vimy

Ottawa (Ontario), le mercredi 22 mars 2017

 

Je tiens d’abord à exprimer mes condoléances à la suite des attaques tragiques qui sont survenues à Londres aujourd’hui.

Nos pensées et nos prières accompagnent toutes les personnes touchées.

Il y a cent ans, la Grande-Bretagne, la France et le Canada faisaient front commun dans l’adversité. À Vimy et durant la Première Guerre mondiale, nos démocraties ont été mises à l’épreuve. L’attaque perpétrée à Londres aujourd’hui — comme toutes les autres survenues chez nous et ailleurs dans le monde — teste notre engagement à l’égard de nos valeurs.

Aujourd’hui, comme par le passé, nous demeurons solidaires pour défendre la justice, la paix et la liberté pour tous les peuples.

Merci à tous d’être ici, et merci à l’ambassade de France d’avoir organisé cette réception en collaboration avec la Fondation Vimy.

Il s’agit d’un anniversaire très important.

La bataille de la crête de Vimy s'est soldée par une victoire extraordinaire, dont la signification était à la fois stratégique et symbolique pour le Canada et la France.

Au Canada, cette bataille est considérée comme le début d’une ère nouvelle pour nos forces militaires et, pour bien des gens, pour notre pays également.

Les soldats du Corps canadien ont lutté courageusement, avec compétence, détermination et ingéniosité.

Aujourd’hui, il ne reste aucun vétéran de la Première Guerre mondiale.

Cela veut dire une chose, par-dessus tout :

Il nous incombe de nous souvenir de cette guerre et de rendre hommage aux vétérans de Vimy.

C’est notre devoir solennel.

Je suis extrêmement reconnaissant aux membres et aux bienfaiteurs de la Fondation Vimy, qui se dévouent pour commémorer cet évènement marquant de notre histoire.

Votre engagement à en apprendre sur cette bataille et à renseigner la population, au Canada et à l’étranger, est indispensable.

Je pense notamment à la création du nouveau Centre d’accueil et d’éducation permanent à Vimy, qui ouvrira ses portes durant les célébrations du centenaire.

Comme vous le savez, cet anniversaire nous donne l’occasion de mieux apprécier la signification de Vimy et les sacrifices extraordinaires qui y ont été consentis.

Dans quelques semaines, mon épouse, Sharon, et moi nous rendrons en France pour assister aux évènements organisés au Monument commémoratif du Canada à Vimy.

Nous participerons aussi à des évènements connexes dans des communautés avoisinantes.

Nous espérons y voir plusieurs personnes parmi vous.

C’est un privilège que de représenter le Canada en tant que commandant en chef, de rendre hommage à ceux qui ont servi aussi bravement et superbement, de se souvenir des raisons qui ont poussé le monde, après la guerre, à faire la promesse de ne plus jamais s’engager dans une telle dévastation.

Je vous remercie de rendre également hommage aux vétérans de Vimy, de commémorer leur service et de garder bien en vie les leçons tirées de la guerre.

N’oublions jamais.