Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

Évènement de reconnaissance des bénévoles qui ont aidé les réfugiés syriens

Toronto (Ontario), le mercredi 18 mai 2016

 

C’est un plaisir d’être ici, à Toronto, pour reconnaître votre travail bénévole auprès des réfugiés syriens.

Ensemble, vous avez aidé plus de 1 900 nouveaux arrivés syriens dans cette ville.

C’est tout un accomplissement! Vous avez fait une véritable différence dans la vie de gens ayant des besoins criants.

En décembre dernier, lors du forum sur la réinstallation des réfugiés organisé à Rideau Hall, j’ai décrit l’arrivée des réfugiés comme étant à la fois un défi et une occasion pour le Canada.

Depuis, vous travaillez avec acharnement, faisant preuve de compassion, de générosité et d’enthousiasme.

Mieux que quiconque, vous connaissez les défis liés à la réinstallation des réfugiés, mais vous comprenez aussi les merveilleux atouts que ces personnes et ces familles représentent pour nos communautés. Vous savez à quel point ces gens sont merveilleux.

Voilà quelque chose qu’il ne faut pas oublier.

Ce fut un moment décisif pour le Canada et cette ville.

Un moment propice pour réfléchir aux valeurs fondamentales des Canadiens;

pour mettre à l’épreuve votre engagement à l’égard de la diversité, de l’inclusivité et de la tolérance;

pour démontrer votre volonté et votre capacité à aider les gens dans le besoin.

Ensemble, vous avez défini ce moment dans les meilleurs termes.

Vous avez bénévolement donné de votre temps. Vous avez fait des dons en argent et en nature. Vous avez facilité le parrainage des réfugiés.

Vous avez répondu à l’appel du devoir parce que vous saviez que c’était la chose à faire et que ça comptait plus que tout.

En plus d’apporter une aide essentielle aux réfugiés, vous offrez de l’espoir à une tonne de gens autour du monde.

Il ne faudrait pas sous-estimer l’importance de ce sentiment d’espoir. En mars, j’ai rencontré Filippo Grandi, le nouveau haut-commissaire des Nations Unies pour les réfugiés, à Rideau Hall. Soyez assurés que les Nations Unies sont extrêmement reconnaissantes pour la solidarité que les Canadiens témoignent aux réfugiés.

Il n’est pas toujours facile d’exprimer sa solidarité. Mais l’exprimer n’est pas suffisant.

Il faut la démontrer.

Cela, vous le savez. Les besoins urgents et les délais serrés créent un stress considérable pour vous, en tant qu’individus, et pour vos organismes.

Vous avez tous des forces précises et offrez des services uniques qui, mis ensemble, ont produit des résultats remarquables. Ensemble, vous avez excellé.

Je sais que votre travail est loin d’être terminé. La crise des réfugiés est loin d’être terminée. Les réfugiés, qui sont si loin de chez eux et nouveaux dans la communauté, ont encore de grands besoins.

Mais vous leur avez ouvert les bras et les avez reçus avec chaleur et compassion.

C’est pourquoi je tiens à vous remercier, au nom de tous les Canadiens.

Félicitations pour cet honneur bien mérité, et continuez votre important travail.

Merci.