Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

Cérémonie d’investiture de l’Ordre du mérite militaire

Rideau Hall, le lundi 8 juin 2015

 

Je suis ravi de vous recevoir à Rideau Hall.

Vous êtes ici car vous incarnez le sens même du devoir.

Le devoir de servir les autres.

Le devoir de servir vos collègues des Forces armées canadiennes.

Le devoir de servir votre pays.

Ce sens du devoir est à la base de toutes vos actions. C’était le fondement de votre formation, et il est aussi ancré en vous que le sont la loyauté et le professionnalisme. C’est ce qui vous a guidés dans la création d’une nation plus avertie et bienveillante, pour chacun de nous.

Votre sens du devoir va aussi de pair avec la responsabilité qui vous revient en tant que membres des Forces armées canadiennes. Chacun de vous a fait rejaillir l’honneur sur notre pays par son leadership et son initiative. Pour tout dire, j’ai été impressionné par la liberté dont jouissent les soldats, peu importe le rang, afin de prendre des décisions et de contribuer au succès de la mission.

Je suis convaincu que vous contribuerez à diriger nos hommes et nos femmes en uniforme vers un avenir meilleur et que la prochaine génération de soldats profitera de votre expertise et de votre dévouement.

Vous faites ce que vous faites pour nous protéger, pour faire de notre monde un endroit meilleur. Vous êtes des guerriers et des conseillers. Des facilitateurs et des ambassadeurs. Des reconstructeurs de la société et des gardiens de la paix.

Souvent, je reprends les propos de mes prédécesseurs pour exprimer l’importance de votre travail. Aujourd’hui, j’aimerais citer le comte d’Athlone qui, en 1941, a parlé des enjeux de la Deuxième Guerre mondiale et de ce pour quoi nous nous battions : notre liberté et notre mode de vie.

Il disait ce qui suit :

« …nous nous battrons pour la liberté de pensée et de conscience, et pour tous ces petits détails modestes et anodins de la vie quotidienne. » [traduction] 

Aujourd’hui, vous servez au Canada et ailleurs dans le monde pour que nous puissions tous profiter de « ces petits détails modestes et anodins de la vie quotidienne. »

Mais vous n’êtes pas seuls.

Vous le faites aux côtés de vos compagnons d’armes, ceux qui délaisseraient tout pour vous épauler. Vous venez des divers coins du pays et des États-Unis. Vous avez des antécédents différents et parlez des langues différentes. Malgré tout, en endossant l’uniforme, vous devenez un proche parent, une personne sur qui les autres peuvent compter. La famille militaire en est une toute spéciale, et je suis fier, en tant que commandant en chef, d’en faire partie.

Au nom de tous les Canadiens, j’aimerais vous remercier pour tout ce que vous avez fait et continuez de faire pour notre pays.