Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

Déjeuner d’État offert par Son Excellence Michelle Bachelet, présidente de la République du Chili

Santiago (Chili), le lundi 1er décembre 2014

 

Mon épouse, Sharon, et moi, ainsi que toute la délégation canadienne, sommes ravis d’être ici pour cette visite d’État au Chili.

C’est également un honneur pour moi d’être le troisième gouverneur général consécutif à visiter votre merveilleux pays.

Madame la Présidente, comme vous le savez, ma prédécesseure, la très honorable Michaëlle Jean, était présente à la cérémonie d’investiture qui a marqué le début de votre premier mandat, en 2006. En 2001, c’était au tour de la très honorable Adrienne Clarkson, comme moi aujourd’hui, d’effectuer une visite pour renforcer les liens qui unissent nos deux pays.

Bien entendu, des personnalités chiliennes ont également eu l’occasion de visiter le Canada. En effet, en 2008, les Canadiens ont eu le privilège de vous accueillir, Madame la Présidente. L’année dernière, c’était au tour de l’ancien Président Piñera de visiter notre pays.

Grâce à cette visite d’État, j’espère renforcer nos similitudes et les liens historiques qui unissent nos peuples, de même que les relations cordiales que nous avons établies il y a plus de 70 ans.

Le Canada et le Chili sont des partenaires stratégiques qui ont des vues semblables dans plusieurs domaines importants comme la démocratie, les droits de la personne, et la science et la technologie.

De plus, nos échanges commerciaux et nos investissements croissants sont vitaux pour chacun de nos pays. En effet, en 2013, le Chili occupait le premier rang des pays de l’Amérique Latine dans lesquels le Canada réalisait des investissements, et le huitième rang à l’échelle mondiale.

Nous travaillons aussi ensemble pour accroître la sécurité dans notre hémisphère, et nos forces armées – en particulier nos marines – mettent en commun leurs connaissances et leurs pratiques exemplaires. Nous collaborons notamment en Haïti et en Amérique centrale.

Cependant, j’aimerais parler de notre capacité à accomplir beaucoup plus de choses ensemble dans des domaines comme l’éducation et la science et technologie.

En tant qu’économie du savoir en plein essor, le Canada est bien placé pour répondre à la demande croissante dans le domaine de l’éducation et de la formation, que ce soit à l’échelle nationale ou internationale.

J'ai toujours soutenu que l’une des meilleures expériences éducatives pour les étudiants – ainsi que pour les éducateurs et les administrateurs – est de participer à un programme d’échanges internationaux. Les établissements canadiens ont ouvert leurs portes aux étudiants du monde entier, dont un flot continu d’étudiants chiliens, et j’aimerais inviter davantage de jeunes Chiliens et Canadiens à envisager de tels échanges.

Je tiens également à dire que je suis fort impressionné par votre volonté d’édifier un écosystème d’innovation durable, ainsi que par l’engagement de votre gouvernement à améliorer l’accès à une éducation de qualité au Chili.

En éducation, en science et technologie, de même qu’en recherche environnementale et agricole, le Canada est un partenaire apte et disposé à collaborer.

Et ce sont nos peuples, à savoir les personnes ici présentes et dans chacun de nos pays, qui tireront profit de ce que nous avons accompli ensemble tout au long de l’histoire.

J’ai bon espoir que ma visite ici permettra de trouver de nouvelles occasions d’améliorer notre partenariat stratégique.

Permettez-moi maintenant de lever mon verre à notre amitié permanente et à notre relation florissante.