Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

Cérémonie de remise du Prix pour l'entraide

Le 4 avril 2014

Le gouverneur général remettra le Prix pour l’entraide à 46 bénévoles

OTTAWA — Son Excellence le très honorable David Johnston, gouverneur général du Canada, remettra le Prix du Gouverneur général pour l’entraide à 46 bénévoles qui œuvrent dans différents domaines lors d’une cérémonie qui aura lieu le lundi 7 avril 2014, à 11 h, à Rideau Hall. Cette cérémonie est l’une des activités au programme de Son Excellence qui souligneront la Semaine nationale de l’action bénévole, du 6 au 12 avril 2014.

À propos du Prix pour l’entraide

Créé en 1995, le Prix du Gouverneur général pour l’entraide rend hommage à des Canadiens et à des résidents permanents, de leur vivant, qui ont apporté une contribution importante, soutenue et non rémunérée à leur collectivité, au Canada ou à l’étranger. Œuvrant souvent dans l’ombre, ces individus donnent bénévolement de leur temps pour venir en aide à leurs concitoyens. Le prix permet en outre de reconnaître l’action exemplaire de ces bénévoles, dont la compassion et l’empathie témoignent si bien du caractère national.

Au cours des deux dernières années, le Prix pour l’entraide a été remis à plus de 475 bénévoles de partout au pays en reconnaissance de leurs contributions. Découvrez ces récipiendaires et quelques-unes de leurs histoires au www.gg.ca/entraide.

L’horaire de la cérémonie, la liste des récipiendaires, les citations ainsi qu’une fiche d’information sur le Prix pour l’entraide sont joints au présent avis aux médias.

-30- 

Les représentants des médias qui souhaitent couvrir cet événement sont priés de confirmer leur présence auprès du Bureau de presse de Rideau Hall et de se présenter à l’entrée Princesse Anne avant 10 h 45. 

Renseignements aux médias :

Marie-Pierre Bélanger
Bureau de presse de Rideau Hall
613-998-9166
marie-pierre.belanger@gg.ca

Suivez GGDavidJohnston et RideauHall sur Facebook et Twitter.

  

HORAIRE DE LA CÉRÉMONIE

11 h :

Début de la cérémonie

 

Allocution du gouverneur général

 

Le gouverneur général remet le Prix pour l’entraide

12 h :

Fin de la cérémonie

12 h 10 :

Entrevues des médias avec les récipiendaires

 

RÉCIPIENDAIRES 

Elisabeth Aldridge

Ottawa (Ont.)

Sandra Beaudoin

Hanna (Alb.)

Bethany Bisaillion

Ottawa (Ont.)

Lachlann Bisaillion

Ottawa (Ont.)

Dawn Blain

Ottawa (Ont.)

Devora Caytak

Ottawa (Ont.)

Jean Dansereau

Gatineau (Qc)

Robert Derry

Ottawa (Ont.)

Veronica Donovan

Nepean (Ont.)

Michael Dougherty

Whitehorse (Yn)

Margaret Duffy

Ottawa (Ont.)

Stanley Dzuba

North Vancouver (C.-B.)

Wilfred Edmond

Donkin (N.-É.)

Ronald Evans

Fredericton (N.-B.)

Katie Fitzgerald

St. Albert (Alb.)

Kevin Freedman

Winnipeg (Man.)

Claude Gagnon

Ville-Marie et Témiscamingue (Qc)

John Thomas Gibb

Pointe-Claire (Qc)

Rochelle Greenberg

Ottawa (Ont.)

Jacques Grégoire

Outremont (Qc)

Sophie Louise Harrington

St. John’s (T.-N.-L.)

Gillian Heginbottom

Wakefield (Qc)

Gillian Lawrence

Amherst (N.-É.)

Carol Laws

Hudson (Qc)

Tony Loffreda

Westmount (Qc)

Ruth Loomer

Ottawa (Ont.)

Lesia Maruschak

Ottawa (Ont.)

Bob Putko

Flin Flon (Man.)

Elizabeth Robinson

Kingston (Ont.)

Katharine Robinson

Ottawa (Ont.)

Gale Dennis Rogers

Napanee (Ont.)

Yvonne Sam

LaSalle (Qc)

Denise Samson

Cornwall (Ont.)

Valerie Saunderson

Nepean (Ont.)

Hugh Saunderson

Nepean (Ont.)

Edward Sawdon

St. John’s (T.-N.-L.)

Landry Signé

Montréal (Qc)

Christine Steer

Cornwall (Ont.)

Cindy Stewart

Aberdeen (Sask.)

Norman Wilson Tape

Ottawa (Ont.)

Susanne Tarle

Cornwall et Long Sault (Ont.)

Suzanne Thériault

Orléans (Ont.)

Michel Thériault

Orléans (Ont.)

Robert Thibault

Moncton (N.-B.)

Candace Thorne

Yellowknife (T.N.-O.) et Edmonton (Alb.)

Robert Waisman

Vancouver (C.-B.)

  

CITATIONS

Elisabeth Aldridge
Ottawa (Ontario)

Elisabeth Aldridge est la cofondatrice de Cancer du pancréas Canada, un organisme national sans but lucratif ayant pour mission de sensibiliser les gens et d’amasser des fonds pour soutenir les personnes atteintes de ce type de cancer. Elle a pris des moyens pour mettre à la disposition des familles et des patients un service d’assistance téléphonique, un site Web étoffé et riche en information et des trousses pour les soins exigés dans diverses situations liées à la santé. Cet organisme de bienfaisance a recueilli plus d’un million de dollars pour la recherche, notamment lors d’un tournoi de golf annuel qu'elle a organisé.

Sandra Beaudoin
Hanna (Alberta)

Sandra Beaudoin a pour passion de préserver l’histoire de sa collectivité. Ceci l’a amenée, en 2010, à contribuer à la fondation de la Hanna Roundhouse Society, une organisation vouée à la préservation et à la restauration d’une rotonde et d’une plaque tournante centenaires, qui servaient jadis à l’entretien des locomotives du Chemin de fer Canadien du Nord. Elle continue de sensibiliser la population locale à l’importance historique de cette rotonde, grâce à des expositions spéciales et à des collectes de fonds au profit de la société.

Bethany Bisaillion, Lachlann Bisaillion, Robert Derry et Margaret Duffy
Ottawa (Ontario)

Bethany Bisaillion, Lachlann Bisaillion, Robert Derry et Margaret Duffy ont fait don de leur temps ainsi que de leur talent et de leur expérience en musique au groupe Sons of Scotland Pipe Band. Avec grand dévouement, ils ont organisé des collectes de fonds et des concerts au profit d’organismes de bienfaisance. De plus, Mme Bisaillion a fondé la Scottish Society of Ottawa, M. Bisaillion encourage des musiciens à se produire en solo, M. Derry est bien connu pour son rôle de mentor auprès des jeunes interprètes tandis que Mme Duffy est bénévole au sein de High Horizons, un groupe social communautaire pour adultes ayant une déficience physique.

Dawn Blain
Ottawa (Ontario)

La bienveillance dont fait preuve Dawn Blain a touché la vie de bien des gens au cours de ses 26 années de bénévolat au service des Auxiliaires de l’Institut de cardiologie de l’Université d’Ottawa. Comme directrice des bénévoles de l’accueil, elle a été appelée à établir les horaires et à former les bénévoles pour qu’ils puissent assurer les services à ce poste central ouvert 12 heures par jour, tout au long de la semaine. Bénévole elle-même à l’accueil, elle a aussi offert son soutien aux familles de patients aux soins intensifs. Elle est réputée pour son dévouement envers les personnes qui traversent des épreuves.

Devora Caytak
Ottawa (Ontario)

Depuis plus de 30 ans, Devora Caytak apporte un soutien indéfectible à la communauté juive d’Ottawa, et à la collectivité en général. Elle dirige deux œuvres de bienfaisance dont le travail est fructueux : l’organisme Friendship Circle d’Ottawa, qui aide les familles d’enfants ayant des besoins particuliers, et la Jewish Youth Library of Ottawa, bibliothèque grâce à laquelle les résidants, juifs ou non, ont accès à des livres, des cours, des divertissements éducatifs et des conférences. Sa détermination à jeter des ponts entre les communautés est un trait marquant de son œuvre de bénévolat.

Jean Dansereau
Gatineau (Québec)

Il y a plus de 40 ans, Jean Dansereau s’est joint à L’Arche Canada et œuvre depuis auprès de personnes ayant une déficience intellectuelle qui désirent partager une vie communautaire. En tant que président de l’Association des Arches du Québec et ensuite président de L’Arche Canada, il a modernisé les structures de l’organisation en harmonie avec la mission de L’Arche, soit donner l’occasion à des personnes vivant avec une déficience intellectuelle ou non de vivre en communauté. Aujourd’hui, il continue à faire du bénévolat dans la communauté de L’Arche Agapè, à Gatineau.

Veronica Donovan
Nepean (Ontario)

Veronica Donovan s’emploie à améliorer la qualité de vie de personnes qui présentent une déficience intellectuelle. En tant que représentante d’un comité consultatif sur l’éducation spécialisée au sein d’un conseil scolaire local, elle a eu à informer les parents au sujet des programmes d’éducation individualisée et a encouragé l’intégration des élèves aux besoins particuliers dans les classes ordinaires. Elle a également été entraîneuse de gymnastique rythmique aux Jeux olympiques spéciaux pendant plus de 20 ans, fonction dont elle a profité pour faire valoir l’importance d’avoir du plaisir et de pratiquer des activités physiques.

Michael Dougherty
Whitehorse (Yukon)

Depuis des années, l'auteur, éducateur et amateur de plein air Michael Dougherty est un chef de file actif dans sa communauté. Il a travaillé pour de nombreuses organisations, y compris le Social Justice Committee de la Sacred Heart Cathedral à Whitehorse, la Yukon Anti-Poverty Coalition, le Yukon Human Rights Board et la Downtown Urban Gardeners Society. Il est également connu pour son travail de développement en Amérique du Sud.

Stanley Dzuba
North Vancouver (Colombie-Britannique)

Stanley Dzuba est, depuis plus de 20 ans, un bénévole engagé dans sa collectivité et à l’échelle internationale. Sur la scène locale, il participe aux travaux d’entretien du centre pour aînés Silver Harbour Senior Centre, il est président de zone dans la Ligue des cadets de l’Armée et il épaule régulièrement la filiale de la Légion royale canadienne. De plus, il est allé dans des pays en développement pour les Services internationaux du Service d'assistance canadienne aux organismes (SACO), où il a mis à contribution ses compétences professionnelles en télécommunications.

Wilfred Edmond
Donkin (Nouvelle-Écosse)

Dans sa collectivité, Wilfred Edmond est un pilier depuis plus d’un demi-siècle. Il a été pompier volontaire pendant 35 ans et entraîneur de baseball et de hockey mineur. Ce vétéran décoré a été un membre actif de la Légion royale canadienne à tous les niveaux. Chanteur de talent, il a fait des tournées au Canada et aux États-Unis avec les Men of the Deeps, une chorale de mineurs houilleurs. Il continue d’accompagner la chorale Cape Breton Legionnaires Choir lors de ses visites dans les hôpitaux et les résidences pour personnes âgées.

Ronald Evans
Fredericton (Nouveau-Brunswick)

Alors qu’il était entraîneur de hockey, Ronald Evans a constaté que certains membres de son équipe étaient attirés par la drogue et l’alcool. Ainsi, il a mis sur pied le programme de sensibilisation aux drogues baptisé « Try Hugs – Not Drugs » et a donné vie à la mascotte dénommée Huggy Lion, un lion câlineur. Au fil des ans, dans la peau de la mascotte, il est allé transmettre son message dans les écoles de Fredericton. Il compte aussi parmi les membres fondateurs de Portage Atlantic, un centre de réadaptation en toxicomanie pour les jeunes, et est membre actif du Club Lions Nashwaaksis depuis 1968.

Katie Fitzgerald
St. Albert (Alberta)

Katie Fitzgerald est convaincue qu’il n’est jamais trop tôt pour devenir bénévole. Elle a appuyé activement les Jeux olympiques spéciaux d’hiver du Canada, le projet de nettoyage de la rivière Sturgeon et la Second Chance Animal Rescue Society, un organisme qui s’occupe des animaux abandonnés. Elle a en outre participé à plusieurs campagnes de financement, dont les « 30 heures de famine ». En 2012, elle a contribué à la création du groupe SOARING, qui encourage les jeunes à s’impliquer dans leur collectivité.

Kevin Freedman
Winnipeg (Manitoba)

Kevin Freedman, bénévole depuis plus de 20 ans, a souvent travaillé auprès des jeunes. Lorsqu’il était adolescent, il donnait des leçons de natation gratuitement aux jeunes de quartiers déshérités. Plus tard, il a été conseiller auprès de jeunes en détresse. Grâce à ses talents d’orateur, il a su captiver ses auditoires et inciter des groupes de jeunes à agir sur la scène locale pour contribuer à résoudre des problèmes de plus vaste portée, que l’on pense aux élèves du secondaire qui ont acquis des connaissances sur les groupes sanguins ou aux jeunes qui font partie du Manitoba Environmental Youth Network, un réseau pour l’environnement.

Claude Gagnon
Ville-Marie et Témiscamingue (Québec)

Depuis plus de 40 ans, Claude Gagnon est un maillon important de la communauté témiscamienne. Il a présidé le Festival d’hiver du Lac Témiscamingue et la Société de développement du Témiscamingue. Il est à l’origine de nombreuses collectes de fonds visant à améliorer les services à la clientèle dans des milieux défavorisés. Il est impliqué auprès de l’Association touristique de l’Abitibi-Témiscamingue et est l’initiateur de la campagne de financement pour le lieu historique national du Canada du Fort-Témiscamingue, un lieu où des partenariats entre les Autochtones et les résidants de la ville ont été établis.

John Thomas Gibb
Pointe-Claire (Québec)

John Gibb est un bénévole actif à la résidence pour aînés Le Cambridge, dans sa localité. Il organise des bingos trois fois par semaine et encourage les pensionnaires à y participer. Il prépare également des activités pour souligner le jour du Souvenir, la fête du Canada et la Saint-Jean-Baptiste. Il est aussi parvenu à convaincre les fonctionnaires municipaux d’installer un arrêt d’autobus avec abri devant la résidence, pour que les pensionnaires puissent garder plus facilement le contact avec l’ensemble de la collectivité.

Rochelle Greenberg
Ottawa (Ontario)

Rochelle Greenberg a fondé les soirées intitulées « An Evening With Abigail », une série d’activités imaginatives et inspirantes pour amasser des fonds à l’appui du Centre régional de cancérologie d'Ottawa. Elle-même survivante du cancer, elle continue d’être à l’écoute des femmes qui ont besoin de soutien et de conseils pendant leur traitement. Elle a aussi recueilli des fonds pour l’organisme animalier Ottawa Therapy Dogs et elle participe d’ailleurs à son programme thérapeutique avec son chien. Tous deux vont également faire des visites régulièrement à l’unité des soins intensifs de l’hôpital Élisabeth-Bruyère, pour apporter du réconfort aux patients en phase terminale et à leur famille.

Jacques Grégoire
Outremont (Québec)

Jacques Grégoire est actif dans sa communauté depuis l’âge de 12 ans. Son engagement remonte à 1954, quand il fonda la première ligue de hockey junior d’Outremont. Lors de la tragédie de Lac-Mégantic, il a offert ses services à la Croix-Rouge afin de répondre aux appels de personnes offrant des dons pour les victimes. Il est très impliqué en tant que président du Cercle des aînés d’Outremont et, lors des élections municipales, aide ceux qui ont besoin de se déplacer pour aller voter.

Sophie Louise Harrington
St. John’s (Terre-Neuve-et-Labrador)

Lorsqu’elle étudiait à l’Université Memorial, Sophie Harrington a commencé à faire du bénévolat au sein d’Enactus, un organisme international sans but lucratif qui préconise l’action entrepreneuriale pour améliorer les conditions de vie des personnes dans le besoin. À Enactus, elle a géré une équipe de 73 bénévoles et pris part à 23 projets. Elle a également siégé comme membre bénévole au conseil d’administration de Mile Zero Ultimate, aidant ce club sportif à doubler le nombre de ses adhérents et à concevoir un certain nombre d’initiatives destinées à rendre le jeu de disque volant « Ultimate » plus sûr et accessible.

Gillian Heginbottom
Wakefield (Québec)

Gillian Heginbottom est membre fondatrice de l’Association québécoise de logement intégré (Quail). En 1994, elle a contribué à la fondation de la maison Quail, une résidence permanente qui accueille des adultes anglophones ou bilingues ayant des troubles de développement, dans la vallée de la basse-Gatineau. Elle est l’instigatrice des activités de collecte de fonds pour la résidence depuis 15 ans, notamment par la vente de ses fameux chutneys et confitures et des courtepointes qu’elle confectionne.

Gillian Lawrence
Amherst (Nouvelle-Écosse)

Gillian Lawrence a exercé une influence durable sur l’équitation thérapeutique au Canada. Membre fondatrice et ancienne présidente de l’Association canadienne d'équitation thérapeutique, elle a rédigé le manuel d’accréditation de l’instructeur et a organisé dans les régions des présentations à l’intention des cavaliers handicapés. Pendant 13 ans, elle a été bénévole au sein de la Fédération internationale d'équitation thérapeutique. Indépendamment de son travail avec les chevaux, elle a mis sur pied un service de repas à domicile dans sa collectivité, recueilli des produits pour la banque alimentaire et œuvré pour l’Ambulance Saint-Jean.

Carol Laws
Hudson (Québec)

Dans sa localité, Carol Laws s’est mise il y a longtemps au service des personnes qui vivent des moments difficiles. Ainsi, avec son groupe de bénévoles de la banque alimentaire Le Pont/Bridging, elle approvisionne chaque mois plus de 35 familles en denrées, en produits de première nécessité et en fournitures scolaires. Mme Laws est réputée en particulier pour l’attention bienveillante qu’elle accorde aux demandes spéciales de ses clients. Qu’il s’agisse de préparer des aliments sans gluten ou de la nourriture pour bébés, elle veille à répondre à leurs besoins. Son ardeur à la tâche lui a valu l’affection et le respect de la collectivité tout entière.

Tony Loffreda
Westmount (Québec)

Depuis 1997, Tony Loffreda se dévoue au sein de sa communauté. Il a été président de plusieurs organisations à but non lucratif ou organisateur et bénévole de plusieurs événements, notamment le Bal du cœur de la Fondation de l’Institut de Cardiologie de Montréal, le gala de la Fondation du rein, la Chambre de commerce italienne au Canada, le concert contre le cancer pour l’Institut du cancer de Montréal, le tournoi de golf la Voce, la Fondation Québec Jeunes, le bal des docteurs de l’Hôpital général juif et le gala du Centaur Theatre.

Ruth Loomer
Ottawa (Ontario)

Depuis des dizaines d’années, Ruth Loomer s’attache à aider les gens dans sa collectivité et à l’étranger. À Ottawa, elle enseigne l’anglais, langue seconde, aux nouveaux arrivants. Elle siège au conseil d’administration de la Debra Dynes Family House, une maison qui aide les familles à faible revenu, et elle travaille sans relâche pour établir des projets locaux de sensibilisation par l’entremise de l’église Carleton Memorial United Church. De plus, elle s’est associée à la société Bridgehead pour soutenir les petits producteurs de café en Amérique centrale et du Sud, en Indonésie et en Afrique, grâce à la vente de café équitable par l’intermédiaire d’églises de la région d’Ottawa.

Lesia Maruschak
Ottawa (Ontario)

Lesia Maruschak est bénévole à la Société de leucémie et lymphome du Canada (SLLC). Elle a organisé des campagnes de financement et a fait la promotion de marches de sensibilisation, en plus de parler, au nom de la Société, des défis qu’elle doit surmonter du fait qu’elle est atteinte de leucémie lymphoïde chronique. De plus, elle a réussi à convaincre des détaillants de remettre une partie de leurs profits à la SLLC et a incité des étudiants d’autres pays en visite au Canada à maintenir leur engagement une fois de retour chez eux. Elle a aussi créé un bulletin en ligne qui relate des expériences personnelles et où l’on trouve des conseils sur la nutrition, des recettes et des recommandations devant aider les gens à garder le moral pendant leur traitement. En mars 2013, elle a fondé cure: blood cancer.

Bob Putko
Flin Flon (Manitoba)

Bob Putko se consacre aux aînés de sa collectivité. Bénévole aux soirées de bingo et de jeux organisées au Northern Lights Manor, un centre pour personnes âgées, il conduit également les pensionnaires à leurs rendez-vous un peu partout en ville. Il apporte aussi un précieux concours au service de repas à domicile et au Simonhouse Bible Camp. Enfin, constatant qu’il n’y avait pas de programme de recyclage au Simonhouse ni au centre Northern Lights Manor, il en a démarré un afin de favoriser la réduction des déchets.

Elizabeth Robinson
Kingston (Ontario)

Depuis près de 60 ans, Elizabeth Robinson soutient diverses causes, en particulier celles qui se prêtent à l’art-thérapie. En fait, elle a occupé des postes de direction comme bénévole à l’Ontario Art Therapy Association, au Toronto Dance Theatre et à la Société canadienne de l'ouïe, pour son groupe de dames auxiliaires. Elle a également aidé les vétérans qui souffrent du syndrome de stress post-traumatique en organisant une exposition mettant en vedette leurs œuvres d’art, photographies et poèmes.

Katharine Robinson
Ottawa (Ontario)

Depuis longtemps membre de la Société de musique de chambre d'Ottawa, Katharine Robinson a contribué à la planification de plusieurs activités, et à des campagnes pour les financer, entre autres le Festival international de musique de chambre d’Ottawa et les concerts donnés par la Société à l’automne et à l’hiver. Elle met la main à la pâte à toutes les étapes du processus, qu’il s’agisse d’agir comme placière ou de vendre les billets, ou encore de préparer les envois postaux ou d’établir l’horaire des bénévoles. Autre corde à son arc, elle enseigne la danse écossaise, en plus d’avoir prêté son concours à la collecte de fonds en faveur de Musique et autres mondes, des Chambristes du Canada et d’Ars Nova.

Gale Dennis Rogers
Napanee (Ontario)

Il y a plus de 25 ans que Gale Rogers appuie l’église communautaire de l’Armée du Salut à Napanee. Cet homme qui a contribué à de nombreuses campagnes de financement est connu en particulier pour sa plantation d’arbres de Noël, où les gens peuvent aller couper eux-mêmes leur arbre, une partie de ses recettes allant à la paroisse. Soulignons aussi qu’il a joué un rôle primordial dans l’acquisition des installations qui abritent actuellement le sanctuaire et les bureaux de l’église.

Yvonne Sam
LaSalle (Québec)

Depuis qu’Yvonne Sam a immigré au Canada, en 1975, elle fait office de mentor auprès de nouveaux Canadiens, pour qui elle constitue une ressource précieuse. Au centre culturel guyanais, elle aide les enfants avec leurs leçons et assiste à des conférences réunissant les parents et les enseignants avec les familles nouvellement arrivées, afin de les aider à mieux comprendre le système scolaire local. Elle a en outre été bénévole d’un programme de cours d’été qui permet aux élèves d’améliorer leurs aptitudes scolaires et leur donne l’occasion de mettre à profit leur patrimoine culturel.

Denise Samson, Christine Steer et Susanne Tarle
Cornwall et Long Sault (Ontario)

Denise Samson, Christine Steer et Susanne Tarle ont consacré beaucoup de temps et d’énergie au Cornwall Handi Social Club, une organisation qui trouve des bénévoles pour accompagner des adultes ayant des déficiences physiques. Mme Tarle a fondé ce club pour permettre aux personnes à mobilité réduite de rencontrer des gens qui partagent les mêmes intérêts et les mêmes difficultés. En tant que vice-présidente du club, Mme Samson a vu à ce que les membres participent à diverses activités, comme les quilles et la natation. Mme Steer appuie ses compagnes bénévoles qui travaillent et vivent avec les clients du club. Elles font également du bénévolat auprès de plusieurs autres organisations, dont la Société canadienne de la sclérose en plaques, La Popote roulante et La Société de l’aide à l’enfance.

Valerie Saunderson et Hugh Saunderson
Nepean (Ontario)

Depuis plus de 15 ans, Valerie et Hugh Saunderson donnent leur appui à Opération enfant de Noël, un programme qui permet de distribuer des boîtes à chaussures remplies de cadeaux destinés aux enfants qui vivent dans de piètres conditions, et ce, dans le monde entier. Ils ont converti leur sous-sol en entrepôt de jouets et de fournitures, où ils remplissent environ 1 200 boîtes chaque année. Tous les mois de novembre, ils se rendent au centre de tri de Kitchener pour aider à inspecter les milliers de boîtes qui doivent être expédiées dans des pays aux quatre coins de la planète.

Edward Sawdon
St. John’s (Terre-Neuve-et-Labrador)

Edward Sawdon s’emploie depuis longtemps à défendre la cause des personnes qui ont des troubles de santé physique et mentale. Il a été bénévole au centre de ressources pour la vie autonome, à la section régionale de St. John’s pour les personnes stomisées, à la Coalition of Persons with Disabilities, à l'Association canadienne pour la santé mentale et au Pottle Centre, un organisme sans but lucratif offrant un cadre sociorécréatif aux personnes qui ont besoin de services de santé mentale.

Landry Signé
Montréal (Québec)

Landry Signé est un bénévole très engagé dans l’amélioration de la société africaine. Il est le président et cofondateur du Réseau mondial pour la prospérité de l’Afrique, un organisme sans but lucratif basé à Montréal. Le Réseau compte plus de 3 000 organisations réparties dans plus de 40 pays, dont le but est l'amélioration des conditions de vie. Ces organisations facilitent l'accès à l’éducation et à la technologie, tout en générant des occasions économiques et sociales pour les démunis. Il a aussi été président du Club Croix-Rouge Vogt, et a organisé des formations en premiers soins et des campagnes de vaccination auprès de 2 000 élèves en Afrique.

Cindy Stewart
Aberdeen (Saskatchewan)

Cindy Stewart est une bénévole dévouée de la section de la Ligue des cadets de l’Armée du Canada située à Saskatoon. En 2008, elle a présidé un comité chargé de mettre sur pied une unité des cadets de l’Armée dans un quartier démuni du centre-ville de Saskatoon. Cette unité désormais florissante a une influence positive sur les jeunes de l’endroit. Elle apporte aussi son soutien à l’organisme Wounded Warriors, qui amasse des fonds pour les personnes qui éprouvent des troubles de santé mentale après avoir servi dans les Forces armées canadiennes.

Norman Wilson Tape
Ottawa (Ontario)

Scientifique à la retraite, Norman Tape met son temps, son savoir et ses talents de leader au service de divers secteurs de sa collectivité, et ce, depuis plus de 30 ans. Il a siégé au conseil d’administration de deux hôpitaux d’Ottawa et a été bénévole au YMCA, à la résidence Grace Manor à Ottawa, à la Fondation canadienne du rein, à la Big Rideau Lake Association et à Centraide. Il a par ailleurs conseillé pendant plusieurs années le Conseil de santé du district d’Ottawa-Carleton à propos des programmes et services régionaux de soins de santé.

Suzanne Thériault et Michel Thériault
Orléans (Ontario)

Par leur ardeur au travail et leur bonté, Suzanne et Michel Thériault ont enrichi la vie de nombreux aînés dans leur collectivité. À titre de vice-présidente des programmes et de président du Club des aînés Roy G Hobbs, ils œuvrent chaque jour bénévolement pour organiser régulièrement diverses activités, planifier des rencontres spéciales et faire en sorte que tous les membres prennent plaisir à aller au Club, dont le nombre de membres a d’ailleurs plus que triplé depuis le début de leur mandat.

Robert Thibault
Moncton (Nouveau-Brunswick)

Depuis 40 ans, Robert Thibault est au service de sa collectivité. Ses efforts de bénévolat profitent à plusieurs organismes, dont les Grands Frères Grandes Sœurs du Grand Moncton, la Fondation des maladies du cœur, la Société canadienne du cancer, le Club Kiwanis et la Maison Nazareth, un refuge gratuit de courte durée pour les sans-abri. Il anime aussi depuis 20 ans des soirées de bingo tous les mardis soir à la Villa du Repos, un foyer pour personnes âgées.

Candace Thorne
Yellowknife (Territoires du Nord-Ouest) et Edmonton (Alberta)

Candace Thorne a à cœur d’aider les familles de militaires. Elle a d’abord commencé par être bénévole au Centre de ressources pour les familles des militaires de Comox, en Colombie-Britannique. En mars 2010, elle est entrée au Conseil national pour les familles des militaires, où ses compétences et son expérience, combinées à sa passion pour le soutien aux familles, lui ont permis de parler au nom des familles de militaires aux hautes instances des Forces armées canadiennes. Elle a ainsi attiré l’attention sur des questions névralgiques comme les soins à l’enfance, la santé mentale et physique, l’emploi et l’accès aux services de soutien.

Robert Waisman
Vancouver (Colombie-Britannique)

Robert Waisman, qui a survécu à l’holocauste, consacre son temps à faire comprendre aux gens le tort que la haine, le racisme et l’indifférence peuvent causer à notre société. Cofondateur du Vancouver Holocaust Education Centre, il est allé parler avec des groupes de jeunes et des groupes communautaires, un peu partout au Canada et aux États-Unis, pour rappeler à tous que les enseignements tirés de l’holocauste sont toujours aussi valables. Il a également épaulé, comme mentor, des survivants du génocide au Rwanda et, de plus, il a comparu à titre de témoin honoraire devant la Commission de vérité et de réconciliation.
 


LE PRIX DU GOUVERNEUR GÉNÉRAL POUR L’ENTRAIDE
 

Lorsque le très honorable Roméo LeBlanc est devenu gouverneur général du Canada, il était déterminé à remercier les milliers de personnes qui donnent tant à leurs concitoyens. Il voulait attirer l'attention sur ces héros méconnus qui consacrent bénévolement leur temps et leurs efforts, et une bonne partie de leur vie, au service de la collectivité, sans s’attendre à quelque  reconnaissance que ce soit. En 1995, le Prix du Gouverneur général pour l’entraide a donc été établi.

Ce prix rend hommage aux personnes qui donnent bénévolement de leur temps pour venir en aide aux autres et créer une nation toujours plus avertie et bienveillante. Il permet en outre de reconnaître l’action exemplaire de ces bénévoles, dont la compassion et l’empathie témoignent si bien du caractère national. 

Critères d’admissibilité

Ce prix rend hommage à des Canadiens et à des résidents permanents, de leur vivant, qui ont apporté une contribution importante, soutenue et non rémunérée à leur collectivité, au Canada ou à l’étranger.

Processus de mise en candidature

Les mises en candidature peuvent être envoyées directement au Bureau du secrétaire du gouverneur général. Elles seront reçues par la Chancellerie des distinctions honorifiques puis examinées par les membres du Comité consultatif, qui formulera ses recommandations au gouverneur général.Il n’y a aucune date limite; les nominations sont acceptées toute l’année.

Si vous connaissez un ami, un voisin ou un membre de votre collectivité qui mérite une telle reconnaissance, veuillez nous faire connaître leur histoire en remplissant un formulaire de mise en candidature au www.gg.ca/entraide.

Description du prix

L’emblème du prix représente l’altruisme des Canadiens qui donnent de leur temps et de leur énergie pour le bien des autres. La feuille d’érable symbolise les Canadiens et leur caractère national, tandis que le cœur évoque l’empathie des bénévoles. La main ouverte est synonyme d’une générosité infinie. La main tendue et le cœur soutiennent la feuille d’érable. Les couleurs bleue et or, qui figurent sur le drapeau vice-royal, rappellent le lien entre ce prix et le gouverneur général.

Le Prix du Gouverneur général pour l’entraide comprend un certificat et une épinglette qui sont remis aux récipiendaires par le gouverneur général ou par les lieutenants-gouverneurs, les commissaires territoriaux, les maires ou les organisations partenaires. Lorsque cela s’avère impossible ou si le récipiendaire demande une présentation anticipée pour des raisons personnelles, le prix sera alors envoyé par la poste.