Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

Remise des Décorations pour service méritoire et des Décorations de la vaillance militaire

Rideau Hall, le vendredi 22 juin 2012

 

C’est un plaisir et un honneur pour moi de vous recevoir à Rideau Hall. En tant que commandant en chef, peu de choses me rendent plus heureux que de célébrer les réalisations des hommes et des femmes des Forces canadiennes.

Les Décorations pour service méritoire et les Décorations de la vaillance militaire occupent une place importante au sein du Régime canadien de distinctions honorifiques.

Cette année, nous souhaitons rehausser le profil de ces distinctions et mettre en valeur vos histoires. Des histoires de bravoure, de sacrifice, de détermination, de bonté et de générosité. Des histoires à ne pas oublier.

Le mois dernier, une nouvelle exposition a ouvert ses portes en face de la Colline du Parlement. Elle met en valeur nos distinctions honorifiques, nos décorations et nos médailles, de même que les contributions que les membres des Forces canadiennes ont apportées à notre pays.

« D’un océan à l’autre – Saluons nos grands Canadiens » explique comment notre pays rend hommage aux siens. Elle donne aussi un infime aperçu de ce que des soldats, comme vous, ont fait pour notre pays tout au long de leur carrière, ainsi que des vies qu’ils ont contribué à sauver.

Elle donne aux Canadiens une meilleure idée de ce que vous vivez. Vous protégez nos valeurs, vous défendez nos libertés, vous encouragez la bonne volonté, vous assurez la reconstruction et vous servez. Vous changez de chapeau si souvent qu’on ne saurait vous attribuer une seule fonction.

Néanmoins, vous aspirez tous à une société plus pacifique, plus juste. En tant que militaires, vous savez que la paix est un signe de force, une force plus puissante que la guerre et qui exige une vigilance de tous les instants.

Lester B. Pearson, lauréat du Prix Nobel de la paix, a servi lors de la Première Guerre mondiale, a soutenu les troupes durant la Deuxième Guerre mondiale, et a occupé des fonctions de diplomate pendant une partie de la guerre froide. Malgré tout le respect qu’il avait pour le travail des Forces canadiennes en temps de guerre, il n’a jamais cessé de croire à la paix.

Lorsqu’il a accepté le Prix Nobel de la paix en 1957, il a très clairement indiqué que la paix n’était pas un rêve, mais une réalité bien tangible à laquelle il faut travailler, tous ensemble.

Il a dit : « La paix ne saurait exister sans le compromis, la tolérance et l’entente. »

Nous ne livrons pas les batailles d’aujourd’hui de la même manière que celles d’hier, mais elles n’en demeurent pas moins acharnées et dangereuses. Pourtant, où que vous soyez dans le monde, vous travaillez avec votre entourage dans un esprit de compromis, de tolérance et d’entente, et ce, malgré les barrières linguistiques et culturelles.

Une fois ces valeurs bien ancrées, on arrive à instaurer la confiance, comme j’ai vu des soldats le faire si souvent. La paix qui s’ensuit est de longue durée, et elle demeure des générations durant.

Lester Pearson avait compris que la paix durable passe notamment par le dialogue. Vous aussi, lorsque vous êtes en service, cherchez à favoriser le dialogue.

Dans son discours d’acceptation du Prix Nobel de la paix, celui qui allait devenir notre premier ministre a cité Spinoza. J’aimerais faire de même aujourd’hui, en rappelant que « la paix est une vertu qui naît de la force de l’âme. » [Traduction]

Aujourd’hui, nous rendons hommage à votre bravoure sur le champ de bataille et à vos gestes, qui ont directement contribué à la sécurité de vos compagnons d’armes. Je m’en voudrais toutefois de ne pas souligner la façon dont vous avez défendu les idéaux qui nous sont chers, dont vous avez favorisé la paix, parfois par la seule force de votre caractère et de votre vertu.

Félicitations à vous tous, et merci pour vos services dévoués.