Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

Cérémonie d'investiture de l'Ordre du Canada

le 23 mai 2012

Le gouverneur général investit 44 récipiendaires au sein de l’Ordre du Canada

OTTAWA — Son Excellence le très honorable David Johnston, gouverneur général du Canada, présidera une cérémonie d’investiture de l’Ordre du Canada à Rideau Hall, le vendredi 25 mai 2012 à 10 h 30.Le gouverneur général, qui est chancelier et Compagnon principal de l’Ordre, remettra cette distinction à 22 Membres, 21 Officiers et un Compagnon.

L’Ordre du Canada a été créé en 1967, année du centenaire du Canada, pour reconnaître l’œuvre d’une vie, le dévouement exceptionnel d’une personne envers la communauté ou une contribution extraordinaire à la nation. Depuis sa création, plus de 5 000 personnes de tous les milieux ont été investies au sein de l’Ordre.

L’horaire de la cérémonie, la liste des récipiendaires, les citations ainsi qu’une fiche d’information sur l’Ordre du Canada sont joints au présent avis aux médias.

-30-

Les membres des médias souhaitant couvrir cet événement ou obtenir une entrevue avec les récipiendaires sont priés de communiquer avec le Bureau de presse de Rideau Hall et de se présenter à l’entrée Princesse Anne avant 10 h 15, le jour de la cérémonie.

Renseignements aux médias:
Marie-Pierre Bélanger
Bureau de presse de Rideau Hall
613-998-9166
marie-pierre.belanger@gg.ca

Suivez GGDavidJohnston et RideauHall sur Facebook et Twitter



HORAIRE DE LA CÉRÉMONIE

Les membres des médias sont priés d’observer l’horaire suivant :

9 h 45 :

Arrivée des médias à Rideau Hall

10 h 30 :

Début de la cérémonie d’investiture

 

Le gouverneur général prend la parole

 

Le gouverneur général remet les insignes
(aux Membres d’abord, ensuite aux Officiers et enfin au Compagnon)

12 h :

Entrevues avec les récipiendaires



LISTE DES RÉCIPIENDAIRES

MEMBRES DE L’ORDRE DU CANADA

Archibald Alexander Alleyne, C.M.

Toronto (Ont.)

Hans-Ludwig Blohm, C.M.

Ottawa (Ont.)

Lawrence S. Bloomberg, C.M., O. Ont.

Toronto (Ont.)

L’honorable Benoît Bouchard, C.P., C.M.

Roberval (Qc)

Ronald Caplan, C.M.

Sydney (N.-É.)

Jean Deslauriers, C.M.

Saint-Laurent-de-l’Île d’Orléans (Qc)

Joella Foulds, C.M.

Southside Boularderie (N.-É.)

John H. V. Gilbert, C.M.

Vancouver (C.-B.)

L’honorable Mary M. Hetherington, C.M.

Calgary (Alb.)

Paul Valdemar (Valdy) Horsdal, C.M.

Salt Spring Island (C.-B.)

Frederick Hyndman, C.M.

Charlottetown (Î.-P.-É.)

L’honorable Denis Losier, C.P., C.M.

Moncton (N.-B.)

Pierre Nepveu, C.M.

Montréal (Qc)

David Northcott, C.M., O.M.

Winnipeg (Man.)

Eric Peterson, C.M.

Toronto (Ont.)

F. Thomas Stanfield, C.M.

Truro (N.-É.)

Anita Stewart, C.M.

Elora (Ont.)

Donald John Taylor, C.M.

Calgary (Alb.)

R.H. (Robert Holmes) Thomson, C.M.

Toronto (Ont.)

Maïr Verthuy, C.M.

Montréal (Qc)

W. Brett Wilson, C.M.

Calgary (Alb.)

Bernard Zinman, C.M.

Toronto (Ont.)


OFFICIERS DE L’ORDRE DU CANADA

André Bandrauk, O.C.

Hatley (Qc)

Le général Maurice Baril, O.C., C.M.M., M.S.M., C.D. (ret.)

Ottawa (Ont.)

L’honorable James Bartleman, O.C., O. Ont.

Perth (Ont.)

Aldo Albert Daniel Bensadoun, O.C.

Montréal (Qc)

William Scott Bowman, O.C.

Montréal (Qc) et
Sarasota (Floride, É.-U.)

Nicole Brossard, O.C

Montréal (Qc)

Alain Dubuc, O.C.

Montréal (Qc)

Gwynne Dyer, O.C.

St. John’s (T.-N.-L.) et Londres (Angleterre)

Robert R. Fowler, O.C.

Ottawa (Ont.)

Donald Fraser, O.C.

Toronto (Ont.)

Dom Laurence Freeman, O.C.

Montréal (Qc) et Londres (Angleterre)

Hugh Arthur Krentz, O.C.

Calgary (Alb.)

Bruce Kuwabara, O.C.

Toronto (Ont.)

R. Peter MacKinnon, O.C.

Saskatoon (Sask.)

John Mighton, O.C.

Toronto (Ont.)

David W. Scott, O.C.

Ottawa (Ont.)

Peter Alexander Singer, O.C.

Toronto (Ont.)

Jeffrey Skoll, O.C.

Toronto (Ont.) et Beverly Hills (Californie, É.-U.)

Annette Verschuren, O.C.

Toronto (Ont.)

Brian Williams, O.C.

Willowdale (Ont.)

Alvin Zipursky, O.C.

Toronto (Ont.)


COMPAGN
ON DE L’ORDRE DU CANADA

Le très honorable Paul Martin, C.P., C.C.

Montréal (Qc)


 

CITATIONS DES RÉCIPIENDAIRES

MEMBRES DE L’ORDRE DU CANADA

Archibald Alexander Alleyne, C.M.
Toronto (Ontario)

Archibald Alleyne est l’un des musiciens de jazz professionnels de premier plan au Canada. Durant six décennies, il a joué avec des étoiles du jazz au Canada et à l’étranger. Comme il s’est engagé à servir de mentor à la prochaine génération de musiciens de jazz, il finance des bourses pour des formations avancées en musique et a fondé un ensemble en vue d’offrir à de jeunes étudiants afro-canadiens la possibilité de faire valoir leur talent dans des spectacles de grande qualité. Il leur raconte également ses expériences personnelles afin de leur montrer que le jazz fait partie intégrante de la culture et du patrimoine de la communauté noire au Canada.

Hans-Ludwig Blohm, C.M.
Ottawa (Ontario)

Hans-Ludwig Blohm a contribué à la protection, à la préservation et à la promotion de la culture nordique du Canada au moyen de son appareil photo. Photographe de renom, Hans-Ludwig Blohm a traversé les territoires nordiques en long et en large tout en recueillant des images et des histoires inuites et en consignant les personnages et les événements qui ont façonné la région. Ses expositions, qui mettent également de l’avant le travail innovateur de l’artiste dans le domaine de la photographie des micropuces, ont fait le tour du monde tandis que ses photos sont parues dans les pages de nombreux livres et magazines en plus de figurer sur des timbres du Canada.

Lawrence S. Bloomberg, C.M., O. Ont.
Toronto (Ontario)

Lawrence Bloomberg est un bénévole et philanthrope qui est dévoué à sa communauté. Il est très connu pour son soutien engagé et généreux de nombreux établissements d’enseignement et de santé, notamment l’Université de Toronto, l’Université McGill, l’hôpital Mont Sinaï et le Centre de découverte MaRS. De plus, il a travaillé auprès du Musée royal de l’Ontario, du Festival international du film de Toronto, de l’Appel juif unifié de Toronto et de l’organisme Centraide du Grand Toronto.

L’honorable Benoît Bouchard, C.P., C.M.
Roberval (Québec)

Benoît Bouchard a servi son pays avec dévouement. Reconnu comme un rassembleur, il s’est vu confier divers portefeuilles sur la scène politique fédérale. Il s’est particulièrement distingué comme président du Bureau de la sécurité des transports du Canada qu’il a mieux fait connaître pour la qualité de ses enquêtes et pour la promotion de la sécurité. Il a aussi mis à profit son écoute et ses talents de diplomate en tant qu’ambassadeur en France et négociateur fédéral en chef dans le cadre des négociations territoriales avec les Innus du Québec.

Ronald Caplan, C.M.
Sydney (Nouvelle-Écosse)

Depuis des décennies, Ronald Caplan préserve les traditions culturelles et l’histoire vivante de l’île du Cap-Breton. À titre d’éditeur du Cape Breton’s Magazine, il a voyagé partout dans l’île pour recueillir et faire connaître les récits quotidiens, mais combien extraordinaires, des résidants anglophones, francophones, acadiens et mi’kmaq. Il a maintenu l’image de ce magazine comme registre culturel, social et historique d’une époque révolue, tout en le rendant entièrement accessible aux historiens contemporains et au grand public, grâce à la publication d’une version en ligne. Étant lui-même un auteur et l’éditeur de Breton Books, il continue de faire du bénévolat auprès d’organismes axés sur le patrimoine, en Nouvelle-Écosse.

Jean Deslauriers, C.M.
Saint-Laurent-de-l’Île d’Orléans (Québec)

Depuis plus de 30 ans, Jean Deslauriers contribue au développement de la chirurgie thoracique ici et à l’étranger. Professeur de chirurgie à l’Université Laval, il est mondialement reconnu pour ses travaux de recherche, entre autres, sur le traitement chirurgical du cancer des poumons. En Chine, il a joué un rôle clé dans l’établissement du Bethune Chest Centre, un centre intégré d’investigation et de traitement des maladies respiratoires. Il a publié plusieurs ouvrages de référence dans son domaine et on lui doit la formation de nombreux chirurgiens thoraciques au Québec.

Joella Foulds, C.M.
Southside Boularderie (Nouvelle-Écosse)

Depuis des décennies, Joella Foulds fait la promotion active de la musique et de la culture du Cap‑Breton. Musicienne, animatrice et activiste dans le milieu des arts, elle est également la cofondatrice et la directrice artistique du Festival international Couleurs celtiques, une célébration annuelle de la musique et de la culture. Elle a transformé le festival en un événement international mettant en valeur les musiciens et les artistes du Cap Breton qui attire des milliers de visiteurs et qui a une incidence majeure sur la région du point de vue de l’économie et de l’esprit communautaire.

John H. V. Gilbert, C.M.
Vancouver (Colombie-Britannique)

John Gilbert est un précurseur du renforcement de l’esprit d’équipe dans le milieu des soins de santé. Professeur émérite et président fondateur du College of Health Disciplines, à l’Université de la Colombie-Britannique, il a été un chef de file de la mise en valeur de l’éducation interprofessionnelle en tant que principe fondamental de la pratique et de la prestation de soins axées sur la collaboration, le travail d’équipe et les besoins des patients. Sa vision de l’intégration des soins a permis d’obtenir les meilleurs résultats thérapeutiques qu’il était possible d’espérer.

L’honorable Mary M. Hetherington, C.M.
Calgary (Alberta)

Mary Hetherington a ouvert la voie aux femmes dans la profession juridique. Elle a été l’une des premières femmes à plaider en Alberta, à ouvrir son propre cabinet et à travailler, à titre de conseillère, à des causes criminelles de grande visibilité. Reconnue pour sa ténacité et son intelligence, elle a été juge à la Cour de district de l’Alberta et a été la première femme à être nommée juge à la Cour d’appel de l’Alberta. Elle a également joué un rôle important dans les tribunaux du Nord, où elle a occupé le poste de juge adjointe dans les Territoires du Nord-Ouest, au Nunavut et au Yukon.

Paul Valdemar (Valdy) Horsdal, C.M.
Salt Spring Island (Colombie-Britannique)

Chansonnier et auteur-compositeur de renom, Valdy est présent sur la scène musicale canadienne depuis plus de 40 ans. Sa notoriété lui vient de ses nombreux enregistrements et de ses spectacles énergiques, qui mettent habituellement à l’honneur son grand succès intitulé Play Me a Rock and Roll Song. Aussi généreux que talentueux, il participe très souvent à des activités caritatives, et milite aussi depuis longtemps en faveur de l’alphabétisation au Canada.

Frederick Hyndman, C.M.
Charlottetown (Île-du-Prince-Édouard)

Depuis plus de 50 ans, Frederick Hyndman est un pilier de l’action communautaire à l’Île-du-Prince-Édouard. Il y joue un rôle central comme bénévole, organisateur de campagnes de financement, philanthrope et expert vers qui tous se tournent, et a apporté une contribution durable dans les domaines de l’éducation, du patrimoine, des arts et du développement économique. Il a de plus fait profiter des établissements de santé, des banques et des entreprises de son sens aigu des affaires, et ce, à l’échelle nationale.

L’honorable Denis Losier, C.P., C.M.
Moncton (Nouveau-Brunswick)

Denis Losier est un champion du développement économique et social au Nouveau-Brunswick. Tout au long de sa carrière, et à divers titres, dont ministre de différents portefeuilles et directeur général du Conseil économique des provinces de l’Atlantique, il a toujours eu à cœur le mieux-être de ses concitoyens. Le président-directeur général d’Assomption-Vie et un ardent porte-parole de la communauté acadienne, il est aussi réputé pour les campagnes de financement qu’il a menées, notamment pour le soutien des services en français dans les domaines de la santé et de l’éducation.

Pierre Nepveu, C.M.
Montréal (Québec)

Pierre Nepveu est une éminente figure de la vie littéraire québécoise. Poète, romancier et essayiste, il a publié des œuvres qui ont été primées et traduites en différentes langues. On lui doit des essais consacrés à la poésie québécoise contemporaine qui sont reconnus comme des classiques. Ancien professeur et chercheur à l’Université de Montréal, il est l’un des premiers à s’être intéressé aux écritures migrantes dans la littérature canadienne de langue française et était reconnu comme un enseignant hors pair.

David Northcott, C.M., O.M.
Winnipeg (Manitoba)

Grand porte-parole des moins nantis, David Northcott lutte contre la faim et la pauvreté au Canada depuis près de trois décennies. Résolu à enrayer le problème de la faim dans sa communauté, il a notamment exercé le poste de premier directeur exécutif à la banque alimentaire Winnipeg Harvest et a été l’un des membres fondateurs de l’Association canadienne des banques alimentaires (qui se nomme désormais Banques alimentaires Canada) ainsi que de l’Association manitobaine des banques alimentaires. Il a également mis son expertise au profit des conseils de nombreuses organisations, dont l’Organisation nationale antipauvreté et le Conseil national du bien-être social.

Eric Peterson, C.M.
Toronto (Ontario)

Depuis des décennies, Eric Peterson fait réagir ses auditoires et touche leurs cordes sensibles, tant au théâtre qu’au petit écran. Considéré comme étant l’un des pionniers du mouvement du théâtre collectif au Canada, il a par la suite écrit en collaboration la pièce Billy Bishop Goes to War, dans laquelle il a également joué et qui a obtenu de nombreux prix. Il est respecté pour l’importance qu’il accorde à la représentation de personnages canadiens dans les productions canadiennes, et il est célèbre pour les rôles distinctifs qu’il a tenus dans des séries télévisées, notamment celui de Leon Rabinovitch dans Street Legal, et celui d’Oscar Leroy dans Corner Gas. Homme engagé dans diverses causes et organisations, dont Amnistie internationale, il a agi comme porte-parole et activiste auprès d’ACTRA, le syndicat des artistes canadiens du cinéma, de la télévision et de la radio.

F. Thomas Stanfield, C.M.
Truro (Nouvelle-Écosse)

Thomas Stanfield est un spécialiste du développement économique en Nouvelle-Écosse. À la tête de la société Stanfield’s Limited, dont il est président et chef de la direction, il a créé et maintenu des emplois stables dans une région rurale de la province. Il a aussi dirigé de nombreuses associations défendant les intérêts des entreprises et, grâce à sa vision et à son sens aigu des affaires, il a contribué à stimuler et à diversifier l’économie provinciale. Ses activités bénévoles et philanthropiques ont profité également au monde de l’éducation, au milieu de la santé et à diverses organisations civiques dans sa collectivité.

Anita Stewart, C.M.
Elora (Ontario)

Anita Stewart est une défenseure enthousiaste et dévouée de la cuisine canadienne. Considérée comme activiste culinaire, elle a passé les 30 dernières années à parcourir le Canada, parfois même en traîneau à chiens ou à bord de brise-glace de la Garde côtière du Canada, pour découvrir et consigner les histoires des mets essentiels de notre nation et des personnes de talent qui les apprêtent et les servent. Journaliste auprès d’une grande diversité de magazines, de journaux et de blogues canadiens et américains, elle est également l’auteure d’une douzaine de livres portant sur nos réalités culinaires locales. Anita Stewart est éditorialiste culinaire à CBC, une bénévole passionnée et la fondatrice de Cuisine Canada et de Food Day Canada.

Donald John Taylor, C.M.
Calgary (Alberta)

Donald Taylor est un entrepreneur prospère et un généreux philanthrope. Président-directeur général d’Engineered Air, il a transformé son entreprise en multinationale grâce à des innovations dans le domaine du génie des mouvements aériens. En tant que philanthrope, il a soutenu des organisations dans les secteurs de l’enseignement, des soins de santé et des arts en Alberta en contribuant notamment au financement d’une salle de spectacle à l’Université Mount Royal, d’une bibliothèque virtuelle à la fine pointe de la technologie à l’Université de Calgary et de programmes éducatifs au village historique de Heritage Park, à Calgary.

R.H. (Robert Holmes) Thomson, C.M.
Toronto (Ontario)

Un Canadien fier de sa citoyenneté, R.H. Thomson est grandement admiré pour la passion avec laquelle il fait revivre les histoires et les grandes figures de notre pays. En tant que comédien, il a empreint la scène et l’écran de son talent unique, notamment dans ses interprétations de Glenn Gould, de Frederick Banting, et de l’attachant Jasper Dale dans Les contes d’Avonlea. Il a agi comme réalisateur un peu partout au pays et a fait ses débuts comme dramaturge avec la pièce solo The Lost Boys, un hommage à cinq grands-oncles qui ont combattu durant la Première Guerre mondiale. Il a par la suite aidé à créer un événement international pour commémorer les anciens combattants de la Grande Guerre. Il s’est également acquis la réputation d’éloquent et ardent défenseur des arts.

Maïr Verthuy, C.M.
Montréal (Québec)

Maïr Verthuy a contribué à l’avancement des littératures francophones et de la cause des femmes. Ancienne professeure à l’Université Concordia, elle y a cofondé et dirigé l’Institut Simone de Beauvoir, le premier collège d’études féministes au Canada, et en a fait une institution mondialement connue. Elle a aussi été l’une des premières à faire mieux connaître les écrivaines francophones du Québec par ses recherches et son enseignement. Une féministe de la première heure, elle s’est beaucoup impliquée dans sa communauté, notamment au Conseil des femmes de Montréal.

W. Brett Wilson, C.M.
Calgary (Alberta)

W. Brett Wilson est l’incarnation de la réussite en affaires et du pouvoir de transformation de la philanthropie. Fort de son talent pour les affaires et d’une conscience sociale vive, il a puisé dans ses expériences fructueuses pour guider et soutenir les entrepreneurs de la nouvelle génération. L’appui philanthropique qu’il a offert, que ce soit à titre personnel ou à titre d’entrepreneur, a aussi bénéficié à des initiatives touchant la violence conjugale, les membres et vétérans des Forces canadiennes, la jeunesse, les sports, les soins de santé et l’éducation.

Bernard Zinman, C.M.
Toronto (Ontario)

Bernard Zinman est un chef de file dans le traitement du diabète et dans la recherche sur cette maladie. Il a contribué au développement de thérapies pour lutter contre le diabète et ses complications à long terme, notamment au moyen de son rôle clé dans l’étude clinique la plus importante et la plus étoffée sur le diabète de type 1. Professeur de médecine à l’Université de Toronto, il occupe également le poste de directeur du Leadership Sinai Centre for Diabetes à l’hôpital Mount Sinai et le poste de scientifique principal à l’Institut de recherche Samuel Lunenfield.


OFFICIERS DE L’ORDRE DU CANADA

André Bandrauk, O.C.
Hatley (Québec)

Professeur à l’Université de Sherbrooke, André Bandrauk est reconnu mondialement pour ses travaux d’avant-garde en chimie computationnelle et photonique moléculaire. Un pionnier dans le domaine de la science dite attoseconde, l’échelle de temps au mouvement des électrons, il a créé divers concepts pour l’observation, la manipulation et le contrôle des électrons dans les molécules à ces échelles de temps très restreintes. Il continue de poursuivre ses recherches novatrices sur le contrôle par laser des électrons moléculaires pour des applications futures en chimie, biologie et même en informatique quantique.

Le général Maurice Baril, O.C., C.M.M., M.S.M., C.D. (ret.)
Ottawa (Ontario)

Tout au long de sa carrière, Maurice Baril a fait preuve d’un dévouement exceptionnel. En tant que chef d’état-major des Forces canadiennes, il a mené à bien des programmes de réforme et de modernisation. Il a aussi mis son leadership au service de l’ONU où il a notamment été conseiller militaire du secrétaire général. Fidèle à ses engagements en faveur de la paix et de la diplomatie, il a été président du conseil du Centre Pearson pour le maintien de la paix et a été l’un des plus fervents défenseurs de la Convention d’Ottawa sur l’interdiction des mines anti-personnel.

L’honorable James Bartleman, O.C., O. Ont.
Perth (Ontario)

James Bartleman a servi son pays d’une manière exemplaire. Après une carrière diplomatique de 35 ans, il est devenu le premier lieutenant-gouverneur autochtone de l’Ontario. Il s’est distingué en tant que fervent défenseur de l’égalité raciale et porte-parole en faveur d’une meilleure compréhension et d’un soutien accru envers les personnes atteintes de maladies mentales, sans oublier sa lutte infatigable pour le bénéfice des Autochtones. Il a en outre mis en place un certain nombre de programmes de litératie pour les Autochtones. Auteur de livres primés, il cherche à transmettre un message d’espoir avec les récits de ses propres difficultés.

Aldo Albert Daniel Bensadoun, O.C.
Montréal (Québec)

Aldo Bensadoun est autant reconnu pour son talent d’entrepreneur que pour ses actions philanthropiques. Fondateur et chef de la direction du Groupe ALDO, il a bâti une entreprise de commerce au détail d’envergure internationale. Encourageant l’engagement social, il en a fait une compagnie responsable et l’une des premières au monde à s’associer activement à la lutte contre le sida. De plus, personnellement et souvent de façon discrète, il soutient généreusement de nombreux organismes dans sa communauté.

William Scott Bowman, O.C.
Montréal (Québec) et Sarasota (Floride, É.-U.)

Scott Bowman est l’entraîneur de la Ligue nationale de hockey qui détient le plus grand nombre de victoires remportées par les équipes qu’il a entraînées. Il a occupé cette fonction pour plusieurs équipes, notamment les célèbres Canadiens de Montréal durant leur règne de gloire dans les années 1970. Aucun autre entraîneur dans le milieu du sport professionnel en Amérique du Nord n’a réussi un tel exploit : neuf coupes Stanley en treize finales. Il continue d’apporter son aide à divers programmes jeunesse, comme son concours « Scotty Bowman As Your Coach », et à des campagnes de financement au profit d’œuvres de bienfaisance.

Nicole Brossard, O.C
Montréal (Québec)

Poète, romancière et essayiste, Nicole Brossard est une figure de proue de l’écriture postmoderne et féministe au Canada. Son œuvre avant-gardiste est traduite dans une vingtaine de langues et est étudiée dans les universités sur plusieurs continents. Elle est également connue pour son travail d’éditrice et a notamment cofondé et dirigé la revue littéraire La Barre du jour qui a marqué une nouvelle génération poétique. Renommée aussi pour son engagement féministe, elle a cofondé le journal Les Têtes de pioche. Cette grande écrivaine s’est acquis le respect autant du monde littéraire anglophone que francophone.

Alain Dubuc, O.C.
Montréal (Québec)

Alain Dubuc est l’un des grands journalistes et chroniqueurs canadiens. Par ses écrits et son talent de vulgarisateur, il a favorisé une meilleure compréhension des enjeux économiques et politiques tant au niveau national qu’international. À La Presse depuis plus de 30 ans, il y a occupé le prestigieux poste d’éditorialiste en chef et a aussi été président et éditeur du journal Le Soleil. Il fait également avancer les débats dans notre société par ses ouvrages et ses conférences ici et à l’étranger.

Gwynne Dyer, O.C.
St. John’s (Terre-Neuve-et-Labrador) et Londres (Angleterre)

Gwynne Dyer est très respecté en tant que conteur et voix indépendante qui formule ses opinions sur une panoplie d’enjeux mondiaux. Sa chronique souscrite sur les affaires internationales est publiée dans plus de 30 pays, et il a écrit et produit des documentaires pour la télévision, le cinéma et la radio qui ont également attiré de nombreux auditoires. Sa série télévisée en sept épisodes intitulée War, entre autres, a été diffusée dans le monde entier. M. Dyer est également un écrivain estimé, auteur de nombreux ouvrages sur divers sujets tels que les conflits géopolitiques et les répercussions à long terme du changement climatique.

Robert R. Fowler, O.C.
Ottawa (Ontario)

En tant qu’ambassadeur, sous-ministre et conseiller en matière de politique étrangère, Robert Fowler a fait preuve d’un leadership courageux et d’un dévouement personnel profond envers son pays. En ralliant les États membres des Nations Unies aux régimes de sanctions sophistiqués, il a instauré la discipline sur les marchés mondiaux du diamant, aidant ainsi à mettre fin à la guerre civile qui sévissait depuis 25 ans en Angola. À titre de représentant personnel de trois premiers ministres pour l’Afrique, il a travaillé inlassablement à promouvoir la saine gouvernance dans ce continent. Il est grandement respecté pour son courage personnel et sa détermination.

Donald Fraser, O.C.
Toronto (Ontario)

Donald Fraser est reconnu dans le monde entier pour son œuvre de pionnier dans le domaine de l’inférence statistique. Professeur émérite à l’Université de Toronto, il a contribué, au fil de sa longue carrière de 60 ans, au progrès de ce champ d’activité dès ses débuts et il continue d’en repousser les frontières. Il a joué un rôle de premier plan dans l’établissement de la Société statistique du Canada et a été admis membre des plus importantes sociétés statistiques du monde. Il se consacre en outre avec un zèle constant à ses étudiants et à ses recherches.

Dom Laurence Freeman, O.C.
Montréal (Québec) et Londres (Angleterre)

Laurence Freeman est un leader spirituel de renommée internationale, un défenseur de la paix et un promoteur du dialogue et de la compréhension entre les religions. Fondateur et directeur de la Communauté mondiale pour la médiation chrétienne, une organisation qui s’étend dans plus d’une centaine de pays, il parcourt régulièrement le monde pour faire connaître la méditation comme moyen de transformation intérieure et de rencontre entre les peuples et les religions. Il œuvre à tous les niveaux de la société, s’adressant aussi bien aux dirigeants du monde qu’aux démunis. Ardent défenseur de la non-violence, il est cofondateur des rassemblements Way of Peace, qui réunissent des bouddhistes, des chrétiens et des personnes qui ont pris part à la violence de conflits religieux. Il est en outre un conférencier, un auteur et un théologien respecté.

Hugh Arthur Krentz, O.C.
Calgary (Alberta)

Hugh Krentz a grandement contribué à assurer la sécurité et la solidité des bâtiments et des ponts au Canada. Ses 50 années d’expérience comme ingénieur dans les industries de l’acier et de la construction lui ont permis de développer des codes et normes de bâtiment garantissant une plus grande efficacité, sécurité et solidité des constructions, normes qui sont utilisées au Canada et dans le monde entier. Il est également réputé pour le travail bénévole qu’il accomplit depuis des décennies dans le domaine des normes nationales et internationales, aidant ainsi diverses organisations à faire en sorte que leurs produits et services soient d’une qualité constante, et qu’ils soient compatibles, efficaces et sûrs.

Bruce Kuwabara, O.C.
Toronto (Ontario)

Bruce Kuwabara a façonné notre patrimoine bâti dans un esprit de durabilité. Associé fondateur de la firme d’architectes KPMB, il a été acclamé par le public et la critique pour des projets d’envergure nationale tels que l’École nationale de ballet du Canada, le Musée canadien de la nature, le Bell Lightbox pour le Festival international du film de Toronto, et l’édifice Manitoba Hydro Place. Soucieux de mieux faire connaître l’architecture canadienne, il a enseigné à l’Université de Toronto et à l’Université Harvard. Il continue de se faire le promoteur de l’excellence en architecture, en urbanisme et en design durable.

R. Peter MacKinnon, O.C.
Saskatoon (Saskatchewan)

Peter MacKinnon s’est toujours voué à l’innovation et à l’excellence. Tout au long de sa carrière, d’abord comme juriste puis comme administrateur, il a été un ardent porte-parole en faveur de l’enseignement supérieur et du service public. À titre de président et vice-chancelier de l’Université de la Saskatchewan, il a été le fer de lance de projets scientifiques originaux, notamment le Centre canadien de rayonnement synchrotron et l’International Vaccine Centre, faisant de cette université l’un des principaux centres de recherche du Canada.

John Mighton, O.C.
Toronto (Ontario)

Dramaturge et mathématicien, John Mighton a apporté une contribution unique aux arts de la scène et à l’éducation. Dans son œuvre théâtrale, il examine souvent comment l’art et les sciences s’enrichissent mutuellement. Ses pièces, encensées par la critique, lui ont mérité de nombreux prix et ont été jouées à travers le monde. Il est également un pédagogue passionné et innovateur, un auteur, et un bénévole qui a fondé le programme Junior Undiscovered Math Prodigies (JUMP Math). Ce programme, qui aide des enfants et des adolescents à apprendre les mathématiques, est devenu un organisme à but non lucratif national. Des projets pilotes sont en cours en Angleterre et en Afrique du Sud, tandis qu’au pays, le programme a déjà été adopté par des écoles en Ontario, dans l’Ouest canadien et dans des communautés des Premières nations.

David W. Scott, O.C.
Ottawa (Ontario)

David Scott est un avocat plaidant respecté depuis plus de 50 ans. Coprésident de Borden Ladner Gervais S.R.L. et cofondateur de Pro Bono Law Ontario, il s’est engagé à voir à ce que tous les citoyens aient une voix au sein du système juridique. Tenu en haute estime pas ses pairs, il a été le premier Canadien à occuper le poste de président au sein du American College of Trial Lawyers. Beaucoup d’organisations communautaires et caritatives ont tiré profit de son engagement communautaire, car il leur a donné généreusement temps et conseils.

Peter Alexander Singer, O.C.
Toronto (Ontario)

Peter Singer est un bioéthicien et un expert en politique scientifique et en santé mondiale de renommée internationale. Son apport a contribué à améliorer les soins en fin de vie, la répartition des ressources dans les hôpitaux et l’enseignement des principes de la bioéthique au Canada et ailleurs dans le monde. Il est le directeur fondateur de l’un des plus importants centres de bioéthique à l’échelle mondiale, le Centre conjoint de bioéthique de l’Université de Toronto. Récemment, il s’est consacré principalement à la recherche de solutions novatrices aux problèmes d’accès aux soins de santé auxquels se heurtent les populations les plus démunies de la planète.

Jeffrey Skoll, O.C.
Toronto (Ontario) et Beverly Hills (Californie, É.-U.)

Jeffrey Skoll est un philanthrope animé d’une vision unique. Ancien président d’eBay et innovateur concepteur de son fructueux modèle d’entreprise, il a créé des organisations qui encouragent le philanthropisme et l’engagement des entrepreneurs sociaux dans la résolution des problèmes mondiaux les plus pressants. Ensuite, à titre de président de Participant Media, il a produit des films captivants qui sensibilisent le public aux enjeux sociaux et inspirent l’action. Sur le plan des causes canadiennes, il appuie le Fonds CAPE, qui se concentre sur l’entrepreneuriat des Autochtones, et le tout nouveau programme bidisciplinaire en génie et en administration de l’Université de Toronto.

Annette Verschuren, O.C.
Toronto (Ontario)

Annette Verschuren est un chef d’entreprise à l’esprit novateur et une championne de la responsabilité sociale des entreprises. Elle a su promouvoir, à titre de présidente de Home Depot Canada, la coopération entre le milieu des affaires et le secteur bénévole, ce pourquoi elle est grandement estimée. Ainsi, son intervention a été fondamentale le moment venu de déterminer les bénévoles et les matériaux dont pourraient bénéficier les projets de construction domiciliaire réalisés par Habitat pour l’humanité. Elle a également collaboré avec Bénévoles Canada afin d’inciter les entreprises à la grandeur du pays à donner généreusement.

Brian Williams, O.C.
Willowdale (Ontario)

Journaliste et animateur depuis plus de 40 ans, Brian Williams a couvert des événements sportifs au pays comme à l’étranger. Considéré comme le doyen du monde de la télédiffusion olympique au Canada, il est surtout reconnu et respecté pour ses entrevues perspicaces avec des athlètes de haut niveau dans lesquelles il cherchait à mettre en valeur l’habileté et la détermination derrière tous leurs succès. L’hôpital général de North York, la Fondation Tim Horton pour les enfants, l’Œuvre des maisons Ronald McDonald et Olympiques spéciaux Canada ont tous profité de son leadership.

Alvin Zipursky, O.C.
Toronto (Ontario)

Alvin Zipursky a contribué à l’amélioration de la santé infantile au Canada et à l’étranger. Directeur fondateur du département de pédiatrie à l’Université McMaster, il a également dirigé le service d’hématologie/oncologie à l’établissement Hospital for Sick Children. Il a en outre fondé le Programme de recherche pédiatrique mondiale grâce auquel il a aidé à mobiliser et à coordonner un réseau international de chercheurs en vue de chercher des solutions à des problèmes liés à la santé des enfants dans les pays en voie de développement.


COMPAGNON DE L’ORDRE DU CANADA

Le très honorable Paul Martin, C.P., C.C.
Montréal (Québec)

Paul Martin est depuis longtemps un champion du développement économique et social au Canada et à l’étranger. Après une distinguée carrière dans le secteur privé, il a fait son entrée sur la scène politique fédérale, où il a été ministre des Finances, chef du Parti libéral et 21e premier ministre du Canada. Il s’est illustré plus particulièrement en éliminant le déficit financier, en réduisant la dette du pays et en donnant de solides assises au Régime de pensions du Canada. Il a également contribué d’une manière importante à faire de la qualité de vie des Autochtones canadiens une priorité des politiques publiques, à renforcer le régime de soins de santé du Canada, à promouvoir la saine gouvernance en Afrique et à mettre sur pied le G-20.



FICHE D’INFORMATION SUR L’ORDRE DU CANADA

Créé en 1967 par Sa Majesté la reine Elizabeth II, l’Ordre du Canada est l’une des plus hautes reconnaissances du Régime canadien de distinctions honorifiques. Il couronne l’œuvre d’une vie, le dévouement exceptionnel d’une personne envers la communauté ou une contribution extraordinaire à la nation. Des Canadiens de tous les milieux de la société ont reçu l’Ordre du Canada. La nature de leurs réalisations est extrêmement variée, mais la façon dont ils ont changé nos vies et le visage de notre pays les unit.

Devise et grades

La devise de l’Ordre, DESIDERANTES MELIOREM PATRIAM, signifie « Ils veulent une patrie meilleure ». Sa Majesté la Reine est la souveraine de l’Ordre et le gouverneur général est chancelier et Compagnon principal de l’Ordre.

Compagnon – Initiales honorifiques : C.C.

Reconnaît l’œuvre de toute une vie et le mérite exceptionnel de personnes ayant apporté une contribution extraordinaire au Canada et au bien de l’humanité.

Officier – Initiales honorifiques : O.C.

Reconnaît l’œuvre d’une vie et le grand mérite de personnes ayant apporté une contribution importante au Canada et au bien de l’humanité.

Membre – Initiales honorifiques : C.M.

Reconnaît une vie vouée au service d’une communauté, d’un groupe ou d’un champ d’activité.

Description de l’insigne

L’insigne de l’Ordre du Canada a la forme d’un flocon de neige à six pointes et arbore en son centre une feuille d’érable entourée d’un anneau rouge sur lequel est circonscrite la devise de l’Ordre : DESIDERANTES MELIOREM PATRIAM(Ils veulent une patrie meilleure). L’anneau est placé sous la couronne de saint Édouard.

Admissibilité

Tous les Canadiens et Canadiennes sont admissibles à l’Ordre du Canada, à l’exception des politiciens et des juges fédéraux et provinciaux en fonction. La constitution de l’Ordre permet à des non-Canadiens d’être admissibles à des nominations à titre honorifique en fonction de réalisations exceptionnelles qui font honneur au Canada ou de la contribution de toute une vie à l’humanité dans son ensemble. L’Ordre ne peut être décerné à titre posthume.

Les Officiers et les Membres peuvent être promus dans l’Ordre en reconnaissance de nouvelles réalisations, pourvu qu’ils aient continué à œuvrer au service du pays d’une manière exceptionnelle et extraordinaire. Habituellement, une promotion peut être envisagée à partir de la cinquième année de la nomination initiale.

Nominations

Toute personne ou tout groupe peut présenter la candidature d’individus dignes d’être nommés dans l’Ordre du Canada. Les nominations sont faites sur recommandation du Conseil consultatif de l’Ordre présidé par le juge en chef du Canada. Les membres du Conseil reflètent la diversité et l’excellence au sein de la société canadienne. Certains d’entre eux sont nommés en vertu de la fonction qu’ils occupent; d’autres sont nommés pour un mandat d’une période déterminée afin d’assurer une représentation équilibrée des diverses régions du pays.

Pour en apprendre davantage sur l’Ordre du Canada ou pour soumettre une candidature, consultez la section des distinctions honorifiques de notre site Web, www.gg.ca