Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

Vietnam : Une visite fascinante dans un pays évoluant rapidement


Le 19 novembre 2011


Vietnam

Le Vietnam est reconnu pour la chaleur humaine de sa population ainsi que la richesse de son patrimoine. C’est donc avec anticipation que j’envisageais de fouler le sol de Hanoï, capitale du Vietnam et épicentre culturel en pleine effervescence. J’ai été tellement frappé, au fil de mon périple, par l’harmonie avec laquelle l’ancien et le nouveau se côtoient au Vietnam.

L’un de mes premiers arrêts a été au Temple de la littérature, érigé en 1070 en hommage à Confucius. Ce temple à vocation pédagogique, vieux de près de 1000 ans, rivalise avec l’Université de Bologne pour son ancienneté, cette dernière étant la plus ancienne université en Europe; voilà bien un témoignage permanent de l’importance accordée à l’apprentissage. 

À propos de l’apprentissage, j’ai justement eu le privilège de prendre la parole dans deux universités. Premièrement, la délégation canadienne et moi-même nous sommes rendus à l’Université des sciences sociales et humaines de Hanoï, où nous y avons eu une discussion fort intéressante sur la diversité culturelle, avec la participation de 400 étudiants, universitaires, ainsi que de jeunes bénévoles du programme Jeunesse Canada Monde. J’ai aussi eu le plaisir de m'adresser aux étudiants et professeurs de l’Université de l’Industrie de Hô Chi Minh-Ville, qui offre un programme d’échange d’enseignants et de stages avec la Saskatchewan Institute of Applied Science and Technology. Un bel exemple de collaboration entre nos deux pays et un gage de l’importance de développer une économie fondée sur le savoir.

Hier, je me suis rendu dans la région du delta du Mekong, où j’ai notamment  fait la connaissance de M. Nguyen Thanh My, un Canadien d’origine vietnamienne qui a toujours aspiré à améliorer le sort des gens de sa ville natale. Ayant immigré à un jeune âge à Montréal, il a dû recommencer sa vie à zéro en lavant la vaisselle et en faisant le service dans un restaurant. En seulement sept ans, avec ténacité, il a réussi à obtenir un baccalauréat, une maîtrise et un doctorat en chimie. Il est maintenant à la tête du groupe Mylan, un important employeur de la province de Tra Vinh, dont il nous a généreusement fait visiter les installations à la fine pointe de la technologie. Ce fut une rencontre mémorable qui m’a grandement marqué. 

Mon court séjour au Vietnam m’a enfin amené à être témoin de projets formidables en agriculture. J’ai passé du temps dans une coopérative agricole à récolter des légumes qui sont cultivés et contrôlés pour leur qualité en utilisant l'expertise canadiennes en inspection des aliments, afin d’assurer la sécurité de l’approvisionnement alimentaire et d’obtenir un meilleur prix sur le marché. L’ingéniosité et la ténacité des fermiers, et l’empressement avec lequel ils adoptent de nouvelles idées, m’ont impressionné. J’ai retrouvé ce même enthousiasme durant ma visite dans la province de Soc Trang, où des projets en agriculture ont été appuyés par l’Agence canadienne de développement international (ACDI). J’y ai vu des champs de riz aromatique où un pesticide biologique est utilisé, ainsi qu’une ferme laitière Khmer et un centre de collecte du lait qui font appel au travail coopératif et au microcrédit. L’ingéniosité canadienne et vietnamienne était encore une fois au rendez-vous, au profit du peuple vietnamien qui doit répondre aux grands défis du développement et de l’urbanisation.

Ces expériences au Vietnam m’ont permis de voir de mes propres yeux pourquoi les 250 000 Canadiens d’origine vietnamienne réussissent si bien dans leur pays d’adoption. Ils apportent avec eux un ancien et riche patrimoine culturel et travaillent assidument et intelligemment pour accroître la prospérité et le civisme des collectivités où ils vivent.

Je quitte maintenant ce magnifique pays pour entamer la dernière portion de ces visites d’État. Direction Singapour.

David