Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

ARCHIVÉE: Cérémonie d’arrivée officielle devant les édifices du Parlement

Information archivée dans le Web

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette information dans tout autre format de rechange par contactez webmestre@gg.ca.

Victoria, le lundi 26 septembre 2011

 

Mon épouse, Sharon, et moi sommes ravis d’être parmi vous. 

Nous ne cessons d’être en admiration devant la beauté de cette partie du Canada, la beauté sauvage des montagnes et des forêts de la Colombie-Britannique et de l’océan qui la borde. Nous sommes également attirés par la richesse et la diversité des cultures et des traditions de vos peuples des Premières Nations.

Nous sommes impatients de nous nourrir de cette beauté et d’en apprendre davantage sur ces cultures et ces traditions durant les quelques prochains jours.

Avec notre séjour ici au cours de la première année de mon mandat, nous aurons visité chaque province et territoire, sauf les Territoires du Nord-Ouest, que nous sommes d’ailleurs impatients de visiter également.

Nos voyages nous ont permis de rencontrer des Canadiens de tous les milieux. Nous avons rencontré des hommes, des femmes et des enfants, tous aussi extraordinaires les uns que les autres pour leur engagement à servir autrui; pour leur volonté de partager; pour leur désir de s’entraider; et pour leur empressement à faire ce qu’ils peuvent pour que notre pays devienne meilleur, pour le plus grand bien des générations à venir.

Ils ont été pour moi une source d’inspiration qui m’a incité à poursuivre le but que je m’étais fixé lorsque je suis devenu gouverneur général, l’automne dernier, celui de mettre le Canada sur la voie de devenir un pays toujours plus averti et bienveillant. Un pays qui appuie les familles et les enfants; qui renforce l’apprentissage et l’innovation; et qui encourage la philanthropie et le bénévolat. Un pays où tous les Canadiens peuvent apporter leur contribution et réussir.

Dans ce but, j’appelle les Canadiens à voir plus loin, plus particulièrement jusqu’en 2017, lorsque nous célébrerons le 150e anniversaire du Canada. J’invite les Canadiens à rêver au pays qu’ils désirent. Je les mets surtout au défi de faire tout ce qu’ils peuvent aujourd’hui pour que ces rêves se réalisent demain.

C’est dans cet esprit que j’envisage avec impatience d’entendre ce que vous avez à dire, chers concitoyens de la Colombie-Britannique. Je veux vous entendre me parler de vos espoirs, de vos rêves, de vos buts et de la vision que vous avez de l’avenir de notre pays, et aussi du legs que vous voulez laisser aux générations futures.

Permettez-moi de citer mes deux lignes préférées de l’illustre auteur britannique, George Bernard Shaw, « Certains regardent les choses comme elles sont et demandent ‘Pourquoi?’. Nous rêvons de choses comme elles devraient être, et demandons ‘Pourquoi pas?’ ».