Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

ARCHIVÉE: Le gouverneur général remet 45 décorations militaires

Information archivée dans le Web

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette information dans tout autre format de rechange par contactez webmestre@gg.ca.

le 8 juin 2011

Le gouverneur général remet 45 décorations militaires à Rideau Hall

OTTAWA — Son Excellence le très honorable David Johnston, gouverneur général et commandant en chef du Canada, remettra sept Décorations de la vaillance militaire ainsi que 38 Décorations pour service méritoire (division militaire) à des membres des Forces canadiennes et alliées,
le vendredi 10 juin 2011, à 10 h 30, à Rideau Hall.

Le gouverneur général remettra deux Étoiles de la vaillance militaire et six Médailles de la vaillance militaire à des membres des Forces canadiennes qui ont fait preuve de bravoure et de dévouement au combat, ainsi que quatre Croix du service méritoire (division militaire) et 33 Médailles du service méritoire (division militaire) à des personnes dont les réalisations particulières ont fait honneur aux Forces canadiennes et au Canada. 

L’horaire de la cérémonie, la liste des récipiendaires, les citations ainsi que des renseignements complémentaires sur les Décorations de la vaillance militaire et les Décorations pour service méritoire (division militaire), sont joints au présent avis aux médias.

-30-

Veuillez noter que parmi les 46 récipiendaires qui participeront à la cérémonie du 10 juin 2011, 36 d’entre eux figurent aussi dans un communiqué émis la semaine dernière, le 2 juin 2011, annonçant l’octroi de leur décoration (http://www.gg.ca/document.aspx?id=14127&lan=fra). Les autres récipiendaires ont été annoncés au préalable.

Les représentants des médias qui souhaitent interviewer des récipiendaires sont priés de communiquer avec le Bureau de liaison avec les médias du ministère de la Défense nationale. Ceux qui désirent couvrir l’événement sont priés de communiquer avec le Bureau de presse de Rideau Hall et doivent se présenter à l’entrée Princesse Anne avant 10 h 15.

Renseignements sur la cérémonie :

Marie-Pierre Bélanger

Bureau de presse de Rideau Hall
613-998-9166

marie-pierre.belanger@gg.ca

www.gg.ca

Renseignements sur les récipiendaires :

Ministère de la Défense nationale
Bureau de liaison avec les médias
1-866-377-0811

613-996-2353

www.forces.gc.ca


Suivez GGDavidJohnston sur Facebook et Twitter


HORAIRE DE LA CÉRÉMONIE

Les membres des médias sont priés d’observer l’horaire suivant :

10 h 30 :          Début de la cérémonie
                        Allocution du gouverneur général
                        Le gouverneur général remet les décorations militaires
                        Allocution du chef d’état-major de la Défense
11 h 30 :          Fin de la cérémonie
11 h 45 :          Entrevues des médias avec les récipiendaires


RÉCIPIENDAIRES

DÉCORATIONS DE LA VAILLANCE MILITAIRE

Étoile de la vaillance militaire

Le lieutenant Gabriel Chassé-Jean, É.V.M.

Alma (Qc)

L’adjudant-maître Richard Stacey, É.V.M., C.D.

Edmonton (Alb.)


Médaille de la vaillance militaire

Le sergent T. David Bérubé, M.V.M., C.D.

Québec (Qc)

Le caporal-chef Simon R. Frigon, M.V.M.

Québec (Qc)

Le caporal-chef Jeremy Joseph James Leblanc, M.V.M.

Coalhurst (Alb.)

Le sergent Joseph Martin Stéphane Mercier, M.V.M., C.D.

La Sarre (Qc)

Le matelot de 1re classe Pier-Vincent Michaud, M.V.M.

Trois-Rivières (Qc)

Le sergent Joseph Denis François Ranger, M.V.M., C.D.

Vaudreuil (Qc)


DÉCORATIONS POUR SERVICE MÉRITOIRE

Croix du service méritoire (division militaire)

Le major Timothy Maurice Arsenault, C.S.M., C.D.

Sudbury (Ont.)

Le maître de 2e classe Martin Joseph Claude Bédard, C.S.M., C.D.

Valcourt (Qc)

Le lieutenant-colonel Marc Joseph André Bigaouette, C.S.M., C.D.

Québec (Qc)

Le contre-amiral Tyrone Herbert William Pile, C.M.M., C.S.M., C.D.

Geraldton (Ont.) et Victoria (C.-B.)


Médaille du service méritoire (division militaire)

Le major Darryl Gordon Adams, M.S.M., C.D.

Antigonish (N.-É.)

Le caporal-chef Joseph L. Arsenault, M.S.M., C.D.

Middleton (N.-É.)

Le colonel Anthony Joseph Mark Hilaire Ashfield, M.S.M., C.D.

Montréal (Qc)

Le brigadier-général Robert J. Beletic, M.S.M.
(Armée de l’air américaine)

Cleveland (Ohio, É.-U.)

Le sergent Lee William Edward Bibby, M.S.M., C.D.

Prince Albert (Sask.)

Le major C. Y. Jonathan Bouchard, M.S.M., C.D.

Montréal (Qc)

Le caporal Mathieu S. Boulay-Paillé, M.S.M.

Trois-Rivières (Qc)

Le colonel Gregory Dawson Burt, O.M.M., M.S.M., C.D.

Corner Brook (T.-N.-L.)

Le major Trevor John Cadieu, M.S.M., C.D.

Vernon (C.-B.)

Le major Luis C. Carvallo, M.S.M., C.D.

Windsor et Essex (Ont.)

Le sergent Patrice Pascal Chartrand, M.S.M., C.D.

Montréal (Qc)

Le lieutenant-colonel Scott Norman Clancy, M.S.M., C.D.

Ottawa (Ont.)

Le capitaine Marc A. Dauphin, M.S.M., C.D.

Sherbrooke (Qc)

Le lieutenant-colonel Roland Grant Delaney, M.S.M., C.D.

Kingston (Ont.)

Le caporal-chef Jonathan D.J. Déziel, M.S.M.

Shawinigan (Qc)

L‘adjudant-chef Joseph Richard Denis Dompierre, M.S.M., C.D.

Ottawa (Ont.)

Le major J.R. Mario Ferland, M.S.M., C.D.

Baie St-Paul et Québec (Qc)

Le premier maître de 1re classe Jocelyn Joseph René Fréchette, M.S.M., C.D.

Ste-Foy (Qc)

Le lieutenant-colonel Gyula John Joseph Gergely, M.S.M., C.D.

Winnipeg (Man.)

Le lieutenant-colonel Lee John Hammond, M.S.M., C.D.

North Vancouver (C.-B.) et St. Albert (Alb.)

Le capitaine de frégate Christopher John Hargreaves, O.M.M., M.S.M., C.D.

Victoria (C.-B.)

Le lieutenant-colonel Joseph Jean-Paul Christian Labrosse, M.S.M., C.D.

Montréal (Qc)

L’adjudant-chef Grégoire Raymond Lacroix, M.M.M., M.S.M., C.D.

Orléans (Ont.) et Saint-Mard (Belgique)

Le colonel Joseph Conrad Roch Lacroix, M.S.M., C.D.

Gimli (Man.)

Le caporal Derick R. Lewis, M.S.M.

Kentville (N.-É.)

Le capitaine Francis Joseph Michel Mallet, M.S.M., C.D.

LaSalle (Qc)

L’adjudant-maître Robert Joseph Montague, M.M.M., M.S.M., C.D.

Deep River (Ont.)

Le colonel Theodore E. Osowski, M.S.M.
(Armée de l’air américaine)

Flushing (Michigan, É.-U.)

Le caporal-chef Stéphane Joseph Michel Richard, M.S.M., C.D.

Val d’Or (Qc)

Le lieutenant-colonel James Joseph Raoul Normand Richardson, M.S.M., C.D.

Laval (Qc)

Le capitaine de vaisseau honoraire Cedric Steele, M.S.M., C.D.

Victoria (C.-B.)

Le major Russell Neal Washburn, M.S.M., C.D.

St-George (N.-B.)

Le sergent Christopher Stuart Whalen, M.S.M.

St. John’s (T.-N.-L.)


Veuillez noter que les grades mentionnés dans ce communiqué sont ceux qui étaient détenus par les récipiendaires lorsque l’événement pour lequel ils sont reconnus a eu lieu.


CITATIONS

DÉCORATIONS DE LA VAILLANCE MILITAIRE

Le lieutenant Gabriel Chassé-Jean, É.V.M.
Alma (Québec)
Étoile de la vaillance militaire

Du 8 au 29 juin 2009, le lieutenant Chassé-Jean a démontré sa vaillance sur le champ de bataille, lorsqu’il a vaincu l’ennemi, à la tête de son peloton, en Afghanistan. Tout au long de cette période et dans le désordre et la confusion de chaque combat, son audace durant l’engagement avec un ennemi des plus déterminés et sa capacité de maintenir ses soldats à l’ordre ont contribué d’une manière cruciale aux multiples victoires remportées dans un théâtre d’opération difficile. Que ce soit en menant une attaque frontale, en maîtrisant la situation lorsque son peloton était coincé dans des positions dangereuses ou en dirigeant les tirs de soutien, il a fait preuve de courage et d’un leadership inspirant qui ont été des facteurs clés de succès dans de nombreux engagements.

L’adjudant-maître Richard Stacey, É.V.M., C.D.
Edmonton (Alberta)
Étoile de la vaillance militaire

Le 4 août 2009, l’adjudant-maître Stacey a pu, grâce à sa vaillance face à l’ennemi, aider son équipe de combat multinationale à livrer bataille lors de nombreuses embuscades préparées par des insurgés, en Afghanistan. Il a dirigé une opération complexe de récupération de multiples véhicules qui avaient été immobilisés par des engins explosifs improvisés, et ce, sous un feu ennemi provenant de toutes parts. Dominant le chaos, il a donné des directives claires aux troupes canadiennes, américaines et afghanes. Au cours des huit heures qu’a duré cet intense combat, son courage, sa persévérance et son dévouement sans borne envers ses soldats ont joué un rôle critique dans la défaite d’un ennemi féroce et déterminé.

Le sergent T. David Bérubé, M.V.M., C.D.
Québec (Québec)
Médaille de la vaillance militaire

Du 29 mai au 29 juin 2009, le sergent Bérubé s’est maintes fois placé dans des positions non protégées pour coordonner les tirs de soutien pour son équipe de combat, lors d’opérations en Afghanistan. Souvent isolé et dans des positions dangereuses, il n’a jamais hésité à s’avancer pour mieux voir le champ de bataille et guider les batteries d’artillerie et d’aviation en direction de leurs cibles. Sa capacité de coordonner simultanément et avec exactitude de multiples batteries de tirs et des hélicoptères d’attaque sous un intense feu ennemi a été un facteur décisif dans les engagements. Son courage et son professionnalisme exceptionnel en tant que soldat ont contribué d’une manière cruciale à la défaite de l’ennemi.

Le caporal-chef Simon R. Frigon, M.V.M.
Québec (Québec)
Médaille de la vaillance militaire

À titre de commandant de section en Afghanistan, le caporal-chef Frigon s’est distingué au cours de deux engagements distincts avec l’ennemi, les 7 et 20 mai 2009. Dans les deux cas, sa section s’était trouvée piégée et isolée à la suite d’une embuscade. La maîtrise de soi dont il a alors fait preuve ainsi que sa volonté de s’exposer au feu ennemi ont été une source d’inspiration pour ses soldats et leur ont donné pleine confiance. Sans se soucier du danger auquel il s’exposait, le caporal-chef Frigon a réussi à identifier avec précision l’emplacement de l’ennemi, à remporter la victoire lors de l’attaque initiale et à diriger le combat mené par sa section pendant sa retraite. Son courageux leadership sur la ligne de front et son sens tactique aigu ont permis, sans contredit, de repousser l’ennemi tout en évitant les pertes.

Le caporal-chef Jeremy Joseph James Leblanc, M.V.M.
Coalhurst (Alberta)
Médaille de la vaillance militaire

Le 14 octobre 2006, alors que la section du caporal-chef Leblanc occupait une position en Afghanistan, les insurgés ont lancé une attaque dévastatrice qui a fait plusieurs victimes, dont son commandant. Sans hésiter, le caporal-chef a pris le commandement et a coordonné la riposte de sa section, tout en se portant au secours des blessés. Lui-même atteint, il a continué à diriger le groupe avec détermination malgré les tirs incessants, encourageant ainsi ses soldats à ne pas défaillir face à l’insistance de l’ennemi. Nul doute que son altruisme a permis de sauver la vie de plusieurs de ses confrères d’armes.

Le sergent Joseph Martin Stéphane Mercier, M.V.M., C.D.
La Sarre (Québec)
Médaille de la vaillance militaire

Du 28 avril au 15 août 2009, le sergent Mercier a fait preuve de courage à la suite de plusieurs embuscades et attaques aux engins explosifs improvisés, en Afghanistan. N’hésitant pas à s’exposer à des tirs nourris, il s’est souvent déplacé bravement sur le champ de bataille pour identifier les emplacements ennemis, pour fournir des directives claires à ses soldats et pour s’installer là où il pouvait efficacement engager l’ennemi. Grâce à son leadership sur la ligne de front, à son sens tactique aigu et à son courage de tous les instants, il a su, au cours de ces combats intenses, inspirer confiance à ses soldats, assurer leur sécurité et leur permettre de vaincre à maintes reprises un ennemi déterminé.

Le matelot de 1re classe Pier-Vincent Michaud, M.V.M.
Trois-Rivières (Québec)
Médaille de la vaillance militaire

Le 29 mai 2009, le matelot de 1re classe Michaud faisait partie d’une patrouille interalliée canado-afghane qui a été prise dans une embuscade ennemie, au cours de laquelle un soldat afghan a été tué et deux autres ont été grièvement blessés. Immédiatement engagé dans un intense combat rapproché sous le feu des tirs, le matelot de 1re classe Michaud a ordonné aux soldats afghans de se mettre à l’abri puis il a avancé de 50 mètres jusqu’à l’endroit où se trouvaient les blessés, n’ayant alors qu’un bout de mur de 60 centimètres derrière lequel se dissimuler. Malgré les tirs qui volaient partout autour de lui et de cet emplacement, il a calmement administré les premiers soins aux blessés et les a lui-même transportés jusqu’à la zone d’extraction en dépit de l’attaque incessante de l’ennemi. Par son courage et ses actions désintéressées, il a sans aucun doute sauvé la vie des soldats afghans.

Le sergent Joseph Denis François Ranger, M.V.M., C.D.
Vaudreuil (Québec)
Médaille de la vaillance militaire

Le 14 juin 2009, le sergent Ranger agissait comme mentor auprès d’une compagnie de reconnaissance afghane durant une opération aéromobile, lorsque des insurgés les ont attaqués. Plusieurs membres de la compagnie ayant été blessés par les de tirs au mortier qui ne cessaient de s’abattre sur elle, le sergent Ranger a rallié ses soldats et établi une position pour ensuite répliquer par des tirs incessants sur l’ennemi. Malgré les obus de mortier qui continuaient de s’abattre sur eux, le sergent Ranger a réussi, à lui seul et au risque de sa vie, à trouver un point d’évacuation pour les blessés. Son leadership, son ardeur face à l’ennemi et sa capacité de rester maître de la situation ont été des facteurs clés de la victoire sur les insurgés et du succès de l’opération d’évacuation des blessés.


DÉCORATIONS POUR SERVICE MÉRITOIRE

Le major Timothy Maurice Arsenault, C.S.M., C.D.
Sudbury (Ontario)
Croix du service méritoire (division militaire)

En tant que commandant de compagnie de mars à octobre 2009, le major Arsenault a énormément contribué, grâce à son leadership au front, à son sens tactique aigu et à sa détermination indéfectible, à améliorer la sécurité dans la province de Kandahar, en Afghanistan. Dans de nombreuses opérations de combat aux côtés de militaires afghans et de membres des forces de la coalition, il a fait preuve d’un courage sous le feu ennemi qui a su inspirer ceux qui l’entouraient et leur permettre de vaincre constamment l’ennemi. Les efforts remarquables du major Arsenault ont été des facteurs clés du succès de la Force opérationnelle interarmées en Afghanistan, ce qui a fait grand honneur aux Forces canadiennes.

Le maître de 2e classe Martin Joseph Claude Bédard, C.S.M., C.D.
Valcourt (Québec)
Croix du service méritoire (division militaire)

Le maître de 2eclasse Bédard a été affecté comme adjoint au médecin, en Afghanistan, de mars à novembre 2009. En tant qu’autorité principale en médecine à la base d’opérations avancée Ma’Sum Ghar, en région éloignée, il est devenu un pionnier de l’application de techniques médicales de pointe normalement utilisées uniquement par des médecins militaires. Forcé de travailler dans des conditions extrêmement pénibles, sans installations médicales modernes, il a fait l’admiration de tous les membres du personnel médical, y compris d’experts dans le domaine. C’est avec un dévouement infatigable qu’il a prodigué des soins exceptionnels à nos soldats dans cet endroit isolé, faisant ainsi grand honneur aux Forces canadiennes

Le lieutenant-colonel Marc Joseph André Bigaouette, C.S.M., C.D.
Québec (Québec)
Croix du service méritoire (division militaire)

En qualité de commandant de la Force d’hélicoptères canadiens en Afghanistan, d’avril à novembre 2009, le lieutenant-colonel Bigaouette a fait preuve de leadership, de professionnalisme et d’un zèle indéfectible, contribuant ainsi au succès des opérations de son unité. En orchestrant et en exécutant toutes les missions avec précision, il a fait en sorte qu’un soutien exceptionnel soit fourni aux forces terrestres canadiennes et alliées, que ce soit l’appui aux opérations de combat et de maintien ou le transport de dignitaires. Par la qualité de son commandement, le lieutenant-colonel Bigaouette a permis de rehausser la réputation de haut calibre dont jouissent les forces aériennes canadiennes parmi les alliés en Afghanistan

Le contre-amiral Tyrone Herbert William Pile, C.M.M., C.S.M., C.D.
Geraldton (Ontario) et Victoria (Colombie-Britannique)
Croix du service méritoire (division militaire)

À titre de commandant de la Force opérationnelle interarmées (Jeux olympiques) pour l’opération Podium, la mission des Forces canadiennes ayant appuyé les Jeux olympiques et paralympiques d’hiver de 2010 à Vancouver, le contre-amiral Pile a dirigé l’une des opérations militaires nationales les plus complexes jamais accomplies au Canada. Son leadership exceptionnel lui a permis de créer un milieu de travail coopératif et efficace réunissant des dizaines de partenaires, y compris tous les niveaux de gouvernement et la Gendarmerie royale du Canada ainsi que leurs homologues civils et militaires aux États-Unis. Par son aptitude à faciliter la collaboration et la coordination de ces entités, tout en veillant à ce que les buts stratégiques et opérationnels soient compris, respectés et atteints par tous, il a contribué au succès de l’opération Podium, faisant ainsi grand honneur aux Forces canadiennes.

Le major Darryl Gordon Adams, M.S.M., C.D.
Antigonish (Nouvelle-Écosse)
Médaille du service méritoire (division militaire)

En tant que commandant d’escadrille de Chinook, d’avril à octobre 2009, le major Adams a joué un rôle crucial dans l’établissement d’une capacité d’opérations d’aviation héliportée fiable à l’appui des opérations de contre-insurrection en Afghanistan. Régulièrement appelé à piloter sous les tirs ennemis lors de ses missions, il a contribué au succès de nombreuses opérations d’assaut multinationales. Son expertise en aviation s’est en outre avérée essentielle pour l’encadrement d’équipages d’hélicoptère novices. Par son leadership, son esprit d’initiative et son zèle indéfectible, qui ont été des facteurs critiques permettant d’assurer le succès et la sécurité de toutes les opérations menées avec des hélicoptères Chinook, il a rehaussé le prestige des forces aériennes canadiennes aux yeux de la communauté internationale.

Le caporal-chef Joseph L. Arsenault, M.S.M., C.D.
Middleton (Nouvelle-Écosse)
Le major C. Y. Jonathan Bouchard, M.S.M., C.D.
Montréal (Québec)
Le capitaine Jeffrey Middleton Powell, M.S.M.
Clinton (Ontario)
Le caporal-chef Jeffrey Gordon Spence, M.S.M., C.D.
Kamloops (Colombie-Britannique)
Médaille du service méritoire (division militaire)

Le 19 novembre 2008, l’équipage du Rescue 903, un hélicoptère Cormorant de recherche et sauvetage, a récupéré trois marins en détresse qui se trouvaient sur une barge de dragage alors qu’elle s’enfonçait rapidement dans les eaux, au large de Yarmouth, en Nouvelle-Écosse. L’équipe de sauvetage était formée du commandant de l’aéronef, le capitaine Powell; du copilote, le major Bouchard; du mécanicien de bord, le caporal-chef Arsenault; et du caporal-chef Spence, technicien en recherche et sauvetage à l’entraînement. Affrontant des conditions de givrage dangereuses, dont des vents allant jusqu’à 40 nœuds et des vagues de six mètres, l’aéronef est arrivé sur les lieux avec juste assez de carburant. Dans l’heure qui a suivi, l’équipage a réussi à hisser les trois marins à bord, un par un, avant la tombée de la nuit. Peu après le sauvetage, alors que l’aéronef approchait du rivage, l’équipage a appris que la barge avait coulé. Ce jour là, trois vies ont pu être sauvées grâce aux efforts extraordinaires de l’équipage, efforts axés sur la mission et effectués en parfaite coordination.

Le capitaine Powell a reçu son insigne lors d’une cérémonie antérieure.
Le caporal-chef Spence recevra son insigne lors d’une prochaine cérémonie.

Le colonel Anthony Joseph Mark Hilaire Ashfield, M.S.M., C.D.
Montréal (Québec)
Médaille du service méritoire (division militaire)

En tant que sous-chef d’État major du Soutien au Commandement du Canada, le colonel Ashfield a fait preuve d’un leadership exceptionnel dans la planification et l’exécution de l’opération Podium, l’une des missions nationales les plus complexes jamais accomplies par les Forces canadiennes jusqu’à maintenant. Il s’agit du soutien militaire fourni lors des Jeux olympiques et paralympiques d’hiver de 2010 à Vancouver. Grâce à son professionnalisme et à son sens du devoir, le colonel Ashfield a assuré avec efficacité la formation, le déploiement et le soutien opérationnel de plus de 4 000 personnes. Il convient de souligner plus particulièrement ses efforts en vue d’établir et d’améliorer les relations transfrontalières avec ses homologues du NORAD et du Commandement du Nord des États-Unis, en ce qui concernait les exigences communes en matière de sécurité pour l’Ouest de l’Amérique du Nord, à l’époque. Son calme et son implication personnelle ont contribué d’une manière importante au succès de l’opération Podium.

Le brigadier-général Robert J. Beletic, M.S.M. (Armée de l’air américaine)
Cleveland (Ohio, États-Unis d’Amérique)
Médaille du service méritoire (division militaire)

Depuis 2009, le brigadier-général Beletic fait preuve d’un professionnalisme du plus haut niveau dans l’exercice de ses fonctions en tant que commandant adjoint de l’Emploi de la force et Région canadienne du NORAD, au Quartier général de la 1re Division aérienne du Canada. Il a plus particulièrement démontré son leadership dans la coordination de l’appui aérien fourni par les Forces canadiennes lors de la crise humanitaire causée par le séisme de 2010 en Haïti et durant les Jeux olympiques et paralympiques de Vancouver en 2010. Il a également travaillé inlassablement à assurer la coopération la plus étroite possible entre le Canada et les États-Unis. Grâce à la diligence avec laquelle il s’acquitte de ses fonctions, le brigadier-général Beletic a contribué au succès de diverses missions des Forces canadiennes, tant au pays qu’à l’étranger.

 Le sergent Lee William Edward Bibby, M.S.M., C.D.
Prince Albert (Saskatchewan)
Le caporal-chef Stéphane Joseph Michel Richard, M.S.M., C.D.
Val d’Or (Québec)
Médaille du service méritoire (division militaire)

Dans la nuit du 9 août 2008, le sergent Bibby, chef de l’équipe de sauvetage, et le caporal-chef Richard, membre de l’équipe de sauvetage, sont venus à l’aide d’une femme souffrant d’un traumatisme crânien. Ceci s’était produit à la suite d’un accident le long d’un sentier de randonnée pédestre en haut d’un escarpement rocheux de 122 mètres de haut, dans le parc provincial Killarney, en Ontario. L’hélicoptère de secours était incapable d’atteindre la victime en raison des conditions météorologiques. En apprenant que l’état de la victime empirait, les deux techniciens en recherche et sauvetage se sont rendus jusqu’à elle après avoir escaladé la paroi rocheuse, raide et glissante, dans la pluie et la noirceur, et en transportant tout le nécessaire pour prodiguer des soins médicaux. Après avoir stabilisé la patiente, ils sont restés auprès d’elle jusqu’à l’arrivée de l’hélicoptère venu les récupérer le lendemain matin. Par leur persévérance dans l’adversité, ils ont fait grand honneur aux Forces canadiennes.

Le caporal Mathieu S. Boulay-Paillé, M.S.M.
Trois-Rivières (Québec)
Médaille du service méritoire (division militaire)

À titre de commandant adjoint d’une équipe de mentorat en Afghanistan, d’avril à octobre 2009, le caporal Boulay-Paillé a accompli un travail dépassant les exigences de son rang, dans le but d’apporter des améliorations majeures aux capacités de combat de l’Armée nationale afghane. C’est avec confiance qu’il a encadré un sergent-major afghan et élaboré des plans de défense et de maintien en puissance; face à l’ennemi, il a su guider ses troupes avec leadership. La façon d’agir du caporal Boulay-Paillé a permis d’accroître grandement l’efficacité de l’équipe, pour le plus grand honneur des Forces canadiennes.

Le colonel Gregory Dawson Burt, O.M.M., M.S.M., C.D.
Corner Brook (Terre-Neuve et Labrador)
Médaille du service méritoire (division militaire)

Le colonel Burt a été commandant de l’équipe de liaison et de mentorat opérationnel à Kandahar, de mars à octobre 2009. Sa présence à titre de commandant et son talent pour le mentorat lui ont permis d’aider la 1re Brigade, 205e Corps de l’Armée nationale afghane à mener avec succès des opérations de plus en plus complexes, grâce auxquelles les objectifs de l’ennemi ont été perturbés et l’autorité du gouvernement afghan a été renforcée dans la province. Inspirés par le leadership du colonel Burt, les soldats sous ses ordres ont su persévérer face aux périls quotidiens. Parallèlement, il a encadré des soldats en régions éloignées de toute la zone d’opérations. Grâce à sa compréhension de la situation politique en Afghanistan, il a assuré le succès de son unité et raffermi la réputation internationale du Canada.

Le major Trevor John Cadieu, M.S.M., C.D.
Vernon (Colombie-Britannique)
Médaille du service méritoire (division militaire)

D’octobre 2006 à février 2007, le major Cadieu a commandé l’Escadron B, Lord Strathcona’s Horse (Royal Canadians), en Afghanistan. À la tête de cet escadron de chars de bataille, le premier en combat depuis près de 60 ans, le major Cadieu a immédiatement formé une équipe de combat unie qui a excellé lors de deux offensives majeures et de divers autres engagements. La qualité de son leadership a joué un rôle décisif dans la lutte contre les insurgés et dans le fait que l’équipe de combat a pu dominer la région de la rivière Arghandab. Par son courage et son rendement, le major Cadieu a contribué d’une manière importante au succès opérationnel de son escadron.

Le major Luis C. Carvallo, M.S.M., C.D.
Windsor et Essex (Ontario)
Médaille du service méritoire (division militaire)

En tant que commandant adjoint de l’Équipe provinciale de reconstruction de Kandahar, d’août 2008 à septembre 2009, le major Carvallo a grandement aidé à accroître le développement, la gouvernance et la sécurité en Afghanistan. À la tête d’une équipe diversifiée formée de militaires et de civils canadiens, afghans et américains et oeuvrant dans un environnement contre-insurrectionnel des plus ardus, il a pu, grâce à ses compétences en leadership, assurer avec succès la mise en œuvre de nombreux projets qui ont amélioré la qualité de vie des Afghans. Le leadership et le dévouement indéfectible du major Carvallo ont permis d’améliorer les relations canado-afghanes et ont fait rejaillir l’honneur sur les Forces canadiennes et le Canada.

Le sergent Patrice Pascal Chartrand, M.S.M., C.D.
Montréal (Québec)
Médaille du service méritoire (division militaire)

Durant son affectation en Afghanistan à titre de commandant adjoint d’un peloton d’infanterie, d’avril à octobre 2009, le sergent Chartrand a joué un rôle clé dans le succès obtenu par le groupement tactique. Il a aidé de multiples manières à l’amélioration de la sécurité dans la province de Kandahar, que ce soit en dirigeant son peloton lors d’opérations de combat très intenses, en élaborant un programme de mentorat efficace pour les policiers en uniforme afghans, ou en améliorant les écoles et les commissariats de police locaux. Par son leadership, son expertise et ses efforts dévoués, il a fait grand honneur aux Forces canadiennes en Afghanistan.

Le lieutenant-colonel Scott Norman Clancy, M.S.M., C.D.
Ottawa (Ontario)
Médaille du service méritoire (division militaire)

Du printemps 2008 jusqu’à l’été 2009, le lieutenant-colonel Clancy a joué un rôle crucial dans la coordination, la préparation et la formation requises pour les premiers déploiements de détachements d’hélicoptères des Forces canadiennes en Afghanistan. Il a supervisé le développement de nouvelles tactiques et procédures aériennes essentielles, a mis en place des normes pour les hélicoptères Chinook nouvellement acquis, et a intégré la formation en aviation aux forces terrestres déployées. Ses actions ont directement contribué au succès des forces aériennes du Canada en déploiement et ont fait grand honneur aux Forces canadiennes.

Il s’agit de la seconde Médaille du service méritoire décernée au lieutenant-colonel Clancy.

Le capitaine Marc A. Dauphin, M.S.M., C.D.
Sherbrooke (Québec)
Médaille du service méritoire (division militaire)

En tant que commandant de l’Unité médicale multinationale de rôle 3 en Afghanistan, d’avril à octobre 2009, le capitaine Dauphin a fait preuve d’un dévouement et d’un esprit d’initiative hors du commun, contribuant ainsi d’une manière cruciale à assurer la prestation de soins du plus haut calibre à tous les patients. Il a géré efficacement l’arrivée constante de blessés de guerre et a en outre su nouer avec tact des rapports avec d’autres installations médicales afin de faciliter le transfert de patients. Par la qualité de son leadership et de son mentorat auprès de l’équipe multinationale, le capitaine Dauphin a considérablement rehaussé la capacité médicale de l’unité, ce qui a directement et positivement influé sur la mission canadienne et fait honneur aux Forces canadiennes.

Le lieutenant-colonel Roland Grant Delaney, M.S.M., C.D.
Kingston (Ontario)
Médaille du service méritoire (division militaire)

Le lieutenant-colonel Delaney a joué un rôle crucial dans la planification et la coordination des exigences en matière de formation et de préparation du personnel affecté au programme d’hélicoptères Chinook. Grâce à ses compétences en gestion des marchés, il a pu surmonter des situations complexes et contradictoires, en veillant à ce qu’il soit adéquatement tenu compte de toutes les exigences de nature tactique. Son travail a eu pour résultat de fournir une nouvelle capacité d’intervention critique en un temps record dans le théâtre d’opérations, un avantage important pour les troupes canadiennes et alliées.

Le caporal-chef Jonathan D.J. Déziel, M.S.M.
Shawinigan (Québec)
Médaille du service méritoire (division militaire)

En tant que membre de l’Équipe de liaison et de mentorat opérationnel en Afghanistan, d’avril à octobre 2009, le caporal-chef Déziel a assumé le rôle d’un officier de tir d’artillerie, qui a pour responsabilité d’aller sur le champ de bataille pour observer et faire état de la situation, et de coordonner l’appui d’artillerie pour les troupes engagées. Il s’est ainsi exposé maintes fois au feu ennemi. Grâce à son expérience, à son talent pour la planification et à sa maîtrise de soi, les soldats ont pu livrer des tirs d’artillerie précis qui ont considérablement perturbé l’activité des insurgés et accru l’efficacité au combat des militaires canadiens et des Forces de sécurité nationale afghanes. Son leadership et son sens tactique ont contribué d’une manière cruciale au succès du groupement tactique.

L‘adjudant-chef Joseph Richard Denis Dompierre, M.S.M., C.D.
Ottawa (Ontario)
Médaille du service méritoire (division militaire)

Entre juillet 2004 et juillet 2010, l’adjudant-chef Dompierre a fait preuve d’un professionnalisme exemplaire et d’un leadership innovateur en dirigeant des réformes importantes au sein du groupe professionnel militaire de techniciens en météorologie, soit au niveau de la structure organisationnelle, de la formation et de la préparation au déploiement. En tant que militaire supérieur du Centre météorologique interarmées, il a veillé à ce que tous les techniciens envoyés en missions soient préparés efficacement et bien équipés. Les efforts de l’adjudant-chef Dompierre se traduisent par des avantages inestimables pour les techniciens en météorologie qui, en retour, sont en mesure de soutenir les opérations des Forces canadiennes avec une capacité accrue.

Le major J.R. Mario Ferland, M.S.M., C.D.
Baie St-Paul et Québec (Québec)
Médaille du service méritoire (division militaire)

À titre de commandant adjoint du groupement tactique du Royal 22e Régiment, d’avril à octobre 2009, le major Ferland a contribué d’une manière importante au succès de la campagne contre-insurrectionnelle internationale en Afghanistan. Grâce à l’efficacité avec laquelle le major Ferland a supervisé la planification, l’exécution et la coordination d’opérations de combat majeures, le groupement tactique a pu réaliser des gains importants contre les insurgés, ce qui a aidé à raffermir l’autorité du gouvernement afghan dans la province de Kandahar. Le leadership dont a fait preuve le major Ferland ainsi que son aptitude pour la planification et sa perspective opérationnelle ont été des éléments clés du succès obtenu par le groupement tactique.

Le premier maître de 1re classe Jocelyn Joseph René Fréchette, M.S.M., C.D.
Ste-Foy (Québec)
Médaille du service méritoire (division militaire)

De janvier à mars 2010, le ferme commandement du premier maître de 1re classe Fréchette a permis à l’équipage du Navire canadien de Sa Majesté Athabaskan d’offrir un soutien exceptionnel à la suite du séisme dévastateur en Haïti. Les rapports que le premier maître de 1re classe a entretenus avec les organisations non gouvernementales, les dirigeants communautaires et les unités militaires ont permis de procurer de l’aide dans les endroits les plus affectés. Ses efforts ont également permis de maximiser l’utilisation des ressources du navire afin d’accomplir des projets d’aide humanitaire qui ont fait une véritable différence dans la région.

Le lieutenant-colonel Gyula John Joseph Gergely, M.S.M., C.D.
Winnipeg (Manitoba)
Médaille du service méritoire (division militaire)

De 2005 à 2010, grâce à son ingéniosité et ses efforts infatigables, le lieutenant-colonel Gergely a grandement contribué aux principaux programmes d’infrastructure de la Force aérienne qui appuient les opérations des Forces canadiennes au pays et à l’étranger. Sa connaissance des opérations en terrain d’aviation et ses compétences organisationnelles exceptionnelles ont été un atout majeur dans l’établissement de l’escadre aérienne en Afghanistan et lors de l’introduction par la Force aérienne du Globemaster III à Trenton, base de cet aéronef en Ontario. L’impact de sa contribution se répercutera d’une manière positive au sein de la Force aérienne, voire à l’ensemble des Forces canadiennes, pendant de longues années.

Le lieutenant-colonel Lee John Hammond, M.S.M., C.D.
North Vancouver (Colombie-Britannique) et St. Albert (Alberta)
Médaille du service méritoire (division militaire)

À titre de chef des plans opérationnels au sein de la Force opérationnelle interarmées de janvier à novembre 2009, le lieutenant-colonel Hammond est le principal auteur d’un document inédit qui a permis de transformer la manière avec laquelle la Force opérationnelle et ses partenaires civils mènent les opérations de contre-insurrection. Son sens politique aigu et sa façon de diriger l’équipe composée de militaires et de civils ont joué un rôle important dans le développement d’un plan qui a aidé à renforcer l’autorité du gouvernement afghan dans la province de Kandahar. Grâce à son professionnalisme et à son dévouement, le lieutenant-colonel Hammond a grandement contribué au succès des opérations en Afghanistan, succès qui a rejailli sur les Forces canadiennes et le Canada.

Le capitaine de frégate Christopher John Hargreaves, O.M.M., M.S.M., C.D.
Victoria (Colombie-Britannique)
Médaille du service méritoire (division militaire)

Depuis qu’il a été nommé commandant de l’École navale des Forces canadiennes à Esquimalt en 2008, le capitaine de frégate Hargreaves a fait preuve d’un leadership exemplaire. Ceci ainsi que ses compétences analytiques supérieures, son dévouement et ses talents pour la motivation ont été essentiels au développement d’initiatives visant à améliorer les cours d’entraînement naval. Par ses actions, il a contribué d’une manière importante à l’amélioration de la qualité de vie des marins et à la réduction du temps passé loin de leur foyer et de leur unité. Son sens du devoir et son professionnalisme ont eu un effet positif considérable en ce qui concerne les exigences en matière d’instruction individuelle pour l’emploi, la relève et le perfectionnement de la force navale.

Le lieutenant-colonel Joseph Jean-Paul Christian Labrosse, M.S.M., C.D.
Montréal (Québec)
Médaille du service méritoire (division militaire)

De juillet 2008 à avril 2010, le lieutenant-colonel Labrosse s’est illustré comme commandant adjoint du 5e Groupe-brigade mécanisé du Canada. Par son leadership exceptionnel et son dévouement, il a permis au groupe d’accomplir son mandat opérationnel, au Canada comme à l’étranger, et ce, durant une période d’activités tumultueuse, notamment en Afghanistan et en Haïti. La réalisation de ce mandat a permis aux Forces canadiennes et au Canada de demeurer des leaders mondiaux respectés et fiables dans la conduite d’opérations au sein de coalitions internationales.

L’adjudant-chef Grégoire Raymond Lacroix, M.M.M., M.S.M., C.D.
Orléans (Ontario) et Saint-Mard (Belgique)
Médaille du service méritoire (division militaire)

De juillet 2007 à juillet 2010, l’adjudant-chef Lacroix a fait preuve d’un leadership exemplaire en tant qu’adjudant-chef des Forces canadiennes, en encourageant l’excellence, le professionnalisme et le travail d’équipe auprès des chefs militaires du rang. Il a joué un rôle critique dans le développement et la mise en œuvre d’une formation efficace pour le personnel non officier, tant à l’échelle nationale qu’internationale. Grâce à son sens du devoir et à l’excellente exécution de ses tâches, il a considérablement amélioré l’efficacité de nos militaires de l’armée de terre, de la marine et de l’armée de l’air, pour le plus grand honneur des Forces canadiennes.

Le colonel Joseph Conrad Roch Lacroix, M.S.M., C.D.
Gimli (Manitoba)
Médaille du service méritoire (division militaire)

En sa qualité de commandant adjoint de la Force opérationnelle interarmées en Afghanistan, de février à novembre 2009, le colonel Lacroix a participé pleinement à chaque aspect des opérations de la force opérationnelle et a veillé à ce que l’intention du commandant soit bien comprise et que tout soit mis en œuvre pour accomplir l’objectif. Grâce à l’orientation tactique claire qu’il a fournie, l’ennemi n’a pu gagner du terrain, alors que les forces amies ont pu conserver leur élan et faire des progrès. Par la présence exceptionnelle qu’il a démontrée en tant que commandant et par sa détermination hors du commun, le colonel Lacroix a contribué à la réalisation du mandat de la Force internationale d’assistance à la sécurité et au raffermissement de l’autorité du gouvernement afghan dans la province de Kandahar.

Le caporal Derick R. Lewis, M.S.M.
Kentville (Nouvelle-Écosse)
Médaille du service méritoire (division militaire)

Le 3 septembre 2006, alors que la compagnie du caporal Lewis traversait la rivière Arghandab, en Afghanistan, elle a été la proie d’une attaque menée depuis un poste défendu. L’attaque a rapidement fait plusieurs victimes. Lui-même blessé, il a aidé à évaluer, à traiter et à évacuer d’autres victimes, au beau milieu des échanges de tirs, jusqu’à ce que ses propres blessures l’en empêchent. Manifestant une persévérance et un sens du devoir exemplaires, le caporal Lewis a persisté malgré son état et a ainsi contribué à sauver la vie de ses confrères d’armes.

Le capitaine Francis Joseph Michel Mallet, M.S.M., C.D.
LaSalle (Québec)
Médaille du service méritoire (division militaire)

En 2008 et 2009, le capitaine Mallet a fait preuve d’un leadership et d’un dévouement exemplaires, ce qui a aidé à préparer plus qu’adéquatement le 430e Escadron tactique d’hélicoptères en vue de son déploiement en Afghanistan. Pour ce faire, il a conçu un plan de formation pour l’unité, qui est devenu la pierre angulaire de la formation personnalisée et qui a fait d’un groupe de militaires sans expérience une équipe efficace. Son esprit d’initiative ainsi que son talent exceptionnel pour l’analyse et l’établissement des priorité ont permis à l’unité d’offrir une importante capacité opérationnelle en Afghanistan.

L’adjudant-maître Robert Joseph Montague, M.M.M., M.S.M., C.D.
Deep River (Ontario)
Médaille du service méritoire (division militaire)

D’août 2006 à février 2007, l’adjudant-maître Montague, qui était sergent-major d’une batterie d’artillerie, a contribué au succès de la Force opérationnelle interarmées en Afghanistan. De multiples situations éprouvantes ont pu être gérées de main de maître grâce à ses qualités de chef, entre autres lorsqu’il a fallu récupérer, sous le feu de l’ennemi, un véhicule emprisonné ou encore coordonner le lancement de milliers de projectiles par les artilleurs et canonniers du Canada et de la coalition. Son apport a été un facteur fondamental de la défaite de l’ennemi lors d’opérations majeures menées par le Canada ou par l’OTAN.

Le lieutenant-colonel Scott Miller, M.S.M. (Armée de l’air américaine)
Los Angeles, Californie (États-Unis d’Amérique)
Le colonel Theodore E. Osowski, M.S.M. (Armée de l’air américaine)
Flushing, Michigan (États-Unis d’Amérique)
Médaille du service méritoire (division militaire)

Le lieutenant-colonel Miller et le colonel Osowski, de l’Armée de l’air américaine, ont commandé le 62e Escadron expéditionnaire de reconnaissance et le 451 Groupe aérien expéditionnaire, respectivement, dans la province de Kandahar, en Afghanistan, de septembre 2008 à avril 2009. L’intégration sans faille de leurs unités au sein du groupement tactique a assuré un soutien ininterrompu à l’appui aérien rapproché, ce qui a permis de mener des attaques réussies contre les insurgés dans cette région. Que ce soit en vol lors de diverses missions, en fournissant des conseils au commandant du groupement tactique ou en veillant à l’excellence technique et tactique de leurs unités, le lieutenant-colonel Miller et le colonel Osowski ont contribué à réduire la capacité de combat des insurgés, à sauver la vie de militaires canadiens et à améliorer l’efficacité opérationnelle de la Force opérationnelle.

Le lieutenant-colonel Miller a reçu son insigne lors d’une cérémonie antérieure.

Le lieutenant-colonel James Joseph Raoul Normand Richardson, M.S.M., C.D.
Laval (Québec)
Médaille du service méritoire (division militaire)

Le lieutenant-colonel Richardson est reconnu pour son leadership et son professionnalisme exceptionnels en tant que commandant du Service de soutien au personnel du 5e Groupe de Soutien de Secteur, de 2006 à 2009. Il a entre autres encouragé l’intégration des Centres de la famille et du Groupe de soutien au déploiement à Valcartier, et a aussi vu à la création de la Cellule régionale de gestion des blessés. Cette initiative est devenue une référence nationale en matière de soutien aux militaires et a fait grand honneur aux Forces canadiennes.

Le capitaine de vaisseau honoraire Cedric Steele, M.S.M., C.D.
Victoria (Colombie-Britannique)
Médaille du service méritoire (division militaire)

Au cours des 13 années depuis 1997, le capitaine de vaisseau honoraire Steele a su, par son travail acharné au profit des Forces maritimes du Pacifique, à la Base des Forces canadiennes Esquimalt, et des Forces canadiennes en général, inspirer la Marine et l’aider à établir des liens avec d’éminents Canadiens et divers groupes du milieu des affaires, ainsi qu’avec la communauté locale. Bénéficiant de la vision, de l’énergie extraordinaire et des efforts infatigables du capitaine de vaisseau honoraire Steele, les forces de la Marine basées à Esquimalt font désormais partie intégrante de l’identité du Grand Victoria. À preuve, l’engagement qu’il a pris de créer le monument commémoratif du Centenaire de la Marine canadienne qui sera érigé sur la rive, à Victoria.

Le major Russell Neal Washburn, M.S.M., C.D.
St-George (Nouveau-Brunswick)
Médaille du service méritoire (division militaire)

Les remarquables qualités de mentor du major Washburn et le rapport qu’il a établi avec les officiers de deux brigades d’infanterie de l’Armée nationale afghane, de septembre 2008 à avril 2009, lui ont permis d’accroître leurs compétences professionnelles de façon significative. Ces brigades étant dispersées partout dans le district de Zhari, il a créé d’ingénieuses méthodes pour assurer le placement optimal de ses ressources de mentorat. Grâce à sa diplomatie et à son leadership, le major Washburn a réussi à leur transmettre les connaissances et les compétences nécessaires pour qu’ils puissent mener leurs soldats avec efficacité et professionnalisme, ce qui lui a mérité leur respect comme leader au combat et comme conseiller avisé.

Le sergent Christopher Stuart Whalen, M.S.M.
St. John’s (Terre-Neuve-et-Labrador)
Médaille du service méritoire (division militaire)

De juillet 2006 jusqu’au 31 janvier 2010, le sergent Whalen a fait preuve de leadership et de dévouement en qualité de commandant de la cellule de soin des soldats blessés du 2e Bataillon, Princess Patricia’s Canadian Light Infantry. Ayant lui-même subi des blessures, il a su plaider en faveur des droits des blessés et faire valoir les besoins médicaux des soldats. Il a par ailleurs apporté une précieuse contribution à de nombreux groupes consultatifs nationaux chargés de la question. Les efforts déployés par le sergent Whalen font grand honneur aux Forces canadiennes.


INFO-FICHE SUR LES DÉCORATIONS DE LA VAILLANCE MILITAIRE

Les trois Décorations de la vaillance militaire, soit la Croix de Victoria, l’Étoile de la vaillance militaire et la Médaille de la vaillance militaire, ont été créées par Sa Majesté la reine Elizabeth II, reine du Canada, le 1er janvier 1993. Ces décorations peuvent être décernées à titre posthume.

La Croix de Victoria est décernée pour reconnaître des actes de bravoure ou d'abnégation insignes, ou le dévouement ultime au devoir, face à l’ennemi.

L’Étoile de la vaillance militaire est décernée pour reconnaître des services éminents accomplis avec courage face à l'ennemi.

La Médaille de la vaillance militaire est décernée pour un acte de bravoure ou de dévouement face à l’ennemi.

N’importe qui peut proposer une candidature pour les Décorations de la vaillance militaire. Si le membre des Forces canadiennes satisfait aux critères d’admissibilité, sa candidature sera présentée par le biais de la chaîne de commandement pour être ensuite examinée par le Comité consultatif des décorations de la vaillance militaire et le gouverneur général. Une personne peut recevoir l’une ou l’autre des Décorations de la vaillance militaire si elle est membre, depuis le 1er janvier 1993 ou après cette date, des Forces canadiennes ou membre d’une force armée alliée qui a servi avec les Forces canadiennes.



INFO-FICHE SUR LES DÉCORATIONS POUR SERVICE MÉRITOIRE

Les Décorations pour service méritoire comprennent deux divisions, militaire et civile, chacune comportant deux niveaux : la croix et la médaille. La division militaire s’adresse aux personnes ayant fait preuve d’un professionnalisme remarquable et ayant fait honneur aux Forces canadiennes et au Canada. La division civile reconnaît des personnes qui ont accompli une activité ou un geste de nature exceptionnelle et qui, par conséquent, font honneur à leur collectivité et au Canada.

La Croix du service méritoire (division militaire) reconnaît une action militaire qui a été accomplie avec un professionnalisme exceptionnel dont les Forces canadiennes ont tiré des avantages considérables ou de grands honneurs.

La Médaille du service méritoire (division militaire) reconnaît une action militaire qui a été accomplie avec un grand professionnalisme selon des normes très rigoureuses, et dont les Forces canadiennes ont tiré des avantages ou des honneurs.

Les Décorations pour service méritoire constituent un élément important du Régime canadien des distinctions honorifiques qui reconnaît l’excellence. Les Décorations pour service méritoire soulignent une réalisation spécifique ou une activité effectuée pendant une période courte et définie. Les Décorations pour service méritoire peuvent être décernées aussi bien à des Canadiens qu’à des personnes d’autres nationalités.

Toute personne peut proposer la candidature d’une personne pour la division civile, tandis que le chef d’état-major de la Défense recommande au gouverneur général les candidats de la division militaire. Les mises en candidature et l’octroi de décorations peuvent se faire à titre posthume, mais les mises en candidature pour des activités antérieures à juin 1984, l’année de la création des Décorations, ne sont pas acceptées.