Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

ARCHIVÉE: Remise des Prix du Gouverneur général en arts visuels et en arts médiatiques

Information archivée dans le Web

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette information dans tout autre format de rechange par contactez webmestre@gg.ca.

Rideau Hall, le mercredi 23 mars 2011


Depuis des siècles, les professionnels des arts visuels de ce pays nous inspirent en nous renvoyant des images de nous-mêmes, de nos croyances et de l’époque où nous vivons.

Pensons aux anciens sculpteurs du Grand Nord qui produisaient des objets  incroyablement évocateurs et magnifiques qui nous touchent, même encore.

Ou aux membres du Groupe des sept et à des artistes comme Emily Carr qui, dans la première moitié du 20e siècle, ont utilisé le pouvoir de la peinture pour définir le Canada comme un lieu distinctif, à la hauteur de sa propre expression artistique.

Aujourd’hui, inspirés par vous, nos artistes contemporains les plus innovateurs et les plus talentueux, nous explorons de nouvelles frontières en matière de créativité, de perception et de compréhension, en tant que Canadiens et citoyens du monde. Nous y accédons grâce à votre travail en photographie, en art de la performance, en peinture, en cinéma expérimental, en orfèvrerie et en critique d’art.

L’un de mes prédécesseurs, Vincent Massey, que plusieurs d’entre vous connaissent comme ayant joué un rôle de catalyseur dans l’établissement du Conseil des Arts du Canada, comprenait l’importance de l’art en tant que forme de savoir. Il considérait les artistes comme des « interprètes » et parlait du pouvoir que possède l’art d’aiguiser nos perceptions, d’élargir notre horizon mental, de stimuler notre imagination et de faire de nous de meilleurs citoyens.

J’estime également que l’art permet d’approfondir notre compréhension du monde, et que toutes les connaissances sont interreliées.   

Les arts visuels et les arts médiatiques ouvrent souvent la voie à de surprenantes découvertes. Et je sais que, parfois, vos propres créations vous étonnent. En fait, cela vous stimule et rend votre travail excitant.

Grâce à votre intuition et à des années de pratique, vous avez su créer de nouvelles formes et images qui évoquent notre situation en ce 21e siècle. Vos œuvres nous rappellent que nombreuses sont les limites qui n’ont plus raison d’être.

Vous combinez le film à la poésie, la photographie au cinéma, et le graphisme aux beaux-arts.

Vous avez redécouvert et renouvelé les mystères de la peinture et de l’orfèvrerie.

Et vous avez réussi à rapprocher, de diverses façons inédites, l’art, les artistes et le public, en créant des archives, des réseaux et des installations et en partageant vos visions avec nous.

Carl Beam, un artiste des arts visuels qui a remporté ce prix en 2005, a également outrepassé les frontières par son œuvre, où s’entremêlent les traditions autochtones et occidentales pour créer un nouvel hybride. Il a été à l’avant-garde, en approfondissant notre façon de percevoir les liens qui existent entre l’être humain, la nature et l’environnement.

« N’oublions pas que nous faisons partie d’un tout », a-t-il dit, exprimant ainsi sa conviction que les actions individuelles, mêmes les plus minimes, ont le pouvoir de se répercuter à l’échelle locale et mondiale.         

Depuis des années, votre œuvre a ouvert la voie à de nouvelles possibilités et de nouveaux liens. Sachant que plusieurs d’entre vous travaillez également comme pédagogues et modèles, je tiens à vous féliciter pour l’aide que vous apportez à nos futurs artistes et visionnaires.

En 2017, le Canada célébrera son 150e anniversaire. Depuis mon installation comme gouverneur général, j’invite les Canadiens à se joindre à moi pour imaginer notre pays tel qu’il pourrait être. Et qui mieux que nos artistes peuvent nous aider à l’imaginer? J’en profite donc pour vous inviter à nous faire part de vos idées alors que nous approchons de ce moment palpitant de notre histoire.

Je suis également heureux de remettre à chacun et chacune de nos lauréats et lauréates un nouveau médaillon qui a été créé pour honorer leurs remarquables réalisations professionnelles en arts visuels et en arts médiatiques. Conçu par l’Autorité héraldique du Canada à la Chancellerie des distinctions honorifiques et produit par la Monnaie royale canadienne, ce médaillon en bronze porte l’inscription de la devise Excellentiae in artibus causa —« Pour cause d’excellence dans les arts ».

J’espère que chacune et chacun de vous conservera ce médaillon en souvenir de notre gratitude pour votre contribution au Canada et au monde.

Au nom de tous les Canadiens, mon épouse Sharon et moi sommes honorés de vous remettre ces prix, à vous, nos artistes et interprètes les plus visionnaires.

Merci.