Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

ARCHIVÉE: Cérémonie d’investiture dans l’Ordre du Canada

Information archivée dans le Web

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette information dans tout autre format de rechange par contactez webmestre@gg.ca.

Rideau Hall, le mercredi 17 novembre 2010

 

C’est pour moi un honneur de vous accueillir à Rideau Hall et de participer à cette cérémonie d’investiture dans l’Ordre du Canada, ma première en tant que gouverneur général.

J’aimerais tout d’abord vous dire à quel point je suis impressionné par la qualité et le large éventail de vos réalisations, qui témoignent de l’excellence que recherchent les Canadiens, quel que soit leur champ d’activité.

Forts de votre loyauté envers le Canada et de votre détermination à faire de ce monde un lieu plus inspirant, plus juste et plus éclairé, vous avez su transformer vos idées en une réalité concrète.

Cela me rappelle une citation de Marshall McLuhan qui, le regard axé sur l’avenir, avait prédit l’arrivée de l’ère électronique et le village planétaire, bien avant l’apparition d’Internet. 

McLuhan a dit un jour : « Je ne l’aurais pas vu si je n’y avais pas cru d’abord. »

Je crois que c’est également la façon de penser de chacune et chacun de vous réunis ici aujourd’hui, en cette occasion très spéciale. Vous êtes essentiellement des visionnaires, des personnes profondément convaincues de la promesse que recèle le Canada.

En lisant les citations qui résument vos remarquables réalisations, j’ai été frappé par le zèle extraordinaire qui vous a permis de vous hisser au sommet de vos champs d’activités respectifs. C’est ainsi que vous incarnez l’esprit de l’Ordre du Canada exprimé par sa devise, Desiderantes meliorem patriam—« Ils aspirent à une patrie meilleure. » 

En tant que citoyens de ce pays, nous sommes vraiment privilégiés de compter parmi nous des femmes et des hommes aussi généreux et doués d’autant d’imagination et de talent que vous.

Vous êtes un groupe diversifié de chefs de file œuvrant au Canada et même sur la scène internationale. Vous êtes des travailleurs communautaires, des pédagogues, des défenseurs des droits de la personne, des artistes et des designers, des scientifiques et des chercheurs, des entrepreneurs, des philanthropes, des environnementalistes, des fournisseurs de soins et des bénévoles.

Chacune et chacun de vous a répondu à l’appel du devoir.

Vous nous démontrez qu’avec de la détermination et le pouvoir d’une idée, on peut accomplir de grandes choses. Ne sous-estimez donc jamais l’importance de l’espoir que vous inspirez aux autres, surtout à nos jeunes, qui ont tant à offrir.

Quand je réfléchis à ce que signifie cette distinction honorifique, je constate que l’Ordre du Canada est une brillante représentation du pays auquel nous aspirons. Depuis mon installation comme gouverneur général, j’ai invité les Canadiens à se joindre à moi pour imaginer ce que pourrait être notre pays en 2017, qui sera l’année du 150e anniversaire du Canada.

Nous désirons un pays éclairé et bienveillant, où tous les Canadiens peuvent développer pleinement leurs talents. Nous désirons un pays qui accroît et applique les connaissances de ses citoyens pour le bien de tous, tant au Canada que dans le reste du monde.

L’Ordre du Canada, dont les membres ont donné le meilleur d’eux-mêmes dans leurs sphères d’activité respectives, est l’exemple même du type de communauté transversale et interdisciplinaire que nous devons former pour assurer notre prospérité au 21e siècle. Dans un pays éclairé et bienveillant, les citoyens s’entraident et reconnaissent l’importance de la collaboration entre les diverses disciplines et avec d’autres pays.     

Comme le mentionnait l’historien Harold Innis, « La plupart des gens avant-gardistes regardent d’un côté et de l’autre. »  

Nous avons une vision commune, et ce qui vous anime dans votre travail et votre quête d’excellence, ce sont les gens et les communautés qui vous entourent. C’est dans ce sens que votre contribution représente ce que le Canada a de mieux à offrir.

Alors que nous célébrons votre investiture ou votre promotion au sein de l’Ordre du Canada, il convient de nous poser la question suivante : comment pouvons-nous combiner la quête de l’excellence et l’égalité des chances? Nos innovations doivent se faire dans cet esprit, c’est-à-dire en apportant réconfort et inspiration à nos collectivités, et savoir et compréhension au monde entier. 

C’est mon privilège comme gouverneur général d’avoir l’occasion de rendre hommage à ces personnes qui se sont surpassées.

Au nom de tous les Canadiens, je tiens à vous féliciter et vous remercier sincèrement pour tout ce que vous avez accompli au profit de notre bien-être collectif. Encore une fois, merci à toutes et à tous!