Le léopard vice-royal
  1. Le gouverneur général du Canada
  2. Son Excellence le très honorable David Johnston
Son Excellence le très honorable David Johnston, gouverneur général du Canada
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Gouverneur général

Gouverneur général David Johnston

Photo officielle du gouverneur général Son Excellence le très honorable David Johnston, C.C., C.M.M., C.O.M., C.D., gouverneur général et commandant en chef du Canada

Mention de source : Sgt Ronald Duschene, Rideau Hall
© Sa Majesté la Reine du Chef du Canada représentée par le Bureau du secrétaire du gouverneur général (2015)

David Johnston, fils de Dorothy Stonehouse et Lloyd Johnston, le directeur de la vente au détail dans une quincaillerie locale, est né à Copper Cliff, près de Sudbury (Ontario), le 28 juin 1941. Après que sa famille s’est établie à Sault Ste. Marie, il a fréquenté le Sault Collegiate Institute et joué dans une équipe de hockey pour les moins de 17 ans avec les futurs membres du Temple de la renommée Phil et Tony Esposito. M. Johnston a poursuivi ses études à l’Université Harvard, où il a obtenu un baccalauréat ès arts, en 1963. Durant ses études à Harvard, il a été choisi dans l’équipe de hockey All-American à deux reprises et a été intronisé au temple de la renommée athlétique de l’institution. Plus tard, il a obtenu des baccalauréats en droit de l’Université de Cambridge et de l’Université Queen’s. En 1964, il a épousé son amour de jeunesse, Sharon Johnston. Ils ont cinq filles et 12 petits-enfants.

M. Johnston a entrepris sa carrière comme professeur adjoint, en 1966, à la Faculté de droit de l’Université Queen’s. Il s’est joint à la Faculté de droit de l’Université de Toronto en 1968, puis il est devenu doyen de la Faculté de droit de l’Université Western Ontario en 1974. Il a été nommé principal et vice-chancelier de l’Université McGill en 1979, où il a servi pendant quinze ans avant de redevenir professeur à plein temps, cette fois à la Faculté de droit de l’Université McGill. En juin 1999, il est devenu le 5e président et vice-chancelier de l’Université de Waterloo, où il a travaillé jusqu’à ce qu’on lui demande, en 2010, de devenir le 28e gouverneur général du Canada.

Tout au long de sa carrière, M. Johnston a siégé à de nombreux groupes de travail et comités provinciaux et fédéraux, ainsi qu’au conseil d’administration de nombreuses sociétés ouvertes. Il a été président de l’Association des universités et collèges du Canada (aujourd’hui Universités Canada) et de la Conférence des recteurs et des principaux des universités du Québec. Il est aussi le président fondateur de la Table ronde nationale sur l’environnement et l’économie. Il a présidé l’Institut canadien de recherches avancées et le Comité consultatif sur l’autoroute de l’information du gouvernement fédéral et a été le premier président non américain du Board of Overseers de Harvard.

M. Johnston a écrit plus de 25 ouvrages, y compris des nouvelles éditions, seul ou en collaboration, et a reçu des doctorats honorifiques de plus de 25 universités et établissements d’enseignement au Canada, en Chine et en Inde. Il a été investi de l’Ordre du Canada au rang d’Officier, en 1988, et a été promu au rang de Compagnon, le plus élevé de l’Ordre, en 1997.

Le 1er octobre 2010, Son Excellence le très honorable David Johnston a été assermenté à titre de 28e gouverneur général du Canada depuis la confédération. Sa devise, CONTEMPLARE MELIORA, signifiant « Envisager un monde meilleur », renvoie à sa conviction selon laquelle les Canadiens sont capables d’imaginer et de créer une nation plus avertie et bienveillante et de contribuer à l’édification d’un monde plus juste et équitable. Cette devise figure dans ses armoiries, avec un cimier, des armes et des supports qui illustrent les priorités de son mandat. Selon le gouverneur général, une nation avertie arrive à apprendre de son passé, est ouverte à l’avenir et témoigne sa confiance et son respect au reste du monde, tandis qu’une nation bienveillante reconnaît que le succès d’une société se mesure à sa capacité d’aider les autres, en particulier les plus vulnérables et marginalisés parmi nous.

Avec l’aide de Son Excellence Mme Sharon Johnston, le gouverneur général a axé son mandat sur le renforcement des piliers de l’apprentissage et de l’innovation, de la philanthropie et du bénévolat, ainsi que des familles et des enfants. Il a inspiré et lancé plusieurs programmes et initiatives d’envergure, y compris Mes beaux moments et les Prix du Gouverneur général pour l’innovation. Il a revitalisé le programme des Prix pour l’entraide, qui reconnaît les personnes qui offrent leur temps bénévolement pour aider les autres. De plus, avec l’approbation de Sa Majesté la Reine, il a appuyé la création de la Médaille du souverain pour les bénévoles, une distinction honorifique officielle qui intègre et remplace le Prix du Gouverneur général pour l’entraide. Le gouverneur général a aussi appuyé l’introduction de la Médaille polaire, un programme qui remplace la Médaille pour la nordicité, afin de célébrer l’héritage nordique du Canada et de reconnaître les réalisations dans les régions polaires et le Nord du Canada. En outre, il a créé la Fondation Rideau Hall afin d’accroître la capacité de l’institution à servir les Canadiens par l’entremise d’une gamme d’initiatives liées au leadership, à l’éducation, à l’innovation et au don.

Pour s’acquitter de son rôle et ses responsabilités de gouverneur général, Son Excellence a visité des centaines de villes et villages au pays et représenté le Canada à l’occasion de plus de 40 missions à l’étranger. En mars 2015, Son Excellence a accédé à la demande du premier ministre de prolonger son mandat de deux ans, jusqu’en septembre 2017.

Date de modification : 28 avril 2016