Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

ARCHIVÉE: Présentation des lettres de créance et de commission

Information archivée dans le Web

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette information dans tout autre format de rechange par contactez webmestre@gg.ca.


Présentation des lettres de créance et de commission
(Irlande, Honduras, Tanzanie, Serbie, Japon, Égypte, Suède, Lesotho)

Rideau Hall, le jeudi 23 septembre 2010

C’est un immense plaisir de vous accueillir aujourd’hui à Rideau Hall dans un esprit de solidarité, et de vous souhaiter la plus cordiale des bienvenues au Canada.

Je ne vous cacherai pas que cette cérémonie revêt pour moi une signification particulière puisqu’elle est sans doute la dernière que je présiderai à titre de gouverneur général du Canada, et que la majorité des continents y sont représentés.

Comme vous, je considère la diplomatie comme un puissant instrument de rapprochement entre les peuples et un moyen irremplaçable de compréhension mutuelle.

Son importance m’apparaît d’autant plus vitale en ces temps où l’humanité est appelée à travailler en étroite collaboration comme jamais auparavant en vue de trouver des solutions communes aux défis qui nous concernent toutes et tous.

Au cours des cinq dernières années, j’ai moi-même pratiqué avec bonheur et conviction une diplomatie de proximité grâce à laquelle j’ai convié toutes les forces vives de nos sociétés à participer à des rencontres et des discussions dans le cadre de 40 missions à l’étranger, lors de visites d’État, de visites officielles ou de visites de travail, dans toutes les régions du monde dont vous êtes les fiers représentants.

D’abord en Afrique, le continent de mes ancêtres, où m’ont conduite dix visites.

Monsieur l’ambassadeur Aboul Magd, les domaines de collaboration entre la République arabe d’Égypte et le Canada sont nombreux et rehaussés par la vitalité de la communauté canadienne d’origine égyptienne.

Il y a deux jours à peine, j’ai eu un riche entretien avec le président et vice-chancelier de l’Université York, à Toronto, M. Mamdouh Shoukri, qui est d’origine égyptienne.

Nous apprécions tout particulièrement le rôle primordial que joue l’Égypte dans la quête de paix et de stabilité au Moyen-Orient. Soyez assuré que le Canada continuera à appuyer vos efforts en ce sens.

Excellence, bienvenue au Canada.

Monsieur le Haut-commissaire Massinda, la république unie de Tanzanie est pour le Canada un partenaire clé sur le continent africain et l’un des pays de concentration de l’Agence canadienne de développement international en vue de réduire la pauvreté, de favoriser la bonne gouvernance et d’accroître la sécurité.

Nous apprécions d’ailleurs votre contribution importante aux missions de maintien de la paix au Soudan et à la résolution des conflits dans la région des Grands Lacs, où je me suis rendue le printemps dernier.

Nous saluons également votre engagement à octroyer la nationalité tanzanienne à plus de 160 000 réfugiés de la République du Burundi.

Soyez le bienvenu au Canada, Excellence.

Madame le Haut-commissaire, Dr Tsepa, du Royaume du Lesotho, votre connaissance du milieu de l’éducation et votre intérêt pour la sécurité alimentaire sont des atouts pour votre pays et pour le continent africain dans son ensemble.

Le Canada applaudit aux efforts de votre pays en vue de renforcer ses assises démocratiques, de combattre la corruption et de renforcer son économie.

Nous avons été honorés des visites au Canada du premier ministre Mosisili et de Sa Majesté le roi Letsie III en 2009, en reconnaissance de l’aide apportée par les Canadiennes et les Canadiens à l’essor du Royaume du Lesotho.

Les pays d’Europe sont des partenaires de longue date du Canada, et nous partageons avec eux une histoire, des affinités et une riche collaboration, tant sur le plan bilatéral qu’au sein d’organismes multilatéraux.

Soyez la bienvenue, Excellence.

Monsieur l’ambassadeur Bassett, de l’Irlande, je crois comprendre que vous êtes un randonneur chevronné et féru d’histoire naturelle, et je suis convaincue que le Canada saura vous combler à cet égard.

La coopération entre nos deux pays est des plus fructueuses, du partage des bonnes pratiques aux relations entre parlementaires, en passant par l’essor commercial, et va même jusqu’à s’inscrire dans la démographie de notre pays, plus de 4 millions de Canadiennes et de Canadiens ayant des racines irlandaises.

L’Irlande est l’une des populations les plus jeunes de la zone euro, et je me réjouis en particulier du succès des programmes d’échanges destinés à la jeunesse entre nos pays.

J’estime que la jeunesse, dont j’ai fait une priorité pendant mon mandat, est notre ressource la plus précieuse pour améliorer le monde.

Sachez en outre que nous appuyons sans réserve le processus de paix de l’Irlande du Nord que vous avez entamé et dont les résultats sont de très bon augure.

Excellence, bienvenue au Canada.

Monsieur l’ambassadeur Tauriainen, le Royaume de Suède et le Canada partagent une même géographie nordique et une tradition démocratique inébranlable. Nos deux pays sont des membres fondateurs du Conseil de l’Arctique et ont à cœur une meilleure collaboration circumpolaire.

Nous apprécions par ailleurs votre appui aux efforts que déploie le Canada en vue de conclure une entente commerciale avec les pays membres de la communauté européenne.

J’ai eu la grande joie d’accueillir ici, à Rideau Hall, Sa Majesté le roi Carl XVI Gustaf en 2006, de même que la délégation qui l’accompagnait. Cette visite a contribué à resserrer les liens déjà fraternels entre nos populations.

Soyez le bienvenu au Canada, Excellence.

Monsieur l’ambassadeur Veljic, de la République de Serbie, les relations entre nos deux pays n’ont cessé de progresser au cours des dernières années. Le Canada tient avant tout à saluer avec bonheur les changements positifs que vous apportés sur les fronts de la démocratie et de l’économie, de même que votre engagement à intégrer la communauté européenne et ses institutions.

Nous nous réjouissons aussi de votre participation au Partenariat pour la paix de l’OTAN. Et nous espérons une prochaine augmentation de la coopération entre nos deux pays, forts que nous sommes de l’amitié qui unit nos populations depuis plus d’un siècle.

Excellence, bienvenue au Canada.

Je me suis rendue en Amérique centrale en décembre dernier, et ai pu constater sur place le travail effectué en vue d’éradiquer l’impunité et de combattre la corruption.

Aussi ai-je pu témoigner de la présence et de la force des cultures autochtones qui constituent, comme j’aime à le rappeler, tant chez vous que chez nous, nos racines les plus profondes dans les Amériques.

Madame l’ambassadrice Cerrato Rodriguez, le Canada est fier d’appuyer la République du Honduras qui a entrepris un travail essentiel et courageux de réconciliation nationale. C’est pour nous un honneur qu’un Canadien, M. Michael Kergin, ait été nommé comme membre international de la Commission pour la vérité et la réconciliation.

L’établissement d’un plan de développement national par votre pays est prometteur, et le Canada entend l’appuyer dans la mesure où la République du Honduras fait partie des pays de concentration auxquels nous venons en aide en partenariat. Nous veillerons de même à l’expansion des relations commerciales entre nos deux pays.

J’en arrive enfin à notre voisin de la côte du Pacifique, le Japon, dont nous avons eu l’immense honneur et le grand plaisir de recevoir l’empereur et l’impératrice lors d’une visite historique et combien chaleureuse en juillet 2009.

Monsieur l’ambassadeur Ishikawa, les bonnes relations entre nos deux pays sont fondées, non seulement sur des liens économiques et interpersonnels, mais aussi sur des valeurs communes et des points de vue semblables, que nous défendons de concert au sein de l’ONU, du G8, du G20 et de l’APEC.

Notre collaboration en matière de paix et de sécurité est fructueuse, et nous entendons continuer à œuvrer ensemble en faveur de la stabilité dans la région de l’Asie-Pacifique.

Et le Canada entend redoubler d’efforts au cours des années à venir pour renforcer les liens économiques déjà solides qui existent entre nos deux pays.

Excellences, sachez que vous êtes chez nous en pays ami.

Je vous invite à profiter de votre séjour parmi nous pour vous rapprocher de la population canadienne et engager avec elle un dialogue nourri sur les questions de l’heure ou qui vous tiennent à cœur.

Vous aurez tôt fait de goûter à l’esprit de partage et d’ouverture qui caractérise les Canadiennes et les Canadiens.

Car si les partenariats que l’on noue aujourd’hui sont des promesses de prospérité et d’épanouissement pour nos populations respectives, ils sont tout autant, ne l’oublions pas, des gages d’espoir pour l’humanité entière.

À la solidarité, à l’amitié!