Le léopard vice-royal
  1. Le gouverneur général du Canada
  2. Son Excellence le très honorable David Johnston
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

ARCHIVÉE: Prix pour les arts de la table

Information archivée dans le Web

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette information dans tout autre format de rechange par contactez webmestre@gg.ca.

le 23 juin 2010

La gouverneure générale et monsieur Jean-Daniel Lafond célèbrent le premier Prix pour les arts de la table

OTTAWA — Leurs Excellences la très honorable Michaëlle Jean, gouverneure générale du Canada et monsieur Jean-Daniel Lafond ont présenté plus tôt aujourd’hui, pour la première fois, le Prix du gouverneur général pour les arts de la table lors d’une cérémonie à Rideau Hall.

Imaginé dès 2006 par Son Excellence Jean-Daniel Lafond, le Prix du gouverneur général pour les arts de la table reconnaît et célèbre celles et ceux qui œuvrent à améliorer la qualité, la variété et la durabilité de tous les éléments et ingrédients qui composent la table de la nation.

Le processus de sélection et d’attribution de ce prix est supervisé par un comité consultatif d’experts de toutes les régions du pays. Cinq catégories de prix soulignent l’excellence en fonction des valeurs suivantes : créativité et innovation, éducation et sensibilisation, leadership, mentorat et inspiration, et intendance et durabilité. La sixième catégorie, intitulée jeunesse, a été créée pour reconnaître une jeune ou un jeune qui a le potentiel d’inspirer ses pairs à contribuer à la table de la nation.

Récipiendaires 2010

Créativité et innovation
Ce prix est décerné à des personnes qui ont introduit à la table de la nation des produits, des techniques, des créations ou des éléments marqués au sceau de l’imagination et de l’avant-gardisme.

Christian Barthomeuf
Frelighsburg (Québec)

Lorsqu’en 1989, Christian Barthomeuf eut l’idée de s’inspirer de la technique de fabrication du vin de glace pour créer le premier cidre de glace du Québec, ses voisins le traitèrent d’excentrique. On était alors loin de se douter que, 10 ans plus tard, ce produit exceptionnel serait l’une des grandes réussites agroalimentaires du Québec et du Canada, reconnu comme tel à travers le monde. Aujourd’hui, M. Barthomeuf est l’un des piliers de cette jeune industrie florissante. Son travail est fondé sur des techniques de production simples et une observation minutieuse des cycles naturels. En aidant plusieurs pomiculteurs à fabriquer du cidre de glace de grande qualité, M. Barthomeuf a contribué à revaloriser un métier difficile, tout en conférant une importante valeur ajoutée à leurs vergers. Son implication a, de ce fait, sauvé de nombreuses entreprises familiales d’une faillite certaine. Ce visionnaire a mis des efforts considérables à préserver des variétés patrimoniales de pommes, qu’il cultive aujourd’hui selon les préceptes de l’agriculture biologique sur ses terres du Clos Saragnat, où il produit également du vin de paille et du vin de glace.

Alfred E. Slinkard
Saskatoon (Saskatchewan)

Alfred Slinkard est intimement lié au développement de l’industrie canadienne des légumineuses. Ces légumineuses, qu’on appelle généralement lentilles et pois, font de plus en plus partie de l’alimentation des Canadiens. Faibles en gras, elles constituent une bonne source de fer, de protéines, de fibres, de minéraux, de calcium et de vitamines B. M. Slinkard oeuvre inlassablement depuis 1972, avec des chercheurs et des chefs de file de cette industrie, à encourager la production et la consommation de légumineuses. Les travaux innovateurs qu’il a réalisés au Centre d’amélioration des cultures de l’Université de la Saskatchewan comprennent notamment la création et le développement des variétés de lentilles Laird et Eston. Grâce au travail de M. Slinkard, le Canada a pu devenir un des plus grands exportateurs de pois et de lentilles, avec une production agricole dépassant les 7,5 millions d’acres de légumineuses en 2009. En qualité de professeur émérite, M. Slinkard continue ses recherches en vue de développer des cultures d’épices. En lui rendant hommage, nous reconnaissons l’importance considérable des chercheurs qui oeuvrent dans le domaine des plantes au Canada depuis un siècle. Leur travail, tout comme celui de M. Slinkard, a changé non seulement la production agricole de nos fermiers, mais également ce que nous mangeons.

Éducation et sensibilisation
Ce prix est décerné à des personnes qui ont aidé à instruire la collectivité et à l’exposer aux arts de la table canadiens pour l’enrichissement de tous.

John Bishop
Vancouver (Colombie-Britannique)

John Bishop a ouvert le restaurant Bishop’s en 1985, avec pour mission de servir des produits alimentaires biologiques et locaux. À Vancouver, il a été un pionnier sur la 4e avenue bien avant qu’elle devienne le haut lieu de la gastronomie dans le West Side. La vie de M. Bishop de même que son influence sur les arts culinaires sont empreintes d’un certain lyrisme dans l’éloquence du non-dit, doublé d’un goût du risque que tempère une vision poétique. À cela s’ajoute la profonde conviction que c’est dans la simplicité que résident les moments les plus mémorables de la vie. Auteur primé, chef cuisinier, ancien maître d’hôtel et restaurateur, M. Bishop est à la fois un modèle dans le domaine de l’hospitalité et un pionnier de l’approvisionnement en produits du terroir et de la doctrine du développement de menus, une doctrine bien ancrée au Canada. Doué d’une capacité naturelle de choisir, d’éduquer et de transformer des chefs cuisiniers émergents et des étudiants du secteur de l’hospitalité en chefs de file du milieu culinaire, M. Bishop a exercé une influence indéniable sur les plus célèbres restaurants de la Colombie-Britannique, sur un institut culinaire en Californie et sur un hôtel prestigieux à Bornéo. Il a amélioré la qualité de la gastronomie canadienne, grâce aux nouvelles saveurs et aux nouvelles techniques qu’il a apportées à notre culture alimentaire et qui ne cessent de mettre en valeur l’importance et le potentiel du potager canadien.

Robert McLaughlin
Guelph (Ontario)

C’est avec la bonne humeur qui le caractérise que Robert McLaughlin a consacré sa vie à promouvoir le développement et l’étude de notre culture alimentaire canadienne si distincte. Lorsqu’il était doyen du Collège d’agriculture de l’Ontario, il était chargé de la gestion de trois collèges et d’un certain nombre de stations de recherche. En tant que président-fondateur du Guelph Food Council, M. McLaughlin a été le premier à relier production agricole et ingrédients. C’est ce concept qui a mené à la création du Centre de technologie alimentaire de Guelph et du Food Inventory de l’Université de Guelph, deux institutions qui ont grandement appuyé le travail des étudiants et des enseignants. À titre de vice-président du bureau et du développement des diplômés, il a géré avec succès la campagne « Science of Life, Art of Living ». Lorsqu’il était président du conseil d’administration et président de la Royal Agricultural Winter Fair, il a assuré la longévité des Canadian Culinary Book Awards (prix du meilleur livre de cuisine canadien). Il a également été président du conseil d’administration du George Morris Centre, un groupe de réflexion sur l’agriculture au Canada, d’Ontario Agricultural Experience Inc. et d’Ontario Agricultural Leadership Trust. Il est doué d’un talent naturel pour l’enseignement.

Leadership
Ce prix est décerné à des personnes qui ont aidé leurs pairs et leurs concitoyens et concitoyennes à bâtir des collectivités fortes liées à tous les aspects de la table de la nation.

James et Linda Gourlay
Bedford (Nouvelle-Écosse)

James et Linda Gourlay sont des innovateurs, des catalyseurs et des créateurs qui ont inspiré les Canadiens et qui ont fait connaître le lien complexe entre la ferme et la table. Avec la création de leur magazine mensuel, Saltscapes, ils ont sensibilisé la population canadienne au rôle que joue la table comme tribune culturelle d’échange d’idées dans le domaine culinaire et autres. Ils ont donné la vedette aux initiatives originales du secteur de l’alimentation et des vins dans le Canada atlantique et en ont fait la promotion à l’échelle nationale. M. et Mme Gourlay sont une force motrice de la foire la plus populaire des provinces de l’Atlantique, appelée « Saltscapes East Coast Expo ». Attirant des milliers de Canadiens chaque année, cette foire offre des démonstrations culinaires, des dégustations et des spectacles inventifs qui soulignent la richesse des saveurs et des parfums de l’Atlantique et qui présentent les façons les plus nouvelles de préparer les aliments. Elle constitue une vitrine pour les producteurs et les artisans de la région, où ils peuvent montrer leur travail, que ce soit dans le secteur de l’alimentation, du vin, de la décoration intérieure, du voyage et du jardinage. Grâce à la marque Saltscapes, M. et  Mme Gourlay ont amené les Canadiens à penser différemment lorsqu’ils achètent et consomment des aliments et des boissons. Leur passion pour les produits du terroir de qualité supérieure leur a permis de promouvoir et d’instaurer de nouvelles tendances et idées qui continuent de renforcer le lien entre la ferme canadienne et la table de la nation.


Jamie Kennedy et Michael Stadtländer
Toronto (Ontario) et Singhampton (Ontario)

Jamie Kennedy et Michael Stadtländer – deux individus – deux carrières – deux vies – distincts l’un de l’autre, mais inséparables – à nos yeux et peut-être même aux leurs. Né à Toronto, M. Kennedy est allé étudier en Europe pour y devenir chef cuisinier et a fait un stage auprès de M. Stadtländer qui, lui, est né en Allemagne. Devenus amis et collègues de travail, ces deux très jeunes leaders talentueux sont partis à Toronto, où ils ont été l’équipe du restaurant Scaramouche à ses débuts. Un nombre extraordinaire de jeunes apprentis ont été formés dans leurs cuisines et ont ensuite connu de brillantes carrières, cultivant, préparant, conservant et servant des aliments. MM. Kennedy et Stadtländer ont été les premiers à adopter les produits locaux en cuisine et les premiers chefs cuisiniers vedettes de Toronto. Il y a plus d’une vingtaine d’années, ils ont fondé l’organisme Knives and Forks, qui rassemble des fermiers et des cuisiniers pour discuter d’importants changements à apporter dans notre chaîne alimentaire et pour les mettre en œuvre. Ils ont alors compris que, pour assurer la durabilité de leur vision, il fallait modifier l’infrastructure avant de changer ce qui est dans l’assiette. Au cours des 30 dernières années, les chefs cuisiniers Kennedy et Stadtländer ont toujours agi selon leurs convictions. Il est impossible de mesurer l’impact que ces deux hommes ont eu sur les arts culinaires au Canada. Chefs cuisiniers, artistes, environnementalistes et activistes, leur cuisine est sublime et ils sont des leaders dans le domaine.

Mentorat et inspiration
Ce prix est décerné à des personnes qui sont devenues des modèles de comportement et qui ont incité leurs pairs et leurs concitoyens et concitoyennes à voir et à apprécier les arts de la table sous un nouveau jour.

Jean-Luc Boulay
Québec (Québec)

Copropriétaire depuis plus de 30 ans du restaurant Le Saint-Amour, dans le Vieux-Québec, Jean-Luc Boulay a mis à profit sa solide formation française pour créer une gastronomie distinctive aux accents du terroir québécois et canadien. Il a été l’un des premiers cuisiniers à faire activement la promotion des producteurs régionaux, ici comme à l’étranger, en utilisant leurs ingrédients, en les aidant à se faire connaître et en les guidant dans l’amélioration de leur production et de leur rentabilité. Très à l’affût des dernières avancées technologiques dans son secteur, M. Boulay a toujours accordé beaucoup d’importance à son rôle de chef-mentor en prenant sous son aile de nombreuses recrues en cuisine. Il les forme avec passion et patience pour participer à de nombreuses compétitions d’envergure et leur organise des stages dans de prestigieux établissements afin de leur permettre d’acquérir polyvalence et savoir-faire, tout en renforçant leur amour du métier. Juge pour plusieurs compétitions culinaires, M. Boulay donne de nombreuses formations spécialisées partout au Québec et s’implique dans diverses associations destinées à soutenir la relève des métiers de bouche. Ce parcours exceptionnel lui a valu d’être l’un des seuls Canadiens à recevoir la médaille du Mérite agricole de France.

Sinclair et Frédérique Philip
Sooke (Colombie-Britannique)

Au cours des 30 dernières années, Sinclair et Frédérique Philip ont créé et maintenu avec détermination un incubateur d’idées sur l’alimentation en produits locaux et durables. Alliant le savoir inépuisable de Sinclair dans le domaine des aliments et l’oeil artistique de Frédérique, Sooke Harbour House a encadré et produit certains des chefs cuisiniers les plus respectés du pays. Grâce à son réseau de pêcheurs, de fureteurs et de producteurs d’artisanat alimentaire, ce couple dynamique a créé l’une des auberges les plus reconnues du pays, dont la réputation internationale n’est plus à faire. En cultivant leurs propres immenses potagers et en établissant de solides relations avec des horticulteurs locaux, M. et Mme Philip font preuve de leur volonté inégalée d’offrir des produits de qualité et de contribuer à l’économie régionale. Infatigables, ils participent activement au mouvement international d’écogastronomie.

Intendance et durabilité
Ce prix est décerné à des personnes qui ont joué un rôle fondamental de préservation de la culture gastronomique canadienne en se faisant les gardiens de l’environnement, de la sécurité alimentaire et de la santé.

L’Institut culturel Avataq
Nunavik (Québec)

Mandaté depuis 1980 par la Conférence des Aînés du Nunavik, l’Institut culturel Avataq s’est donné pour mission de contribuer à soutenir et faire évoluer la langue et la riche culture inuites au Canada et ailleurs dans le monde en soutenant différents projets. L’un d’eux, la création des cinq tisanes de marque Délice boréal, permet non seulement de financer de nombreuses activités pour cette communauté du Nord, mais aussi de préserver un savoir ancestral sur les plantes médicinales de la toundra et l’usage que les anciens en faisaient. Il favorise aussi la création de liens précieux entre les aînés et les jeunes générations en maintenant vivantes ces connaissances traditionnelles. De plus, le projet des tisanes Délice boréal contribue à donner du travail aux personnes de la communauté qui en ont le plus besoin. Toutes les plantes sont récoltées en respectant des règles écologiques strictes qui assurent la pérennité de cette fragile ressource. Grâce au projet Délice boréal de l’Institut culturel Avataq, les communautés inuites du Nunavik peuvent donc tirer profit des ressources de leur flore régionale en commercialisant un produit à haute valeur symbolique et culturelle.
Le prix a été accepté par Charles Arngak, président de l’Institut culturel Avataq

David Cohlmeyer
Thorton (Ontario)

David Cohlmeyer est venu des États-Unis au Canada en 1972. En tant que chef cuisinier et restaurateur du Beggar’s Banquet, chroniqueur gastronomique et agricole au Globe and Mail, et fondateur de la Toronto Culinary Guild, il est rapidement devenu une voix douce mais incontournable en faveur du changement. Il est cependant mieux connu en tant que fermier. En 1988, il a fondé Cookstown Greens, une ferme qui fournit aux plus grands chefs cuisiniers du pays des produits agricoles inspirants, comme des fleurs comestibles, des légumes anciens, des herbes inconnues et les asperges les plus parfaites. Défenseur acharné de la culture du terroir, généreux bienfaiteur et participant en faveur d’innombrables causes et activités, il est un pionnier, un chef de file et l’exemple même de la conscience environnementale pour tous ceux et celles qui le connaissent.


Jeunesse
Ce prix est décerné à des jeunes qui ont fait preuve d’un immense potentiel en ce qui a trait à l’amélioration de la qualité, de la variété et de la durabilité de la table de la nation, et qui l’ont mieux fait connaître grâce à leur créativité, leur esprit d’innovation, leur inspiration, leur leadership et leur intendance.

Ricky Sze Ho Lam
Saskatoon (Saskatchewan)

Ricky Sze Ho Lam est l’un des chercheurs exceptionnels de la nouvelle génération de Canadiens dans le domaine de l’alimentation. Durant ses études de premier cycle à l’Université de Guelph, il a reçu une bourse de recherche (1er cycle) du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada ainsi qu’une bourse de l’organisme Dairy Farmers of Ontario pour entamer ses recherches sur les propriétés physiques des huiles et graisses alimentaires. Au cours des études en maîtrise qu’il poursuit en ce moment à l’Université de la Saskatchewan, sous la direction du professeur Michael Rogers, il continue de s’intéresser aux applications alimentaires de ces huiles et graisses, en utilisant les installations du Centre canadien de rayonnement synchroton (CCRS). M. Lam a publié deux articles évalués par des pairs sur ses travaux de recherche. Il a fait preuve d’un véritable potentiel comme chercheur dans le domaine alimentaire et compte poursuivre ses études au niveau doctoral. Il a la conviction qu’il pourra ainsi, grâce à son enthousiasme et son dynamisme, être une source d’inspiration pour d’autres et jouer un rôle important dans son champ d’activités.

Pour de plus amples renseignements sur le Prix du gouverneur général pour les arts de la table, consultez le site www.gg.ca/document.aspx?id=187&lan=fra.

- 30 -

Renseignements aux médias :

Julie Rocheleau                                                
Bureau de presse de Rideau Hall                                               
(613) 998-7280
jrocheleau@gg.ca
www.gg.ca