Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

ARCHIVÉE: lnauguration officielle de la Salle de la Tente et concert

Information archivée dans le Web

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette information dans tout autre format de rechange par contactez webmestre@gg.ca.


lnauguration officielle de la Salle de la Tente et concert

Rideau Hall, le vendredi 18 juin 2010

Le soir, lorsque le silence tombe sur Rideau Hall, nous ne nous sentons jamais seuls, Jean-Daniel, Marie-Éden et moi.

Car ce silence, ces lieux, sont habités.

Habités par le souvenir de milliers de Canadiennes et de Canadiens et de gens de tous les horizons qui défilent ici, depuis des générations.

Pas plus tard que ce matin, nous avons rendu hommage à des femmes et à des hommes dont les actions remarquables sont sources d’inspiration et qui ont été investis au sein de l’Ordre du Canada. 

Plusieurs d’entre elles et d’entre eux se sont joints à nous ce soir.

Membres de l’Ordre du Canada, veuillez vous lever ou lever la main pour que nous puissions saluer une fois encore votre contribution à l’essor de notre pays.

Applaudissons-le chaleureusement.

Nous sommes rassemblés dans une pièce de Rideau Hall d’une très grande valeur historique et patrimoniale, la Salle de la tente, dont nous marquons ensemble la réouverture officielle, à l’occasion de ce grand concert offert par les élèves de l’Institut estival de musique du Centre national des Arts.

On ne pouvait trouver façon plus agréable de souligner l’événement que d’accueillir quelques-uns de nos jeunes musiciens et musiciennes parmi les plus talentueux au pays.

Voilà qui s’inscrit dans la plus pure tradition instaurée par lord Dufferin et son épouse, lady Dufferin, qui ont conçu cette salle au début du 19e siècle. 

On raconte que les Dufferin avaient tenu ici, en mars 1876, pour être plus exacte, un grand bal costumé suivi d’un dîner qui rassembla, tenez-vous bien, mille cinq cent invités!

Tant d’invités devaient certainement aider à réchauffer la pièce et la résidence tout entière en ce début de printemps!

Cette pièce était à l’époque une construction de bois, que l’on revêtait de tentures rayées de rouge et de blanc lui donnant l’allure d’une tente, d’où son nom. 

Les Dufferin en avaient fait un espace multifonctionnel, à la fois court de tennis intérieur, salle de réception et lieu de diffusion culturelle.  

Depuis, se sont déroulés ici combien de cérémonies officielles, de dîners, de banquets et de prestations de toutes sortes, qui ont mis en valeur les talents artistiques et culinaires de chez nous.

À partir de la nomination du gouverneur général Vincent Massey, premier gouverneur général canadien, en 1952, de plus en plus l’institution « se canadianise », si vous me permettez l’expression.

Elle reflète de plus en plus les perspectives et les aspirations des Canadiennes et des Canadiens au fur et à mesure que le Canada évolue dans l’expression de sa souveraineté.    

C’est d’ailleurs Vincent Massey qui avait présidé, avant son entrée en poste, la Commission royale d'enquête sur l'avancement des arts, des lettres et des sciences au Canada.

Depuis, chaque gouverneur général et commandant en chef n’a eu de cesse de mettre en valeurs les traits de notre histoire et de participer à l’édification culturelle et sociale du Canada de mille et une façons, par mille et un projets, laissant derrière eux un legs précieux. 

Ils l’ont fait avec le soutien de leur conjoint et de leur famille, qui ont pris part à l’aventure avec cœur, engagement et conviction.

Ils l’ont fait avec le désir de servir leur pays et leurs compatriotes.

Jean-Daniel et  moi nous inscrivons dans cette continuité et nous n’avons eu d’autres désirs que de faire de cette institution un lieu de résonnance, où une multitude de voix pouvaient être entendues, un lieu ouvert à la diversité des expressions artistique et culturelle canadienne.   

Et nous sommes convaincus que les artistes comptent parmi les ressources les plus précieuses d’un pays.

Par leur art, ils font voir et entendre notre apport singulier au concert des nations.

Nous allons donc ce soir saluer les jeunes artistes de l’Institut estival de musique et leur dire notre gratitude pour avoir accepté de célébrer avec nous, et de si belle façon, l’inauguration officielle de la Salle de la tente, magnifiquement restaurée.

Dès notre arrivée à Rideau Hall, cela a fait partie des améliorations que je tenais à voir se réaliser dans ce lieu patrimonial avec la grande complicité de la Commission de la capitale nationale.

Nous vivons ce soir un grand moment. Un moment qui restera gravé dans l’histoire de ce lieu et dont vous faites toutes et tous partie.     

Merci d’avoir accepté notre invitation, et place à la musique!