Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

ARCHIVÉE: Journée « We Day »

Information archivée dans le Web

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette information dans tout autre format de rechange par contactez webmestre@gg.ca.

 

Journée « We Day »

Vancouver, le mardi 29 septembre 2009

Comment allez-vous?

Êtes-vous prêts à célébrer?

Craig et Marc m’ont déjà abondamment parlé de vous.

Mais je dois dire que rien ne m’avait préparée à ce débordement d’énergie qui fait vibrer le stade ce matin!

C’est formidable!

Permettez-moi vous dire à quel point je suis contente d’être avec vous ce matin pour ouvrir la journée « Vancouver We Day ».

Selon moi, le moment y est propice, puisque cette ville est l’hôte, en ce moment, de Sa Sainteté le dalaï-lama ainsi que d’autres récipiendaires du prix Nobel de la paix et d’une brochette d’agents de changement de partout au monde, réunis pour un dialogue très nécessaire sur l’édification de la paix.

On m’a dit que certains de ces chefs de file mondiaux sont ici parmi nous, pour participer à cette journée qui promet d’être très stimulante avec toutes les activités qui sont prévues pour célébrer ce que vous accomplissez en vue de changer les choses.

Chers amis, je vois dans ce stade des milliers d’yeux qui brillent de la conviction que nous avons toutes et tous le pouvoir de changer la trajectoire du monde.

C’est une mission si cruciale.

Car votre présence en si grand nombre — vous êtes 16 000 — est en soi un message retentissant de solidarité pour le pays et pour le reste du monde.

Un message qui dit que les jeunes du Canada ne sont pas prisonniers de la mentalité du « chacun pour soi chacun pour son clan ».

Que les jeunes du Canada ne sont pas indifférents à la souffrance des laissés pour compte, au pays et à l’étranger.

Que les jeunes du Canada s’intéressent aux enjeux locaux et mondiaux.

Et non seulement les jeunes Canadiennes et Canadiens s’en soucient, mais ils veulent également faire une différence, dès maintenant. Ils veulent des communautés plus dynamiques, saines et viables, au pays et à l’étranger.

Comme vous le savez, les problèmes sont énormes.

Chaque jour, des centaines d’enfants dans le monde meurent de malnutrition.

Chaque heure, des milliers d’enfants sont forcés de travailler dans les plus atroces conditions imaginables.

Chaque minute, des millions d’enfants sont victimes des pires sévices et des pires abus sexuels.

Voulons-nous d’un monde où les puissants écrasent les droits des plus vulnérables?

Non!

Voulons-nous d’un monde où quelques-uns, par cupidité, s’accaparent les ressources du plus grand nombre?

Non!

Voulons-nous d’un monde où le sentiment d’impuissance freine la volonté des gens de travailler à changer les choses pour le mieux?

Non!

Nous voulons un monde meilleur! Affirmons-le ensemble.

Pour citer les sages paroles de feu le Révérend Martin Luther King junior, ce grand leader des droits civils, nous voulons un monde où nous pourrons toutes et tous « nous asseoir ensemble à la table de la fraternité ».

Et c’est pour cela que nous sommes réunis ici aujourd’hui.

Avec les promesses d’engagement « 10 par 10 » que vous ferez aujourd’hui, vous démontrerez non seulement que vous reconnaissez votre part de responsabilité envers l’humanité, mais que vous êtes capables de transformer vos paroles en actions, des actions qui vous aideront à réaliser un jour votre rêve, notre rêve à tous en fait, celui d’un monde meilleur.

Sachez que chaque geste compte.

Par vos actions, vous avez la possibilité de faire une différence considérable dans la vie de gens qui vivent dans les pires circonstances.

C’est la raison pour laquelle je suis toujours frustrée d’entendre les gens dire,  « Les jeunes sont les leaders de l’avenir. »

« Les jeunes s’en foutent » — comme si vous ne pouviez pas déjà avoir un impact.

Dans mes voyages à travers le pays et autour du monde en qualité de 27e gouverneur général du Canada, j’ai rencontré des milliers de jeunes qui, tout comme vous, se sont lancé le défi d’apporter des changements positifs dans leurs communautés.

Avec les arts, particulièrement les arts urbains, avec les sports et les nouvelles technologies de l’information, ils transforment des espaces, des quartiers, des communautés rurales et autochtones, où régnaient l’aliénation, la violence et l’exclusion, en espaces où triomphent désormais la solidarité, la paix et l’inclusion.

Il n’en demeure pas moins qu’il reste encore à convaincre trop de gens du fait que vos idées comptent, que vos initiatives sont novatrices, que vous faites partie de la solution, et que le monde a l’obligation morale de faire en sorte que vos voix soient entendues. Craig et Mark Keilberger sont de parfaits exemples de ce que vous pouvez accomplir!

Et donc, ce que je ferai aujourd’hui c’est prendre mon propre engagement.

Je m’engage à partager votre message de paix et de solidarité partout où j’irai.

Que ce soit dans les petits hameaux de l’Arctique canadien ou dans les grandes villes du Sud du Canada, je vais diffuser votre message d’espoir.

Que ce soit dans les grandes métropoles de l’hémisphère sud ou dans les petites municipalités de l’hémisphère nord, je diffuserai votre message d’espoir.

Que ce soit dans les cours des rois et des reines ou en compagnie de présidents ou de premiers ministres, je diffuserai votre message d’espoir.

Pourquoi?

Parce que je crois en vous.

Par votre dévouement et vos actions, vous montrez au monde entier comment passer d’une philosophie de vie axée sur le « moi » à une philosophie qui accorde la première place à l’humanité, au cœur de ce que signifie faire une différence à l’échelle locale et planétaire.

C’est très important, parce que la communauté internationale tente de dresser une nouvelle feuille de route pour la paix, la solidarité et la prospérité.

Plus des voix comme les vôtres s’uniront, au pays et ailleurs, en faveur d’un changement positif, plus notre rêve collectif de transformation à l’échelle du monde deviendra possible.

Alors, chers amis, je suis persuadée que vous êtes exactement ce que le Canada et le monde attendent, et même plus : des personnes dévouées, engagées et altruistes.

D’où je suis, je peux percevoir votre halo.

Continuez ce que vous faites!

Sur ce, je vous souhaite une joyeuse journée « We Day »!

Merci!