Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

ARCHIVÉE: La gouverneure générale investit 45 récipiendaires au sein de l’Ordre du Canada

Information archivée dans le Web

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette information dans tout autre format de rechange par contactez webmestre@gg.ca.

Le 12 mai 2009

OTTAWA — Son Excellence la très honorable Michaëlle Jean, gouverneure générale du Canada, présidera une cérémonie d’investiture de l’Ordre du Canada à Rideau Hall, le vendredi 15 mai 2009, à 10 h 30.

L’Ordre du Canada, la plus prestigieuse des distinctions honorifiques civiles de notre pays, a été créé en 1967, durant l’année du centenaire du Canada, pour reconnaître l’œuvre d’une vie, le dévouement exceptionnel d’une personne envers la communauté ou une contribution extraordinaire à la nation. Au cours des 40 dernières années, plus de 5 000 personnes de tous les milieux ont été investies au sein de l’Ordre.

La gouverneure générale, qui est chancelière et compagnon principal de l’Ordre, remettra cette distinction à trois compagnons, 13 officiers et 29 membres.

-30-

L’horaire de la cérémonie destiné aux médias (Annexe A), la liste des récipiendaires et leurs citations individuelles (Annexe B) et une fiche d’information (Annexe C) sont joints au présent communiqué. Les médias qui souhaitent couvrir cette activité ou faire une entrevue avec des récipiendaires sont priés de communiquer avec le Bureau de presse de Rideau Hall.

Information pour les médias
Marie-Paule Thorn / Marie-Ève Létourneau
Bureau de presse de Rideau Hall
613-993-2569 / 613-998-0287
www.gg.ca / www.ecoutedescitoyens.gg.ca


ANNEXE A — HORAIRE
Les membres des médias sont priés d’observer l’horaire suivant :
10 h : Arrivée des médias à Rideau Hall
10 h 30 : Début de la cérémonie d’investiture
Entrée de Leurs Excellences 
La gouverneure générale prend la parole
La gouverneure générale remet les insignes (aux membres d’abord, puis aux officiers et aux compagnons)
Midi : Entrevues des médias avec les récipiendaires 

ANNEXE B – RÉCIPIENDAIRES

MEMBRES

Constance Backhouse, C.M.

Ottawa (Ont.)

Peter Boneham, C.M.

Gatineau (Qc)

Judith Chernin Budovitch, C.M.

Fredericton (N.-B.)

Marcel A. Desautels, C.M.

Toronto (Ont.)

John Fanning, C.M.

Dundas (Ont.)

Marcien Ferland, C.M.

La Salle (Man.)

L’honorable Myra A. Freeman, C.M., O.N.S.

Halifax (N.-É.)

Vladimir Hachinski, C.M.

London (Ont.)

Elke Inkster, C.M. 

Erin (Ont.)

Tim Inkster, C.M.

Erin (Ont.)

Patrick J. Keenan, C.M., O.Ont.

Toronto (Ont.)

Suzanne Lapointe, C.M.

Morin Heights (Qc)

Norman Levine, C.M.

Toronto (Ont.)

La sœur Christine Leyser, C.M.

Guelph (Ont.)

R. Gordon M. Macpherson, C.M.

Burlington (Ont.)

Mick Mallon, C.M.

Iqaluit (Nt)

Judith Mappin, C.M.

Montréal (Qc)

Axel Meisen, C.M.

Edmonton (Alb.) et St. John’s (T.-N.-L.)

Philip W. Owen, C.M.

Vancouver (C.-B.)

Le père André Poilièvre, C.M.

Saskatoon (Sask.)

L’honorable Brenda Robertson, C.M., O.N.B.

Moncton (N.-B.)

Kenneth C. Sauer, C.M., C.D.

Medicine Hat (Alb.)

Joseph Schatzker, C.M.

Toronto (Ont.)

Reginald Lorne Scott, C.M.

Indian Head (Sask.)

T. Clayton Shields, C.M.

Stratford (Ont.)

John S. Speakman, C.M.

Toronto (Ont.)

James C. Temerty, C.M.

Toronto (Ont.)

José Verstappen, C.M.

Surrey (C.-B.)

George A. Zarb, C.M.

Toronto (Ont.)

OFFICIERS

Randolph C. (Randy) Bachman, O.C., O.M.

Salt Spring Island (C.-B.)

Maria Campbell, O.C., S.O.M.

Saskatoon (Sask.)

Martha Jodrey, O.C.

Chester (N.-É.)

Claude R. Lamoureux, O.C., O.Ont.

Toronto (Ont.)

Victor Ling, O.C., O.B.C.

Vancouver (C.-B.)

L’honorable Allan J. MacEachen, C.P., O.C.

Inverness (N.-É.)

Carolyn McAskie, O.C.

Wakefield (Qc)

Piers McDonald, O.C.

Whitehorse (Yn)

Timothy R. Oke, O.C.

Vancouver (C.-B.)

L’honorable Landon Pearson, O.C.

Ottawa (Ont.)

John N. Smith, O.C.

Montréal (Qc)

Steven Staryk, O.C.

Toronto (Ont.)

Audrey Thomas, O.C.

Galiano Island (C.-B.)

COMPAGNONS

G. Wallace F. McCain, C.C., O.N.B.
Il s’agit d’une promotion au sein de l’Ordre.

Toronto (Ont.) et Florenceville (N.-B.)

Michael Snow, C.C.
Il s’agit d’une promotion au sein de l’Ordre.

Toronto (Ont.)

Margaret E. Southern, C.C., L.V.O., A.O.E.
Il s’agit d’une promotion au sein de l’Ordre.

Calgary (Alb.)

ANNEXE B — CITATIONS

MEMBRES

Constance Backhouse, C.M.
Ottawa (Ontario)
Membre de l’Ordre du Canada

Constance Backhouse est réputée aussi bien en tant qu’universitaire que défenseur des droits humains. Distinguée professeure et titulaire d’une chaire de recherche à l’Université d’Ottawa, elle enseigne des matières telles que le droit criminel, le droit de la personne, l’histoire du droit, ainsi que le droit féministe. Elle a écrit conjointement l’un des premiers ouvrages parus en Amérique du Nord sur le harcèlement sexuel en milieu de travail et a remporté de nombreux prix pour d’autres livres traitant de la discrimination. Elle a agi à titre d’arbitre ou de médiatrice entre des victimes de violence ou de racisme et les gouvernements provincial et fédéral. Elle s’est également dévouée comme bénévole auprès de nombreuses organisations, notamment des organismes de financement et des centres d’aide.

Peter Boneham, C.M.
Gatineau (Québec)
Membre de l’Ordre du Canada

Considéré comme un leader visionnaire, Peter Boneham est l’un des directeurs artistiques ayant œuvré le plus longtemps dans le milieu de la danse contemporaine au Canada. Depuis ses débuts au sein du Groupe de la Place Royale, il a fortement influencé le milieu de la danse et il est grandement admiré comme chorégraphe, instructeur et pédagogue. Il est le fondateur et ancien directeur artistique du Groupe Lab de danse à Ottawa. Il a été la première personne au monde à mettre à la disposition de chorégraphes un centre destiné au développement et à la mise au point de leurs pièces. Il a également introduit ce concept à l’étranger, contribuant au fil des années à l’avancement de nombreuses carrières et à la création d’une multitude d’œuvres originales.

Judith Chernin Budovitch, C.M.
Fredericton (Nouveau-Brunswick)
Membre de l’Ordre du Canada

Judith Budovitch se consacre à l’enrichissement du tissu culturel et social de sa collectivité et de sa province. Cette bénévole dynamique et engagée a assumé d’importants rôles de leadership au sein de groupes de défense du patrimoine et de groupes communautaires et culturels au Nouveau-Brunswick, et au sein de plusieurs universités des Maritimes. Notamment, elle est très estimée pour sa contribution aux activités de la Beaverbrook Art Gallery, où elle a joué un rôle primordial dans l’établissement des programmes éducatifs et dans la promotion de la collection d’œuvres d’art de calibre international que possède ce musée. 

Marcel A. Desautels, C.M.
Toronto (Ontario)
Membre de l’Ordre du Canada

Homme d’affaires talentueux, Marcel Desautels est aussi un philanthrope visionnaire. Cet ancien président-directeur général de la Société Créditel du Canada s’est engagé à promouvoir la formation des futures générations de gestionnaires et d’entrepreneurs au pays. Il a institué la Fondation canadienne de la gérance du crédit, notamment pour stimuler et soutenir l’enseignement de la gestion dans les institutions universitaires. L’Université du Manitoba, son alma mater, ainsi que le Collège universitaire de Saint-Boniface, l’Université McGill, l’Université de Toronto et l’Université du Manitoba ont tous bénéficié de ses largesses.

John Fanning, C.M.
Dundas (Ontario)
Membre de l’Ordre du Canada

Baryton d’envergure, réputé pour sa générosité et sa bonté, John Fanning est devenu un ambassadeur musical de premier plan pour le Canada. Il s’est produit sur des scènes aux quatre coins du continent, notamment lors de l’inauguration de la salle d’opéra de Toronto et comme un habitué du prestigieux Metropolitan Opera à New York. En outre, il investit régulièrement son temps et son talent dans des causes méritoires et les jeunes artistes le respectent comme enseignant et mentor.. Un professionnel accompli dont la joie de vivre est contagieuse, il est admiré par ses pairs et ses fans.

Marcien Ferland, C.M.
La Salle (Manitoba)
Membre de l’Ordre du Canada

Marcien Ferland contribue depuis plus de 50 ans à la préservation et à l’essor de la culture française et métisse au Manitoba. Son recueil Chansons à répondre du Manitoba et son livre Au temps de la Prairie constituent de précieux documents sur les chansons d’antan et sur l’histoire et la culture des Métis. Dramaturge de talent, il a reçu le premier prix Riel pour sa comédie musicale Les Batteux, premier volet de sa trilogie historique intitulée Manitoba. Compositeur de musique symphonique et autres, et chef fondateur de la Chorale des intrépides, il a régalé et inspiré ses auditoires. Grâce à la passion qui l’anime, il a su faire valoir la richesse de la vie culturelle et communautaire de sa province.

L’honorable Myra A. Freeman, C.M., O.N.S.
Halifax (Nouvelle-Écosse)
Membre de l’Ordre du Canada

Depuis plus de 35 ans, Myra Freeman inspire les Néo-Écossaises et les Néo-Écossais par son enthousiasme, son énergie et l’engagement dont elle a toujours fait preuve envers la collectivité. Cette pédagogue et bénévole dévouée jouit d’une grande admiration pour avoir ravivé le rôle du lieutenant-gouverneur d’un dynamisme nouveau. Elle a entrepris diverses activités en vue d’intéresser ses concitoyennes et concitoyens à sa fonction, telles que l’ouverture au public des portes de la Résidence du lieutenant-gouverneur et la mise en œuvre de nombreuses initiatives visant à mettre en valeur les talents et les capacités de leadership des jeunes de la Nouvelle-Écosse. Elle continue à servir différentes causes, telles que l’éducation, la jeunesse, le patrimoine et la culture, et s’implique avec enthousiasme dans le renforcement des liens entre la Marine canadienne et le grand public.

Vladimir Hachinski, C.M.
London (Ontario)
Membre de l’Ordre du Canada

Un neurologue de renommée mondiale, Vladimir Hachinski est reconnu comme un chef de file dans l’étude du lien entre les accidents cérébrovasculaires et la démence. Dans les années 1970, il a cofondé la première unité de soins intensifs pour victimes d’accidents vasculaires cérébraux au Canada, au Sunnybrook Medical Centre à Toronto. Il a également conçu une échelle largement utilisée qui permet d’établir la distinction entre la maladie d’Alzheimer et la démence causées par des accidents cérébrovasculaires mineurs. Jouissant du respect de ses pairs, il est le premier président de l’International Society for Vascular Behavioural and Cognitive Disorders, le rédacteur en chef de la revue médicale Stroke et un professeur distingué à l’Université Western Ontario. Il continue de contribuer au progrès des connaissances sur la prévention des accidents cérébrovasculaires et les façons de retarder la maladie d’Alzheimer.

Elke Inkster, C.M. et Tim Inkster, C.M.
Erin (Ontario)
Membres de l’Ordre du Canada

Elke et Tim Inkster ont contribué d’une manière significative et durable à la vitalité de la littérature canadienne. Ils ont fondé et gèrent The Porcupine’s Quill (PQL). Cette maison d’édition est réputée pour son excellence en matière de design et de production et est connue pour les risques qu’elle prend en publiant de nouveaux auteurs. Nombreux sont les auteurs canadiens de renom qui ont fait leurs débuts chez PQL et qui attribuent aux Inkster leur épanouissement en tant qu’écrivain ou écrivaine. Reconnue pour l’attention que cette petite maison d’édition porte aux détails et pour l’exceptionnelle qualité des œuvres littéraires ou autres qu’elle publie, il n’est pas surprenant qu’elle ait mérité de nombreuses récompenses et qu’elle soit devenue un modèle d’excellence dans le domaine de l’édition, aussi bien ici qu’à l’étranger.

Patrick J. Keenan, C.M., O.Ont.
Toronto (Ontario)
Membre de l’Ordre du Canada

En tant qu’homme d’affaires et philanthrope, Patrick Keenan incarne véritablement l’esprit de charité. Ancien directeur général de Pantino N.V., une société minière internationale, il a également été le bienfaiteur d’une multitude d’organisations et de causes au fil des ans. Outre les dons qu’il a lui-même versés, il a aidé à ramasser des fonds pour l’hôpital St. Michael’s, dont il a été membre et président du conseil d’administration. L’Université de Toronto, le Musée royal de l’Ontario, la Yonge Street Mission et la David Suzuki Foundation ont également bénéficié de son engagement et de sa générosité. Grâce à ses projets de philanthropie, il a participé à l’édification d’une communauté plus forte et plus dynamique. 

Suzanne Lapointe, C.M.
Morin Heights (Québec)
Membre de l’Ordre du Canada

Depuis plus de 50 ans, Suzanne Lapointe occupe une place particulière dans le monde artistique et dans le cœur et l’esprit de la société québécoise. Elle s’est surtout distinguée comme animatrice et coanimatrice de nombreuses émissions de radio et de télévision qu’on qualifiait « d’université populaire du matin ». Elle a notamment coanimé l’émission quotidienne Les Démons du Midi qui rivait presque tout le Québec au petit écran entre midi et une heure. Sa simplicité, son humour et son rire contagieux sont devenus légendaires. Elle est également connue comme une auteure de livres de recettes qui ont eu beaucoup de succès. Dévouée auprès d’un grand nombre de causes, elle est membre du conseil de la Fondation de l’Hôpital régional de Saint-Jérôme, a présidé des collectes de fonds et a parcouru la province comme porte-parole du programme de dépistage du cancer du sein.

Norman Levine, C.M.
Toronto (Ontario)
Membre de l’Ordre du Canada

Norman Levine a rehaussé le profil et la réputation de la médecine dentaire pédiatrique et de la dentisterie pour les personnes handicapées au Canada. Ce professionnel affable et bienveillant est à l’origine de nombreuses initiatives novatrices, dont une clinique dentaire mobile offrant des services destinés aux enfants et aux personnes ayant des besoins spéciaux dans le nord de l’Ontario. À l’Université de Toronto, où il est professeur émérite, il a établi les normes d’enseignement et de pratique en médecine dentaire pédiatrique et a institué l’un des premiers programmes canadiens visant à aider les dentistes formés à l’étranger à pratiquer au Canada. Un grand nombre d’organismes professionnels et à but non lucratif ont bénéficié de son dévouement et de son leadership.

La sœur Christine Leyser, C.M.
Guelph (Ontario)
Membre de l’Ordre du Canada

Depuis plus de 25 ans, Christine Leyser est un pilier de sa communauté et un bastion d’espoir pour les personnes marginalisées. Elle a fondé un réseau d’installations qui offrent aux personnes dans le besoin des services sociaux, de l’hébergement et un sens d’appartenance à la communauté. Ayant d’abord créé une halte-accueil communautaire, elle a augmenté le nombre de services fournis et l’organisation compte maintenant un centre d’hébergement de soutien à long terme, appelé Dwelling Place, et deux refuges d’urgence, soit Stepping Stone pour les hommes et Elizabeth Place pour les femmes. Avec son énergie débordante, elle demeure la source d’inspiration et le catalyseur de tous ces projets.

R. Gordon M. Macpherson, C.M.
Burlington (Ontario)
Membre de l’Ordre du Canada

Gordon Macpherson est non seulement l’artiste héraldique le plus connu du Canada, mais il figure aussi parmi les meilleurs au monde. Depuis plus de 60 ans, il est à l’avant-garde de l’art héraldique en tant que créateur et dessinateur d’armoiries, de drapeaux et d’insignes. Il est un des artistes de l’Autorité héraldique du Canada depuis sa création en 1988, et il a aidé à établir la réputation d’excellence de cette institution à l’échelle internationale. Renommé comme créateur d’ex-libris, il est un membre fondateur et compagnon de la Société royale héraldique du Canada et a été également le conseiller artistique honoraire de L'Héraldique au Canada durant plus de 30 ans.

Mick Mallon, C.M.
Iqaluit (Nunavut)
Membre de l’Ordre du Canada

Mick Mallon a aidé d’une manière significative à préserver et à revitaliser la langue inuktitute. En tant que pédagogue et linguiste respecté, il a créé divers outils d’apprentissage qui sont grandement utilisés pour faciliter l’enseignement d’une des langues les plus difficiles à apprendre au monde, quels que soient le niveau et la capacité de l’étudiant. Il s’est également fait un devoir de redonner à l’inuktitut son statut de langue vivante, en encourageant son utilisation dans le milieu familial, où elle peut être naturellement transmise de génération en génération. Au cours des quatre dernières décennies, les Inuits aussi bien que les non-Inuits ont bénéficié de la détermination avec laquelle il a cherché à conserver la culture et les traditions des gens du Nord canadien. 

Judith Mappin, C.M.
Montréal (Québec)
Membre de l’Ordre du Canada

Son esprit visionnaire, sa passion et sa persévérance ont permis à Judith Mappin de contribuer d’une manière très importante à la promotion et au rayonnement de la littérature canadienne. Dans les années 1970, elle a ouvert une librairie appelée Double Hook Book Shop, entièrement consacrée aux auteurs canadiens. Pendant plus de 30 ans, elle a appuyé l’évolution de la littérature canadienne contemporaine et des écrivaines et écrivains émergents et établis, en organisant des lancements de livres et des séances de signature et de lecture. Elle a également étendu sa participation à la vie culturelle de l’ensemble de la communauté, en offrant son appui et son temps à des bibliothèques et à des associations littéraires.

Axel Meisen, C.M.
Edmonton (Alberta) et St. John’s (Terre-Neuve-et-Labrador)
Membre de l’Ordre du Canada

Ingénieur chimiste et administrateur d’université réputé, Axel Meisen a apporté une contribution significative dans le domaine de l’éducation au Canada. Parmi ses réalisations comme doyen de la faculté des sciences appliquées de l’Université de la Colombie-Britannique, il a dirigé la création d’un programme de doctorat en sciences infirmières et l’établissement de cinq chaires en génie. À titre de recteur de l’Université Memorial de Terre-Neuve-et-Labrador, il a été un agent de renouveau. Sous sa direction, l’Université Memorial a vu sa population étudiante croître sensiblement, a obtenu des fonds d’une valeur inégalée et a pu augmenter sa capacité de recherche dans toutes les disciplines universitaires. Conscient du rôle important que joue cette institution dans l’économie de la province, il a également aidé à jeter des ponts et à raffermir les liens entre l’université et le milieu des affaires, l’industrie et la communauté.

Philip W. Owen, C.M.
Vancouver (Colombie-Britannique)
Membre de l’Ordre du Canada

Ancien conseiller municipal et maire de Vancouver, Philip Owen a toujours servi sa communauté avec zèle et détermination. L’un de ses plus grands legs est sans aucun doute The Four Pillar Approach. Cette initiative communautaire vise à prévenir la toxicomanie, à en minimiser les dangers et à fournir de l’aide à celles et ceux qui cherchent à se réadapter. Grâce à cette initiative et à d’autres projets de renouveau communautaires, il a aidé à améliorer sensiblement la qualité de vie des résidants de Vancouver. Depuis qu’il a quitté la scène politique municipale, il a mis son temps et ses talents au service de divers organismes de bienfaisance, notamment en qualité de directeur de la Fondation Pierre Elliott Trudeau.

Le père André Poilièvre, C.M.
Saskatoon (Saskatchewan)
Membre de l’Ordre du Canada

Un bienveillant promoteur de justice sociale, André Poilièvre passe beaucoup de temps dans les rues de Saskatoon pour offrir un appui moral et social aux jeunes Autochtones marginalisés et aux jeunes des quartiers défavorisés. Il travaille auprès d’anciens membres de gangs, les encadrant et les mobilisant afin qu’ils puissent aider les jeunes à risque de la collectivité. C’est ainsi qu’il tente d’empêcher les jeunes de céder aux pièges que sont la consommation d’alcool et de drogues et la culture des gangs. Il essaie également de les aider à développer une meilleure estime de soi à travers les arts et la participation à des activités sociales. Cet ancien aumônier coordonnateur du centre correctionnel de Saskatoon a aidé des détenus à retrouver des aptitudes à la vie courante et à acquérir des compétences d’emploi. Il continue d’offrir ses services comme aumônier de rue à des ex-délinquants et les aide à surmonter leurs problèmes liés à la violence et la toxicomanie.

L’honorable Brenda Robertson, C.M., O.N.B.
Moncton (Nouveau-Brunswick)
Membre de l’Ordre du Canada

Brenda Robertson est une pionnière et un modèle qui a tracé la voie pour les femmes dans l’arène politique. En 1967, elle a été la première femme à être élue membre de la législature du Nouveau-Brunswick, et plus tard la première femme ministre du cabinet provincial. En tant que ministre de la santé, elle a joué un rôle clé dans la mise en œuvre d’importantes politiques sociales, dont le célèbre Programme extra-mural qui fournit une gamme complète de services de soins de santé à domicile. Par la suite, elle a été nommée au Sénat, où elle a fait avancer les questions sociales et de soins de santé. Un leader qui a le don d’inspirer les autres, elle demeure un ardent défenseur de ses compatriotes de la région atlantique.

Kenneth C. Sauer, C.M., C.D.
Medicine Hat (Alberta)
Membre de l’Ordre du Canada

Bénévole engagé et infatigable, Kenneth Sauer est un pilier de sa collectivité. Depuis plus de 50 ans, il a apporté une contribution des plus valables aux secteurs des soins de santé, du sport et du service communautaire à l’échelle locale et provinciale. Cet ancien pédagogue et conseiller municipal a assumé des rôles de leadership au sein de groupes tels que la Palliser Health Authority, ParticipAction et le Club Kiwanis. C’est en grande partie grâce à lui que Medicine Hat a pu devenir l’hôte des Jeux d’hiver de l’Alberta en 2002 et des Jeux d’été de l’Alberta en 2008. Il a en outre joué un rôle clé en qualité de président de l’Alberta Safety Codes Council, et a fait de ce conseil un organisme de réglementation respecté.

Joseph Schatzker, C.M.
Toronto (Ontario)
Membre de l’Ordre du Canada

Joseph Schatzker, professeur émérite à l’Université de Toronto, est reconnu pour son expertise en chirurgie orthopédique et en enseignement. En 1968, il a mis au point la méthode opératoire pour le traitement des fractures qui est devenue pratique courante en Amérique du Nord. Depuis, il a développé un système de classification pour les fractures du tibia proximal maintenant adopté de façon universelle. Mentor d’un grand nombre de spécialistes dans le monde, il est aussi auteur et co-auteur de plusieurs publications, dont The Rationale of Operative Fracture Care, ouvrage considéré comme une référence dans le domaine.

Reginald Lorne Scott, C.M.
Indian Head (Saskatchewan)
Membre de l’Ordre du Canada

Un environnementaliste engagé bien avant que l’expression « penser vert » ne devienne populaire, Lorne Scott a voué sa vie à la conservation de la nature en Saskatchewan et à travers le Canada. Participant activement à des organismes comme la Wascana Centre Authority, la Saskatchewan Wildlife Federation et Conservation de la nature Canada, il a également agi pendant quatre ans à titre de ministre provincial de l’environnement et de la gestion des ressources. Tirant parti de ses fonctions, il a considérablement resserré la politique environnementale de la Saskatchewan. Il est réputé dans l’Ouest canadien pour être un ardent défenseur de la faune, de la flore et des habitats naturels.

T. Clayton Shields, C.M.
Stratford (Ontario)
Membre de l’Ordre du Canada

Clayton Shields a profondément influencé le théâtre canadien. En tant que maître perruquier et maquilleur du Festival de Stratford du Canada pendant plus de 35 ans, il a progressivement bâti ce département, qui est considéré comme l’un des meilleurs en son genre au pays. Sa créativité et son aptitude à concevoir des techniques novatrices ont fait de lui une légende dans ce domaine. Des gens viennent de partout au pays et de l’étranger pour qu’il leur communique son savoir. Des jeunes artistes de générations consécutives ont eu le privilège de l’avoir pour mentor, et plusieurs d’entre eux jouissent maintenant d’une réputation internationale et occupent des postes importants dans des théâtres au Canada et dans le monde.

John S. Speakman, C.M.
Toronto (Ontario)
Membre de l’Ordre du Canada

Un professionnel bienveillant et dévoué, John Speakman a été l’un des premiers à offrir des services ophtalmologiques dans les régions isolées du Nord. Pendant une quarantaine d’années, il a été ophtalmologiste à la J.A. Hildes Northern Medical Unit de l’Université du Manitoba, se déplaçant pour aller dans des endroits comme Sanikiluag, Rankin Inlet et Arviat. À titre d’ophtalmologiste en chef à l’hôpital Sunnybrook, poste qu’il a occupé pendant de nombreuses années, il a joué un rôle de premier plan et a fait du département d’ophtalmologie l’une des composantes principales de l’Université de Toronto, où il est professeur émérite. Tout au long de sa carrière, il a été une source d’inspiration pour des générations d’ophtalmologistes. 

James C. Temerty, C.M.
Toronto (Ontario)
Membre de l’Ordre du Canada

James Temerty est un chef de file innovateur du milieu des affaires qui a largement contribué à la vie culturelle canadienne. En plus de fonder et de diriger une société d’énergie qui exploite des installations de production d’énergie thermique, électrique et éolienne, il agit comme président du conseil des gouverneurs du Musée royal de l’Ontario. Par son leadership, il a transformé cette institution et a établi des fondements solides assurant son succès dans l’avenir. Il appuie également le Musée canadien des droits de la personne et la Fondation Hnatyshyn, qui offre des bourses aux jeunes artistes et aux artistes émergents. À titre de président fondateur de l’École de commerce Kyiv Mohyla et bienfaiteur de l’Hôpital pédiatrique du futur de Kyiv, il s’efforce de raffermir les liens entre l’Ukraine et le Canada.

José Verstappen, C.M.
Surrey (Colombie-Britannique)
Membre de l’Ordre du Canada

José Verstappen a été le fer de lance du renouveau de la musique ancienne en Colombie‑Britannique et a grandement contribué à sa vitalité d’un bout à l’autre du Canada. Au cours des 30 années pendant lesquelles il a dirigé la société Early Music Vancouver, il a réussi à préserver la musique ancienne durant des périodes où elle était méconnue et à lui redonner ses titres de noblesse. Au moyen d’un dynamique programme d’ateliers, de spectacles et de séries de concerts, il a également aidé le Canada à se tailler une place sur la scène internationale de la musique ancienne, en invitant à Vancouver des musiciens renommés et en présentant des talents canadiens à des auditoires du monde entier.

George A. Zarb, C.M.
Toronto (Ontario)
Membre de l’Ordre du Canada

George Zarb a rehaussé la réputation internationale de la médecine dentaire canadienne. Professeur émérite à l’Université de Toronto, il est connu pour son travail dans le domaine du diagnostic et du traitement des troubles de la mâchoire. Il a également été un chef de file et un innovateur en ce qui a trait aux implants dentaires et à la chirurgie dentaire esthétique et reconstructive. Dans les années 1980, il a introduit l’implantologie en Amérique du Nord et a joué un rôle primordial dans la reconnaissance de l’art de la prothèse dentaire comme spécialité en Ontario. Cofondateur de l’Association des prosthodontistes du Canada, il a également occupé des rôles de premier plan au sein d’autres organisations professionnelles et académiques.

OFFICIERS

Randolph C. (Randy) Bachman, O.C., O.M.
Salt Spring Island (Colombie-Britannique)
Officier de l’Ordre du Canada

Icône de la musique rock canadienne, Randy Bachman a, pendant plus de quatre décennies, écrit, interprété et produit des albums et des disques à succès. En tant que membre fondateur de deux des groupes rock les plus célèbres du Canada, The Guess Who et Bachman-Turner Overdrive, il a été l’un des premiers artistes rock canadiens à percer sur les marchés étrangers et à attirer l’attention du reste du monde sur notre industrie musicale. Il continue d’appuyer et de promouvoir les musiciennes et musiciens canadiens dans son rôle d’animateur d’une émission radiophonique populaire et de producteur d’artistes de la relève.

Maria Campbell, O.C., S.O.M.
Saskatoon (Saskatchewan)
Officier de l’Ordre du Canada

Écrivaine, dramaturge, cinéaste et pédagogue, Maria Campbell figure au rang des artistes autochtones les plus influents du Canada. Grâce à des œuvres telles que son autobiographie, Halfbreed, et Flight, première production théâtrale entièrement autochtone créée au Canada, elle a considérablement aidé à documenter le quotidien et l’histoire orale de peuples autochtones contemporains, notamment les Métis. Son style à la fois audacieux et spontané a permis de sensibiliser le public canadien à de nombreuses questions sociales ayant trait à nos communautés autochtones. Conférencière dynamique, elle continue de travailler à faire connaître les Autochtones et à encourager la compréhension entre ces derniers et les non-Autochtones dans le monde entier.

Martha Jodrey, O.C.
Chester (Nouvelle-Écosse)
Officier de l’Ordre du Canada

En qualité de bénévole et de philanthrope, Martha Jodrey a contribué d’une manière significative à l’avancement de nombreuses causes dans les secteurs de l’éducation, des soins de santé et de la bienfaisance dans les provinces atlantiques. Elle est très estimée pour le soutien qu’elle a apporté aux jeunes ayant des troubles d’apprentissage. À cet égard, elle a joué un rôle déterminant dans l’établissement de programmes d’éducation spécialisée aux niveaux primaire, secondaire et postsecondaire au Canada, en particulier dans la création de la première chaire dotée en troubles de l’apprentissage. Sa force de persuasion et son talent pour la collecte de fonds ont servi la cause de nombreuses campagnes importantes en faveur  d’écoles, d’hôpitaux, de musées et de groupes communautaires.

Claude R. Lamoureux, O.C., O.Ont.
Toronto (Ontario)
Officier de l’Ordre du Canada

Claude Lamoureux est l’un des grands administrateurs au sein de la communauté des affaires et des placements au Canada. Actuaire de formation, il a œuvré à La Métropolitaine pendant plus de 25 ans avant de présider aux destinées du Régime de retraite des enseignantes et des enseignants de l'Ontario. Il est cofondateur de la Coalition canadienne pour une bonne gouvernance et un ardent défenseur des principes éthiques en affaires. Très sollicité, il siège au sein de conseils d'administration de plusieurs entreprises canadiennes.

Victor Ling, O.C., O.B.C.
Vancouver (Colombie-Britannique)
Officier de l’Ordre du Canada

Victor Ling a eu une influence prépondérante dans le domaine de la recherche sur le cancer. Ses travaux pionniers ont aidé le milieu scientifique à mieux comprendre pourquoi certains cancers deviennent résistants aux médicaments et ont mené à la création de nouveaux secteurs de recherche à l’échelle internationale. Estimé pour son leadership, il a dirigé la Division de la biologie moléculaire et structurale de l’Ontario Cancer Institute et a agi comme vice-président de la recherche à la BC Cancer Agency. Ce récipiendaire de multiples prix et récompenses est actuellement le fondateur et directeur scientifique d’un institut national de recherche mis sur pied par la Fondation Terry Fox.

L’honorable Allan J. MacEachen, C.P., O.C.
Inverness (Nouvelle-Écosse)
Officier de l’Ordre du Canada

Né à l’île du Cap‑Breton d’une famille de mineurs aux modestes moyens, Allan MacEachen est devenu un grand parlementaire. Il a été l’un des artisans de notre régime de sécurité sociale et l’un des décideurs les plus influents du Canada. Ayant occupé successivement plusieurs postes au sein du Cabinet, il a joué un rôle central au cours des 30 dernières années dans l’adoption par le Parlement d’importantes lois sociales avant‑gardistes. Il est également réputé pour ses contributions exceptionnelles en faveur de la région de l’Atlantique, en tant que sénateur de longue date, ainsi que pour son appui enthousiaste à diverses organisations comme l’Université St. Francis Xavier et l’Institut Nord‑Sud.

Carolyn McAskie, O.C.
Wakefield (Québec)
Officier de l’Ordre du Canada

Carolyn McAskie est source d’inspiration et d’influence en tant que modèle des valeurs canadiennes sur la scène internationale. Ancienne haute gestionnaire à l’Agence canadienne de développement international et haut-commissaire au Sri Lanka pendant une période de guerre civile, elle a également été l’une des femmes les plus haut placées aux Nations Unies. En tant que chef des opérations de maintien de la paix de l’ONU au Burundi, comme sous-secrétaire général des affaires humanitaires et ensuite sous-secrétaire général à l’appui de la consolidation de la paix, elle a été intrépide dans sa détermination à faire de la paix et des droits de la personne une priorité dans le monde entier. Elle prône aussi sans relâche l'égalité entre les sexes et, dans les pays où l’exercice des droits est restreint, elle a contribué à mettre en œuvre des changements importants pour les femmes.

Piers McDonald, O.C.
Whitehorse (Yukon)
Officier de l’Ordre du Canada

Leader visionnaire et bénévole remarquable, Piers McDonald a consacré sa vie au service de la population du Yukon. Il a été membre de l’assemblée territoriale pendant 18 ans, ainsi que premier ministre du Yukon pendant un mandat. Il a joué un rôle prépondérant dans l’organisation des Jeux d’hiver du Canada de 2007 à Whitehorse, une première pour la tenue de Jeux du Canada au‑delà du 60e parallèle. Il a en outre mené une campagne de marketing à la grandeur de la région nordique en utilisant les Jeux pour promouvoir toutes les régions du Nord canadien. À titre de président du conseil de Northern Vision Development Corporation, il continue de contribuer activement au développement économique du nord du Canada.

Timothy R. Oke, O.C.
Vancouver (Colombie-Britannique)
Officier de l’Ordre du Canada

Timothy Oke est une autorité mondiale en matière de microclimats urbains. Professeur émérite au département de géographie de l’Université de la Colombie-Britannique, il s’est penché sur l’étude du développement urbain et de son incidence sur les régimes climatiques. Il a conçu des techniques scientifiques permettant de mesurer les changements localisés des conditions atmosphériques et a apporté sa contribution à des organisations nationales et internationales de services météorologiques. Il est l’auteur d’un ouvrage marquant, intitulé Boundary Layer Climates, et le fondateur de l’International Association of Urban Climate. Au fil des ans, il est devenu un modèle pour des générations de jeunes géographes et un mentor très estimé.

L’honorable Landon Pearson, O.C.
Ottawa (Ontario)
Officier de l’Ordre du Canada

Depuis plus de 40 ans, Landon Pearson est une éloquente porte-parole des jeunes, au Canada et dans le monde. Elle a été membre fondatrice et présidente de la Coalition canadienne pour les droits des enfants et également présidente et chef du conseil d’administration du Conseil canadien de l’enfance et de la jeunesse. À titre de sénatrice, elle a joué un rôle significatif dans l’élaboration d’un plan d’action national visant à promouvoir et à protéger les droits des enfants, tant au pays qu’à l’étranger. À l’Université Carleton, où elle a établi un centre d’études de l’enfance et des droits des enfants, elle continue d’inspirer une nouvelle génération de Canadiennes et de Canadiens à défendre la cause des enfants et des jeunes.

John N. Smith, O.C.
Montréal (Québec)
Officier de l’Ordre du Canada

Depuis plus de 35 ans, John N. Smith réalise des films qui sont enrichissants et qui font réfléchir. Durant sa carrière à l’Office national du film du Canada, et en tant que cinéaste indépendant, il a produit, écrit et dirigé une multitude de films à caractère nettement canadien, aussi bien des documentaires que des films de fiction, souvent inspirés d’événements de notre histoire. Il a reçu de nombreuses récompenses nationales et internationales pour l’ensemble de son œuvre qui est grandement estimée. Des films tels que Sitting in Limbo, Les Garçons de Saint-Vincent, Dieppe et The Englishman’s Boy constitueront toujours une contribution importante et provocatrice pour le cinéma canadien.

Steven Staryk, O.C.
Toronto (Ontario)
Officier de l’Ordre du Canada

Steven Staryk est considéré comme l’un des grands violonistes du Canada. Il a été premier violon dans quatre orchestres de réputation mondiale et est l’un des musiciens classiques canadiens qui a enregistré le plus d’albums. Pendant plus de 50 ans, il a mené une carrière prolifique en Amérique du Nord et en Europe. Grand promoteur des compositeurs canadiens, il a joué en primeur de nombreuses pièces pour violon, seul et pour orchestre, et, à titre de mentor et d’enseignant célèbre, il a aidé d’innombrables jeunes musiciens à faire leur entrée sur la scène mondiale.

Audrey Thomas, O.C.
Galiano Island (Colombie-Britannique)
Officier de l’Ordre du Canada

Audrey Thomas est l’une des auteures les plus accomplies de notre pays. Célèbre tout particulièrement pour ses nouvelles, elle a aussi écrit des romans et des émissions dramatiques pour la radio au cours de 40 ans de carrière. Évocateur, sans prétention et impeccable sont les qualités qui ont été attribuées à son style. Également réputée pour sa générosité d’esprit, elle a appuyé et mentoré une multitude d’écrivains. Les étudiants des nombreuses universités où elle a enseigné ou assumé le rôle d’écrivaine en résidence lui ont toujours voué une grande admiration. Elle a en outre participé activement à la fondation et au bon fonctionnement de diverses associations professionnelles, notamment la Writers’ Union of Canada.

COMPAGNONS

G. Wallace F. McCain, C.C., O.N.B.
Toronto (Ontario) et Florenceville (Nouveau-Brunswick)
Compagnon de l’Ordre du Canada

Wallace McCain est une légende du milieu des affaires canadiennes et l’un des philanthropes les plus extraordinaires de notre pays. Cofondateur de McCain Foods Limited et président des Aliments Maple Leaf Inc., il est devenu un chef de file et un modèle d’ingéniosité et de réussite canadienne sur la scène internationale. Son esprit d’entreprise et son style de gestion sans détour caractérisent également sa remarquable action philanthropique. L’École nationale de ballet, Mount Allison University et le Saint John Regional Hospital ne sont que quelques-uns des nombreux organismes artistiques, éducatifs et de soins de santé auxquels il accorde son appui. Il s’est également dévoué pour amasser des fonds destinés à diverses causes, tout en inspirant d’autres à verser des dons équivalents aux siens. Des générations de Canadiennes et de Canadiens bénéficieront de sa grande générosité. 

Il s’agit d’une promotion au sein de l’Ordre.

Michael Snow, C.C.
Toronto (Ontario)
Compagnon de l’Ordre du Canada

Artiste novateur, polyvalent et prolifique, Michael Snow est une légende dans le monde de l’art contemporain. Il est fort admiré pour sa création d’œuvres d’art expérimentales influentes dans les domaines du cinéma, de la photographie, de la sculpture et de la musique et jouit d’une enviable réputation internationale. Ses œuvres ont été exposées dans des musées, des galeries et des festivals du monde entier, et ses installations ont inspiré une nouvelle génération d’artistes. Par son esprit créatif avant-gardiste, il continue à repousser les frontières et à créer de nouveaux courants artistiques sur la scène internationale.

Il s’agit d’une promotion au sein de l’Ordre

Margaret E. Southern, C.C., L.V.O., A.O.E.
Calgary (Alberta)
Compagnon de l’Ordre du Canada

À titre de bénévole et de professionnelle, Margaret Southern a fait preuve de leadership et d’un engagement passionnés dans le domaine du sport. Sous sa direction, Spruce Meadows est devenu le premier site mondial de compétitions équestres et a obtenu trois fois le classement le plus élevé de la Fédération équestre internationale. En tant que bénévole, elle a organisé des compétitions sportives nationales et internationales dont les Championnats mondiaux de patinage artistique et les compétitions équestres des Jeux d’été du Canada. Elle est également une généreuse bienfaitrice d’organismes voués à la santé et à l’éducation, dont Centraide, l’Université de Calgary et l’Université de l’Alberta.

ANNEXE C — FICHE D’INFORMATION SUR L’ORDRE DU CANADA

L’Ordre du Canada a été établi en 1967 pour reconnaître les réalisations et les services exceptionnels dans divers champs de l’activité humaine. Il s’agit de la plus haute distinction honorifique de notre pays pour l’œuvre d’une vie entière. Il existe trois grades de membres — compagnon, officier et membre — qui permettent d’honorer des gens en fonction du niveau et de l’envergure de leurs réalisations.

Les nominations sont faites sur recommandation du Conseil de l’Ordre présidé par le juge en chef du Canada.

Le gouverneur général est chancelier et compagnon principal de l’Ordre. Les membres du Conseil reflètent la diversité et l’excellence au sein de la société canadienne. Certains d’entre eux sont nommés en vertu de la fonction qu’ils occupent; d’autres sont nommés pour un mandat d’une période déterminée afin d’assurer une représentation équilibrée des diverses régions du pays.

Toute personne ou tout groupe peut proposer la candidature d’une personne jugée digne de cette distinction.

Tout Canadien ou Canadienne est admissible à devenir membre de l’Ordre du Canada. Seuls les politiciens et les juges fédéraux et provinciaux ne peuvent l’être pendant la période où ils occupent leurs fonctions.

Les personnes qui n'ont pas la nationalité canadienne peuvent être nommées à titre honorifique.