Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

présentation des lettres de créance (Union européenne, République d’Arménie, République de Pologne, République de l’Ouganda, République des Maldives, République du Malawi)

La Citadelle, le mardi 12 septembre 2017

 

SOUS RÉSERVE DE MODIFICATIONS

Je suis heureux de vous recevoir ici aujourd’hui à la Citadelle et au Canada.

La diplomatie est de la plus haute importance, tout particulièrement dans un monde de plus en plus complexe. Elle nous permet de dialoguer, de mieux nous comprendre et de trouver des terrains d’entente.

Votre arrivée nous permet de nous engager encore plus à fond, avec vos pays, dans une voie diplomatique qui s’appuiera sur nos forces et rapprochera nos peuples.

Monsieur l’ambassadeur Ustubs, vous occupez un poste singulier en tant qu’envoyé, non pas d’un seul pays, mais de toute une communauté de nations. Vous arrivez au Canada déjà équipé d’une profonde compréhension de l’importance de nos relations. Vous avez souvent conseillé notre propre mission et nous nous appuyons sur votre savoir. Maintenant, vous pourrez mettre votre expertise à contribution ici même. Je sais que nos liens continueront de croître grâce à votre appui.

Le Canada et l’Union européenne ont forgé un partenariat solide fondé sur des valeurs communes, une collaboration étroite et de longue date et des liens interpersonnels dynamiques. L’ampleur de ces liens se constate dans notre coopération scientifique et technologique, dans notre lutte contre le changement climatique et dans notre travail face aux enjeux concernant les réfugiés, les migrations, les droits de la personne et la primauté du droit. Nous avons aussi une occasion privilégiée d’intensifier nos relations commerciales, particulièrement à la perspective de la mise en place de l’Accord économique et commercial global. Nous envisageons avec plaisir votre mandat à titre d’ambassadeur et la croissance de nos relations déjà bien établies.

Monsieur l’ambassadeur Martirosyan, vous et moi partageons une formation et une passion rattachées au droit. Vous avez mis votre expérience au service de votre pays de différentes façons, toujours dans le but de renforcer votre pays. De plus, comme moi, vous savez combien il peut être formateur d’étudier à l’étranger. Vos études, en Arménie et au Royaume‑Uni, ont sans aucun doute joué un rôle important dans l’évolution de votre carrière et la formulation de votre vision du monde. 

Cette année, le Canada et l’Arménie ont célébré 25 années de relations bilatérales. Cet anniversaire est une belle occasion d’envisager de nouvelles façons d’élargir nos liens. Nous avons au Canada une dynamique diaspora arménienne de plus de 60 000 citoyens. Ces dernières années, nos gouvernements ont été en liaison étroite dans le cadre de plusieurs visites de haut niveau dans les deux pays. Le Canada s’est aussi réjoui du fait que l’Arménie a obtenu la présentation du sommet annuel de la Francophonie en 2018. Le maintien d’un dialogue rapproché est un élément essentiel pour établir entre nous de nouveaux liens et renforcer nos relations, ce qui fera sans doute partie de vos principaux objectifs durant votre séjour.

Monsieur l’ambassadeur Kurnicki, je crois savoir qu’il s’agit de votre première affectation à l’étranger. J’espère que vous pourrez bien vous intégrer au sein de la grande communauté diplomatique du Canada, car vous pourrez tirer beaucoup d’enseignements de vos pairs. Bien sûr, nous avons aussi beaucoup à apprendre de vous. Votre expérience du secteur des affaires et de l’éducation vous sera fort utile dans votre rôle d’ambassadeur. Votre nomination témoigne de l’importance de nos relations, que j’ai pu, d’autre part, fièrement célébrer à la fois durant ma visite en Pologne en 2014 et durant la visite de votre président au Canada l’an dernier. 

En 2017, la Pologne et le Canada célèbrent 75 ans de relations diplomatiques, un jalon qui nous offre l’occasion de réfléchir à nos valeurs communes en tant que pays et peuples. Nous envisageons aussi de nouvelles possibilités. Nos relations sont en effet fondées sur le renforcement et l’élargissement de nos liens existants et la création de nouvelles relations interpersonnelles. J’espère que nous pourrons continuer à trouver de nouvelles avenues de coopération.

Madame la haute‑commissaire Acheng, vous avez été une ardente défenseure des femmes et des enfants, un enjeu qui est aussi d’une grande importance à mes yeux. Vous avez même aidé des femmes et des enfants ayant subi des traumatismes à se rétablir et à se réintégrer à la société. Je suis enchanté de votre arrivée au Canada, où vos intérêts sont appréciés à leur juste valeur et où votre attachement à l’entraide seront des atouts en tant que représentante de votre pays.

L’Ouganda et le Canada ont bien travaillé ensemble au sein de différents forums internationaux, dont les Nations Unies, le Commonwealth, l’Organisation mondiale du commerce et le Fonds monétaire international. Je suis heureux de constater que nous examinons de nouvelles avenues en faveur de la stabilité et de la sécurité et aussi du commerce, particulièrement dans le secteur de l’énergie. Nous sommes aussi reconnaissants envers votre pays d’avoir ouvert ses frontières aux réfugiés du Soudan du Sud et d’avoir reçu des personnes en détresse. Nous espérons continuer à trouver de nouvelles possibilités de coopération.

Monsieur l’ambassadeur Mohamed, je suis ravi de vous recevoir ici au Canada. En tant que diplomate de carrière, ayant de l’expérience tant aux Maldives qu’à l’étranger, vous savez combien il est vital de maintenir les liens de communication. J’espère aussi, comme vous êtes un ambassadeur non résident, que vous pourrez  profiter de toutes les occasions qui s’offriront à vous de visiter des collectivités de l’ensemble du Canada et de rencontrer des Canadiens. Vous trouverez sans doute, de nombreux citoyens tout à fait disposés à engager le dialogue avec vous.

Les relations entre les Maldives et le Canada remontent à plus de 35 ans. Nous pouvons toujours compter sur des conversations franches et ouvertes avec votre pays. Nous continuerons à concerter nos efforts sur des enjeux importants, tout particulièrement le changement climatique. Nous sommes heureux de votre engagement proactif dans ce dossier, ainsi que de votre participation à la prochaine réunion ministérielle Canada-UE-Chine sur la lutte contre les changements climatiques, qui se déroulera à Montréal. Nous espérons continuer de trouver de nouvelles avenues de coopération.

Monsieur le haut‑commissaire Sawerengera, vous avez consacré votre vie au service public et à votre pays, et vous répondez encore à l’appel afin d’améliorer la qualité de vie de vos concitoyens. J’espère qu’en tant que haut‑commissaire non résident, vous serez en mesure de profiter de toutes les occasions qui s’offriront à vous de visiter des collectivités de l’ensemble du Canada et de rencontrer des Canadiens. Vous trouverez sans doute, vous aussi, de nombreux citoyens tout à fait disposés à engager le dialogue avec vous.

Le Malawi et le Canada concertent leurs efforts, particulièrement au sein du Commonwealth et des Nations Unies, pour améliorer notre monde et créer des occasions pour nos deux peuples. Par exemple, le changement climatique est un enjeu fort important pour nos pays. Je constate aussi que le Malawi est l’un des pays du sud-est de l’Afrique où nous avons le plus grand nombre de jeunes bénévoles canadiens, ce qui reflète nos liens grandissants. J’espère que nous poursuivrons notre coopération sur les enjeux multilatéraux dans la perspective d’édifier des sociétés plus justes et équitables.

À vous tous : je vous adresse une nouvelle fois mes félicitations pour vos nouvelles fonctions et je vous dis merci pour votre engagement à coopérer avec le Canada.

Nous sommes vraiment très heureux de vous recevoir tous ici dans l’optique de travailler tous ensemble dans un esprit de partenariat et de coopération.

Merci.