Le léopard vice-royal
  1. Le gouverneur général du Canada
  2. Son Excellence le très honorable David Johnston
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

Ouverture de Discovery 2017

Toronto (Ontario), le lundi 15 mai 2017

 

SOUS RÉSERVE DE MODIFICATIONS

Je suis ravi de me trouver ici parmi vous à l’ouverture de Discovery 2017.

L’innovation vient au premier rang de mes intérêts dernièrement.

Le mois dernier, par exemple, marquait le lancement d’Ingénieux, un livre que j’ai eu le plaisir d’écrire avec Tom Jenkins — qui sera d’ailleurs l’un des panélistes cet après‑midi.

Ingénieux raconte l’histoire parfois surprenante de l’innovation au Canada en présentant des innovations révolutionnaires attribuables en grande partie à des Canadiens.

Du canot au BlackBerry.

En passant par le hockey et l’insuline.

Sans oublier le bras canadien, qui se déploie dans l’immensité de l’espace, et le coussin péteur, qui a une vocation tout à fait différente.

Comme vous pouvez le constater, nous avons certainement contribué à une grande variété de découvertes et d’innovations!

Même si je savais à quel point les Canadiens ont toujours été ingénieux, je ne me rendais pas compte combien il allait être difficile de choisir les réalisations à inclure dans notre livre. Il y a beaucoup d’autres inventions que nous aurions pu ajouter, et cette liste ne cesse d’augmenter chaque jour!

Il n’y a qu’à regarder autour de nous pour en avoir la preuve. Discovery 2017 n’est pas seulement un lieu d’apprentissage, c’est aussi une vitrine pour de nouvelles idées et technologies fascinantes.

Le simple fait de parcourir le salon des exposants pourrait vous ouvrir l’esprit à de nouvelles possibilités et même faire jaillir votre propre éclair de génie.

Nous voyons tellement de situations qui démontrent clairement que la promotion de la collaboration, les échanges et l’exposition aux nouvelles idées contribuent à allumer l’étincelle à l’origine des grandes innovations.

Les Centres d’excellence de l’Ontario (CEO) aident à promouvoir la croissance de l’innovation en rapprochant les entreprises, les gouvernements, les universités et les centres de recherche.

Ils savent que le travail d’équipe et le regroupement de nos talents nous mènent au succès.

Nous n’avons qu’à replonger dans notre histoire pour voir combien cela est vrai.

Prenez Alexander Graham Bell, qui a immigré au Canada dans la vingtaine. On lui attribue souvent l’invention du téléphone, mais en réalité, il était bien conscient de ses limites — en génie électrique, entre autres. C’est pourquoi il a réuni autour de lui, en Nouvelle‑Écosse, une équipe d’éminents spécialistes pour l’aider à concrétiser son idée.

Il s’agissait peut-être de l’un des premiers « pôles d’innovation » au Canada!

De nos jours, l’idée des pôles de coopération continue d’influencer notre mode de pensée.

Cependant, les Canadiens comprennent bien que notre mode de pensée doit aussi évoluer en fonction de l’évolution des marchés. Les pôles d’innovation représentent un modèle de partenariat, où les universités, les gouvernements, les entreprises et les organisations comme les CEO peuvent travailler de concert pour relever des défis et investir dans de nouvelles activités de recherche et de développement. De tels regroupements offrent une merveilleuse occasion de faire les choses différemment, de créer des emplois et des possibilités qui aideront la prochaine génération à acquérir les compétences dont elle a besoin pour réussir dans les années à venir.

Il suffit de penser au corridor de la région de Toronto-Waterloo pour démontrer l’ampleur du succès que peuvent obtenir les pôles. Le corridor, qui s’étend sur 112 kilomètres, est la deuxième grappe technologique en importance en Amérique du Nord.

Songeons seulement à tout ce qu’on y trouve :

  • 15 000 sociétés de technologie dont Google, Amazon, Shopify, IBM et BlackBerry, et plus de 5 000 jeunes entreprises de haute technologie
  • Quelque 200 000 travailleurs de haute technologie et une population combinée de 6 millions d’habitants
  • 16 collèges et universités de calibre mondial
  • L’une des régions les plus diversifiées au monde, comptant 150 langues

Même s’il reste encore beaucoup de chemin à faire, nous contribuons grandement à élargir notre culture de l’innovation.

Cette conférence est un autre « pôle » d’information, même s’il est temporaire. Elle vous permet de réseauter avec de nouvelles organisations — dont certaines que vous n’auriez peut‑être jamais découvertes autrement — et d’apprendre des choses qui pourraient mener à des découvertes encore plus grandes.

De plus, vous faites connaître nos découvertes, tant au Canada que dans le monde.

Ainsi, des investisseurs et des innovateurs de partout au monde ont la chance de découvrir les produits de l’ingéniosité canadienne. Et, comme nous l’avons vu, les succès que nous obtenons grâce à nos idées prennent de l’ampleur lorsque nous coopérons au-delà des frontières, et même des disciplines.

Plutôt que de se réaliser en vase clos, l’innovation est le fruit de l’échange des idées ainsi que de leur perfectionnement et de leur mise à l’essai. Elle découle aussi des réponses aux questions que l’on se pose.

Pourquoi obtient-on ceci au lieu de cela?

Qu’est-ce qui se produirait si on ajoutait X à Y?

Ou, pour reprendre les mots de George Bernard Shaw : « Il y a ceux qui regardent le monde tel qu’il est et se demandent pourquoi.  Nous devrions plutôt imaginer le monde tel qu’il devrait être et nous dire : pourquoi pas? »

Au Canada, il y a des siècles qu’on se demande « pourquoi pas » et que l’on se pousse à aller plus loin, à en faire davantage, à s’améliorer.

Après tout, les idées peuvent se multiplier très rapidement.

Songez au fait que nous produisons et conservons maintenant en ligne 2,5 exaoctets de données informatiques chaque jour.

Cela signifie que, tous les deux jours, nous téléchargeons plus de données que tout ce qui a été imprimé dans toute l'histoire de l'humanité!

Cela signifie aussi qu’il y a un nombre presque infini d’idées que nous pouvons associer, modifier, raffiner, mettre à l’essai et améliorer pour répondre à différents besoins de la société.

Je sais que vous êtes à la hauteur de ce défi!

J’ai vu à quel point nous pouvons être créatifs et ingénieux, et aussi déterminés dans notre quête de l’excellence. En fait, c’est cette recherche de l’excellence qui colore ce que nous faisons et comment nous le faisons.

À titre de gouverneur général, je me suis fait une priorité d’encourager l’excellence en innovation au Canada, et c’est exactement ce que nous ferons lorsque nous remettrons les Prix du Gouverneur général pour l’innovation la semaine prochaine. Ces prix nous permettent de rendre hommage à certains des plus grands innovateurs au Canada.

J’ai récemment parlé aux lauréats et j’ai été impressionné par leur incroyable ingéniosité et la façon dont ils la mettent en application pour régler des enjeux importants.

Gerhard Herzberg — scientifique canadien et lauréat du prix Nobel de chimie — a déjà déclaré ceci à des étudiants de l’Université du Manitoba :

« Vous devriez aspirer à faire connaître le Canada dans le monde entier, à travers l’histoire, comme un pays qui a considérablement fait avancer la science, les arts et la littérature. »

Comme Gerhard Herzberg, les CEO veulent que les Canadiens continuent d’innover et d’être reconnus pour leur ingéniosité. Ils veulent faire rayonner notre excellence.

À l’échelle mondiale, de plus en plus de Canadiens sont reconnus pour leurs réalisations. J’ai clairement vu l’ampleur de notre talent. Et j’ai visité plus de 25 pays, où j’ai rencontré des Canadiens qui établissent des partenariats avec des collectivités locales pour améliorer des vies et faire naître de plus grandes possibilités.

Notre nation innovatrice compte sur des personnes comme vous tous, en tant que créateurs et grands penseurs du Canada, pour atteindre de nouveaux sommets et bâtir l’écosystème d’innovation durable qui nous placera à l’avant‑scène de la découverte.

J’ai hâte de prendre connaissance du travail que vous réalisez ici et qui profitera à l’Ontario, au Canada et au monde entier.

Merci.