Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

Cérémonie de remise du Prix Inspiration Arctique (Winnipeg)

Winnipeg (Manitoba), le jeudi 8 décembre 2016

 

Bonsoir à tous et à toutes, de toutes les régions, proches ou lointaines.

Permettez‑moi de commencer en soulignant la présence des commissaires du Yukon et du Nunavut, qui se joignent à nous ce soir.

Il y a quinze ans, nous assistions à la sortie de l’un des films canadiens les plus acclamés de tous les temps.

Atanarjuat : La légende de l’homme rapide, était alors le premier long-métrage à être écrit, dirigé et joué entièrement en inuktitut. Bon nombre d’entre vous l’ont sans doute déjà vu.

Le film relate une légende inuite mettant en valeur le courage d’un guerrier confronté à un esprit maléfique. Dans l’une des scènes clés du film, Atanarjuat, « l’homme rapide » traverse à la course les champs de glace de l’Arctique de l’Est, fuyant le mauvais esprit qui accable sa collectivité.

Courageusement, il survit et il revient poursuivre son combat.

Cette scène mémorable m’est revenue à l’esprit en mai dernier au cours d’une visite à Salluit, au Nunavik, où j’ai rencontré les membres du club de course de Salluit. Sept d’entre eux s’étaient rendus récemment à Hawaii—à plus de 7 500 kilomètres de distance—pour prendre part au demi‑marathon international de Big Island.

Et devinez quoi? Il se trouvait justement parmi eux quelques coureurs très rapides! Parmi les sept coureurs, l’un a terminé au premier rang de sa catégorie, et deux autres se sont classés parmi les cinq premiers!

Les sept coureurs avaient tous de bonnes raisons d’être fiers de leur performance.

Pourquoi est‑ce que je vous parle de ce moment mémorable du club de course de Salluit?

Parce que nous avons besoin d’entendre plus souvent parler de ces histoires inspirantes de l’Arctique.

Et parce que nous devons célébrer ces histoires et contribuer à en susciter encore davantage.

C’est pourquoi nous sommes ici à Winnipeg aujourd’hui pour la remise du Prix Inspiration Arctique.

Ce prix vise à soutenir la réalisation de projets innovateurs, durables et coopératifs dans l’Arctique. Il met en valeur le beau travail déjà accompli, mais il est aussi tourné vers l’avenir afin de favoriser la production de réalisations plus grandes encore dans l’avenir.

Le prix récompense des projets qui ont des incidences à long terme qui transforment la vie des citoyens.

Ce sont des projets qui vont non seulement renforcer les collectivités de l’Arctique mais aussi rendre le Canada et le monde encore meilleurs.

Et c’est déjà justement ce que font les finalistes de cette année pour le Prix Inspiration Arctique.

Ils renforcent notre culture, encouragent l’adoption d’un mode de vie actif et sain et créent des débouchés économiques.

Ils travaillent en faveur de la viabilité environnementale et économique, de l’amélioration de la santé mentale et de la promotion du tourisme.

Ils enseignent la programmation et la conception de jeux et aident des citoyens à s’adapter aux difficultés occasionnées par le changement climatique.

Ils font tout cela en travaillant à l’échelle locale au sein d’équipes diversifiées, dévouées et talentueuses.

Je suis tellement inspiré par le travail accompli par toutes les personnes sélectionnées comme candidats pour ce prix prestigieux. Chacune d’elles a apporté une contribution précieuse et unique à l’évolution de l’Arctique et de sa population.

Je tiens donc à vous remercier de nous inspirer et de nous offrir encore plus de grandes réalisations à célébrer dans l’Arctique.

Félicitations à tous et à toutes.

Je vous souhaite un succès toujours renouvelé et une merveilleuse soirée.