Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

Présentation des lettres de créance (République d’El Salvador, République du Guatemala, République du Yémen, République de l’Union du Myanmar, République islamique d’Afghanistan)

Rideau Hall, le lundi 21 novembre 2016

 

Je suis ravi de vous recevoir à Rideau Hall et je vous souhaite la bienvenue au Canada, à vous et vos familles!

Vous avez tous ce même désir d’échanger avec le Canada sur une variété de sujets. Lorsque nous n’avons pas le même point de vue, nous trouvons toujours le moyen de collaborer, pour le bien de nos peuples.

Comment? Grâce à la diplomatie et la compréhension.

Vous verrez que le Canada est un partenaire ouvert et plein de bonne volonté.

Monsieur l’Ambassadeur Palacios Bermúdez, nous partageons le même amour de l’éducation. Pendant longtemps, comme professeur, vous avez contribué à façonner de jeunes esprits. C’était avant de trouver une autre façon de servir votre peuple, d’abord comme voix pour la paix, puis comme ambassadeur au Canada. Je crois que l’expérience que vous avez acquise à Washington en travaillant auprès de groupes diversifiés vous aidera à naviguer dans notre société multiculturelle. Et, bien entendu, les quelque 160 000 Canadiens d’origine salvadorienne seront pressés d’échanger avec vous!

Depuis 55 ans, l’El Salvador et le Canada sont des amis et des partenaires. Nous collaborons dans des domaines comme la sécurité, les droits de la personne et les possibilités économiques. Je me réjouis de notre contribution à la lutte contre la criminalité, mais aussi de nos échanges commerciaux annuels, qui ont augmenté de plus de 20 pour cent en 2015. Je serai heureux de discuter avec vous des façons d’approfondir nos relations.

Monsieur l’Ambassadeur Jiménez Licona, je ne vous souhaiterai pas la bienvenue au Canada, mais plutôt un bon retour chez nous! Nous avons la chance de vous retrouver dans des fonctions que vous avez si habilement occupées pendant près de sept ans. Entretemps, vous avez brillamment mené plusieurs autres affectations. Vous avez beaucoup voyagé, et je suis certain que vous saurez utiliser votre vaste expérience pour rapprocher nos deux nations encore davantage.

Le Guatemala est récemment devenu le plus grand partenaire commercial du Canada dans la région, ce qui ne fait qu’accroître le potentiel de collaboration entre nos nations. Je suis particulièrement fier que nous travaillions ensemble pour promouvoir les droits de la personne, lutter contre le changement climatique, habiliter les femmes et les filles, et soutenir les peuples autochtones et les personnes vulnérables. Cela m’est apparu très clairement quand j’ai visité votre pays, en 2012. J’espère que nous continuerons de travailler ensemble pour bâtir un monde plus juste et équitable. Je sais que votre connaissance de notre pays vous aidera à consolider nos rapports professionnels.

Monsieur l’Ambassadeur Al-Sallal, le Canada regorge d’endroits où vous pourrez pratiquer deux de vos activités favorites : la pêche et la natation. Cela vous encouragera peut-être à visiter notre pays, tout en resserrant nos liens. De plus, toutes vos années au Yémen passées à traiter de questions canadiennes vous seront sans doute fort utiles.

Le Yémen et le Canada entretiennent des liens absolument cruciaux en cette période de fluctuation pour votre pays. Nous espérons que votre pays retrouvera bien vite sa stabilité et que la paix y sera restaurée, en particulier pour les citoyens yéménites qui sont directement affectés. Notre pays continuera de vous appuyer de diverses façons. Votre présence à Ottawa permettra à nos pays de trouver de nouvelles façons de collaborer.

Monsieur l’Ambassadeur Htut, vous avez acquis un bagage impressionnant dans la fonction publique de votre pays, d’abord comme militaire, puis comme diplomate. Vous constaterez non seulement que le Canada est disposé à entamer des discussions, mais vous trouverez aussi chez nous une communauté diplomatique dont les membres viennent des quatre coins du monde et à laquelle je vous encourage à vous joindre, vous et votre famille. De plus, je suis certain qu’il vous tarde de découvrir les terrains de golf réputés du Canada! Vous devrez toutefois attendre quelques mois avant de pouvoir sortir vos bâtons, le temps que l’hiver soit derrière nous.

La relation entre le Canada et le Myanmar connait un essor rapide. Cela s’explique notamment par notre engagement commun à l’égard de la démocratie et des droits de la personne. Nous sommes impatients de poursuivre nos travaux en vue de développer des institutions et des programmes durables dont profiteront tous les citoyens de votre pays. J’attends aussi avec intérêt de discuter de l’avenir de nos deux nations.

Madame l’Ambassadeure Karokhail, c’est un véritable plaisir que de vous savoir au Canada. C’est en Afghanistan que j’ai effectué ma première visite à l’étranger à titre de gouverneur général. Une chose qui m’a alors impressionné, c’est la façon dont les femmes et les filles luttent pour une vie meilleure — un enjeu que vous avez ardemment défendu. Je sais aussi que vous avez des liens profonds avec le Canada, en raison des partenariats que vous avez noués avec l’ambassade du Canada en Afghanistan quand vous étiez parlementaire, ainsi qu’une connexion plus personnelle, puisque votre fils étudie ici.

Le Canada et l’Afghanistan sont des partenaires qui se dévouent à la sécurité et à la stabilité, ainsi qu’à l’éducation, à la santé et aux droits de la personne. À cet égard, le Canada est heureux d’appuyer des initiatives en Afghanistan pour promouvoir le développement économique — en particulier pour les femmes — et améliorer l’accès aux études. Bien qu’il reste des défis, je suis sûr que nos pays pourront travailler ensemble pour régler certains des problèmes les plus criants. Votre présence ici devrait nous aider à développer nos rapports de longue date chargés d’histoire.

Je vous souhaite à tous un séjour agréable et productif au Canada. Soyez les bienvenus.

 Merci.