Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

Remise du Prix du Gouverneur général en commémoration de l’affaire « personne »

Rideau Hall, le jeudi 21 avril 2016

 

Aujourd’hui, nous rendons hommage aux personnes qui préservent l’esprit des Célèbres cinq.

Nous célébrons aujourd’hui le 90e anniversaire d’une autre grande dame qui a largement influé sur notre pays : Sa Majesté la reine Elizabeth II. Tant de gens ont été inspirés par son sens du service et du devoir et par l’amour qu’elle porte au Canada. Sharon et moi aimerions en profiter pour transmettre nos plus sincères félicitations à Sa Majesté en cette journée spéciale.

À l’instar de la Reine, les femmes qui reçoivent les Prix du Gouverneur général en commémoration de l’affaire « personne » de 2015 ont fait preuve d’un véritable leadership.

Elles sont des éducatrices et des porte-parole.

Elles aident nos communautés à prospérer et sont la voix des plus démunis.

Elles servent de modèles non seulement aux femmes et aux filles, mais à tous les Canadiens.

Elles font du Canada un pays meilleur.

Il n’y a rien que nous ne puissions faire dans ce pays lorsque nous travaillons ensemble — mais chacun doit pouvoir participer également dans notre société.

Ces prix reconnaissent les grandes avancées en faveur de l’égalité des femmes, mais, comme vous le savez, il reste encore de nombreux obstacles.

L’un de ces obstacles réside dans la reconnaissance et la célébration des réalisations des femmes.

En février dernier, j’étais à Washington pour la Journée internationale des femmes et des filles en sciences. J’y ai rencontré des femmes d’influence dans le domaine des sciences.

Quelques jours plus tard, à Ottawa, j’ai remis la Médaille d’or Gerhard Herzberg en science et en génie du Canada à Victoria Kaspi.

Pour la première fois, ce prix prestigieux était remis à une femme.

Une telle reconnaissance s’imposait depuis longtemps.

Comme vous le savez, les femmes scientifiques ne sont pas reconnues et célébrées dans la même mesure que leurs homologues masculins.

Bien entendu, ce vide existe dans bien d’autres sphères.

C’est pourquoi il est important de souligner les réalisations des femmes et de revendiquer une reconnaissance égale.

Une telle reconnaissance pourrait favoriser un accroissement de la participation, et cela devrait être une priorité pour tous les Canadiens.

Sans la participation des femmes dans les sciences, le renforcement de la collectivité, la fonction publique et n’importe quelle autre sphère, les résultats sont lamentables :

Notre innovation est réduite de moitié.

Notre ingéniosité est réduite de moitié.

Nos réalisations sont réduites de moitié.

Des progrès ont été réalisés, mais ce n’est pas assez. Nous ne pouvons pas nous en satisfaire. Je vous suis donc très reconnaissant, car vous êtes de véritables leaders.

Nous avons tous un rôle à jouer afin de reconnaître les femmes qui ont participé à l’édification de notre pays.

C’est ce que nous faisons ici aujourd’hui.

Cette année, nous soulignons aussi une étape importante : le 100e anniversaire du droit de vote pour les femmes au Canada.

Le droit de vote des femmes a d’abord été reconnu au Manitoba, en Saskatchewan et en Alberta, puis par les autres provinces et territoires.

Il est étonnant de penser que cela s’est produit il y a 100 ans. Ce fut un moment marquant pour le Canada, autour duquel les femmes ont bâti et continuent de bâtir chaque jour.

Les femmes qui sont avec nous aujourd’hui ont accompli des progrès importants dans la promotion et l’avancement des droits des femmes. Elles sont des exemples pour chacun de nous et elles méritent d’être reconnues pour tout ce qu’elles font pour le Canada.

Je vous laisserai sur une pensée absolument ambitieuse qui pourrait changer le monde : 

Qu’arriverait-il si toutes les filles de la planète avaient les mêmes possibilités d’éducation et les mêmes chances de réaliser leur potentiel que les garçons?

Cela changerait le monde!

Félicitations à vous toutes pour cet honneur pleinement mérité.

Et merci pour tout ce que vous faites.