Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

Lancement de la campagne du coquelicot de 2014

Rideau Hall, le mardi 21 octobre 2014

 

C’est un honneur pour moi de vous recevoir à Rideau Hall pour le lancement de la campagne du coquelicot et pour recevoir le premier coquelicot.

Le coquelicot est un symbole de commémoration, qui nous rappelle tous les membres des Forces armées canadiennes qui ont combattu et fait des sacrifices au cours de notre histoire.

Nous portons le coquelicot en leur honneur et pour nous rappeler tout ce qu’ils ont fait et toutes les difficultés qu’ils ont rencontrées.

2014 est une année mémorable pour le Canada, qui souligne plusieurs anniversaires militaires :

  • le 100e anniversaire du début de la Première Guerre mondiale;
  • le 75e anniversaire du début de la Deuxième Guerre mondiale;
  • le 70e anniversaire du jour J et de la bataille de Normandie;
  • le 100e anniversaire du Royal Montreal Regiment, du Princess Patricia’s Canadian Light Infantry et du Royal 22e Régiment.

Ce ne sont là que quelques exemples des évènements importants pour nos hommes et nos femmes en uniforme, et dans l’histoire de notre nation.

Mais ne laissons pas se faner ces boutons de fleur rouge, que nous rencontrerons partout dans les mois à venir.

Chaque coquelicot représente un militaire, une blessure infligée par l’ennemi. Chacun représente le deuil d’un soldat. Chacun célèbre les gestes que les anciens combattants ont posés pour notre pays, et tout ce que les Forces armées canadiennes continuent de faire, ici et à l’étranger.

En plus des sacrifices qu’ils offrent en temps de guerre, ces hommes et ces femmes font le bien en temps de paix.

Ils sont des ambassadeurs, des gardiens de la paix et des bâtisseurs. Ils sauvent des Canadiens en détresse et épaulent les communautés quand la catastrophe frappe. Nous comptons sur eux à tellement d’égards qu’il est normal de leur rendre hommage chaque année.

J’aimerais vous laisser sur un verset du célèbre poème Au champ d’honneur écrit par le lieutenant-colonel John McCrae. Je visiterai notamment le musée qui lui est consacré lors de mon voyage en Belgique, la semaine prochaine. Dans ce verset, il écrit que nous avons la responsabilité de nous souvenir :

À vous jeunes désabusés
À vous de porter l’oriflamme
Et de garder au fond de l’âme
Le goût de vivre en liberté.
Acceptez le défi, sinon
Les coquelicots se faneront
Au champ d’honneur.

Merci.