Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

Remise de décorations militaires

Le 14 février 2014

Le gouverneur général remettra 35 décorations militaires à Rideau Hall

OTTAWA — Son Excellence le très honorable David Johnston, gouverneur général et commandant en chef du Canada, remettra 35 Décorations pour service méritoire (division militaire)à des membres des Forces armées canadiennes et alliées. La cérémonie de remise des décorations aura lieu le mardi 18 février 2014, à 10 h 30, à Rideau Hall.

Le gouverneur général remettra 3 Croix du service méritoire (division militaire) et 32 Médailles du service méritoire (division militaire) à des personnes dont les réalisations particulières ont fait honneur aux Forces armées canadiennes et au Canada. 

L’horaire de la cérémonie, la liste des récipiendaires, les citations ainsi que des renseignements complémentaires sur les Décorations pour service méritoire (division militaire) sont joints au présent avis aux médias. 

-30-

Les représentants des médias qui désirent couvrir l’événement sont priés de communiquer avec le Bureau de presse de Rideau Hall et doivent se présenter à l’entrée Princesse Anne avant 10 h 15, le jour de la cérémonie.

Renseignements sur la cérémonie :
Marie-Pierre Bélanger
Bureau de presse de Rideau Hall
613-998-9166
marie-pierre.belanger@gg.ca

Renseignements sur les récipiendaires :
Ministère de la Défense nationale
Bureau de liaison avec les médias
1-866-377-0811
613-996-2353
www.forces.gc.ca

Suivez GGDavidJohnston et RideauHall sur Facebook et Twitter.

 

HORAIRE DE LA CÉRÉMONIE

Les membres des médias sont priés d’observer l’horaire suivant :

10 h 30 :          Début de la cérémonie
                        Allocution du gouverneur général
                        Remise des décorations par le gouverneur général
                        Allocution du chef d’état-major de la Défense
11 h 30 :          Fin de la cérémonie
11 h 45 :          Entrevues des médias avec les récipiendaires
 

RÉCIPIENDAIRES

DÉCORATIONS POUR SERVICE MÉRITOIRE

Croix du service méritoire (division militaire) 

Le brigadier-général Kenneth André Corbould, O.M.M., C.S.M., C.D.

St. Albert (Alb.)

Le lieutenant-colonel Conrad Joseph John Mialkowski, C.S.M., C.D.

Ottawa (Ont.)

Le capitaine Aaron Noble, C.S.M.

Burnaby (C.-B.) 


Médaille du service méritoire (division militaire)
 

Le major Joseph Henri Christian Bergeron, M.S.M., C.D.

Trois-Rivières (Qc)

L’adjudant Joseph Damien Roger Bibaud, M.S.M., C.D.

Lasalle (Qc)

Le major Scott Charles Alfred Bland, M.S.M., C.D.

Ottawa (Ont.)

Le brigadier-général Jack L. Briggs II, M.S.M. (Forces aériennes des États-Unis)

Spokane (Washington,
É.-U.)

Le capitaine de corvette Douglas Ian Campbell, M.S.M., C.D.

Ottawa (Ont.)

Le colonel Kenneth Chadder, O.M.M., M.S.M., C.D.

Barrhaven (Ont.)

Le lieutenant-colonel Joseph Marcel Edmond Chevarie, M.S.M., C.D.

Cap-aux-Meules, Les Îles-de-la-Madeleine (Qc)

Le commandant Jeffrey Campbell Climenhaga, M.S.M., C.D.

Kindersley (Sask.)

Le colonel Grant Fernand Dame, M.S.M., C.D.

Montréal (Qc)

Le colonel Peter Samson Dawe, M.S.M., C.D.

Edmonton (Alb.)

Le capitaine Gregory Alan Dixon, M.S.M., C.D.

Gladstone (Man.)

Le capitaine de vaisseau Haydn Clyde Edmundson, M.S.M., C.D.

Port Coquitlam (C.-B.)

Le capitaine Islam Elkorazati, M.S.M.

Toronto (Ont.)

Le colonel Philip Frederick Charles Garbutt, O.M.M., M.S.M., C.D.

Ottawa (Ont.)

Le colonel Michael Richard Gibson, M.S.M., C.D.

Ottawa (Ont.)

L’adjudant-chef Stuart Gordon Hartnell, M.M.M., M.S.M., C.D.

Weston (Ont.)

Le brigadier-général Douglas Craig Hilton, O.M.M., M.S.M., C.D.

Fort Churchill (Man.)

Le maître de 1re classe Jeffery Kenney, M.S.M., C.D.

Yarmouth (N.-É.)

L’enseigne de vaisseau de 1re classe David Ronald Lewis, M.S.M.

London (Ont.)

Le colonel Norman Peter Litterini, M.S.M. (Armée des États-Unis)

Pittsburgh (Pennsylvanie,
É.-U.)

Le lieutenant-colonel Sylvain Ménard, M.S.M., C.D.

Sherbrooke (Qc)

Le capitaine Aaron Noble, M.S.M.

Burnaby (C.-B.)

Le capitaine de vaisseau Rebecca Louise Patterson, M.S.M., C.D.

Ottawa (Ont.)

Le lieutenant-colonel Paul Gregory Pickell, M.S.M., C.D.

Toronto (Ont.)

Le colonel Jean François Riffou, M.S.M.*, C.D.

*Il s’agit de la deuxième Médaille du service méritoire pour le colonel Riffou.

Québec (Qc)

Le premier maître de 2e classe Daniel William Rowe, M.S.M., C.D.

Parsboro (N.-É.)

Le sergent Jessie David Scheller, M.S.M.

Edmonton (Alb.)

Le capitaine Shane Alexander Smith, M.S.M., C.D.

Dartmouth (N.-É.)

Le colonel Gregory Ronald Smith, M.S.M., C.D.

Oshawa (Ont.)

Le major Leonard Kerry St. George, M.S.M., C.D.

Ottawa (Ont.)

L’adjudant Allan Roy Upshall, M.S.M., C.D.

Corner Brook (T.-N.-L.)

Le capitaine de vaisseau Douglas Michael Charles Young, M.S.M., C.D.

Halifax (N.-É.) 

Veuillez noter que les grades mentionnés dans cet avis aux médias
sont ceux qui étaient détenus par les récipiendaires lorsque l’événement pour
lequel ils sont reconnus a eu lieu.

 

CITATIONS

DÉCORATIONS POUR SERVICE MÉRITOIRE

Croix du service méritoire (division militaire)

Le brigadier-général Kenneth André Corbould, O.M.M., C.S.M., C.D.
St. Albert (Alberta)

En tant que commandant adjoint au Quartier général du Commandement régional (Sud) d’octobre 2010 à octobre 2011, le brigadier-général Corbould a utilisé son leadership, l’expérience acquise en situation de combat et une approche axée sur les résultats, contribuant grandement au succès de la campagne militaire internationale dans le Sud de l’Afghanistan. Travaillant dans des espaces de combat et des lignes d’opérations diversifiés, il a donné une orientation claire et directe à son organisation, lui permettant d’aller de l’avant. Les efforts du brigadier-général Corbould se sont avérés essentiels au succès multinational en Afghanistan et ont mis en lumière le rôle du Canada dans la stabilisation du pays.

Le lieutenant-colonel Conrad Joseph John Mialkowski, C.S.M., C.D.
Ottawa (Ontario)

À titre de commandant du groupement tactique du Royal Canadian Regiment en Afghanistan, de mai à novembre 2010, le lieutenant-colonel Mialkowski a affermi la réputation d’allié fiable du Canada et montré l’exemple à ses soldats. Commandant depuis le front, il a usé d’innovation et mis à profit son analyse du climat de contre-insurrection dans la province de Kandahar. Grâce à ses qualités de dirigeant et de soldat, le lieutenant-colonel Mialkowski a joué un rôle déterminant dans le succès obtenu par les Forces armées canadiennes dans un secteur d’opérations complexe.

Le capitaine Aaron Noble, C.S.M.
Burnaby (Colombie-Britannique)

Le 27 octobre 2011, le capitaine Noble, en tant que commandant de bord du Rescue 915, devait secourir deux chasseurs en détresse dans le bassin Foxe, près d’Igloolik, au Nunavut. La mission exigeait un déplacement de plus de 2 000 kilomètres, soit une distance grandement supérieure à celle que parcourt quotidiennement l’équipage. Malgré les limites de l’aéronef, les conditions météorologiques défavorables et les complexités opérationnelles aggravantes, le capitaine Noble a habilement planifié et exécuté sa mission, sauvant ainsi la vie des deux chasseurs et récupérant les trois techniciens en recherche et sauvetage qui avaient sauté en parachute pour aller à leur secours.
 

Médaille du service méritoire (division militaire)

Le major Joseph Henri Christian Bergeron, M.S.M., C.D.
Trois-Rivières (Québec)

Au cours de son détachement dans la péninsule du Sinaï entre juillet 2012 et juillet 2013, le major Bergeron a représenté le Canada comme membre de la Force multinationale et d’Observateurs. Après avoir analysé une infiltration précédente du Camp Nord par des belligérants, il a modernisé un plan de protection de la Force. Il a également mis en œuvre plusieurs projets visant à améliorer les conditions de vie des membres de la Force. Les efforts du major Bergeron, durant un détachement difficile, ont contribué à améliorer l’efficacité opérationnelle de l’organisation.

L’adjudant Joseph Damien Roger Bibaud, M.S.M., C.D.
Lasalle (Québec)

Entre août 2010 et mai 2011, l’adjudant Bibaud a été détaché au sein de la Force d’hélicoptères du Canada en Afghanistan, comme planificateur responsable de toutes les opérations de maintien en puissance. Il a grandement contribué au succès de ces opérations en élaborant des plans d’aviation méticuleux essentiels au déplacement des troupes et de l’équipement pendant la relève sur position du groupement tactique. L’adjudant Bibaud a fait preuve de leadership et d’excellence dans un environnement multinational complexe, faisant ainsi grand honneur aux Forces armées canadiennes et au Canada.

Le major Scott Charles Alfred Bland, M.S.M., C.D.
Ottawa (Ontario)

De février à novembre 2012, en tant que chef d’état-major du Centre consolidé de mise en service, le major Bland a fait preuve d’un leadership essentiel à la formation et au perfectionnement des soldats de l’Armée nationale afghane. Il a créé une organisation cohésive regroupant des membres canadiens, afghans et de la coalition et a fourni un encadrement indispensable ainsi que des conseils avisés qui ont accru l’efficacité opérationnelle du Centre. Le rendement du major Bland a permis le déploiement réussi de plus de 15 000 soldats et de millions de dollars d’équipement, faisant ainsi honneur aux Forces armées canadiennes.

Le brigadier-général Jack L. Briggs II, M.S.M. (Forces aériennes des États-Unis)
Spokane (Washington, États-Unis d’Amérique)

Entre juillet 2011 et octobre 2013, en tant que commandant adjoint de la composante aérienne de la Force multinationale au Quartier général, 1re Division aérienne du Canada, Région canadienne du NORAD, le brigadier-général Briggs a joué un rôle déterminant dans la réussite de la mission de défense de l’Amérique du Nord du NORAD, ainsi que dans les opérations nationales et les missions internationales de combat et de soutien des Forces armées canadiennes. Le rendement du brigadier-général Briggs a consolidé notre relation avec nos alliés américains et contribué à la poursuite constante de nos objectifs de sécurité en Amérique du Nord.

Le capitaine de corvette Douglas Ian Campbell, M.S.M., C.D.
Ottawa (Ontario) 

De janvier à juin 2012, le capitaine de corvette Campbell a effectué une mission dans la mer d’Oman à bord du Navire canadien de Sa Majesté Charlottetown. En tant que commandant en second, il a fait preuve d’un leadership qui s’est avéré essentiel au maintien de l’état de préparation de l’équipage et qui a directement contribué à l’efficacité du navire durant deux opérations. Que ce soit en luttant contre un incendie, en échangeant avec des dignitaires étrangers ou en participant personnellement à des opérations d’arraisonnement, le capitaine de corvette Campbell a grandement contribué au succès de la mission par son professionnalisme et son dévouement.

Le colonel Kenneth Chadder, O.M.M., M.S.M., C.D.
Barrhaven (Ontario)

De 2011 à 2013, le colonel Chadder a largement contribué à la planification et à l’exécution réussies de l’exercice d’entraînement JOINTEX 13, l’un des efforts conjoints du genre les plus ambitieux entrepris par les Forces armées canadiennes. En tant que dirigeant de l’équipe de planification de l’exercice, il en a mis au point le cadre et la méthodologie et il a synchronisé le travail d’innombrables personnes et organisations. Sans les efforts et le leadership du colonel Chadder, cet exercice complexe n’aurait pas connu autant de succès.

Le lieutenant-colonel Joseph Marcel Edmond Chevarie, M.S.M., C.D.
Cap-aux-Meules, Les Îles-de-la-Madeleine (Québec)

À titre de commandant du 2e Groupe de patrouilles des Rangers canadiens depuis janvier 2010, le lieutenant-colonel Chevarie s’est démarqué par son engagement sans faille à promouvoir le développement, la formation et la contribution des Rangers canadiens, et plus précisément des Rangers juniors canadiens. Visionnaire, le lieutenant-colonel Chevarie a su donner un aspect avant-gardiste au rôle des Rangers canadiens et accroître leur statut opérationnel, afin qu’ils exécutent mieux les tâches qui leur sont confiées.

Le commandant Jeffrey Campbell Climenhaga, M.S.M., C.D.
Kindersley (Saskatchewan)

Pendant sa mission en Afghanistan de mars à novembre 2012, le commandant Climenhaga a fourni un rendement exceptionnel en tant que J7 au sein de l’organisation du commandant adjoint – Forces d’opération spéciales et comme autorité canadienne supérieure du Camp Eggers. Il a planifié, coordonné et exécuté l’acquisition d’équipement et supervisé la construction d’infrastructures qui ont considérablement accru les capacités de l’Armée nationale afghane, tout en assurant le soutien requis aux militaires canadiens.

Le colonel Grant Fernand Dame, M.S.M., C.D.
Montréal (Québec)

De juillet 2010 à juillet 2011, alors qu’il était chef d’état-major de la mission de stabilisation des Nations Unies à Haïti, le colonel Dame a synchronisé les efforts de plus de 9 000 membres du personnel des Nations Unies. Confronté à des catastrophes simultanées, comme le choléra, la violence et de mauvaises conditions météorologiques, il a néanmoins aidé la mission à obtenir des résultats remarquables, en particulier en ce qui concerne les opérations de secours après l’ouragan et la sécurité entourant les élections présidentielles. Le leadership et l’éthique professionnelle du colonel Dame ont directement contribué au succès de la mission et affermi la réputation internationale du Canada.

Le colonel Peter Samson Dawe, M.S.M., C.D.
Edmonton (Alberta) 

À titre de commandant adjoint du contingent canadien à la Mission de formation de l’OTAN en Afghanistan d’avril 2011 à février 2012, le colonel Dawe a fait un travail remarquable lors de l’établissement de la force opérationnelle. Il a guidé la planification et la mise en œuvre de toutes les activités de la force et a établi des relations constructives avec les autres pays et partenaires civils. Par son leadership, le colonel Dawe a grandement contribué à accroître les capacités des Forces afghanes et a fait grand honneur aux Forces armées canadiennes. 

Le capitaine Gregory Alan Dixon, M.S.M., C.D.
Gladstone (Manitoba)
Le capitaine Aaron Noble, M.S.M.
Burnaby (Colombie-Britannique)
L’adjudant Allan Roy Upshall, M.S.M., C.D.
Corner Brook (Terre-Neuve-et-Labrador) 

Le 11 février 2011, le capitaine Dixon, alors premier officier, le capitaine Noble, en tant que commandant de bord, et l’adjudant Upshall, en sa qualité de mécanicien de bord, étaient dans l’hélicoptère Rescue 903 pour procéder à l’évacuation médicale d’un marin qui se trouvait sur un navire de pêche. L’obscurité, les conditions météorologiques défavorables et les divers obstacles environnants rendaient cette périlleuse mission de sauvetage des plus difficiles. Grâce au professionnalisme que l’équipe a démontré dans ces conditions extrêmes, la mission a été un succès.

Le capitaine de vaisseau Haydn Clyde Edmundson, M.S.M., C.D.
Port Coquitlam (Colombie-Britannique) 

Pendant sa mission en Afghanistan de juillet 2011 à juillet 2012, le capitaine de vaisseau Edmundson a fait preuve d’un rendement avisé en tant que chef d’état-major de l’officier général responsable du perfectionnement de la police. Il a facilité les changements critiques dans l’organisation, tout en fournissant un leadership clé au sein du contingent canadien. De plus, ses actions lors d’une attaque perpétrée dans la zone de sécurité intérieure à Kaboul ont permis de protéger le personnel à proximité. La contribution exceptionnelle et à multiples facettes du capitaine de vaisseau Edmundson s’est révélée essentielle au succès de la mission.

Le capitaine Islam Elkorazati, M.S.M.
Toronto (Ontario) 

De septembre 2011 à septembre 2012, les efforts déployés par le capitaine Elkorazati, alors agent de liaison entre la Force des Nations Unies chargée d’observer le désengagement et les autorités syriennes, ont été essentiels au maintien des communications durant une période marquée par des conflits internes. Appelé à naviguer entre les postes de contrôle illégaux, à régler des urgences dans la zone de cessez-le-feu et à servir de mentor aux autres officiers sur la ligne de front, il a mis sa sécurité en péril au quotidien. Le leadership et le comportement du capitaine Elkorazati ont considérablement influé sur la capacité de la Force à communiquer avec les autorités syriennes et ont directement contribué au succès opérationnel.

Le colonel Philip Frederick Charles Garbutt, O.M.M., M.S.M., C.D.
Ottawa (Ontario)

On ne saurait trop insister sur les connaissances et le professionnalisme déployés par le colonel Garbutt dans ses fonctions de conseiller canadien principal auprès de la police frontalière afghane. D’août 2011 à juillet 2012, il a contribué à améliorer les opérations quotidiennes, accélérant ainsi le développement de la force et sa transition vers l’autosuffisance. Ses travaux les plus marquants sont ceux entourant l’accord frontalier entre l’Afghanistan, le Pakistan et les forces de la coalition. Le leadership et la compétence du colonel Garbutt ont permis de réunir des parties internationales fragmentées dans le but de développer une force frontalière solide et d’accroître la sécurité de l’Afghanistan.

Le colonel Michael Richard Gibson, M.S.M., C.D.
Ottawa (Ontario)

De février 2010 à juin 2013, le colonel Gibson a fait preuve du plus grand savoir-faire en droit criminel et justice militaire en tant que juge-avocat général adjoint (justice militaire). Il a dirigé les efforts soutenus afin de faire avancer le projet de loi C-15, Loi visant à renforcer la justice militaire pour la défense du Canada, une politique stratégique qui a obtenu la sanction royale en juin 2013. Le dévouement et le leadership du colonel Gibson ont contribué à améliorer le système de justice militaire du Canada et l’efficacité opérationnelle des Forces armées canadiennes.

L’adjudant-chef Stuart Gordon Hartnell, M.M.M., M.S.M., C.D.
Weston (Ontario)

En tant que sergent-major d’un groupement tactique en Afghanistan d’avril à novembre 2010, l’adjudant-chef Hartnell s’est avéré un intervenant clé dans des opérations intensives de contre-insurrection. Tenace au combat et ferme dans sa discipline, il était respecté au sein de son unité et servait de modèle à ses pairs. Que ce soit dans sa manière de conseiller le commandant ou de diriger des soldats durant les combats, l’adjudant-chef Hartnell a montré des qualités de soldat et un leadership impressionnants qui se sont révélés essentiels au succès opérationnel du groupement tactique.

Le brigadier-général Douglas Craig Hilton, O.M.M., M.S.M., C.D.
Fort Churchill (Manitoba)

Depuis 2009, le brigadier-général Hilton fait preuve de professionnalisme, de dévouement et de leadership institutionnel dans l’avancement de l’éducation militaire professionnelle. Il a élevé les attentes pour nos professionnels de la sécurité à un niveau respecté et reconnu à l’échelle internationale. Il est aussi réputé pour sa capacité à aider ses élèves à prendre la mesure des impératifs politiques du Canada et à bien les saisir. Les efforts du brigadier-général Hilton ont fait rejaillir l’honneur sur les Forces armées canadiennes et le Canada.

Le maître de 1re classe Jeffery Kenney, M.S.M., C.D.
Yarmouth (Nouvelle-Écosse) 

En tant que chef de l’équipe chargée des renseignements électromagnétiques de février à novembre 2012, le maître de 1re classe Kenney a grandement contribué à améliorer la protection des forces de la coalition opérant à Kaboul. Il a travaillé sans relâche à perfectionner les tactiques, techniques et procédures de collecte et de diffusion de renseignements. Il a aussi accru les connaissances en matière de menaces et permis de repérer et de bloquer des réseaux d’insurgés. Grâce à ces réalisations, le maître de 1re classe Kenney est devenu un chef de file dans son domaine et a considérablement affermi la réputation des Forces armées canadiennes en Afghanistan.

L’enseigne de vaisseau de 1re classe David Ronald Lewis, M.S.M.
London (Ontario)

L’enseigne de vaisseau de 1re classe Lewis a fait preuve d’une initiative, d’un leadership et d’un dévouement remarquables dans la création du monument commémoratif de la bataille de l’Atlantique et du parc commémoratif naval à London, en Ontario. De mai 2009 à mai 2010, il a joué un rôle fondamental dans la conceptualisation, la conception et la création de ce monument reconnu à l’échelle nationale, qui rend hommage aux jeunes et braves Canadiens ayant péri lors d’affrontements en mer. Son travail acharné a attiré l’attention nationale et internationale sur notre histoire. L’enseigne de vaisseau de 1re classe Lewis est allé au-delà des attentes pour offrir un legs à tous les Canadiens. 

Le colonel Norman Peter Litterini, M.S.M. (Armée des États-Unis)
Pittsburgh (Pennsylvanie, États-Unis d’Amérique) 

À titre de chef d’état-major adjoint du Commandement de la Force expéditionnaire du Canada, et par la suite du Commandement des opérations interarmées du Canada, de juillet 2011 à juin 2013, le colonel Litterini a joué un rôle crucial dans la fusion de la triade de commandement opérationnel des Forces armées canadiennes en une structure unique. Faisant preuve d’un leadership et d’une détermination remarquables, il a su mener efficacement cette transformation tout en veillant à ce que le personnel garde le cap sur le soutien des opérations. La vision claire du colonel Litterini et sa perspicacité ont grandement bénéficié aux Forces armées canadiennes et ont fait honneur à l’Armée des États-Unis.

Le lieutenant-colonel Sylvain Ménard, M.S.M., C.D.
Sherbrooke (Québec) 

Le lieutenant-colonel Ménard a été affecté en Libye de mars à mai 2011 en soutien aux opérations de l’OTAN. À titre de commandant du détachement de CF-18, il a organisé avec brio le déploiement rapide de son unité malgré des échéanciers serrés et a assuré un leadership stable au front pendant la mission. Il a collaboré avec les autorités locales pour résoudre de nombreuses questions opérationnelles et a pu intégrer sans heurt les nouvelles capacités. Le lieutenant-colonel Ménard a été essentiel au succès de l’opération.

Le capitaine de vaisseau Rebecca Louise Patterson, M.S.M., C.D.
Ottawa (Ontario) 

De juillet 2011 à juillet 2012, le capitaine de vaisseau Patterson a été envoyée en Afghanistan à titre de chef d’équipe de l’Académie des sciences médicales des forces armées. Grâce à sa connaissance approfondie des systèmes de santé, elle a substantiellement rehaussé le niveau de la formation médicale dispensée par cette institution et a ouvert la voie à son amélioration constante. Le leadership proactif, le professionnalisme et le vaste savoir médical du capitaine de vaisseau Patterson ont favorisé l’excellence au sein de cette institution déterminante et ont fait grand honneur aux Forces armées canadiennes.

Le lieutenant-colonel Paul Gregory Pickell, M.S.M., C.D.
Toronto (Ontario) 

Le lieutenant-colonel Pickell a été envoyé au Sierra Leone d’octobre 2011 à juin 2012 en tant que commandant de la participation du Canada à l’équipe militaire internationale consultative en matière d’instruction. Son leadership, sa prévoyance et sa perspicacité ont été indispensables à la préparation des forces armées de ce pays aux missions de maintien de la paix et aux opérations de sécurité entourant les élections nationales. Le lieutenant-colonel Pickell a rehaussé la capacité des forces armées de la République de Sierra Leone et affermi la réputation du Canada dans ce pays.

Le colonel Jean François Riffou, M.S.M.*, C.D.
Québec (Québec) 

En tant que commandant de la Force opérationnelle à Jérusalem d’août 2011 à mai 2012, le colonel Riffou a dirigé le contingent canadien envoyé pour soutenir la réforme du secteur de la sécurité de l’Autorité palestinienne. Sa vaste expérience et sa capacité intellectuelle ont aidé à jeter les bases de grandes transformations au sein de l’organisation du coordinateur de la sécurité des États-Unis. Son travail a permis de renforcer le rôle des Forces armées canadiennes au sein de la mission et à cimenter la réputation du Canada en tant que collaborateur important au processus de paix au Moyen-Orient.

*Il s’agit de la deuxième Médaille du service méritoire pour le colonel Riffou.

Le premier maître de 2e classe Daniel William Rowe, M.S.M., C.D.
Parsboro (Nouvelle-Écosse) 

Les 28 et 29 décembre 2012, en tant que maître de manœuvre du Navire canadien de Sa Majesté Athabaskan, le premier maître de 2e classe Rowe a fait preuve de perspicacité technique et de persévérance dans l’exécution en mer de réparations cruciales à la remorque du navire. Malgré des vents violents et des vagues de trois à cinq mètres, il a empêché le navire de s’échouer. Grâce à son initiative et à ses efforts inlassables, le premier maître de 2e classe  Rowe a permis à l’Athabaskan de regagner le port en toute sécurité.

Le sergent Jessie David Scheller, M.S.M.
Edmonton (Alberta) 

Pendant son affectation auprès du Centre consolidé de mise en service de mai 2011 à février 2012, le sergent Scheller a amélioré de façon considérable l’efficacité de la dotation en équipement des unités nouvellement constituées de l’Armée nationale afghane. Travaillant en collaboration directe avec des commandants afghans et des mentors de la coalition de 10 pays différents, il a surmonté les barrières linguistiques et culturelles et complètement remanié le processus de mise en service de l’équipement et des véhicules. Grâce à son leadership et à sa pensée innovatrice, le sergent Scheller a grandement facilité le déploiement de plus de 11 000 soldats afghans et de leur équipement. 

Le capitaine Shane Alexander Smith, M.S.M., C.D.
Dartmouth (Nouvelle-Écosse) 

Pendant son affectation au Centre de formation militaire de Kaboul de février à novembre 2012, le capitaine Smith a amélioré la capacité et la confiance du personnel médical de l’Armée nationale afghane grâce à ses aptitudes remarquables de mentor. De plus, ses actions à la suite d’une explosion massive de propane survenue le 4 juillet 2012 ont permis de bien gérer cette situation qui avait entraîné des pertes importantes et de donner un exemple remarquable aux stagiaires et membres du personnel afghans. Ayant fait preuve d’un grand leadership et montré un superbe savoir médical tout au long de sa période de service, le capitaine Smith a fait rejaillir un grand honneur sur les Forces armées canadiennes et le Canada.

Le colonel Gregory Ronald Smith, M.S.M., C.D.
Oshawa (Ontario) 

Alors qu’il était le commandant adjoint de la mission de formation de l’OTAN en Afghanistan de mars à novembre 2012, le colonel Smith a fait preuve de dévouement, de vision stratégique et d’un leadership essentiel à l’établissement d’un contingent canadien efficace. Il a dirigé plus de 900 membres du personnel, tout en travaillant sans relâche pour mettre en lumière la contribution du Canada au leadership de l’OTAN. La vision stratégique, la diplomatie et le professionnalisme du colonel Smith se sont avérés essentiels au succès de la mission et ont fait honneur aux Forces armées canadiennes et au Canada.

Le major Leonard Kerry St. George, M.S.M., C.D.
Ottawa (Ontario) 

De juillet 2006 à octobre 2008, le major St. George, officier d’administration des pertes au Secteur du Centre de la Force terrestre, a coordonné le rapatriement de 81 soldats tués en Afghanistan. En sa capacité d’agent de liaison entre les organisations chargées du rapatriement des victimes et les familles de ces dernières, il a fait tout ce qui était en son pouvoir pour respecter les désirs des proches durant cette période difficile. Par son dévouement, son professionnalisme et sa compassion dans des circonstances extrêmement pénibles, le major St. George a établi la norme en matière de rendement exemplaire. 

Le capitaine de vaisseau Douglas Michael Charles Young, M.S.M., C.D.
Halifax (Nouvelle-Écosse) 

D’avril 2009 à septembre 2012, le capitaine de vaisseau Young, à titre de chef d’état-major adjoint de la Disponibilité opérationnelle des Forces maritimes de l’Atlantique, Force opérationnelle interarmées, a joué un rôle moteur dans la réorganisation de la structure des Opérations maritimes. Grâce à son leadership, le tout nouveau commandement national de la composante maritime s’est taillé une excellente réputation nationale et internationale. Conservant son acuité professionnelle malgré la pression intense, le capitaine de vaisseau Young a fait rejaillir un grand honneur sur les Forces armées canadiennes.

 

INFO-FICHE SUR LES DÉCORATIONS POUR SERVICE MÉRITOIRE

Les Décorations pour service méritoire comprennent deux divisions, militaire et civile, chacune comportant deux niveaux : la croix et la médaille. La division militaire s’adresse aux personnes ayant fait preuve d’un professionnalisme remarquable et ayant fait honneur aux Forces armées canadiennes et au Canada. La division civile reconnaît des personnes qui ont accompli une activité ou un geste de nature exceptionnelle et qui, par conséquent, font honneur à leur collectivité et au Canada.

La Croix du service méritoire (division militaire) reconnaît une action militaire qui a été accomplie avec un professionnalisme exceptionnel dont les Forces armées canadiennes ont tiré des avantages considérables ou de grands honneurs.

La Médaille du service méritoire (division militaire) reconnaît une action militaire qui a été accomplie avec un grand professionnalisme selon des normes très rigoureuses, et dont les Forces armées canadiennes ont tiré des avantages ou des honneurs.

Les Décorations pour service méritoire constituent un élément important du Régime canadien des distinctions honorifiques qui reconnaît l’excellence. Les Décorations pour service méritoire soulignent une réalisation spécifique ou une activité effectuée pendant une période courte et définie. Les Décorations pour service méritoire peuvent être décernées aussi bien à des Canadiens qu’à des personnes d’autres nationalités.

Toute personne peut proposer la candidature d’une personne pour la division civile, tandis que le chef d’état-major de la Défense recommande au gouverneur général les candidats de la division militaire. Les mises en candidature et l’octroi de décorations peuvent se faire à titre posthume, mais les mises en candidature pour des activités antérieures à juin 1984, l’année de la création des Décorations, ne sont pas acceptées.