Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

Déjeuner avec des représentants des communautés canadienne et locale des affaires et des ministres clés

Port of Spain (Trinité-et-Tobago), le mercredi 2 mai 2012

 

Je vous remercie de votre accueil chaleureux. Je suis très heureux d’être ici et d’avoir l’occasion de tirer profit de votre expérience.

À première vue, Trinité-et-Tobago et le Canada peuvent sembler être des pays très différents. Mais, comme vous le savez, nous avons d’importants points en commun, y compris les traditions du Commonwealth et notre rôle de nation influente dans nos régions respectives.

Nous avons aussi en commun notre capacité à travailler en partenariat et notre penchant pour cette façon de faire. Il n’est donc pas étonnant que nos deux nations entretiennent de bonnes relations depuis l’indépendance de Trinité-et-Tobago, qui remonte à près de 50 ans, même si, bien sûr, nous sommes des partenaires commerciaux depuis les années 1800, alors que nous échangions notre morue salée contre votre sucre, votre mélasse et votre rhum.  

La pièce de monnaie commémorative soulignant le 50e anniversaire des relations entre nos deux pays est à l’image de notre partenariat. Y figurent la feuille d’érable canadienne et le drapeau de ce pays, pour symboliser l’amitié et la coopération entre nos deux pays.   

Cette pièce de monnaie peut aussi être considérée comme le symbole de nos relations commerciales et économiques de longue date, qui ne cessent de s’étendre. Des Canadiens vivent et travaillent à Trinité-et-Tobago, exerçant des activités commerciales dans des domaines comme la finance, le développement des ressources et la coopération en matière de sécurité; ce faisant, ils contribuent à l’économie et au bien-être de ce pays et de toute la région.

Et ils apportent une contribution non seulement ici, à Trinité-et-Tobago et dans les Caraïbes, mais aussi au Canada.

Comme l’a affirmé Jennifer Welsh, expatriée canadienne et professeure de relations internationales à Oxford : « Les diasporas modernes nous demandent d’imaginer nos collectivités nationales de manière novatrice ».  

La présence de Canadiens à Trinité-et-Tobago — qui travaillent, étudient et vivent ici — aide les Canadiens à concevoir la possibilité de vivre à l’étranger. C’est là un avantage énorme à notre époque de profonde mondialisation. Les expatriés canadiens élargissent nos horizons et nous font mieux comprendre les Caraïbes, qui, malgré des points communs, sont très différentes de l’Amérique du Nord.

Il en est de même pour les gens de Trinité‑et‑Tobago qui travaillent et vivent au Canada. Nos échanges et nos partenariats nous enrichissent, que ce soit dans le domaine des affaires, de l’éducation ou de la gouvernance.

En qualité de chefs d’entreprises et de dirigeants communautaires dans ce pays, vous êtes parfaitement conscients qu’aujourd’hui travailler ensemble est une nécessité. Vous savez également qu’il est important de se tourner vers l’extérieur pour développer les marchés ainsi que pour partager et élargir vos connaissances et votre savoir-faire dans vos domaines respectifs.

Aujourd’hui, Trinité-et-Tobago est la plus grande économie des Caraïbes et l’économie la plus diversifiée et la plus industrialisée de cette région. Elle vient au deuxième rang de la CARICOM pour ce qui est du produit intérieur brut et est le pays de la CARICOM dont les politiques commerciales ont toujours été les plus ouvertes.

Trinidad-et-Tobago est aussi le plus important producteur de pétrole et de gaz de la région des Caraïbes, un des principaux exportateurs de gaz naturel liquéfié dans le monde et le plus grand exportateur d’ammoniac et de méthanol dans le monde. Et les Canadiens jouent un rôle dans votre réussite.

La forte participation du Canada à la coopération en matière de sécurité, qui va en croissant, est un bon exemple. Nous travaillons ensemble sur de nombreux fronts pour améliorer la sécurité : les services policiers, le secteur judiciaire et les services correctionnels. La prospérité d’une société repose sur la sécurité.

Aujourd’hui, je souhaite également souligner la contribution des Canadiens aux initiatives en matière de responsabilité sociale des entreprises à Trinité-et-Tobago. Le monde que nous désirons bâtir, un monde où l’ingéniosité et le souci des autres occupent une plus grande place, suppose un développement qui va de pair avec des pratiques sociales et environnementales responsables.

Non seulement c’est notre responsabilité, mais c’est rentable. Grâce à des initiatives en matière de responsabilité sociale des entreprises, le Canada a renforcé ses relations bilatérales partout dans le monde.

Notre relation est dynamique et multidimensionnelle, et les échanges commerciaux entre nos deux pays s’accroissent — malgré le ralentissement économique mondial. Nous sommes actifs dans les secteurs de l’ingénierie et de la construction, de la technologie de l’information et des communications, des services gouvernementaux, de l’énergie et des services bancaires.

En ce qui concerne l’avenir, il est clair que le Canada et Trinité-et-Tobago, des sociétés modernes et ouvertes, ont un avenir prometteur, dans lequel le milieu des affaires jouera un rôle clé. Je suis impatient d’en apprendre davantage sur les défis et les possibilités qui se présentent à vous et me réjouis à l’avance du partenariat continu entre les citoyens de nos pays dans les années à venir.  

Merci.