Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

ARCHIVÉE: Visite de l’Institut de technologie agroalimentaire

Information archivée dans le Web

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette information dans tout autre format de rechange par contactez webmestre@gg.ca.

La Pocatière (Québec), le lundi 7 février 2011

 

Je vous remercie pour l’accueil chaleureux que vous m’avez réservé ainsi qu’à mon épouse Sharon, au sein de votre collectivité et dans ce remarquable établissement d’enseignement. Nous avions hâte de visiter cette région et de nous entretenir avec vous aujourd’hui.

Certains, parmi vous, se demandent peut‑être pourquoi je suis venu à La Pocatière. La réponse est simple : j’estime que vous êtes un merveilleux exemple d’une communauté qui favorise l’apprentissage, l’innovation et  l’entraide. Je suis par ailleurs ravi de visiter l’Institut de technologie agroalimentaire, qui a été la première école d’agriculture au Canada toujours en existence. Je vous félicite d’ailleurs pour cet héritage qui vous permet d’envisager l’avenir avec optimisme.

Depuis mon installation, j’invite les Canadiens à se joindre à moi pour imaginer ce que pourrait être notre pays. Nous cherchons à devenir une nation éclairée et bienveillante, où tous les Canadiens pourront développer leurs talents au meilleur de leur capacité.

Pour atteindre ce but, nous devons, selon moi, axer nos efforts sur trois piliers :

- soutenir les familles et les enfants;
- encourager la philanthropie et le bénévolat;
- accroître l’apprentissage et l’innovation.

Les gens de votre collectivité étant conscients de l’importance de ces trois piliers,  j’aimerais donc souligner, aujourd’hui, vos réalisations exceptionnelles en matière d’apprentissage et d’innovation.

La Ville de La Pocatière, de même que les nombreux organismes et centres d’expertise qui s’y trouvent, jouissent d’une réputation bien méritée pour les nouvelles idées et la pensée coopérative qu’ils préconisent. Pendant plus d’un siècle, cette région a été un pôle d’innovation et de savoir dans le secteur rural. Votre établissement est un chef de file dans les domaines de l’agriculture et  l’agroalimentaire, de l’agroforesterie, de la gérance environnementale, de l’industrie manufacturière et de l’éducation.

Ce matin, j’ai eu le privilège de rencontrer des membres de la collectivité pour discuter de certains projets innovateurs qui sont en cours ici. Je suis impressionné par votre vision, votre talent et votre énergie, ainsi que par la diversité de vos efforts. Je suis également reconnaissant d’avoir l’occasion de goûter à quelques-uns des délicieux aliments et boissons qui sont cultivés et produits ici. 

Les réseaux que vous avez établis s’étendent à travers le Canada et au-delà de nos frontières, mais la clé de votre succès est la collaboration, ici même. Grâce à des partenariats avec les milieux de l’éducation, des affaires et du gouvernement, vous avez appliqué le fruit de vos recherches et avez offert au monde entier de nouvelles technologies.

Cet esprit favorable à la créativité et à la coopération a l’avantage d’attirer de nouveaux talents et des investissements dans la région. Il en résulte un centre dynamique d’expertise et de découvertes des plus cotés au Canada. Cette collectivité, qui compte quelque 4 500 personnes, porte bien son qualificatif de « grande petite ville ».

Au fond, l’innovation, c’est la conception de nouvelles idées qui permettent d’améliorer notre façon de faire. Innover, c’est voir les choses sous un nouvel angle et imaginer ce qui n’existe pas encore.

L’innovation mène à la découverte. Pensons simplement au fleuve Saint-Laurent, tout près d’ici. Il y a environ 400 ans, Samuel de Champlain a remonté cette rivière en direction de l’ouest, avec l’astrolabe en main. Et sur quoi a débouché sa découverte? Le Canada : une expérience de paix, de tolérance et d’inclusion qui se poursuit jusqu’à maintenant.

À l’instar de Champlain, les gens de cette collectivité font preuve d’un jugement éclairé. Il y a aussi le fait que vous vous entraidez et vous encouragez les uns les autres de tant de manières. Mentionnons, à titre d’exemple, l’appui que vous offrez aux jeunes qui souhaitent vivre, travailler et étudier dans cette région. Vous fournissez à la prochaine génération de l’aide financière, ainsi que des outils pour accroître leur autonomie, des possibilités de partenariat et, surtout, un sens d’appartenance. Les jeunes du Canada ont tant à offrir, et je vous félicite d’avoir inscrit  l’entreprenariat et l’apprentissage au cœur de vos priorités.

Depuis toujours, les Canadiens rassemblent leurs efforts pour s’entraider. Nous pouvons le voir d’un bout à l’autre du pays, aussi bien dans les grandes villes que dans les collectivités rurales comme la vôtre.

Avant de déménager à Rideau Hall, nous vivions dans une communauté agricole du sud de l’Ontario, connue pour sa tradition mennonite de construction de granges. Cette tradition, où des voisins se rassemblent sur la structure d’une nouvelle grange et, en mettant en commun leurs divers talents et leur énergie,  aident un voisin dans le besoin, est une véritable métaphore de la notion de collaboration.

Cet esprit de collaboration est bel et bien vivant dans votre région. Je vous félicite pour les efforts que vous déployez dans le but de propager une culture d’apprentissage, d’innovation et de coopération.

Ensemble, vous aidez à créer le Canada plus averti, plus bienveillant, auquel nous aspirons tous.

Merci.