Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

ARCHIVÉE: Message du Nouvel An

Information archivée dans le Web

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette information dans tout autre format de rechange par contactez webmestre@gg.ca.


Message du Nouvel An

Enregistré à Rideau Hall, le mercredi 8 décembre 2010

À l’aube de la nouvelle année, nous sommes saisis d’un sentiment d’espoir renouvelé.

Dans mon discours d’installation, j’ai parlé d’une nation avertie et bienveillante. Une nation de voisins qui s’entraident.

Une nation où tous les Canadiens peuvent développer leurs talents au meilleur de leur capacité.

Un Canada qui applique les connaissances de ses citoyens pour améliorer la qualité de vie de tous, aussi bien au pays que dans le reste du monde.

Lors de ma visite en Afghanistan vers le début de mon mandat, j’ai vu énormément de désespoir, mais j’ai vu aussi des Canadiens qui apportaient leur aide et leur talent à la population de ce pays.

L’un des projets clés du Canada là-bas est la reconstruction de cinquante écoles et la formation d’enseignants, dans la province de Kandahar. Il y a dix ans, moins de sept cent mille enfants fréquentaient l’école en Afghanistan. Aujourd’hui, ils sont plus de six millions d’élèves, dont un tiers sont des filles, et le nombre augmente sans cesse.

Rebâtir les écoles et rétablir la paix afin de permettre aux filles et aux garçons d’avoir une éducation est essentiel si l’on veut rétablir la vie familiale en Afghanistan.

Nous devrions être inspirés par le courage, la détermination et la conviction des hommes et des femmes des Forces canadiennes.

Nous pensons à eux et aux civils qui travaillent à leurs côtés pour bâtir une société meilleure.

L’année qui vient de s’écouler nous montre que plusieurs grandes réalisations méritent d’être célébrées, comme les Olympiques d’hiver de deux mille dix avec nos quatorze médailles d’or, un véritable record. Alors que nous entamons la nouvelle année, pensons à notre voisin qui est dans le besoin. Unissons nos efforts pour édifier une nation plus avertie et plus bienveillante.

Mon épouse, Sharon, ma famille et l’équipe de Rideau Hall se joignent à moi pour vous transmettre nos meilleurs vœux de santé, de bonheur et de paix.