Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

ARCHIVÉE: La gouverneure générale et commandante en chef du Canada effectue sa deuxième visite en Afghanistan

Information archivée dans le Web

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette information dans tout autre format de rechange par contactez webmestre@gg.ca.

Le 9 septembre 2009

OTTAWA — Son Excellence la très honorable Michaëlle Jean, gouverneure générale et commandante en chef du Canada, a visité l’Afghanistan afin de manifester son appui et sa solidarité aux soldats canadiens et à la population afghane. La visite s’est déroulée les 8 et 9 septembre 2009.

Durant son séjour, la gouverneure générale a rencontré les soldats canadiens qui font preuve d’un dévouement indéfectible en vue d’offrir au peuple afghan un pays pacifié, sécuritaire où la démocratie et la justice l'emportent.

« J’étais impatiente de revenir sur les lieux de la mission canadienne en Afghanistan. C’était primordial pour moi de remettre les pieds sur le terrain afin d’encourager nos troupes et les travailleurs humanitaires qui travaillent sans relâche pour rétablir la paix et redonner l’espoir d’un idéal de justice en Afghanistan. En tant que commandante en chef, je salue les nombreux efforts déployés dans le cadre de cette mission périlleuse vouée à la reconstruction d’un pays affligé par tant de malheurs, de misères et d’inhumanité », a déclaré la gouverneure générale du Canada.

Au cours de sa visite, la gouverneure générale a tenu à offrir son soutien aux troupes. Le mardi 8 septembre, elle s’est recueillie devant le cénotaphe érigé à la mémoire des soldats canadiens situé sur la base militaire de Kandahar, a rencontré de jeunes écolières afghanes et a livré un message de solidarité aux soldats canadiens avant de s’entretenir avec eux sur leur rôle au sein de la mission.

Le mercredi 9 septembre, elle s’est rendue à la ville de Kandahar pour y rencontrer les membres de l’équipe de reconstruction provinciale de Kandahar (ERPK) et constater les projets humanitaires et de développement qu’ils réalisent sur le terrain. Elle a également eu une discussion fructueuse avec divers représentants de la société civile afghane sur les enjeux actuels. ERPK aide le gouvernement de l’Afghanistan à accroître sa capacité à gouverner, à reconstruire le pays et à fournir des services aux citoyennes et citoyens. Avant son départ de l’Afghanistan, Son Excellence a visité l’hôpital militaire, où elle a rendu hommage à l’équipe médicale canadienne.

Discours prononcé par la gouverneure générale du Canada aux soldats canadiens en Afghanistan le mardi 8 septembre 2009 :

J’étais impatiente de revenir ici sur les lieux de votre mission.

D’autant que l’Afghanistan vit ces jours-ci un moment crucial de son histoire, alors que le peuple afghan tente de se sortir de plusieurs décennies de détresse et d’insécurité.

Ce matin j’ai eu la possibilité de visiter l’école Sayad Pacha construite en 2008 avec l’aide du Canada et qui accueille aujourd’hui 520 élèves dont la moitié sont des filles. On dit que la vérité sort de la bouche des enfants. Lorsque je leur ai demandé de me parler de leur rêve pour l’Afghanistan leur cri du cœur se résume toujours en un mot : sécurité.  La sécurité pour aller au bout de leurs aspirations et l’éducation pour les réaliser.

C’est donc pour les enfants de ce pays que vous travaillez. C’est pour eux que nous sommes ici et que vous vous donnez sans compter. Pour que la flamme de l’espoir que j’ai vu dans leurs yeux reste bien vive. Pour que ces petites filles et ces jeunes garçons qui rêvent de devenir ingénieurs, médecins, professeurs et qui me l’ont dit avec beaucoup de fierté, d’assurance, en toute confiance, puissent s’épanouir sur la voie lumineuse de leurs rêves.

Je suis ici pour vous dire tout le respect des Canadiennes et des Canadiens pour ce que vous accomplissez dans des conditions extrêmement difficiles.

À vous qui êtes venus dans cette zone trouble du monde défendre l’idéal démocratique auquel tous les peuples devraient pouvoir aspirer sans entrave.

À vous qui prenez tous les risques dans le but d’assurer un environnement sécuritaire et de mettre en œuvre des conditions favorables au développement pour les femmes, les enfants et les hommes de l’Afghanistan.

À vous qui pavez la voie aux travailleurs humanitaires et établissez des partenariats fructueux avec une population longtemps aux prises avec la tyrannie, la violence et l’oppression.

Je suis venue vous dire de ne pas perdre de vue la raison d’être de notre engagement auprès des Afghanes et des Afghans, en cette période déterminante de votre mission et du processus de démocratisation et de stabilisation en cours.

Il s’agit de raviver l’espoir de paix, de justice et de prospérité là où, pendant trop longtemps, il n’y a eu que chaos, iniquité et ruines.

Il s’agit de donner aux Afghanes et aux Afghans les moyens de reprendre leur destin en main, avec dignité et assurance, et de leur permettre de construire la démocratie selon leur perspective.

Et j’ai très hâte de vous entendre me parler de l’état des choses sur le terrain.

Je sais que la tâche est colossale et que ce n’est pas facile.

Je sais que chaque blessé, chaque perte est un coup porté en plein cœur.

Comme vous le savez, je participe aux cérémonies de rapatriement à Trenton.

Je visite les bases militaires et les hôpitaux.

Je rencontre aussi vos familles. Vos partenaires de vie. Vos enfants. Vos pères et vos mères. Vos frères et vos sœurs. Celles et ceux qui vous sont les plus proches.

Il nous est difficile d’imaginer ce qu’il vous faut de force et d’abnégation pour mener à bien votre mission.

Mais vous y arrivez, et sachez que vous avez l’admiration de l’ensemble de la population canadienne.

Vous y arrivez parce qu’il vous importe de « faire une différence ». Plusieurs d’entre vous me l’ont dit.

Et vos proches y arrivent, parce qu’ils respectent le choix que vous avez fait, qu’ils vous aiment et qu’ils sont fiers de vous. Voilà ce qu’ils me disent.

À mon tour aujourd’hui de vous assurer de mon appui indéfectible à titre de commandante en chef.

Permettez enfin que je vous parle en confidence comme je l’ai fait avec certaines et certains d’entre vous.

Je viens d’un pays où l’uniforme a longtemps été associé à la brutalité, à l’horreur et à la tyrannie.

C’est un long chemin que celui que j’ai dû parcourir, depuis l’enfant qui a grandi sous un régime de terreur, en Haïti, jusqu’à la femme qui se tient devant vous.

Depuis le début de mon mandat, je vous côtoie au quotidien. Je visite vos lieux de travail. Je vous vois à l’œuvre.

Si vous saviez à quel point je suis fière de vous lorsque je vous regarde aujourd’hui, à quel point je suis fière d’être votre commandante en chef.

Vous avez changé à jamais ma perception des hommes et des femmes en uniforme, et je vous en remercie du fond du cœur.

Je vous remercie de tout ce que vous faites en notre nom.

Je suis convaincue que l’histoire se souviendra du rôle que vous jouez pour que règnent la sécurité, la justice et la liberté dans cette région du monde où il est impérieux de construire et de maintenir la paix, avec nos sœurs et nos frères de l’Afghanistan.

C’est leur plus grand rêve et c’est l’objectif ultime de notre présence à leurs côtés.

-30-

Les photos de la visite de la gouverneure générale sont disponibles sur demande.
Veuillez communiquer avec le Bureau de presse de Rideau Hall pour vous en procurer.

 

Renseignements aux médias :
Marie-Ève Létourneau
Bureau de presse de Rideau Hall
613-998-0287
613-302-0912 (cellulaire)
meletourneau@gg.ca

www.gg.ca
www.ecoutedescitoyens.gg.ca