Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

ARCHIVÉE: Soirée culturelle à l’occasion des visites d’État en Ukraine et en Norvège

Information archivée dans le Web

Information archivée dans le Web à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Cette dernière n'a aucunement été modifiée ni mise à jour depuis sa date de mise en archive. Les pages archivées dans le Web ne sont pas assujetties aux normes qui s'appliquent aux sites Web du gouvernement du Canada. Conformément à la Politique de communication du gouvernement du Canada, vous pouvez demander de recevoir cette information dans tout autre format de rechange par contactez webmestre@gg.ca.

 

Soirée culturelle à l’occasion des visites d’État en Ukraine et en Norvège

Rideau Hall, le mercredi 15 avril 2009

Ça y est : dans une semaine, très précisément, nous effectuerons les 10e et 11e visites d’État qui nous conduiront cette fois-ci aux confins du continent européen, soit en Ukraine, à l’est, puis en Norvège, au nord.

Deux pays dont les histoires sont d’une grande richesse et dont l’apport au patrimoine de l’humanité est inestimable.

En témoignent notamment et opportunément ici, dans la Salle de réception, les toiles des William Kurelek, peintre canadien d’origine ukrainienne, qui racontent en images saisissantes la grande épopée de l’émigration ukrainienne vers le Canada, depuis la famine et la répression dans le pays natal jusqu’à l’installation dans les terres de l’Ouest canadien.

De même que les affiches du  projet Artscape Nordland qui se propose de peupler le paysage spectaculaire du comté de Nordland de sculptures intégrées à l’environnement.

Voilà des signes de la vitalité des arts comme instruments de civilisation et de réflexion sur les grands enjeux de l’heure.

C’est pour nous un immense privilège d’aller à la rencontre des femmes, des hommes et des jeunes qui sont les forces vives de ces sociétés, si différentes l’une de l’autre, de les rencontrer et d’engager une discussion avec eux, en ce moment où la grave crise financière que nous traversons toutes et tous appelle à une plus grande solidarité.

Encore plus manifestement entre pays amis comme le Canada et l’Ukraine, de même que le Canada et la Norvège.

Les liens fraternels qui nous unissent sont autant de ponts entre nous par-delà l’océan et les frontières.

Songeons par exemple qu’il existe au Canada la plus grande communauté d’origine ukrainienne à l’extérieur de l’Ukraine et de la Russie.

Et à la géographie septentrionale que nous partageons avec la Norvège et qui fait de nous des sœurs et des frères du Nord.

Le 2 décembre 1991, le Canada a été le premier pays occidental à reconnaître l’indépendance de l’Ukraine et nous nous sommes engagés à appuyer tous les efforts des Ukrainiennes et des Ukrainiens pour adopter les valeurs démocratiques et les principes d’un État de droit.

Nous appuyons également sans réserve l’aspiration de l’Ukraine à se joindre à l’Organisation du traité de l’Atlantique Nord, dont le Canada et la Norvège sont membres fondateurs.

Par ailleurs, le Canada et la Norvège sont de fiers partenaires du Conseil de l’Arctique, dont une rencontre des ministres des Affaires étrangères aura lieu pendant notre séjour.

Canadiens et Norvégiens ont à cœur de trouver un juste équilibre entre l’exploitation des ressources et la protection des écosystèmes essentiels à la santé de notre planète.

Cette année marque le 10e anniversaire de la création du Nunavut et une étape importante dans l’histoire récente du Canada.

Nous soulignerons cette grande aventure vers l’autonomie gouvernementale alors que nous nous rendrons à plus de quatre cents kilomètres au nord du Cercle polaire, à Tromsø, en vue d’échanger des perspectives avec le peuple sami dont l’apport au patrimoine de la Norvège et à la fabuleuse diversité des peuples du Nord est source d’inspiration.

Mon mari Jean-Daniel Lafond et moi-même estimons que le partage des connaissances et des expériences donne tout leur sens à ces visites d’État et s’inscrit dans ce que nous aimons à appeler la diplomatie culturelle et à échelle humaine.

Une diplomatie qui met en valeur la nécessité de soupeser les intérêts des uns en fonction des besoins des autres.

Une diplomatie qui n’est pas indifférente au sort des populations et qui favorise l’engagement citoyen, la rencontre des peuples, de leurs idées, de leurs aspirations, de leurs réalisations.

Nous serons accompagnés, au cours de cette tournée de l’amitié, par une délégation de Canadiennes et de Canadiens qui représentent plusieurs secteurs névralgiques de notre société, qu’il s’agisse de l’expression culturelle, de la diversité et des initiatives sociales, de l’harmonie, de la promotion de la vie citoyenne, de la réalité des jeunes du Grand Nord ou du développement durable et humain.

C’est avec l’assurance que nous contribuerons ensemble à renforcer des liens déjà étroits que nous entreprenons ces visites d’État.

Leur succès repose en grande partie sur les très dynamiques et fructueuses collaborations de Son Excellence, Ihor Ostash, ambassadeur de l’Ukraine au Canada, et de Son Excellence, Tor B. Naess, ambassadeur de la Norvège au Canada, que je tiens à remercier chaleureusement.

À cet esprit de solidarité qui nous anime ce soir s’ajoute la présence parmi nous d’artistes qui, par l’enchantement de leur art, contribueront à nous mettre le cœur en fête!

Je dis donc longue vie à l’amitié indéfectible entre le Canada et l’Ukraine, entre le Canada et la Norvège et place aux arts!