Le portrait du jubilé de diamant de la Reine

Le 12 septembre 2018

 Le portrait du jubilé de diamant de la Reine part
en tournée à travers le pays 

OTTAWA — Le Bureau du secrétaire du gouverneur général (BSGG) est ravi d’annoncer que le Portrait du jubilé de diamant de Sa Majesté la reine Elizabeth II, qui est exposé dans la salle de bal de Rideau Hall depuis 2012, fait l’objet d’une tournée nationale.

Cette initiative permettra à un plus grand nombre de Canadiens de voir la toile de leurs propres yeux et vise à rendre hommage à Sa Majesté pour son dévouement indéfectible. Le 11 septembre 2018, le portrait de la Reine a quitté Rideau Hall en direction de la résidence du lieutenant-gouverneur (Government House) située à St. John’s, à Terre-Neuve-et-Labrador. La toile y sera présentée à compter du 20 septembre 2018, date qui coïncidera avec la visite officielle de la gouverneure générale Julie Payette dans cette communauté.

Tout au long de sa tournée canadienne, le portrait sera exposé dans des lieux publics. Voici la liste des provinces qui accueilleront la toile (en ordre chronologique) : 

  • Terre-Neuve-et-Labrador
  • Nouveau-Brunswick
  • Manitoba
  • Saskatchewan
  • Alberta
  • Colombie-Britannique

Les détails de chaque exposition seront annoncés à une date ultérieure.

Cette initiative coïncide avec les travaux de rénovation que la Commission de la capitale nationale (CCN) doit entreprendre dans la salle de bal de Rideau Hall. Le BSGG a établi un partenariat avec la CCN, ainsi qu’avec des partenaires vice-royaux et provinciaux, pour la réalisation de cette tournée pancanadienne. Le projet a reçu l’aval de Sa Majesté. 

À propos du portrait du jubilé de diamant de Sa Majesté la Reine
Ce portrait, qui fait partie de la collection de la Couronne de la CCN, a été peint par Phil Richards à l’occasion du jubilé de diamant de Sa Majesté la reine Elizabeth II. Son dévoilement officiel a eu lieu en 2012 à Londres, en Grande-Bretagne, en présence de la Reine, du très honorable David Johnston, qui était alors gouverneur général du Canada, et du très honorable Stephen Harper, alors premier ministre du Canada.

La toile a été installée à Rideau Hall le 28 juin 2012. Cette année-là, elle a fait l’objet d’un documentaire produit par l’Office national du film du Canada dans le but d’illustrer les diverses étapes associées à la création du portrait et de présenter des entrevues menées auprès de l’artiste. Pour en savoir plus sur le portrait, consultez la fiche d’information ci-jointe.

Pour voir une vidéo en accéléré sur le portrait du jubilé de diamant de la Reine à sa sortie de Rideau Hall, visitez youtu.be/Bcd7Fk4yHNE

-30-

Renseignements pour les médias :

Josephine Laframboise
Bureau de presse de Rideau Hall
613-990-9324
613-668-1929 (cell.)
josephine.laframboise@gg.ca


Suivez GGJuliePayette et RideauHall sur Facebook, Twitter et Instagram.

 

FICHE D’INFORMATION SUR LE
PORTRAIT DU JUBILÉ DE DIAMANT DE SA MAJESTÉ LA REINE ELIZABETH II 

La provenance
Commandé en 2010 par Patrimoine canadien, ce portrait a été réalisé à l’occasion du jubilé de diamant de Sa Majesté la reine Elizabeth II. Il a été officiellement dévoilé à Londres, au Royaume-Uni, le 6 juin 2012, en présence de la Reine, du très honorable David Johnston, alors gouverneur général, et du très honorable Stephen Harper, alors premier ministre du Canada. Le tableau a été installé à Rideau Hall le 28 juin 2012. Il assure une représentation contemporaine et une présence symbolique de la Reine dans la résidence officielle et le lieu de travail du gouverneur général.

Le portrait a été intégré à la Collection de la Couronne pour les résidences officielles du Canada dès son arrivée à Rideau Hall, en juin 2012. Cette collection est gérée par la Commission de la capitale nationale (Ottawa).

La même année, le portrait a été l’objet d’un documentaire produit par l’Office national du film du Canada. Le film, qui s’intitule Le portrait, a été réalisé par le cinéaste Hubert Davis. Il présente les différentes étapes de la réalisation de l’œuvre et des entrevues avec l’artiste.

L’artiste
Philip James Richards est un artiste canadien né à Toronto en 1951. Il a étudié à l’Université de l’École d’art et de design de l’Ontario et il a obtenu son diplôme en 1973. Il vit et travaille à Scarborough, en Ontario. Dans ses œuvres, il explore une variété de genres, dont les murales, les paysages, la nature morte et les portraits. Il est reconnu pour avoir peint plusieurs portraits de politiciens et d’universitaires.

L’iconographie du tableau
Ce portrait comporte de nombreux détails qui font référence au règne de Sa Majesté et qui soulignent ses liens avec le Canada. L’artiste a voulu évoquer différents aspects du caractère de la Reine dans son expression faciale : l’intelligence, le dévouement, l’engagement et la compassion. Au fil des ans, le monde a appris à connaître intimement l’image changeante de la Reine, qui est passée de jeune princesse à épouse, mère, reine, grand-mère et arrière-grand-mère. Le but de l’artiste était de capturer l’histoire d’une vie dans le visage de la Reine.

La Reine est à la source de toutes les distinctions honorifiques au Canada. Dans le portrait, elle porte les insignes de souveraine de l’Ordre du Canada et de l’Ordre du mérite militaire.

La main gauche de la Reine est posée sur le secrétaire de style Carleton House qui se trouve actuellement dans le petit salon Monck à Rideau Hall. Ce meuble fut créé pour le prince de Galles, qui devint plus tard le roi George IV, lorsqu’il habitait à Carleton House, vers 1796. Sur le pupitre, on retrouve une copie de l’Acte de l’Amérique du Nord britannique de 1867 (AANB), signé pendant le règne de la reine Victoria et rapatrié au Canada pendant le règne de la reine Elizabeth II.

Derrière la Reine, à travers l’arcade, on aperçoit un portrait de la reine Victoria dans sa robe de couronnement. L’original de ce portrait a été peint en 1838 par Sir George Hayter et une copie de ce portrait, peinte par J. H. Walker, est exposée à Rideau Hall, dans la salle de la tente. En juxtaposant dans un même tableau les portraits de la reine Victoria et de la reine Elizabeth II, l’artiste souligne tout ce qui unit celles-ci : la reine Victoria est l’arrière-arrière-grand-mère de la reine Elizabeth II et la seule autre monarque britannique à avoir célébré un jubilé de diamant. En représentant la reine Victoria au début de son règne et la reine Elizabeth II 60 ans après son couronnement, Richards souligne également le passage du temps.

L’espace entourant le sujet est rempli d’objets fictifs combinés à plusieurs éléments architecturaux et décoratifs que l’on retrouve à Rideau Hall (l’arcade lambrissée, les moulures, les pilastres et les chandeliers d’applique). La disposition et les couleurs des espaces intérieurs de la résidence ont été modifiées pour les besoins esthétiques du portrait. Le drapeau du Canada, rouge et blanc, a donné le ton aux couleurs de la peinture. La combinaison du rouge et du blanc est répétée plusieurs fois dans l’œuvre, comme par exemple dans les fleurs, les médailles, le tapis, l’AANB et le portrait de la reine Victoria. Enfin, la couleur dorée agit comme élément unificateur entre l’architecture, le tapis et les meubles, et crée une atmosphère chaleureuse.

Le cadre
Ce cadre a été fabriqué à Toronto par Elizabeth et Peter Porebski, selon les suggestions de Phil Richards et d’un de ses fils. Le cadre est couronné d’un grand médaillon en or : il s’agit de l’emblème canadien du jubilé de diamant de la reine Elizabeth II. Le dessin de cet emblème a été créé par l’Autorité héraldique du Canada.