La gouverneure générale investira 41 récipiendaires de l’Ordre du Canada

Le 16 novembre 2018
MIS À JOUR - le 21 novembre 2018

OTTAWA — Son Excellence la très honorable Julie Payette, gouverneure générale du Canada, remettra l’Ordre du Canada à 2 Compagnons, 15 Officiers et 24 Membres, le mardi 20 novembre 2018 à 10 h 30, à Rideau Hall. La cérémonie d’investiture sera diffusée en direct à www.gg.ca/fr/endirect.

À propos de l’Ordre du Canada
L’Ordre du Canada est l’une des plus prestigieuses distinctions honorifiques civiles au pays. Ses Compagnons, Officiers et Membres reflètent la devise de l’Ordre : DESIDERANTES MELIOREM PATRIAM (« Ils désirent une patrie meilleure »).

Créé en 1967, l’Ordre du Canada reconnaît des réalisations exceptionnelles, le dévouement remarquable d’une personne envers la communauté ou une contribution extraordinaire à la nation. Près de 7000 personnes de tous les milieux ont été investies de l’Ordre. Ceux qui portent l'insigne emblématique du flocon de neige de l'Ordre ont changé la façon dont notre nation mesure le succès et, grâce à leurs réalisations, nous ont aidés à édifier un meilleur Canada.

Les nominations sont faites par le gouverneur général selon les recommandations du Conseil consultatif de l’Ordre du Canada. Pour en apprendre davantage sur l’Ordre du Canada ou pour soumettre une candidature, visitez www.gg.ca/fr/distinctions.

L’horaire de la cérémonie, la liste des récipiendaires, leurs citations ainsi qu’une fiche d’information sur l’Ordre du Canada sont joints au présent avis aux médias.

-30-

Les représentants des médias qui souhaitent couvrir cet événement sont priés de confirmer
leur présence auprès du Bureau de presse de Rideau Hall et de se présenter à 10 h 15 au plus tard le jour de la cérémonie.

 

Renseignements pour les médias :

Sara Régnier-McKellar
Bureau de presse de Rideau Hall
613-993-2569 (bureau)
613-301-2465 (cell.)
sara.regnier-mckellar@gg.ca

Suivez GGJuliePayette et RideauHall sur Facebook, Twitter et Instagram.

 

HORAIRE DE LA CÉRÉMONIE

Les membres des médias sont priés d’observer l’horaire suivant :

9 h 45 :             Arrivée des medias à Rideau Hall

10 h 30 :          Début de la cérémonie d’investiture

                        Allocution de la gouverneure générale

                        Remise des insignes de l’Ordre

11 h 45 :          Entrevues avec les récipiendaires

 

RÉCIPIENDAIRES

COMPAGNONS DE L’ORDRE DU CANADA
 

Frank C. Hawthorne, C.C.
Il s’agit d’une promotion au sein de l’Ordre.

Winnipeg (Man.)

L’honorable Louis LeBel, C.C.

Québec (Qc)


OFFICIERS DE L’ORDRE DU CANADA
 

Michael Anthony Church, O.C.

Vancouver (C.-B.)

Sophie D’Amours, O.C.

Québec (Qc)

Elizabeth Ann Eisenhauer, O.C.

Kingston (Ont.)

Suzanne Fortier, O.C.

Montréal (Qc)

Carol Hopkins, O.C.

Delaware Nation (Ont.)

Kenneth Lum, O.C.

Vancouver (C.-B.) et Philadelphie (Pennsylvanie, É.-U.)

Joseph B. Martin, O.C.

Montréal (Québec) et Boston (Massachusetts,
É.-U.)

Terence Hedley Matthews, O.C., O.B.E.

Ottawa (Ont.)

Catherine O’Hara, O.C.

Toronto (Ont.) et Los Angeles (Californie, É.-U.)

André Parent, O.C., O.Q.

Québec (Qc)

Ronald Kerry Rowe, O.C.

Kingston (Ont.)

Molly S. Shoichet, O.C., O.Ont.

Toronto (Ont.)

David Sinclair, O.C.

Ottawa (Ont.)

Vianne Timmons, O.C.

Regina (Sask.)

Janet F. Werker, O.C.

Vancouver (C.-B.)


MEMBRES DE L’ORDRE DU CANADA
 

Allan Andrews, C.M.

Cornwall (Î.-P.-É.)

Rod Beattie, C.M.

Stratford (Ont.)

Jacques Boucher, C.M.

Saint-Lambert (Qc)

Mark Breslin, C.M.

Toronto (Ont.)

Janine Brodie, C.M.

Edmonton (Alb.)

L’honorable Andrée Champagne, C.P., C.M.

Saint-Hyacinthe (Qc)

Chef David Crate, C.M.

Nation crie de Fisher River (Man.)

Elizabeth Cromwell, C.M.

Shelburne (N.-É.)

Marie Yvonne Delorme, C.M.

Calgary (Alb.)

Jocelyn Downie, C.M.

Halifax (N.-É.)

Gérard Duhaime, C.M.

Québec (Qc)

Lynn Factor, C.M., O.Ont.

Toronto (Ont.)

Peter John Fowler, C.M.

London (Ont.)

Howard Vance Gimbel, C.M., A.O.E.

Calgary (Alb.)

Richard G. Henriquez, C.M.

Vancouver (C.-B.)

Judy Illes, C.M.

Vancouver (C.-B.)

Liz Ingram, C.M.

Edmonton (Alb.)

André Maltais, C.M.

Québec (Qc)

Morton S. Minc, C.M.

Montréal (Qc)

Karen Rochelle Mock, C.M.

Toronto (Ont.)

Karim Wade Nasser, C.M., S.O.M.

Saskatoon (Sask.)

Annabel Slaight, C.M., O.Ont.

Roches Point (Ont.)

Valerie Tryon, C.M.

Ancaster (Ont.)

David P. Werklund, C.M., A.O.E.

Calgary (Alb.)


CITATIONS DES RÉCIPIENDAIRES


COMPAGNONS DE L’ORDRE DU CANADA

Frank C. Hawthorne, C.C.
Winnipeg (Manitoba)

Frank Hawthorne est largement reconnu comme l’un des plus brillants minéralogistes de tous les temps. Professeur distingué de géosciences et titulaire d’une chaire de recherche du Canada à l’Université du Manitoba, il a mené des recherches fondamentales qui ont révolutionné notre compréhension des structures cristallines et du comportement des structures atomiques. Il continue d’exercer une influence grandissante dans le domaine des sciences de la Terre par ses apports novateurs et durables. Il a mis à contribution son expertise et son leadership auprès de nombreux organismes et publications, dont l’Association internationale de minéralogie.

Il s’agit d’une promotion au sein de l’Ordre.

L’honorable Louis LeBel, C.C.
Québec (Québec)

Par sa curiosité intellectuelle et son remarquable dévouement à l’administration de la justice, Louis LeBel a bonifié le système judiciaire canadien. Ancien juge à la Cour suprême du Canada ainsi qu’à la Cour d’appel du Québec, il est réputé pour ses éminentes contributions, notamment en matière d’avancement du droit du travail, du droit civil et du droit pénal au pays. Sa soif de connaissances et son apport généreux à l’éducation juridique auront également su inspirer de nombreux juristes.


OFFICIERS DE L’ORDRE DU CANADA

Michael Anthony Church, O.C.
Vancouver (Colombie-Britannique)

Michael Church est l’un des plus éminents spécialistes canadiens des sciences de la Terre. Professeur émérite à l’Université de la Colombie-Britannique et grand spécialiste canadien de la géomorphologie fluviale, il étudie les réseaux hydrographiques et l’impact du transport et de l’accumulation de sédiments. Ses recherches et activités de terrain, notamment pour une étude unique de la rivière de la Paix menée sur plus de 40 ans, ont aidé à protéger des terres écologiquement vulnérables par une saine gestion fluviale. Il est aussi reconnu pour sa grande influence comme mentor, ayant formé deux générations de spécialistes de son domaine.

Sophie D’Amours, O.C.
Québec (Québec)

L’esprit d’innovation qui anime Sophie D’Amours engendre des retombées positives dans sa communauté. D’abord chercheuse dans le domaine du génie forestier où elle a mené des projets transdisciplinaires avec brio, elle s’est ensuite illustrée dans des rôles de chef de file, notamment comme vice-rectrice à la recherche et à la création de l’Université Laval. Rectrice de cette institution, elle est la première femme à occuper ce poste. Capable de vulgariser des enjeux complexes et de rassembler les gens autour d’un but commun, elle a obtenu de nombreux prix et reconnaissances grâce à son talent.

Elizabeth Ann Eisenhauer, O.C.
Kingston (Ontario)

Elizabeth Eisenhauer est une sommité internationale en recherche oncologique clinique. Professeure émérite de l’Université Queen’s et ex-directrice du programme de médicaments expérimentaux du Groupe canadien des essais sur le cancer, elle a été à l’avant-plan de la mise au point de traitements oncologiques par ses avancées dans les essais cliniques. Elle a dirigé la formulation des critères d’évaluation de la réponse tumorale à la thérapie et évalué de nombreux médicaments maintenant utilisés couramment contre le cancer. Reconnue pour son expertise, elle a siégé à de multiples comités professionnels et institutionnels internationaux, au profit de la recherche oncologique mondiale.

Suzanne Fortier, O.C.
Montréal (Québec)

Suzanne Fortier est l’une des figures marquantes du domaine scientifique et technologique au pays par sa contribution quotidienne à l’avancement du savoir et de l’innovation. Comme chercheuse et professeure respectée à l’Université Queen’s, elle a conjugué les mondes de la chimie, des mathématiques et de l’intelligence artificielle. À la présidence du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie, comme principale et vice-chancelière de l’Université McGill et par son implication active et continue auprès de nombreux organismes, elle a démontré son engagement durable dans le milieu de la recherche et pour la présence des femmes en sciences.

Carol Hopkins, O.C.
Delaware Nation (Ontario)

Carol Hopkins est une influenceuse marquante dans le domaine des dépendances et de la santé mentale. Directrice exécutive de la Thunderbird Partnership Foundation, elle préconise une démarche globale pour la guérison et le bien-être des Autochtones. Experte de la conciliation des savoirs traditionnels et universitaires, elle a contribué à la conception d’une politique nationale réunissant la médecine occidentale et les pratiques de guérison traditionnelles et intégrant les connaissances et coutumes autochtones véhiculées par les aînés. Elle aide ainsi à améliorer la situation des personnes aux prises avec des dépendances et des problèmes de santé mentale.

Kenneth Lum, O.C.
Vancouver (Colombie-Britannique) et Philadelphie (Pennsylvanie), États-Unis d’Amérique

Ken Lum est une figure influente de la scène artistique contemporaine. Président du département des beaux-arts à l’Université de Pennsylvanie, il est surtout reconnu pour son travail innovateur chamboulant les notions d’identité, de langue et d’espace. Durant des décennies, ses photos et ses installations ont été exposées au Canada et à l’étranger et ses œuvres d’art publiques ont été louangées à l’échelle internationale. Co-conservateur de plusieurs grandes expositions à thématique historique, dont Shanghai Modern: 1919-1945 et Monument Lab: A Public Art and History Project, il est aussi réputé pour son écriture sur l’art, la culture et la politique.

Joseph B. Martin, O.C.
Montréal (Québec) et Boston (Massachusetts), États-Unis d’Amérique

Joseph Martin est un éminent administrateur de médecine universitaire en Amérique du Nord. Il s’est d’abord signalé par ses publications influentes comme professeur et titulaire de la chaire de neurologie et de neurochirurgie à l’Université McGill, avant de viser l’excellence en santé comme doyen de la faculté de médecine de l’Université de la Californie, à San Francisco, et de l’Université Harvard. Sur trois décennies, il a misé sur des soins de pointe aux patients et créé plusieurs centres de recherche à la source de percées sur la maladie de Huntington, la maladie d’Alzheimer, le cancer et le VIH/SIDA.

Terence Hedley Matthews, O.C., O.B.E
Ottawa (Ontario)

Industriel, entrepreneur et investisseur, Terence Matthews a exercé un leadership exceptionnel dans les industries des TI et des communications. Reconnu pour son sens des affaires, il a fondé et financé plus de 100 entreprises florissantes du secteur de la haute technologie, notamment la société Mitel et Newbridge Networks. Réputé à titre de mentor, il a aidé de nombreux jeunes entrepreneurs à lancer leur propre compagnie. Par le volet philanthropique de sa société, il a piloté et soutenu divers projets bénéfiques dans la région de la capitale nationale, notamment l’aménagement des parcs Wesley Clover.

Catherine O’Hara, O.C.
Toronto (Ontario) et Los Angeles (Californie), États-Unis d’Amérique

Catherine O’Hara est une pionnière de la culture. Actrice canadienne renommée, elle a d’abord retenu l’attention comme scénariste et comédienne dans la série humoristique novatrice SCTV, avant d’entamer une carrière cinématographique qui dure depuis plusieurs décennies. Son talent remarquable a donné lieu à de nombreux rôles mémorables dans des superproductions comme Beetlejuice et Maman, j’ai raté l’avion. Elle est également reconnue pour ses rôles à la télévision, dont récemment dans la série à succès Schitt’s Creek. Sa réussite sur la scène internationale a inspiré de nombreux artistes et tracé la voie aux femmes des générations suivantes en comédie.

André Parent, O.C., O.Q.
Québec (Québec)

André Parent est une sommité mondiale de l’anatomie du cerveau. Neuroscientifique et professeur à l’Université Laval, il est devenu une référence incontournable en neurobiologie. Tout particulièrement, ses travaux de recherche novateurs sur les noyaux gris centraux ont révélé comment le dysfonctionnement de ces structures cérébrales peut entraîner des affections neurodégénératives comme les maladies de Parkinson et de Huntington. L’un des chercheurs neuroscientifiques les plus cités au monde, il est reconnu pour son mentorat engagé auprès de la relève scientifique en santé.

Ronald Kerry Rowe, O.C.
Kingston (Ontario)

Kerry Rowe est un chef de file passionné de la préservation des ressources naturelles du Canada. Professeur à l’Université Queen’s et pionnier du génie géoenvironnemental, il est à la source de bon nombre des concepts, techniques et matériaux maintenant utilisés pour gérer l’élimination des déchets dans les pays industrialisés. Ses recherches fondamentales sur les sites d’enfouissement ont donné lieu à des percées importantes dans la protection des sols et de l’eau contre la contamination. Reconnu pour son dévouement à faire évoluer son domaine, il a été à la tête de nombreux comités institutionnels et sociétés professionnelles.

Molly S. Shoichet, O.C., O.Ont.
Toronto (Ontario)

Intégrant le génie, la science et la santé, Molly Shoichet réalise des progrès innovateurs en médecine régénératrice. Titulaire d’une chaire de recherche du Canada et professeure à l’Université de Toronto, elle dirige un programme de recherche internationalement reconnu en génie tissulaire. Elle a mis au point des biomatériaux permettant d’administrer des cellules et des médicaments dans le système nerveux pour traiter divers états de santé, dont la cécité, le cancer, les accidents vasculaires cérébraux et les lésions médullaires. Promotrice passionnée du savoir scientifique et de la sensibilisation du public, elle est une conseillère de confiance du milieu gouvernemental et universitaire.

David Sinclair, O.C.
Ottawa (Ontario)

David Sinclair élargit notre compréhension de l’univers par son étude des particules élémentaires. Ce spécialiste d’envergure mondiale de la physique subatomique expérimentale a été louangé pour son travail comme chercheur au centre TRIUMF et pour son mentorat professoral à l’Université Carleton. Il a exercé un leadership crucial dans l’expérience de l’Observatoire de neutrinos de Sudbury, associée à une percée scientifique reconnue par le Prix Nobel de physique de 2015. Comme créateur et directeur fondateur de SNOLab, installation souterraine de réputation internationale, il a aidé à mettre le Canada à l’avant-scène de la physique des particules.

Vianne Timmons, O.C.
Regina (Saskatchewan)

Vianne Timmons a enrichi sa communauté grâce à son leadership audacieux et bienveillant. Chercheuse émérite et prolifique dans les domaines de la littératie et de l’éducation inclusive, elle est maintenant présidente et vice-chancelière de l’Université de Regina, où elle a supervisé la croissance de l’établissement, consolidé les relations avec les étudiants autochtones et noué des liens avec les communautés marginalisées. Championne du renforcement de la présence des femmes dans les postes de direction, elle a aussi donné voix aux personnes ayant des handicaps tout en leur ouvrant des possibilités, tant au pays qu’à l’étranger.

Janet F. Werker, O.C.
Vancouver (Colombie-Britannique)

Janet Werker a apporté des perspectives approfondies sur le développement cognitif des jeunes enfants. Professeure et titulaire d’une chaire de recherche du Canada à l’Université de la Colombie-Britannique, elle est l’une des grandes expertes mondiales de l’acquisition du langage et de la perception du langage chez les bébés. Sa démonstration des avantages fondamentaux de l’exposition au langage dès la première année est au cœur de la psychologie du développement. Elle a aussi documenté des jalons très utilisés dans le suivi du développement du langage et révélé les particularités de l’acquisition du langage chez les bébés bilingues.

MEMBRES DE L’ORDRE DU CANADA

Allan Andrews, C.M.
Cornwall (Île-du-Prince-Édouard)

De nombreuses générations d’athlètes ont bénéficié de la sagesse d’Allan Andrews tant sur la glace qu’à l’extérieur. Fondateur d’une école de hockey réputée, il a mentoré et entraîné des milliers de hockeyeurs de tous les niveaux. Son programme innovateur, qui a été imité tant au pays qu’à l’étranger, mise sur des compétences techniques et des leçons de vie sur l’esprit sportif et l’esprit d’équipe. Reconnu pour sa générosité, il participe activement à de nombreux organismes de sa communauté voués au sport et au bien-être.

Rod Beattie, C.M.
Stratford (Ontario)

L’acteur Rod Beattie est une figure unique de la scène théâtrale canadienne. Vétéran du Festival de Stratford, il est bien connu pour les rôles touchants qu’il interprète dans la merveilleuse série Wingfield, l’une des productions scéniques qui tiennent l’affiche depuis le plus longtemps au pays. Depuis plus de 30 ans, ses interprétations fascinantes saisissent l’essence de la vie bucolique et séduisent les spectateurs tant à la ville qu’à la campagne. Son engagement à se produire dans de petites collectivités contribue à stimuler le théâtre en milieu rural et crée des occasions artistiques à l’extérieur des grands centres urbains du Canada.

Jacques Boucher, C.M.
Saint-Lambert (Québec)

Musicien passionné et figure importante de la musique au pays, l’organiste Jacques Boucher fut réalisateur et directeur des émissions musicales de la radio française de Radio-Canada, directeur général et artistique des Jeunesses Musicales du Canada et doyen de la Faculté de musique de l’Université de Montréal. Comme interprète, il a enregistré une quarantaine de disques et donné de nombreux récitals tant en Amérique qu’en Europe. Comme réalisateur, il a produit un vaste nombre d’émissions consacrées à l’orgue, lesquelles ont mis en lumière tant l’école d’orgue que la facture instrumentale québécoises. Il continue de promouvoir ce genre musical ainsi que les organistes et compositeurs québécois.

Mark Breslin, C.M.
Toronto (Ontario)

Mark Breslin a créé une vitrine pour l’humour canadien. Fondateur et PDG de Yuk Yuk’s, la plus grande chaîne de cabarets humoristiques au pays, il a aidé à lancer les carrières d’humoristes canadiens réputés. Préconisant une politique de la porte ouverte, ses cabarets humoristiques sont reconnus pour leur contenu avant-gardiste abordant les sujets controversés et défiant la censure et pour leur engagement à promouvoir les talents canadiens. Il est aussi le cofondateur du programme d’écriture et d’interprétation humoristiques du Collège Humber, où il continue de mentorer et de conseiller les humoristes émergents.

Janine Brodie, C.M.
Edmonton (Alberta)

Janine Brodie s’est démarquée comme experte influente dans l’étude de la gouvernance sociale et de l’action des femmes en politique. Professeure distinguée de sciences politiques et titulaire d’une chaire de recherche du Canada à l’Université de l’Alberta, elle a mené des recherches prolifiques et multidimensionnelles qui ont orienté les politiques publiques dans des domaines comme l’égalité sociale, les questions de genre et les enjeux de la mondialisation. Reconnue comme une mentore et une enseignante exceptionnelle, particulièrement auprès des femmes universitaires, elle a été une source d’inspiration pour les futures générations de politicologues.

L’honorable Andrée Champagne, C.P., C.M.
Saint-Hyacinthe (Québec)

Avant de faire son entrée sur la scène politique, Andrée Champagne a marqué le monde naissant de la télévision. Nombreux se souviendront de son interprétation du personnage de la douce et pieuse Donalda Poudrier dans Les belles histoires des pays d’en haut. Comme parlementaire à la Chambre des communes et au Sénat, elle était reconnue pour son engagement civique et son ardeur, particulièrement dans les dossiers des langues officielles et de la francophonie. La ferveur qui l’anime ne s’est jamais démentie comme en témoignent ses efforts à fonder Le Chez-nous des artistes.

Chef David Crate, C.M.
Nation crie de Fisher River (Manitoba)

La vision et le leadership de David Crate ont apporté fierté et prospérité à la Nation crie de Fisher River durant presque trois décennies. Comme chef, il a soutenu la planification à long terme, facilité les partenariats de développement économique et amélioré les perspectives éducatives de ses concitoyens. Il a piloté la création du parc provincial de la Baie-Fisher, un modèle d’implication communautaire pour protéger et gérer les terres et les eaux traditionnelles. Il siège à de nombreux conseils où il défend le développement de l’éducation et de la technologie dans les communautés autochtones de la province.

Elizabeth Cromwell, C.M.
Shelburne (Nouvelle-Écosse)

Animée d’une vision claire et d’une détermination inébranlable, Elizabeth Cromwell s’est vouée à la préservation et à la transmission de l’histoire des Noirs en Nouvelle-Écosse. Reconnue pour son humilité et sa passion, elle s’est impliquée au sein de divers organismes culturels et patrimoniaux de la province, notamment comme membre fondatrice et présidente de la Société du patrimoine des Loyalistes noirs. Elle a été au cœur de la création du Centre du patrimoine des Loyalistes noirs, musée présentant des artefacts, des récits et un survol de l’histoire collective des Loyalistes noirs du Canada.

Marie Yvonne Delorme, C.M.
Calgary (Alberta)

L’entrepreneure Marie Delorme a à cœur la diversité et l’inclusion. Dans sa progression vers les plus hauts échelons de l’industrie des télécommunications, elle a mené des initiatives soutenant l’avancement des femmes et des employés autochtones. Maintenant PDG de la société Imagination Group of Companies, elle demeure vouée au développement économique interculturel et à la participation des Autochtones à l’économie canadienne. Son expertise et son expérience ont été de précieux atouts pour de nombreuses organisations dont la Fondation de la GRC, l’Institut international Coady et le Canadian Centre to End Human Trafficking.

Jocelyn Downie, C.M.
Halifax (Nouvelle-Écosse)

La contribution de Jocelyn Downie à l’élaboration des lois et des politiques nationales en santé est multiforme. Professeure de droit et de médecine à l’Université Dalhousie, elle s’est portée à la défense de la santé des femmes et de l’accessibilité à des soins de fin de vie de grande qualité. Elle a contribué notablement à l’arrêt Carter c. Canada, qui a mené à la légalisation de l’aide médicale à mourir au Canada. De plus, son expertise a été déterminante dans la formulation des politiques publiques visant à protéger les droits reproductifs des femmes.

Gérard Duhaime, C.M.
Québec (Québec)

Déterminé à améliorer la qualité de vie des communautés nordiques, Gérard Duhaime est devenu un acteur de premier plan parmi les spécialistes des sciences sociales. Professeur et titulaire d’une chaire de recherche du Canada à l’Université Laval, il a piloté des recherches marquantes sur les conditions socioéconomiques des citoyens du Nord. Ses études ont aidé à mieux comprendre des enjeux aussi fondamentaux que le coût élevé de la vie et son incidence sur les résidents. Il a aussi constitué ArcticStat et Nunivaat, des banques de données primordiales portant sur les indicateurs sociaux et économiques, qui aident les décideurs à formuler des politiques publiques adaptées aux réalités du Nord.

Lynn Factor, C.M., O.Ont.
Toronto (Ontario)

Lynn Factor défend les intérêts des jeunes défavorisés. Travailleuse sociale, elle a exercé un leadership exceptionnel dans son domaine comme membre du conseil d’administration de Covenant House Toronto et présidente de son comité sur la traite des personnes, et comme ancienne présidente de la Fondation pour l’aide à l’enfance du Canada. Par son travail au Centre d’appui aux enfants et aux adolescents Boost, elle prépare les enfants victimes et témoins de crimes à témoigner devant un tribunal pénal. Son engagement assidu pour la justice sociale se reflète par l’ampleur de son engagement communautaire et de son action philanthropique transformatrice.

Peter John Fowler, C.M.
London (Ontario)

Peter Fowler est une figure emblématique de la médecine sportive canadienne. Chirurgien orthopédique de renom, il est reconnu pour avoir contribué à l’évolution des traitements médicaux pour les athlètes, notamment par son utilisation novatrice de l’arthroscopie dans le traitement des maladies musculosquelettiques. Il est le cofondateur de la clinique de médecine sportive Fowler Kennedy de l’Université Western, qui est reconnue comme un centre d’excellence en médecine sportive d’envergure mondiale. Il est maintenant à la retraite, mais son héritage se perpétue par le biais des nombreux jeunes chirurgiens orthopédiques qu’il a formés et mentorés à la clinique.

Howard Vance Gimbel, C.M., A.O.E.
Calgary (Alberta)

L’ophtalmologiste Howard Gimbel a apporté des innovations marquantes dans le domaine des soins de la vue. Ses techniques novatrices, notamment en chirurgie de la cataracte, ont amélioré les résultats pour les patients et ont défini de nouvelles normes internationales. Aussi, sa clinique a été la première à offrir la chirurgie oculaire réfractive au laser au Canada, service qui a révolutionné la correction de la vue. Auteur de livres à succès dans son domaine, il continue de communiquer son savoir en enseignant au Canada et à l’étranger et par ses diffusions de chirurgies en direct, ses vidéos de formation YouTube et ses conférences.

Richard G. Henriquez, C.M.
Vancouver (Colombie-Britannique)

L’architecte et artiste Richard Henriquez a laissé une empreinte indélébile sur le milieu bâti de Vancouver. Fondateur de Henriquez Partners Architects, il est reconnu pour son aptitude à créer des œuvres hautement symboliques dénotant un profond respect de l’histoire et de la mémoire. Ses projets marquants à Vancouver comprennent le Gaslight Square, Eugenia Place Tower et le Sinclair Centre. Actif dans la mise en valeur de l’architecture, il a servi de nombreuses organisations professionnelles et est à la source de la société Urbanarium de Vancouver, organisme caritatif qui favorise l’implication citoyenne dans l’aménagement des villes.

Judy Illes, C.M.
Vancouver (Colombie-Britannique)

Judy Illes est une pionnière de l’exploration des dimensions éthiques de la recherche sur le cerveau. Professeure et titulaire d’une chaire de recherche du Canada à l’Université de la Colombie-Britannique, elle a mené des recherches inspirantes et avant-gardistes en neuroéthique. Reconnue pour son intérêt pour les nouveaux enjeux, elle a fourni des conseils sur des sujets comme l’utilisation des cellules souches, les découvertes fortuites de la neuroimagerie et la commercialisation des neurosciences. Vouée à l’évolution de son domaine, elle a dirigé des consortiums internationaux et prôné la prise de décisions éthiques en neurologie.

Liz Ingram, C.M.
Edmonton (Alberta)

Liz Ingram a contribué à promouvoir l’excellence dans le domaine de la gravure d’art au Canada et à l’étranger. Professeure distinguée de l’Université de l’Alberta, elle est tenue en haute estime pour ses talents d’artiste visuelle et d’éducatrice et pour avoir contribué à établir, au cours des 40 dernières années, un des programmes universitaires de gravure les plus réputés au pays. Ses nombreuses œuvres, qu’il s’agisse d’eaux-fortes, d’impressions de photos en relief ou de médiums et d’installations numériques, abordent les thèmes liés à la fragilité de la vie et à l’interconnectivité de l’humanité et de la nature. Elles sont exposées dans le monde entier.

André Maltais, C.M.
Québec (Québec)

Depuis plus de 30 ans, André Maltais travaille ardemment à la reconnaissance et à la promotion des peuples autochtones du Canada. À titre de secrétaire parlementaire des Affaires indiennes et du Nord canadien et comme négociateur fédéral en chef dans le dossier Atikamekw et Montagnais, il a su donner une voix à la Côte-Nord. Plusieurs de ses réalisations ont contribué à une vision d’avenir pour ce coin de pays, notamment la création de la réserve de parc national de l’Archipel de Mingan, l’établissement de Radio-Canada Côte-Nord, l’implantation et le démarrage du Port de Sept-Îles et la modernisation du réseau d’aéroports du Nunavik.

Morton S. Minc, C.M.
Montréal (Québec)

Par sa perspicacité, Morton Minc a contribué à améliorer l’accès au système de justice pour les personnes âgées et les citoyens défavorisés ou marginalisés. Comme juge en chef de la cour municipale de la Ville de Montréal, il a aidé des milliers de personnes à éviter d’autres démêlés avec le système de justice en faisant la promotion de la réinsertion sociale. Par ses efforts inlassables, il a fait de cette cour un modèle pour d’autres cours canadiennes et il a reçu plusieurs prix dont l’Ordre de Montréal et le Prix de la justice du Québec.

Karen Rochelle Mock, C.M.
Toronto (Ontario)

Karen Mock défend ardemment la diversité culturelle. Éducatrice et consultante en droits fondamentaux, elle appuie les politiques sur l’équité et la lutte contre le racisme dans ses activités de sensibilisation et publications. Experte reconnue en discrimination et crimes haineux, elle a donné divers cours et ateliers sur les relations raciales dans les secteurs public, privé et bénévole. Son travail sur les droits fondamentaux a amené des modifications des politiques canadiennes sur l’éducation et le milieu de travail, notamment par ses formations sur la diversité et la lutte contre l’oppression, ses programmes de dialogue interculturel et ses pratiques d’intégration.

Karim Wade Nasser, C.M., S.O.M.
Saskatoon (Saskatchewan)

Les multiples succès de Kay Nasser ont été bénéfiques pour son pays d’adoption. Arrivé au Canada à partir du Liban, il a été professeur de génie civil à l’Université de la Saskatchewan durant plus de 30 ans. Reconnu pour ses recherches et inventions en technologie du bâtiment, il a inventé le K-Slump Tester, appareil qui mesure la consistance du béton et qui a été utilisé la première fois lors de la construction de la Tour CN. Promoteur immobilier, philanthrope et bénévole dévoué, il redonne généreusement à la communauté pour l’éducation, les soins de santé et les arts.

Annabel Slaight, C.M., O.Ont.
Roches Point (Ontario)

Durant toute sa carrière, Annabel Slaight a aidé les enfants à ouvrir leur cœur et leur esprit aux merveilles qui les entourent. Une pionnière canadienne des publications pour jeunes, elle a participé à la fondation des magazines OWL, Chickadee et Chirp et a ainsi nourri l’amour de la science et du monde naturel chez d’innombrables lecteurs. En tant que présidente de l’OWL Centre for Children’s Film and Television, elle a également contribué à la création d’une programmation jeunesse innovatrice pour l’écran, et elle donne généreusement de son temps à des initiatives de conservation des bassins hydrographiques.

Valerie Tryon, C.M.
Ancaster (Ontario)

La pianiste renommée Valerie Tryon occupe élégamment la scène depuis six décennies. Reconnue pour sa capacité de lecture à vue de partitions complexes, elle a un répertoire qui englobe Bach, Liszt, Debussy et des compositeurs contemporains. Elle a laissé une empreinte musicale forte en Europe, aux États-Unis et au Canada par ses nombreux récitals et spectacles solos ainsi qu’une vingtaine d’enregistrements notables. Éducatrice et bâtisseuse de la culture musicale classique, elle a enseigné, mentoré et inspiré de nombreux musiciens de talent, notamment comme artiste résidente à l’Université McMaster.

David P. Werklund, C.M., A.O.E.
Calgary (Alberta)

David Werklund a soutenu diverses initiatives dans sa communauté en mettant à profit son sens aigu des affaires et sa générosité. Depuis plus de 30 ans, il est un entrepreneur prospère et chef de file de l’industrie dans le secteur pétrolier. Il a aussi consacré beaucoup de temps et de ressources à la création et à la croissance de sa fondation, qui finance des projets d’éducation et de leadership chez les jeunes. Son action philanthropique engagée a ouvert de nouvelles possibilités en éducation et en agriculture dans les établissements postsecondaires de l’Alberta.

FICHE D’INFORMATION SUR L’ORDRE DU CANADA

Créé en 1967 par Sa Majesté la reine Elizabeth II, l’Ordre du Canada est la pierre angulaire du Régime canadien de distinctions honorifiques. Il reconnaît des réalisations exceptionnelles, le dévouement remarquable d’une personne envers la communauté ou une contribution extraordinaire à la nation. Des Canadiens de tous les milieux de la société ont reçu l’Ordre du Canada. La nature de leurs réalisations est extrêmement variée, mais la façon dont ils ont changé nos vies et le visage de notre pays les unit.

Devise et grades

La devise de l’Ordre, DESIDERANTES MELIOREM PATRIAM, signifie « Ils désirent une patrie meilleure ». Sa Majesté la Reine est la souveraine de l’Ordre et le gouverneur général est chancelier et Compagnon principal de l’Ordre.

Compagnon – Initiales honorifiques : C.C.
souligne la prééminence sur la scène nationale, ou les réalisations, ou les services rendus à l’échelle international

Officier – Initiales honorifiques : O.C.
souligne les services ou les réalisations au niveau national

Membre – Initiales honorifiques : C.M.
souligne les contributions remarquables au niveau local ou régional, ou dans un domaine particulier

Description de l’insigne

L’insigne de l’Ordre du Canada a la forme d’un flocon de neige à six pointes et arbore en son centre une feuille d’érable entourée d’un anneau rouge sur lequel est circonscrite la devise de l’Ordre : DESIDERANTES MELIOREM PATRIAM (ils désirent une patrie meilleure). L’anneau est placé sous la couronne royale. L’insigne est fait d’argent fin et est composé de trois pièces individuelles : le flocon, l’anneau et la feuille d’érable. La couleur est ajoutée à la main par l’application d’un émail opaque et translucide.

L’insigne de l’Ordre du Canada a initialement été conçu en 1967 par Bruce Beatty, C.M., S.O.M., C.D. Les dessins techniques utilisés par la Monnaie royale canadienne pour créer l’insigne ont été conçus par l’Autorité héraldique du Canada à la Chancellerie des distinctions honorifiques, qui fait partie du Bureau du secrétaire du gouverneur général. L’insigne, dont la fabrication a été remise à jour, est produit par la Monnaie, dans son installation située à Ottawa.

Admissibilité

Tous les Canadiens et Canadiennes sont admissibles à l’Ordre du Canada, à l’exception des politiciens et des juges fédéraux et provinciaux en fonction. La constitution de l’Ordre permet à des non-Canadiens d’être admissibles à des nominations à titre honorifique. Les membres de la famille royale, les gouverneurs généraux ainsi que leurs époux respectifs sont nommés membres extraordinaires de l’Ordre. L’Ordre ne peut être décerné à titre posthume.

Les Officiers et les Membres peuvent être promus dans l’Ordre en reconnaissance de nouvelles réalisations, pourvu qu’ils aient continué à œuvrer au service du pays d’une manière exceptionnelle et extraordinaire. Habituellement, une promotion peut être envisagée à partir de la cinquième année de la nomination initiale.

Nominations

Toute personne ou tout groupe peut présenter la candidature d’individus dignes d’être nommés au sein de l’Ordre du Canada. Les nominations sont faites sur recommandation du Conseil consultatif de l’Ordre, un conseil indépendant présidé par le juge en chef du Canada. Les membres du Conseil reflètent la diversité et l’excellence au sein de la société canadienne. Certains d’entre eux sont nommés en vertu de la fonction qu’ils occupent; d’autres sont nommés pour un mandat d’une période déterminée afin d’assurer une représentation équilibrée des diverses régions du pays.