Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

Cérémonie d'investiture de l'Ordre du Canada

Le 15 novembre 2017

La gouverneure générale investira 44 récipiendaires de l’Ordre du Canada

OTTAWA — Son Excellence la très honorable Julie Payette, gouverneure générale du Canada, remettra l’Ordre du Canada à 10 Officiers et 34 Membres lors d’une cérémonie d’investiture à Rideau Hall, le vendredi 17 novembre 2017 à 10 h 30.

À propos de l’Ordre du Canada
Créé en 1967, l’Ordre du Canada, une des plus prestigieuses distinctions honorifiques civiles au pays, reconnaît des réalisations exceptionnelles, le dévouement remarquable d’une personne envers la communauté ou une contribution extraordinaire à la nation. Près de 7000 personnes de tous les milieux ont été investies de l’Ordre. Leurs contributions sont diverses, mais toutes ont permis d’enrichir la vie d’autrui et reflètent la devise de l’Ordre : DESIDERANTES MELIOREM PATRIAM (« Ils désirent une patrie meilleure »). Les nominations sont faites par le gouverneur général selon les recommandations du Conseil consultatif de l’Ordre du Canada.

En 2017, l’Ordre du Canada souligne 50 ans d’hommages rendus à de grands Canadiens. Célébrez le 50e anniversaire de l’Ordre du Canada à OC50.gg.ca et utilisez le mot-clic #OC50 sur les plateformes de médias sociaux.

L’horaire de la cérémonie d’investiture, la liste des récipiendaires, leurs citations ainsi qu’une fiche d’information sur l’Ordre du Canada sont joints au présent avis aux médias.

-30-

Les représentants des médias qui souhaitent couvrir cet évènement sont priés de confirmer leur présence auprès du Bureau de presse de Rideau Hall et de se présenter à l’entrée Princesse Anne à 10 h 15 au plus tard le jour de la cérémonie.

Renseignements pour les médias :

Marie-Pierre Bélanger
Bureau de presse de Rideau Hall
613-998-9166
613-852-3248 (cell.)
marie-pierre.belanger@gg.ca 

Suivez GGJuliePayette et RideauHall sur Facebook, Twitter et Instagram.

 

HORAIRE DE LA CÉRÉMONIE

Les membres des médias sont priés d’observer l’horaire suivant :

9 h 45 :

Arrivée des médias à Rideau Hall

10 h 30 :

Début de la cérémonie d’investiture

 

Allocution de la gouverneure générale

 

Remise des insignes de l’Ordre du Canada par la gouverneure générale
(aux Officiers d’abord, puis aux Membres)

11 h 45 :

Entrevues avec les récipiendaires 


RÉCIPIENDAIRES

OFFICIERS DE L’ORDRE DU CANADA 

David G. Barber, O.C.

Winnipeg (Man.)

Gloria Cranmer Webster, O.C.

Alert Bay (C.-B.)

Denis Daneman, O.C.

Toronto (Ont.)

Anne Giardini, O.C.

Vancouver (C.-B.)

Bryan Kolb, O.C.

Lethbridge (Alb.)

Richard BorshayLee, O.C.

Toronto (Ont.)

Denis Marleau, O.C., C.Q.

Montréal (Qc)

Craig McClure, O.C.

Toronto (Ont.)

Charles Haskell Tator, O.C.
Il s’agit d’une promotion au sein de l’Ordre.

Toronto (Ont.)

Alex Trebek, O.C.

Sudbury (Ont.) et Los Angeles (Californie, É.-U.)


MEMBRES DE L’ORDRE DU CANADA

Jan Andrews, C.M. (à titre posthume)

Lanark (Ont.)

Wesley Armour, C.M.

Moncton (N.-B.)

Robert E. Baker, C.M.

Kingston et Toronto (Ont.)

Manon Barbeau, C.M., O.Q.

Montréal (Qc)

Donna June Bennett, C.M.

Campbellford (Ont.)

René-Luc Blaquière, C.M.

Montréal (Qc)

Paul Michael Boothe, C.M.

London (Ont.)

André Bourbeau, C.M., C.Q.

Dunham (Qc)

Bonnie Brooks, C.M.

Toronto (Ont.)

Katherine Carleton, C.M.

Peterborough (Ont.)

Elaine Carty, C.M.

Vancouver (C.-B.)

Louise Champoux-Paillé, C.M., C.Q.

Montréal (Qc)

Janet Ecker, C.M.

Ajax (Ont.)

John Philip Fay, C.M.

Kingston et Toronto (Ont.)

Brian Leslie Finley, C.M.

Campbellford (Ont.)

George Norman Hillmer, C.M.

Ottawa (Ont.)

Anne-Marie Hubert, C.M.

Montréal (Qc)

Gregory S. Kealey, C.M.

Fredericton (N.-B.)

Rudy Koehler, C.M.

Toronto (Ont.)

France Labelle, C.M.

Montréal (Qc)

Patricia Anne Lang, C.M.

Thunder Bay (Ont.)

Paul Joseph Daniel Langlois, C.M.

Kingston et Toronto (Ont.)

Clarence Louie, C.M., O.B.C.

Oliver (C.-B.)

Linda E. McKnight, C.M.

Toronto (Ont.)

Pierre Morrissette, C.M.

Oakville (Ont.)

Terrance Paul, C.M.

Membertou (N.-É.)

Gerald Pond, C.M., O.N.B.

Rothesay (N.-B.)

Strinivasan Reddy, C.M., O.M.

Winnipeg (Man.)

Jean Lucien Rouleau, C.M.

Montréal (Qc)

Isaac Schiff, C.M.

Toronto (Ont.) et Boston
(Massachusetts, É.-U.)

Robert Gordon Sinclair, C.M.

Kingston et Toronto (Ont.)

David Steinberg, C.M.

Winnipeg (Man.) et Bel-Air
(Californie, É.-U.)

Michael A. Walker, C.M.

Nanoose Bay (C.-B.)

William Price Wilder, C.M.

Toronto (Ont.)

 

CITATIONS DES RÉCIPIENDAIRES

OFFICIERS DE L’ORDRE DU CANADA 

David G. Barber, O.C.
Winnipeg (Manitoba) 

David Barber est l’un des chercheurs sur l’Arctique les plus influents au pays. Titulaire d’une chaire de recherche du Canada et professeur à l’Université du Manitoba, il est à l’avant-plan des études sur l’impact du changement climatique sur la glace marine. Ses efforts ont notamment contribué à l’établissement d’un centre de recherche marine dans le Nord du Manitoba et ont accru la capacité du Canada à détecter les déversements de contaminants liés au transport et à en atténuer les conséquences. De plus, il a largement participé à des programmes de surveillance réglementaires, stratégiques et communautaires visant à mesurer les changements climatiques dans l’Arctique et à y faire face.

Gloria Cranmer Webster, O.C.
Alert Bay (Colombie-Britannique) 

Gloria Cranmer Webster a consacré sa vie à la préservation et à la mise en valeur de la culture et des traditions autochtones. Elle a été la directrice fondatrice et la conservatrice du Centre culturel U’mista, à Alert Bay, qui a comme mission de préserver et de faire connaître le patrimoine culturel des Kwakwaka’wakw et qui abrite une collection rapatriée du Musée canadien de l’histoire. Fière ‘Namgis, elle a mis à profit ses connaissances en anthropologie et en muséologie dans le cadre de nombreuses expositions au Canada et à l’étranger. Grâce à son expérience et à sa détermination, elle contribue à faire connaître son patrimoine au grand public.

Denis Daneman, O.C.
Toronto (Ontario) 

Denis Daneman a exercé une profonde influence sur le bien-être des enfants. Il a implanté une culture d’excellence en tant que directeur du département de pédiatrie à l’Université de Toronto et à l’Hôpital pour enfants malades de Toronto pendant 10 ans, renforçant ainsi la réputation d’acteur de premier plan en pédiatrie de cet établissement sur la scène mondiale. Il est reconnu pour son leadership fondé sur des valeurs et pour son mentorat, notamment en pédiatrie sociale et en santé mondiale des enfants. Spécialiste renommé en diabétologie, il a également réalisé d’importantes études cliniques sur le diabète de type 1 chez les enfants.

Anne Giardini, O.C.
Vancouver (Colombie-Britannique) 

Anne Giardini est avocate, femme d’affaires, auteure et leader communautaire. La gamme de ses talents enrichit de nombreuses sphères d’activité. À titre d’ancienne chef de Weyerhaeuser Canada, elle a suscité l’admiration pour le leadership novateur dont elle a fait preuve au sein de l’industrie de la foresterie au Canada. Écrivaine douée, elle a également signé deux romans à succès et a servi sans relâche la communauté littéraire, notamment à titre de présidente du Festival littéraire international de Vancouver. Dans toutes ses activités, y compris dans son rôle de chancelière de l’Université Simon Fraser, elle a toujours plaidé en faveur de l’avancement des femmes, tout particulièrement dans les secteurs et les rôles non traditionnels. 

Bryan Kolb, O.C.
Lethbridge (Alberta) 

Bryan Kolb a redéfini le champ moderne des neurosciences comportementales et de la neuropsychologie. Professeur distingué de l’Université de Lethbridge, il a été un pionnier de la recherche sur le cortex préfrontal des rongeurs et a démontré la valeur de ces modèles non-humains pour la compréhension des problèmes humains. Ses découvertes concernant la plasticité du cerveau chez les humains ont révolutionné le traitement des traumatismes crâniens et des maladies du cerveau. Il a joué un rôle déterminant dans la création du Centre canadien des neurosciences comportementales à Lethbridge, lequel est devenu un chef de file mondial de la recherche dans le domaine des neurosciences.

Richard Borshay Lee, O.C.
Toronto (Ontario) 

Richard Borshay Lee a transformé l’interprétation anthropologique des chasseurs-cueilleurs et imposé une réévaluation des hypothèses de longue date sur l’évolution sociale. Un professeur émérite à l’Université de Toronto, il a été parmi les premiers à démontrer que les Ju/'hoansi de l’Afrique du Sud possèdent une culture hautement sophistiquée et des moyens de subsistance fiables. Dans les dernières années, il s’est concentré sur les effets désastreux de la crise du VIH/sida et a notamment axé ses efforts sur l’établissement de partenariats médicaux entre des établissements canadiens et africains.

Denis Marleau, O.C., C.Q.
Montréal (Québec) 

Metteur en scène et scénographe, Denis Marleau est considéré comme l’une des forces créatrices du théâtre d’avant-garde. Il est le fondateur et directeur général et artistique de la compagnie de création théâtrale UBU, et sa renommée lui a valu des invitations à créer et à présenter ses œuvres sur la scène internationale. Il est également un formateur recherché et donne régulièrement des stages au Canada et à l’étranger.

Craig McClure, O.C.
Toronto (Ontario) 

Craig McClure a apporté une contribution importante à la lutte contre le VIH/sida. D’abord impliqué au niveau communautaire, il s’est laissé porter par ses capacités de leader et a accepté des fonctions d’importance grandissante pour diverses organisations. En tant que directeur exécutif de la Société internationale sur le sida, il a mobilisé la planète afin d’élargir l’accès aux traitements; plus tard, pour le compte de l’UNICEF, il a dirigé des programmes visant à éliminer la transmission du VIH de la mère à l’enfant. Sa compassion et son dévouement sont une inspiration pour les prochaines générations de militants.

Charles Haskell Tator, O.C.
Toronto (Ontario) 

Un neurochirurgien éminent, Charles Tator veille à la protection des athlètes canadiens. Une autorité de renommée mondiale sur les commotions cérébrales et les lésions médullaires, il est l’un des chefs de file canadiens qui se dévouent pour souligner l’importance de prévenir ces conditions et d’en améliorer la gestion. En collaboration avec le Canadian Concussion Centre à l’Hôpital Toronto Western, il milite ardemment pour la pratique sécuritaire des sports amateurs et professionnels. Grâce à ses recherches cliniques et ses activités de défense des intérêts, il est devenu le visage et le porte-parole de la sécurité dans les sports au pays et à l’étranger.

Il s’agit d’une promotion au sein de l’Ordre.

Alex Trebek, O.C.
Sudbury (Ontario) et Los Angeles (Californie, États-Unis d’Amérique) 

Qui a donné le ton au questionnaire télévisé « Jeopardy! » grâce à sa présence de tous les instants et à sa subtile intelligence pendant plus de 33 ans? Tout au long de sa remarquable carrière télévisuelle, Alex Trebek a su insuffler l’amour de l’apprentissage à des millions de personnes dans le monde entier. Lorsqu’il n’est pas devant les caméras, il agit à titre de champion de la littératie géographique aux États-Unis et au Canada, en travaillant en collaboration avec les sociétés géographiques. Généreux de son temps et de son soutien, il participe à de multiples causes éducatives, environnementales et humanitaires, entre autres comme ambassadeur de l’organisation Vision mondiale.


MEMBRES DE L’ORDRE DU CANADA
 

Jan Andrews, C.M. (à titre posthume)
Lanark (Ontario) 

Déterminée à préserver notre littérature orale, Jan Andrews a enrichi la vie culturelle du Canada. Une auteure de livres pour enfants et une pionnière du mouvement de la narration, elle a contribué à donner vie à des histoires au moyen d’ateliers, de séries de lecture et de récitations d’épopées romanesques d’une journée, ainsi que par l’entremise du programme StorySave, qui enregistre des conteurs aînés pour les générations à venir. La première présidente de Conteurs du Canada, elle a aussi répandu son amour des arts comme cofondatrice d’un groupe d’éducation qui expose les jeunes à diverses disciplines artistiques.

L’insigne de l’Ordre du Canada décerné à feu Mme Jan Andrews sera remis à
Mme Jennifer Cayley.

Wesley Armour, C.M.
Moncton (Nouveau-Brunswick) 

Wesley Armour a fait preuve d’un leadership extraordinaire lors d’initiatives commerciales et communautaires. En tant que président et chef de la direction d’Armour Transportation Systems, il a transformé une petite entreprise familiale en chef de file dans son secteur, tout en renforçant la responsabilité sociale des entreprises. En plus de diriger des associations régionales et nationales de transport, il est considéré comme la personne à consulter dans sa communauté. Son engagement dans des campagnes communautaires axées sur la sollicitation de fonds, l’éducation et la santé ainsi que son rôle de mentor ont contribué à la vitalité économique et sociale de la région.

Robert E. Baker, C.M., Gord Downie, C.M., John Philip Fay, C.M.,
Paul Joseph Daniel Langlois, C.M., et Robert Gordon Sinclair, C.M.
Kingston et Toronto (Ontario) 

Le groupe rock The Tragically Hip est l’un des plus aimés au Canada depuis plus de 30 ans. Rob Baker, Gord Downie, Johnny Fay, Paul Langlois et Gord Sinclair se sont illustrés par leurs prestations mémorables et leur talent narratif. Que ce soit en faisant référence au hockey ou à notre histoire, le groupe a su évoquer le contexte canadien et, de ce fait, capter la vie d’un peuple et l’amour de celui-ci pour son pays. L’espace que le groupe occupe au cœur de la scène musicale canadienne se reflète dans les nombreuses distinctions que celui-ci s’est vu décerner et les légions d’admirateurs qui l’entourent. The Tragically Hip trouve aussi écho auprès du public en soutenant de nombreuses causes sociales et environnementales. 

L’insigne de l’Ordre du Canada décerné à feu M. Gord Downie lui a été remis à une cérémonie antérieure. 

Manon Barbeau, C.M., O.Q.
Montréal (Québec) 

Manon Barbeau est une cinéaste primée dont l’œuvre se penche sur des questions de justice sociale. Elle a transformé le septième art en outil d’intervention auprès d’une génération sans voix. Elle a conçu le Wapikoni Mobile, un studio ambulant de création cinématographique et musicale qui va à la rencontre des jeunes autochtones des communautés du Canada et qui leur permet de se faire entendre. Le Wapikoni fait rayonner la culture autochtone contemporaine en célébrant sa richesse et sa diversité.

Donna June Bennett, C.M. et Brian Leslie Finley, C.M.
Campbellford (Ontario) 

Donna Bennett et Brian Finley ont créé un incontournable de la culture dans l’Ontario rural. Après des carrières individuelles dans le monde du spectacle, les membres de ce duo musical ont créé Westben, un festival des arts du spectacle dans la région de Trent Hills. Grâce à leur vision et à leur leadership, le festival a réuni des musiciens professionnels et amateurs, exposé le public local à de la musique de grande qualité et atteint l’excellence artistique. Leur travail a contribué au renforcement communautaire dans la région et apporté un soutien considérable à la musique et aux artistes émergents du Canada.

René-Luc Blaquière, C.M.
Montréal (Québec) 

Pendant plus de 50 ans, René-Luc Blaquière a œuvré au développement de l’hôtellerie au pays comme à l’étranger. Par l’enseignement et son implication au sein de l’Institut de tourisme et d’hôtellerie du Québec (ITHQ), il a largement contribué à bâtir la réputation internationale de l’Institut. Il y a laissé sa marque, notamment en participant à la création et en assurant la direction de la Fondation de l’ITHQ, qui veille au soutien de la relève. La gastronomie québécoise rayonne en grande partie grâce à son engagement à former des professionnels compétents et à promouvoir le domaine.

Paul Michael Boothe, C.M.
London (Ontario) 

Paul Michael Boothe est une figure clé dans l’élaboration des politiques économiques canadiennes. Professeur à l’Université de l’Alberta et à l’Université Western, il a contribué à combler le fossé entre la théorie économique et les réalités pratiques de la mise en œuvre des politiques. Il a mis ces connaissances au profit des Canadiens en tant que cadre supérieur pour les gouvernements provincial et fédéral. Il est réputé pour son leadership dans la promotion de la réforme budgétaire en Saskatchewan et pour avoir appuyé l’industrie canadienne de l’automobile durant la crise financière. 

André Bourbeau, C.M., C.Q.
Dunham (Québec) 

Homme d’affaires accompli, ancien politicien et remarquable mécène, André Bourbeau se distingue par son dévouement au développement du monde musical et lyrique canadien. Après avoir présidé la Fondation Jeunesses Musicales du Canada pendant près de 20 ans, il continue de contribuer à l’essor de l’organisme en parrainant d’importantes activités-bénéfices. À titre de cofondateur et président du prestigieux Concours musical international de Montréal, il appuie les plus grands jeunes talents du monde entier. Philanthrope, il assure lui-même le financement de la bourse annuelle remise au meilleur artiste canadien. 

Bonnie Brooks, C.M.
Toronto (Ontario) 

La femme d’affaires Bonnie Brooks a contribué à transformer l’expérience de la vente au détail au Canada et à l’étranger. Son leadership innovateur a joué un rôle important dans la revitalisation de deux grands magasins emblématiques : la Compagnie de la Baie d’Hudson (CBH) et Lane Crawford. Elle a dirigé les collections de la CBH, comme les célèbres rayures, la collection olympique et le programme Mitaines rouges, qui a suscité la fierté nationale et encouragé le soutien des athlètes canadiens. De plus, elle a aidé des designers canadiens à atteindre les marchés mondiaux et a mené des initiatives philanthropiques en milieu de travail et dans la collectivité élargie.

Katherine Carleton, C.M.
Peterborough (Ontario) 

Katherine Carleton est une voix importante pour les artistes et les musiciens canadiens. Tout au long de ses 30 ans de carrière, elle a travaillé en tant que clarinettiste, enseignante et administratrice, et tout récemment à titre de chef d’Orchestres Canada. Considérée comme une ardente défenseure des arts, elle a contribué à la reconnaissance de la musique classique et à l’unification du secteur des arts dans un paysage culturel en évolution. Ses initiatives, notamment la création de l’Alliance pour les arts de la scène du Canada, ont favorisé la sensibilisation transdisciplinaire, orienté les politiques nationales sur les arts et établi le perfectionnement professionnel destiné aux chefs de file dans le domaine.

Elaine Carty, C.M.
Vancouver (Colombie-Britannique) 

Elaine Carty a élargi les choix offerts aux femmes en matière de soins obstétriques. Déterminée à offrir des soins sûrs et efficaces aux femmes enceintes, elle a joué un rôle fondamental dans l’établissement du premier service de sages-femmes en milieu hospitalier au Canada au BC Women’s Hospital and Health Centre. Elle a dirigé les efforts pour légaliser et réglementer la profession de sage-femme et, en tant que professeure à l’Université de la Colombie-Britannique, elle a fondé le premier programme éducatif de la province dans ce domaine. Ses recherches sur les femmes handicapées et les expériences des femmes par rapport à l’hospitalisation ont accru la sécurité et l’efficacité des soins maternels au Canada.

Louise Champoux-Paillé, C.M., C.Q.
Montréal (Québec) 

Louise Champoux-Paillé est reconnue pour sa quête de saine gouvernance. Gestionnaire chevronnée, elle a atteint des postes stratégiques jamais auparavant confiés à des femmes, notamment auprès de l’Ordre des administrateurs agréés du Québec et du Bureau des services financiers. Avec acharnement, elle fait la promotion de la place des femmes en gouvernance et contribue à encourager la relève par son exemple, grâce à ses recherches et à son mentorat. Sa rigueur administrative et son profond engagement communautaire servent bon nombre d’organismes.

Janet Ecker, C.M.
Ajax (Ontario) 

Janet Ecker est une fonctionnaire dévouée. Elle a occupé plusieurs postes de haut rang au gouvernement provincial de l’Ontario, où elle a apporté des changements positifs pour les élèves, les enfants pris en charge et les personnes handicapées. Depuis son retrait de la vie politique, elle fait la promotion de Toronto en tant que chef de file dans l’industrie internationale des services financiers, notamment grâce à son travail avec la Toronto Financial Services Alliance et le Global Risk Institute.

George Norman Hillmer, C.M.
Ottawa (Ontario) 

Norman Hillmer est un historien de renom spécialisé dans la politique étrangère du Canada. Son travail comme professeur d’histoire et d’affaires internationales à l’Université Carleton porte essentiellement sur le maintien de la paix et les relations du Canada avec le Royaume-Uni et les États-Unis. Il a fait la lumière sur les facteurs qui ont contribué à l’émergence du Canada en tant que pays indépendant au 20esiècle, en particulier la création de notre régime de politique étrangère moderne. Il est également déterminé à accroître la connaissance publique de notre passé national et a été l’un des principaux acteurs de la création de l’Encyclopédie canadienne.

Anne-Marie Hubert, C.M.
Montréal (Québec) 

Anne-Marie Hubert a fait ses preuves comme administratrice d’exception, gravissant les échelons de la firme mondiale EY, où elle agit à titre d’associée directrice pour le Québec. Son engagement envers la parité et l’inclusion en affaires est profond. Par ses initiatives de promotion du développement professionnel et du mentorat auprès des femmes et des minorités culturelles, elle a eu un impact tangible au sein de son organisation, initiatives désormais imitées ailleurs.Très active en gouvernance, elle prête son énergie et son savoir-faire à bon nombre d’organisations éducatives, caritatives et du milieu des affaires.

Gregory S. Kealey, C.M.
Fredericton (Nouveau-Brunswick) 

Depuis une quarantaine d’années, Gregory Kealey aide à mieux faire connaître l’histoire de la classe ouvrière du Canada. Historien social éminent, il a occupé des postes de professeur et exercé des fonctions administratives dans trois des universités du Canada atlantique, notamment à titre de prévôt et de vice-président de la recherche à l’Université du Nouveau-Brunswick. Il est aussi un auteur primé et le cofondateur de la prestigieuse revue spécialisée Labour/Le Travail. Il a été rédacteur en chef de cette revue pendant plus de 20 ans, période pendant laquelle il a présenté aux citoyens des points essentiels au maintien de la démocratie dans le monde moderne.

Rudy Koehler, C.M.
Toronto (Ontario) 

Rudy Koehler croit dans l’importance de créer des possibilités pour les autres. Après une enfance difficile en Allemagne et la perte de ses deux parents durant la guerre, il est venu au Canada et a entamé une carrière de 50 ans chez un fabricant d’accessoires électriques, pour éventuellement diriger Noma Industries. Guidé par son empathie et un besoin profond de redonner aux autres, il a utilisé son succès en affaires pour aider les gens à vaincre l’adversité. Il finance des bourses pour étudiants financièrement défavorisés et des établissements d’enseignement, des initiatives en santé et des organismes de bienfaisance soutenant des personnes handicapées.

France Labelle, C.M.
Montréal (Québec) 

L’engagement de France Labelle contre la pauvreté et l’itinérance est salutaire. Les efforts qu’elle a menés à titre de cofondatrice et directrice générale du Refuge des Jeunes de Montréal, ont contribué à répondre aux besoins en hébergement d’urgence et en logement social de plus de 20 000 jeunes au cours des 30 dernières années. Le dévouement à la défense des droits des plus démunis et le leadership dont elle a fait preuve sur les tribunes et lieux de représentations ont notamment contribué à l’adoption de la Politique québécoise de lutte à l’itinérance.

Patricia Anne Lang, C.M.
Thunder Bay (Ontario) 

Pat Lang se passionne pour l’enseignement qui change les vies. Chef de file universitaire dévouée aux étudiants, elle a influencé la croissance des programmes, des inscriptions et des installations dans plusieurs collèges en Ontario et au Québec, notamment comme présidente du Collège Confederation. Admirée pour son style authentique axé sur la collaboration, elle a établi des partenariats dans le but d’améliorer l’accès à l'éducation pour les étudiants autochtones et d’accroître les possibilités d’emploi à l’intention des diplômés. Elle a en outre fait profiter de ses talents à titre de leader engagée tant dans le milieu collégial que dans sa communauté.  

Clarence Louie, C.M., O.B.C.
Oliver (Colombie-Britannique) 

Clarence Louie a amené la prospérité dans sa communauté. Élu chef de la Bande indienne d’Osoyoos à l’âge de 24 ans, il était déterminé à améliorer le niveau de vie de son peuple. Il a donc créé une société de développement afin de favoriser les relations d’affaires et l’entrepreneuriat. Au cours des trois dernières décennies, il a, grâce à ses efforts, contribué à la revitalisation de la communauté en créant un centre culturel et plusieurs entreprises, dont un vignoble, un terrain de golf et un centre commercial. Il a en outre joué un rôle de premier plan dans la protection de la langue et de la culture okanagan pour les générations à venir.

Linda E. McKnight, C.M.
Toronto (Ontario) 

Linda McKnight est une pionnière reconnue dans le domaine de l’édition au Canada. Pendant plus de 25 ans, elle a travaillé comme rédactrice en chef et éditrice dans plusieurs maisons d’édition canadiennes influentes, contribuant à rehausser les normes de l’industrie et à façonner la profession. Par la suite, elle a consolidé sa réputation d’agente littéraire de premier plan auprès de MGA Inc., puis de Westwood Creative Artists. Une alliée inconditionnelle des auteurs, elle a propulsé la carrière de maints auteurs de fiction et d’ouvrages généraux et, plus récemment, elle a appuyé les travaux de nombreux historiens canadiens notoires. 

Pierre Morrissette, C.M.
Oakville (Ontario) 

Pierre Morrisette a changé la façon dont les Canadiens comprennent la météo. Sous sa gérance, The Weather Network/MétéoMédia est devenu le principal distributeur national de données météorologiques au Canada. Par l’entremise de sa compagnie, Pelmorex Media, il a promu le développement de nouvelles technologies météorologiques pour voir à ce que toutes les villes canadiennes, même les plus reculées, aient accès à de l’information météorologique fiable et à jour. Déterminé à aider les autres, il exerce généreusement sa philanthropie dans les domaines de la santé mentale, de l’éducation et des arts, et il est un mentor pour les jeunes professionnels de la Ivey School of Business.

Terrance Paul, C.M.
Membertou (Nouvelle-Écosse) 

Le chef Terrance Paul a consacré sa vie à bâtir un avenir meilleur pour ses concitoyens, surtout les jeunes. Pendant plus de trente ans, en sa qualité de chef et de membre de comités consultatifs autochtones, il s’est fait le champion de la préservation de la langue et de l’histoire au moyen de l’éducation. Il a joué un rôle déterminant dans la recherche de débouchés économiques pour sa communauté. Sous son leadership, la Première Nation de Membertou est devenue la première collectivité autochtone du monde à être homologuée en vertu d’une norme de l’Organisation internationale de normalisation, en reconnaissance de sa croissance efficace et durable.

Gerald Pond, C.M., O.N.B.
Rothesay (Nouveau-Brunswick) 

Depuis plus de 45 ans, Gerald Pond est un champion de l’entrepreneuriat dans le secteur des technologies de l’information et des communications. Comme président de NBTel à une époque marquée par la déréglementation, il a préservé la force de l’entreprise en misant sur un service à la clientèle innovateur, faisant du Nouveau-Brunswick un chef de file dans ce domaine. Son orientation et ses conseils stratégiques ont aidé de nombreuses entreprises en démarrage dans le Canada atlantique à prospérer. Comme cofondateur et président du Centre Pond-Deshpande à l’Université du Nouveau-Brunswick, il encourage les entrepreneurs et les innovateurs émergents à créer des entreprises durables et évolutives.

Strinivasan Reddy, C.M., O.M.
Winnipeg (Manitoba) 

Strini Reddy se consacre au bien-être des enfants. Après avoir été exposé au racisme et aux bouleversements en Afrique du Sud, son pays d’origine, il a enseigné dans trois autres pays avant de s’installer dans le Nord du Manitoba. En 42 ans de carrière en éducation, il s’est distingué comme un leader inspirant et a mené des initiatives pour contrer la pauvreté, développer les compétences en littératie chez les enfants d’âge préscolaire et renforcer la communauté. Il a notamment dirigé le conseil provincial chargé de l’élaboration d’une politique sur l’éducation de la petite enfance et a récemment établi un programme estival d’enrichissement des connaissances pour les enfants démunis.

Jean Lucien Rouleau, C.M.
Montréal (Québec) 

Cardiologue, professeur et chercheur de renom, Jean Lucien Rouleau a grandement contribué au développement de la cardiologie au Canada. Ses travaux sur la pathologie des insuffisances cardiaques ont eu un impact important sur la prévention des maladies du cœur et ont mené à l’élaboration de traitements innovateurs aujourd’hui couramment utilisés. Il est aussi reconnu comme administrateur de haut calibre, et a été, entre autres, doyen de la Faculté de médecine de l’Université de Montréal et directeur de l’Institut de santé circulatoire et respiratoire aux Instituts de recherche en santé du Canada.

Isaac Schiff, C.M.
Toronto (Ontario) et Boston (Massachusetts, États-Unis d’Amérique) 

Isaac Schiff est un champion de la santé des femmes. Un professeur à la Harvard Medical School et le chef de l’obstétrique et de la gynécologie au Massachusetts General Hospital, il a lancé le programme d’obstétrique, le programme de fertilisation in-vitro ainsi que la division d’urogynécologie de l’hôpital. Réputé à l’échelle internationale pour ses recherches avant-gardistes sur l’infertilité et la ménopause, il a dirigé plusieurs organismes professionnels et a fondé la revue médicale Menopause. De plus, il a été reconnu pour son mentorat ainsi que pour ses initiatives visant à soutenir les femmes dans le domaine et à promouvoir leur avancement.

David Steinberg, C.M.
Winnipeg (Manitoba) et Bel-Air (Californie, États-Unis d’Amérique) 

En cinq décennies de carrière, David Steinberg a fait sa marque dans l’industrie du divertissement comme comédien, réalisateur et mentor. Une référence en Amérique du Nord et une légende de la comédie dans les années 1970, il a participé à de nombreuses émissions de télévision à titre d’animateur et d’invité, comme le Tonight Show avec Johnny Carson. Il a aussi remporté des prix pour la réalisation d’émissions comme Curb Your Enthusiasm, Friends, Seinfeld et plusieurs autres. Il a tracé la voie de la réussite pour de nombreux comédiens canadiens et a su faire rire le public nord-américain.

Michael A. Walker, C.M.
Nanoose Bay (Colombie-Britannique) 

Le cofondateur et directeur exécutif de l’Institut Fraser, Michael Walker a veillé à ce que le débat stratégique sur l’économie au Canada reflète des points de vue diversifiés. Conformément à la devise de l’Institut, à savoir que toute question importante mérite évaluation, il a introduit des indicateurs qui ont enrichi le débat stratégique sur l’imposition, des listes d’attente dans les hôpitaux, des bulletins scolaires pour les écoles, un indice sur le rendement financier et l’indice de liberté économique dans le monde, qui a été repris ailleurs dans le monde. Il a écrit ou édité 45 livres, plus de 700 articles de journaux et 2 000 commentaires radiophoniques. 

William Price Wilder, C.M.
Toronto (Ontario) 

William Wilder est un pilier du milieu des affaires canadien depuis plus de 50 ans. Figure marquante du secteur des ressources et de l’industrie financière, il a occupé de nombreux postes de direction dans ces domaines, notamment au sein de Wood Gundy, de la Canadian Arctic Gas Study Limited et de la Consumers Gas. Il a également mis à contribution ses précieuses compétences en matière de gouvernance des entreprises en siégeant à des conseils d’administration de plusieurs sociétés canadiennes de premier plan. Son sens aigu des affaires n’a d’égal que son appui philanthropique à des initiatives en matière d’enseignement et de conservation.

  

FICHE D’INFORMATION SUR L’ORDRE DU CANADA 

Créé en 1967 par Sa Majesté la reine Elizabeth II, l’Ordre du Canada est la pierre angulaire du Régime canadien de distinctions honorifiques. Il reconnaît des réalisations exceptionnelles, le dévouement remarquable d’une personne envers la communauté ou une contribution extraordinaire à la nation. Des Canadiens de tous les milieux de la société ont reçu l’Ordre du Canada. La nature de leurs réalisations est extrêmement variée, mais la façon dont ils ont changé nos vies et le visage de notre pays les unit.

Devise et grades

La devise de l’Ordre, DESIDERANTES MELIOREM PATRIAM, signifie « Ils désirent une patrie meilleure ». Sa Majesté la Reine est la souveraine de l’Ordre et le gouverneur général est chancelier et Compagnon principal de l’Ordre.

Compagnon – Initiales honorifiques : C.C.
souligne la prééminence sur la scène nationale, ou les réalisations, ou les services rendus à l’échelle internationale

Officier – Initiales honorifiques : O.C.
souligne les services ou les réalisations au niveau national

Membre – Initiales honorifiques : C.M.
souligne les contributions remarquables au niveau local ou régional, ou dans un domaine particulier

Description de l’insigne

L’insigne de l’Ordre du Canada a la forme d’un flocon de neige à six pointes et arbore en son centre une feuille d’érable entourée d’un anneau rouge sur lequel est circonscrite la devise de l’Ordre : DESIDERANTES MELIOREM PATRIAM (ils veulent une patrie meilleure). L’anneau est placé sous la couronne royale. L’insigne est fait d’argent fin et est composé de trois pièces individuelles : le flocon, l’anneau et la feuille d’érable. La couleur est ajoutée à la main par l’application d’un émail opaque et translucide.

L’insigne de l’Ordre du Canada a initialement été conçu en 1967 par Bruce Beatty, C.M., S.O.M., C.D. Les dessins techniques utilisés par la Monnaie royale canadienne pour créer l’insigne ont été conçus par l’Autorité héraldique du Canada à la Chancellerie des distinctions honorifiques, qui fait partie du Bureau du secrétaire du gouverneur général. L’insigne, dont la fabrication a été remise à jour, est produit par la Monnaie, dans son installation située à Ottawa.

Admissibilité

Tous les Canadiens et Canadiennes sont admissibles à l’Ordre du Canada, à l’exception des politiciens et des juges fédéraux et provinciaux en fonction. La constitution de l’Ordre permet à des non-Canadiens d’être admissibles à des nominations à titre honorifique. Les membres de la famille royale, les gouverneurs généraux ainsi que leurs époux respectifs sont nommés membres extraordinaires de l’Ordre. L’Ordre ne peut être décerné à titre posthume.

Les Officiers et les Membres peuvent être promus dans l’Ordre en reconnaissance de nouvelles réalisations, pourvu qu’ils aient continué à œuvrer au service du pays d’une manière exceptionnelle et extraordinaire. Habituellement, une promotion peut être envisagée à partir de la cinquième année de la nomination initiale.

Nominations

Toute personne ou tout groupe peut présenter la candidature d’individus dignes d’être nommés dans l’Ordre du Canada. Les nominations sont faites sur recommandation du Conseil consultatif de l’Ordre, un conseil indépendant présidé par le juge en chef du Canada. Les membres du Conseil reflètent la diversité et l’excellence au sein de la société canadienne. Certains d’entre eux sont nommés en vertu de la fonction qu’ils occupent; d’autres sont nommés pour un mandat d’une période déterminée afin d’assurer une représentation équilibrée des diverses régions du pays.

Pour en apprendre davantage sur l’Ordre du Canada ou pour soumettre une candidature, consultez notre site Web au www.gg.ca/distinctions.