Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

Remise du Prix du Gouverneur général en commémoration de l’affaire « personne »

Winnipeg (Manitoba), le mardi 15 novembre 2016

 

SOUS RÉSERVE DE MODIFICATIONS

Je tiens à reconnaître que nous nous trouvons sur le territoire du Traité no 1, le territoire traditionnel des Anishinaabe et au centre de la nation métisse.

Dans mon discours d’installation en tant que gouverneur général, j’ai mentionné que ce sont mes enfants qui m’ont enseigné les choses importantes de la vie. 

Sharon et moi avons cinq filles : Deb, Alex, Sharon Jr., Jen et Sam. Je pourrais parler longuement de ce que j’ai appris d’elles!

En particulier, elles m’ont aidé à comprendre les obstacles auxquels les femmes continuent de se buter, malgré l’égalité juridique qui existe au Canada.

Cette égalité juridique est fondamentale, bien entendu. C’est l’une des raisons pour laquelle nous commémorons aujourd’hui l’affaire « personne » au Manitoba, où les femmes ont obtenu le droit de vote il y a 100 ans.

Cependant, les lois à elles seules ne peuvent assurer une liberté et une égalité véritables.

Si c’était le cas, le Canada ne figurerait pas au 35e rang, sur 144 pays, selon l’indice mondial des disparités entre les sexes compilé par le Forum économique mondial.

Cela représente une baisse, puisque le Canada était 30e sur 144 pays l’an dernier, et 14e il y a dix ans.

Comme tout le monde ici le sait, les Canadiens sont libres et égaux aux yeux de la loi, mais la liberté et l’égalité véritables demeurent hors d’atteinte.

Nous avons fait des progrès dans certaines sphères. Le Canada est notamment premier au monde en ce qui concerne le niveau de scolarité des femmes.

Dans d’autres cependant, nous avons pris beaucoup trop de recul : nous sommes 108e sur 144 en ce qui concerne la santé et la survie des femmes, et 49e pour l’émancipation politique.

Il faut que ça change. Nous devons faire mieux. Non seulement est-il injuste d’empêcher les femmes de réaliser leur plein potentiel, mais cela retient nos communautés et notre pays.

Heureusement, comme les Célèbres cinq avant elles, les Canadiennes sont nombreuses à contester le statu quo et à lutter pour l’égalité et la pleine participation des femmes.

Aujourd’hui, nous en reconnaissons six parmi les meilleures en leur remettant le Prix du Gouverneur général en commémoration de l’affaire « personne ».

Au fil des ans, les récipiendaires de ces prix ont travaillé pour améliorer la santé des femmes, éradiquer la violence contre les femmes, atteindre l’équité en milieu de travail et combattre le sexisme et les attitudes qui n’ont pas leur place dans notre société.

Cette année encore, les récipiendaires se sont dévouées et ont fait des progrès au nom de toutes les femmes. C’est un privilège d’être ici pour leur rendre hommage en cette année anniversaire marquante.

En vous remettant ces prix, nous vous disons merci et nous inspirons les autres à prendre position et à défendre les droits des femmes.

Il est capital de célébrer l’excellence et les réalisations. Ainsi, nous soulignons nos valeurs et nous contribuons à bâtir une culture inclusive et ouverte pour tous.

Évidemment, pour pouvoir rendre hommage à des gens, il faut d’abord soumettre leur candidature! J’aimerais donc vous encourager à proposer des femmes exceptionnelles que vous connaissez à des prix, récompenses et distinctions d’envergure au Canada.

L’Ordre du Canada, les décorations pour service méritoire et la Médaille du souverain pour les bénévoles comptent parmi les distinctions honorifiques que je décerne chaque année, et nous devons veiller à ce que les femmes soient plus équitablement représentées.

Quelqu’un vous inspire? Soumettez sa candidature et aidez-nous à reconnaître les Canadiennes à l’échelle du pays!

Je suis impressionné par le dévouement, le courage et l’excellence des récipiendaires d’aujourd’hui. Vous êtes des chefs de file pour cette cause ultime, qui transcende toutes les catégories.

Comme l’a dit ma prédécesseure Adrienne Clarkson, « la promotion de l’égalité des sexes n’est pas uniquement une question féminine – c’est une question humaine. C’est une question de dignité humaine et non seulement de justice fondamentale, mais de justice naturelle. »

Merci d’aider le Canada à devenir une nation plus juste et équitable.

Et merci de poursuivre ardemment ce qui est bon et juste.

Je vous félicite pour cette distinction pleinement méritée et vous souhaite le plus grand des succès dans l’avenir.