Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

Déclaration aux médias avec le président de l’État d’Israël

Jérusalem, le mercredi 2 novembre 2016

 

J’aimerais remercier le président Rivlin de nous avoir invités, mon épouse, Sharon, et moi à mener cette visite d’État. Je suis ravi d’être le premier gouverneur général du Canada à visiter Israël.

Pour l’occasion, nous sommes accompagnés de plusieurs Canadiens talentueux et dévoués. Nous sommes ici pour renforcer les rapports déjà robustes entre nos pays.

Je ne peux m’empêcher de penser au regretté Shimon Peres, qui a effectué une visite d’État au Canada en 2012. Les Canadiens ont été attristés par le décès de ce grand homme d’État. Ce fut pour moi un honneur d’échanger avec lui quand il est venu au Canada et lors d’une visite antérieure que j’ai faite en Israël. J’espérais un jour avoir la chance de faire écho aux sentiments qu’il a exprimés durant sa visite chez nous.

Nos deux pays sont de grands amis et partenaires. De plus, nous avons des aspirations et des valeurs communes, comme le pluralisme et la diversité. Je sais, Monsieur le Président Rivlin, que ces valeurs font partie des priorités de votre mandat.

Le Canada est un pays diversifié où coexistent une multitude de langues, d’origines et de religions. Israël est aussi une nation diversifiée qui est intimement liée à l’histoire de nombreux peuples.

J’aimerais réaffirmer l’engagement du Canada à travailler avec les Israéliens, les Palestiniens et ses autres partenaires pour préserver nos chances d’instaurer une solution à deux États et d’atteindre une paix juste et durable.

Durant cette visite, j’aimerais stimuler l’innovation et encourager la collaboration entre les gens, les établissements d’enseignement et les entreprises.

Dans un monde marqué par les communications numériques instantanées, les rencontres en personne comme celle-ci sont primordiales. La relation entre le Canada et l’Israël est exceptionnelle. Elle comporte des volets économique, culturel, scientifique, politique et stratégique qui sont alimentés par nos liens de peuple à peuple.

J’espère que les Canadiens et les Israéliens continueront de bâtir des sociétés plus averties et bienveillantes. Et je sais que nous y travaillerons ensemble.

Une fois de plus, je vous remercie de nous recevoir dans votre merveilleux pays.