Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

Remise de distinctions honorifiques à la Citadelle de Québec

Le 3 octobre 2016
Mis à jour le 4 octobre 2016

Le gouverneur général remettra des
distinctions honorifiques à la Citadelle de Québec

OTTAWA — Son Excellence le très honorable David Johnston, gouverneur général du Canada, remettra des distinctions honorifiques lors de deux cérémonies le mercredi 5 octobre 2016, à 9 h 30 et à 14 h, à la Résidence du gouverneur général à la Citadelle de Québec.

Plus de 60 Canadiens qui ont fait preuve d’excellence, de courage ou d’un sens exceptionnel du devoir seront reconnus en recevant  l’une des distinctions suivantes: l’Ordre du mérite des corps policiers, une décoration pour service méritoire, une décoration pour actes de bravoure, une Médaille polaire ou une Médaille du souverain pour les bénévoles.

Le gouverneur général remet des distinctions honorifiques au nom de tous les Canadiens dans diverses communautés au pays pour partager des histoires inspirantes, célébrer les contributions méritoires à notre société et rassembler les Canadiens. Des centaines de Canadiens, qu’ils soient bénévoles, astronautes, acteurs, militaires, scientifiques ou simples citoyens, méritent nos éloges et notre gratitude. Pour de plus amples renseignements au sujet des distinctions honorifiques ou pour soumettre la candidature d’une personne qui vous inspire, visitez www.gg.ca/distinctions. 

Vous trouverez ci-joint l’horaire média des cérémonies, une fiche d’information sur les distinctions honorifiques (annexe A), ainsi que les listes des récipiendaires et leurs citations pour les cérémonies en matinée et en après-midi (annexes B et C).

-30- 

Les représentants des médias qui souhaitent couvrir ces évènements sont priés de communiquer avec le Bureau de presse de Rideau Hall, la veille des cérémonies. Ils devront présenter leur carte de presse à la guérite de la Citadelle (1, Côte de la Citadelle, près de la porte Saint-Louis) et se présenter à la résidence à la porte de l’administration.

Renseignements aux médias:

Marie-Pierre Bélanger
Bureau de presse de Rideau Hall
613-998-9166 (bureau)
613-852-3248 (cellulaire)
marie-pierre.belanger@gg.ca

 

HORAIRE MÉDIA DES CÉRÉMONIES

Les représentants des médias sont priés de respecter l’horaire suivant :

Cérémonie en matinée (9 h 30)

8 h 45 :    Arrivée des médias à la Citadelle
9 h 30 :    Début de la cérémonie
               Allocution du gouverneur général
               Remise des distinctions par le gouverneur général
10 h 30 :   Entrevues avec les récipiendaires  

Cérémonie en après-midi (14 h)

13 h 15 : Arrivée des médias à la Citadelle
14 h :      Début de la cérémonie
              Allocution du gouverneur général
              Remise des distinctions par le gouverneur général
15 h :      Entrevues avec les récipiendaires 

Veuillez noter que les grades mentionnés dans cet avis aux médias sont ceux qui étaient détenus par les récipiendaires lorsque l’évènement pour lequel ils sont reconnus a eu lieu.

 

ANNEXE A

FICHE D’INFORMATION SUR LES DISTINCTIONS HONORIFIQUES CANADIENNES 
REMISES À LA CITADELLE DE QUÉBEC

À propos de l’Ordre du mérite des corps policiers

L’Ordre du mérite des corps policiers, établi en octobre 2000, rend hommage au service méritoire exemplaire et au leadership évident d’hommes et de femmes des services de police canadiens ainsi qu’à leur engagement envers le pays. La décoration met avant tout l’accent sur le mérite exceptionnel, la contribution aux services de police et le développement communautaire. Il y a trois catégories de membres : Commandeurs, Officiers et Membres.

À propos des décorations pour actes de bravoure

Créées en 1972, les décorations pour actes de bravoure rendent hommage aux personnes qui risquent leur vie au mépris de leur propre instinct de survie pour tenter de sauver un être cher ou un pur étranger en péril. Les trois décorations reflètent le niveau de risque encouru par les récipiendaires : la Croix de la vaillance reconnaît les actes de courage vraiment remarquables accomplis dans des circonstances extrêmement périlleuses; l’Étoile du courage, des actes de courage remarquables accomplis dans des circonstances très périlleuses; et la Médaille de la bravoure, des actes de courage accomplis dans des circonstances dangereuses.

À propos des décorations pour service méritoire

Les décorations pour service méritoire reconnaissent les Canadiens ayant accompli des actions et des activités exceptionnelles qui ont fait honneur au Canada. Elles comportent une division militaire et une division civile, chacune ayant deux niveaux, à savoir une croix et une médaille.

La division militaire reconnaît une action militaire qui a été accomplie avec un professionnalisme ou un degré d’excellence remarquables dont les Forces armées canadiennes et le Canada ont tiré des avantages considérables ou de grands honneurs.

La division civile reconnaît les contributions remarquables dans différents domaines d’activité, des initiatives de défense des intérêts aux soins de santé, en passant par la recherche et les efforts humanitaires. Ces contributions méritoires sont souvent novatrices. Elles sont un exemple à suivre et améliorent la qualité de vie d’une communauté. Pour en savoir davantage ou pour proposer la candidature d’un Canadien méritant, visitez merite.gg.ca.   

À propos de la Médaille polaire

La Médaille polaire célèbre l’héritage nordique du Canada et reconnaît celles et ceux qui rendent des services extraordinaires dans les régions polaires et le Nord du Canada. En tant que distinction honorifique officielle créée par la Couronne, la Médaille polaire a intégré et remplacé la Médaille du Gouverneur général pour la nordicité créée en 2005 par la très honorable Adrienne Clarkson, alors gouverneure générale.

À propos de la Médaille du souverain pour les bénévoles

La Médaille du souverain pour les bénévoles reconnaît les réalisations bénévoles exceptionnelles de Canadiens partout au pays, dans un large éventail de domaines. En tant que distinction honorifique canadienne officielle, la Médaille pour les bénévoles intègre et remplace le Prix du Gouverneur général pour l’entraide. Fondée sur l’héritage et l’esprit du Prix pour l’entraide, la Médaille souligne le dévouement et l’engagement des bénévoles. Pour en savoir davantage ou pour proposer la candidature d’un bénévole méritant, visitez entraide.gg.ca.  

 

ANNEXE B

RÉCIPIENDAIRES ET CITATIONS – CÉRÉMONIE EN MATINÉE (9 H 30) 

MEMBRES DE L’ORDRE DU MÉRITE DES CORPS POLICIERS

Le surintendant Paul A. Beesley, M.O.M.
Orillia (Ontario)

Pour avoir développé des techniques de gestion des grands dossiers criminels et pour son leadership exemplaire dans l’investigation des homicides, crimes financiers et cas de corruption relevant de plus d’une instance. 

Le sergent Robert C. Daly, M.O.M.
Armstrong (Colombie-Britannique) 

Pour son dévouement à l’égard des victimes de violence familiale, qui transparaît dans ses efforts de leadership, d’éducation et de mobilisation des organismes externes, et pour avoir élaboré des protocoles provinciaux afin de prévenir la violence et d’accroître la sécurité du public. 

Le chef adjoint Timothy Farquharson, M.O.M.
Peterborough (Ontario) 

Pour son rôle dans la création du Peterborough Drug Strategy Task Force et pour son soutien indéfectible à l’Association canadienne pour la santé mentale.

Le sergent d’état-major Robert Ellwood Lemon,M.O.M.
Coquitlam (Colombie-Britannique)     

Pour son impact profond sur la réduction des accidents de la route mortels et la prévention des agressions sexuelles dans la communauté, et pour ses services étendus en tant que membre du groupe tactique provincial.

L’inspecteur-chef Pierre Pinel, M.O.M.
Rimouski (Québec) 

Pour sa contribution soutenue à l’amélioration des pratiques policières, des relations avec les partenaires et de la mobilisation des citoyens par l’entremise de la Sûreté du Québec, ainsi que pour ses stratégies novatrices d’intégration des bénévoles dans les mécanismes de sécurité publique à l’échelle provinciale.

Le sergent Robert Montgomery Tan, M.O.M.
Etobicoke (Ontario) 

Pour son rendement exemplaire dans des opérations nationales et internationales ayant influencé des enquêtes policières et suscité le respect à l’échelle mondiale, et pour son leadership durant une affectation de grande portée au sein du Groupe tactique d’intervention de la GRC. 

Le sergent d’état-major James Vardy, M.O.M. (retraité)
Prince Rupert (Colombie-Britannique) 

Pour son leadership exemplaire au sein de l’unité Pacific West et pour sa contribution au règlement des différends, à l’intervention d’urgence et au contrôle des frontières dans l’environnement marin le long de la côte de la Colombie-Britannique.

La sergente d’état-major Lauren Weare, M.O.M.
Prince George (Colombie-Britannique) 

Pour les solides relations qu’elle a établies entre la GRC et les communautés qu’elle dessert, en particulier avec des citoyens des Premières Nations et des femmes victimes de violence.

 

DÉCORATIONS CANADIENNES POUR ACTES DE BRAVOURE 

Lilianne Bessette, M.B.
Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec)
Médaille de la bravoure 

Le 2 septembre 2014, Lilianne Bessette est venue en aide à un ami qui était tombé d’un escarpement de 15 mètres dans l’océan Atlantique à Fatima, aux Îles-de-la-Madeleine, au Québec. Mme Bessette, qui était déjà dans l’eau, a nagé jusqu’à la victime et a tiré l’homme grièvement blessé sur une distance de 300 mètres, jusqu’à ce qu’ils atteignent des eaux moins profondes. Elle a alors tenté de trouver de l’aide, puis elle est retournée aux côtés de la victime et l’a installée sur un rocher en saillie, à l’abri de la marée montante. Épuisée et luttant contre l’hypothermie, elle est demeurée avec son ami pendant quatre heures en attendant l’arrivée des secours. 

Keven Blanchette, M.B.
Saint-Félix-de-Dalquier (Québec)
MichelCôté, M.B.
Lebel-sur-Quévillon (Québec)
Jonathan Desrochers, M.B.
Rouyn-Noranda (Québec)
Éric Naud, M.B.
Chibougamau (Québec)
François Pollak, M.B.
Montbeillard (Québec)
Mario Guy Vaillancourt, M.B.
Val d’Or (Québec)
Médaille de la bravoure 

Le 25 janvier 2014, six mineurs ont risqué leur vie pour porter secours à un collègue victime d’un accident de travail à Desmaraisville, au Québec. L’homme était coincé sous un énorme rocher, 30 mètres sous la terre. Pendant plus de 20 minutes, les sauveteurs ont travaillé frénétiquement pour libérer la victime, ignorant les éboulements qui auraient pu survenir. Éclairés par les lampes de leurs casques protecteurs, ils ont déployé tous les efforts pour déplacer le rocher et amener la victime en sécurité. 

Les décorations décernées à messieurs Blanchette, Côté, Desrochers, Pollak, et Vaillancourt leurs ont été remises lors d’une cérémonie antérieure.

Sylvain Tremblay, M.B.
Métabetchouan-Lac-à-La-Croix (Québec)
Médaille de la bravoure 

Le 8 décembre 2014, Sylvain Tremblay a secouru un homme qui risquait de se noyer à la mine du Mont-Wright à Fermont, au Québec. La victime était prisonnière de la cabine de son tracteur qui commençait à s’enfoncer dans le lac situé au fond de la mine à ciel ouvert. M. Tremblay a reçu l’appel de détresse et s’est rapidement rendu sur les lieux. À l’aide d’un brise-vitre, il a fracassé la fenêtre de la cabine, a sorti la victime inconsciente du tracteur submergé et l’a placée sur son dos. En sautant sur les plaques de glace brisée, il a ramené la victime en lieu sûr. 

Le maître de 2e classe André Aubry, M.B., C.D.
Esquimalt (Colombie-Britannique)
Médaille de la bravoure 

Le 27 février 2014, le maître de 2e classe André Aubry a fait preuve d’une grande bravoure alors qu’il combattait un incendie majeur à bord du Navire canadien de Sa Majesté Protecteur. Le navire était à 600 kilomètres de la côte lorsqu’un bris a causé une explosion et un incendie dans la salle des machines où le maître de 2e classe Aubry se trouvait. Il a utilisé plusieurs extincteurs pour combattre les flammes qui s’intensifiaient avant d’être forcé de battre en retraite. Ses actions ont cependant laissé le temps à ses coéquipiers de sortir de la salle des machines et à d’autres d’éteindre le brasier.

 

DÉCORATIONS POUR SERVICE MÉRITOIRE (DIVISION MILITAIRE)

Le capitaine de frégate Julian Andrew Elbourne, C.S.M., C.D.
Victoria (Colombie-Britannique)
Croix du service méritoire (division militaire) 

Le 27 février 2014, un incendie catastrophique et potentiellement fatal s’est déclenché dans la salle des machines du Navire canadien de Sa Majesté Protecteur. En tant que commandant, le capitaine de frégate Elbourne a fait preuve d’un leadership décisif et inspirant et pris des décisions qui ont aidé l’équipage à conserver sa concentration et sa détermination à sauver le navire, dans les conditions maritimes les plus difficiles. Par ses actions remarquables, le capitaine de frégate Elbourne a contribué à limiter les blessures, à protéger la vie des 300 membres de l’équipage et à prévenir le naufrage du navire. 

Le premier maître de 1re classe Ian Mark Kelly, M.M.M., C.S.M., C.D.
North Saanich (Colombie-Britannique)
Croix du service méritoire (division militaire) 

Le 27 février 2014, le premier maître de 1re classe Kelly a fait preuve d’un dévouement altruiste et d’un leadership remarquable durant et après un incendie catastrophique survenu dans la salle des machines du Navire canadien de Sa Majesté Protecteur. Dans les premiers moments chaotiques de l’incendie, il a personnellement dirigé les efforts pour identifier et localiser les membres de l’équipage manquants. Sa volonté inépuisable a permis à l’équipage de combattre l’incendie et de surmonter des défis importants durant la longue opération de remorquage jusqu’au port. 

Le capitaine de corvette Jeffrey Murray, C.S.M., C.D.
Dartmouth (Nouvelle-Écosse)
Croix du service méritoire (division militaire) 

En tant que second du Navire canadien de Sa Majesté Protecteur, le capitaine de corvette Murray a fait preuve d’un leadership exceptionnel lors de l’extinction du deuxième plus gros incendie de l’histoire de la Marine royale canadienne, le 27 février 2014. Ses décisions, ses actions et sa détermination énergique ont contribué à préserver le navire et à protéger l’équipage. Son professionnalisme après l’incendie a aidé l’équipage à se concentrer sur la préparation du navire en vue du remorquage pour arriver à Pearl Harbor en toute sécurité, sans aucune victime. 

Le maître de 1re classe Micheal Andrew Penner, C.S.M., C.D.
Victoria (Colombie-Britannique)
Croix du service méritoire (division militaire) 

Le 27 février 2014, lors d’un incendie majeur en mer survenu dans la salle des machines du Navire canadien de Sa Majesté Protecteur, le maître de 1re classe Penner a fait montre d’un leadership exceptionnel et d’une perspicacité technique incomparables dans des conditions extrêmement dangereuses. Ses décisions rapides et ses actions infatigables à l’intérieur du compartiment enfumé ont prévenu des explosions catastrophiques, des blessures graves et des décès. Le maître de 1re classe Penner a démontré une rare connaissance de la situation tout au long de l’incident.

Le matelot de 1re classe Andrew Christopher Astles, M.S.M.
Victoria (Colombie-Britannique)
Médaille du service méritoire (division militaire) 

Le 27 février 2014, alors qu’il était confronté à une situation en mer des plus difficiles, le matelot de 1re classe Astles a démontré un professionnalisme et un leadership remarquables à la suite d’un incendie majeur à bord du Navire canadien de Sa Majesté Protecteur. En tant que chef de l’équipe d’attaque, il a joué un rôle critique dans la protection des vies et l’extinction de l’incendie. Le dévouement et le rendement du matelot de 1re classe Astles durant l’incendie et l’opération de remorquage qui a suivi ont permis au navire et à l’équipage d’arriver à destination en toute sécurité.

Le capitaine Michael Gibbons, M.S.M.
Victoria (Colombie-Britannique)
Médaille du service méritoire (division militaire) 

Le 27 février 2014, en tant que responsable du soutien pastoral sur le Navire canadien de Sa Majesté Protecteur, le capitaine Gibbons a fait preuve d’un leadership et d’un professionnalisme remarquables durant un incendie catastrophique survenu en mer. Avec un calme exceptionnel, il a contribué à maintenir l’ordre et à encourager l’équipage à lutter contre l’incendie. Entièrement motivé par son désir d’assurer le bien-être de l’équipage, il a continué de travailler à un rythme intense pendant plusieurs semaines après l’incendie, gérant les problèmes personnels selon leur priorité et veillant au rapatriement rapide des membres du personnel qui devaient retourner au Canada. 

Le matelot de 1re classe Curtis Lee Korolyk, M.S.M.
Victoria (Colombie-Britannique)
Médaille du service méritoire (division militaire) 

Le 27 février 2014, le matelot de 1re classe Korolyk a démontré un engagement et un leadership remarquables face au grave danger, lors d’un incendie majeur survenu en mer, dans la salle des machines du Navire canadien de Sa Majesté Protecteur. À cinq reprises, il est entré dans la zone hautement enfumée et enflammée, s’est proposé pour verrouiller l’arbre porte-hélice, une tâche dangereuse, et a agi comme commandant sur place dans la chaufferie. La contribution du matelot de 1re classe Korolyk à la lutte contre l’incendie a permis de protéger le navire et l’équipage. 

Le maître de 1re classe Peter Ronald John Storie, M.S.M., C.D.
Cobble Hill (Colombie-Britannique)
Médaille du service méritoire (division militaire) 

Le maître de 1re classe Storie a fait preuve d’un professionnalisme remarquable, dans des conditions difficiles, pendant qu’il rétablissait le courant sur le Navire canadien de Sa Majesté Protecteur, après l’incendie catastrophique survenu dans la salle des machines le 27 février 2014. Il a trouvé des solutions ingénieuses aux problèmes de générateurs d’urgence pour rétablir l’alimentation de secours sur le navire. Ces réparations complexes ont pu être effectuées puisqu’il n’a pas hésité à retourner dans la zone en feu afin de récupérer des pièces et de l’équipement. Le maître de 1re classe Storie a joué un rôle essentiel dans l’extinction de l’incendie et dans le soutien de l’équipage tout au long de l’opération de remorquage vers le port. 

Le major Stéphann Grégoire, M.S.M., C.D.
Montréal (Québec)
Médaille du service méritoire (division militaire) 

De juin 2008 à mars 2015, le major Grégoire s’est distingué comme dirigeant-clé et visionnaire au sein de la 2e Escadre expéditionnaire aérienne à Bagotville, au Québec. Son approche novatrice, son leadership et son dévouement ont contribué à une remarquable évolution de la capacité expéditionnaire de l’Aviation royale canadienne (ARC). Chef de file proactif, le major Grégoire a établi le premier élément de soutien des opérations, soit l’élément tactique essentiel des opérations expéditionnaires aériennes de l’ARC, ce qui est tout à son honneur.

 

DÉCORATIONS POUR SERVICE MÉRITOIRE (DIVISION CIVILE) 

Philippe Gélinas, M.S.M.
Roxboro (Québec)
Médaille du service méritoire (division civile) 

Philippe Gélinas a fondé l’Atelier du Conte en Musique et en Images Inc. pour sensibiliser la société au rôle de la musique médiévale dans la culture québécoise. L’histoire prend vie lors de concerts et d’ateliers organisés à l’échelle du Canada, où les spectateurs peuvent voir, entendre et parfois même essayer des instruments comme le cistre, le dulcimer, la vielle à roue, le cromorne, la saqueboute et le luth. Le groupe mise sur plus de 30 répliques d’instruments d’époque pour raconter des histoires uniques.

 

MÉDAILLE POLAIRE 

Le maître de 1re classe Yves Bernard, C.D.
Halifax (Nouvelle-Écosse)

Un plongeur d’inspection portuaire de la Marine royale canadienne possédant une expertise en robotique, le maître de 1re classe Yves Bernard a grandement contribué à la découverte de l’épave du navire de sir John Franklin, le HMS Erebus, en 2014. Il a été parmi les premiers plongeurs, ainsi que le premier marin de la Marine royale, à plonger jusqu’au site depuis que l’équipage de Franklin a quitté l’Erebus, 165 ans plus tôt.

Donat Savoie, C.Q.
Montréal (Québec)

Un expert de la gouvernance inuite ayant plus de 30 ans d’expérience dans la négociation de la souveraineté autochtone, Donat Savoie est un ardent défenseur de la prévention de l’itinérance au Nunavik et des services et refuges destinés aux sans-abri inuits à Montréal. En outre, il est déterminé à promouvoir la culture inuite au Canada et est un champion du Nord canadien et de ses communautés.
 

MÉDAILLE DU SOUVERAIN POUR LES BÉNÉVOLES 

Élise Audet
Shannon (Québec) 

Élise Audet est bénévole au sein de la communauté depuis 1988, quand elle a offert son aide au marché aux puces local. Son but était de permettre à des familles moins nanties d’obtenir des vêtements de qualité à prix abordable. Parallèlement, elle a consacré du temps à la bibliothèque et transmis sa passion de la lecture aux jeunes et aux moins jeunes. Depuis 2011, elle dédie son temps aux familles de militaires en veillant au bon déroulement des activités qui leur sont offertes. Elle prépare aussi des galettes qui sont vendues au profit de Centraide. 

Micheline Bélanger
Montréal (Québec) 

Pendant cinq ans, Micheline Bélanger a été une ambassadrice de la Société canadienne du cancer, luttant pour des contrôles plus stricts du tabac au Québec et pour une réduction des niveaux d’exposition des jeunes dans la province. Une ancienne fumeuse ayant survécu à un cancer du poumon, elle raconte son histoire pour encourager les autres à choisir des modes de vie plus sains et pour convaincre le gouvernement du Québec d’adopter de nouvelles mesures pour protéger les jeunes. 

Simon Bonnelly
Québec (Québec) 

En 2006, Simon Bonnelly est devenu bénévole auprès du Centre de parrainage civique de Québec et, depuis neuf ans, y parraine un filleul, représente les parrains et les marraines au conseil d’administration et participe aux campagnes de financement. Le parrainage civique vise la participation sociale de personnes ayant divers problèmes, en les aidant à briser l’isolement et en leur permettant de reprendre leur vie en main. 

Jacques Bouchard
Petite Vallée (Québec) 

Jacques Bouchard a toujours été très actif auprès des jeunes, notamment en Ontario, au Québec et au Manitoba où il a organisé plusieurs courses à relais afin d’amasser des fonds pour les enfants aveugles. À travers le judo et le Mouvement des cadets du Canada, il a contribué à l’épanouissement de nombreux jeunes de la Gaspésie. 

Sabrina Boucher
Chicoutimi (Québec) 

Sabrina Boucher a contribué à la création de la section du Saguenay des Olympiques spéciaux du Québec en 2010 et a depuis exercé un leadership dynamique en tant qu’entraîneuse de soccer et de raquette, bénévole, collectrice de fonds et coordonnatrice locale. Elle inspire les athlètes et les aide à travailler ensemble pour réaliser leur plein potentiel, au point qu’un grand nombre ont fini par faire de la compétition aux niveaux provincial et national. 

Paul Clarke
Montréal (Québec) 

Depuis près de trois décennies, Paul Clarke se dévoue pour aider les gens vivant avec le VIH et des douleurs chroniques par l’entremise de divers organismes, y compris SIDA Bénévoles Montréal. Ses efforts ont accru la mobilité et le soutien des résidants dans le besoin. 

Monique Ferland
Granby (Québec) 

Monique Ferland aime faire connaître et aimer la nature aux autres et encourage l’embellissement de nos milieux. C’est pourquoi, depuis plus de 10 ans, elle travaille bénévolement pour la conservation des milieux boisés, la sensibilisation à l’environnement par l’entremise de conférences et l’aménagement d’espaces verts dans la municipalité de Granby. 

André Gamache
Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec) 

André Gamache a fondé Collaboration Québec-Haïti en 2005, un organisme sans but lucratif qui vient en aide aux communautés défavorisées en Haïti. Ses efforts et les partenariats qu’il a établis ont permis aux Haïtiens du village de Labrousse à réussir à reconstruire leur village - en plus de leur mode de vie.

Leslie Hay
Pointe-Claire (Québec) 

Leslie Hay fait du bénévolat pour divers organismes locaux, dont une halte-accueil pour personnes ayant des problèmes de santé mentale. En 35 ans, il n’a jamais manqué une seule Course Terry Fox et a amassé 350 000 $ pour l’organisation dans le cadre de tournois de golf, de cueillettes de bouteilles et d’un encan silencieux. 

Donat Thériault
Fredericton (Nouveau-Brunswick) 

Donat Thériault, premier président des Jeux de l’Acadie, travaille à leur succès depuis les tous premiers jours de cet évènement sportif francophone des Maritimes. Grâce à son leadership et sa persévérance en tant qu’organisateur hors pair, des milliers de jeunes ont eu la chance de s’initier à différentes disciplines sportives.

 

ANNEXE C

RÉCIPIENDAIRES ET CITATIONS – CÉRÉMONIE EN APRÈS-MIDI (14 H)

MEMBRES DE L’ORDRE DU MÉRITE DES CORPS POLICIERS 

Le chef de police Stephen E. Covey, M.O.M., M.S.M.
Montréal (Québec) 

Pour son leadership exemplaire comme enquêteur et gestionnaire de programme à la Sous-direction du crime organisé de la GRC et chef du Service de police du CN, par l’entremise duquel il a amélioré la sécurité ferroviaire dans maintes communautés. 

Le directeur Denis Desroches, M.O.M.
Longueuil (Québec) 

Pour avoir favorisé une culture de l’innovation, notamment en tant que directeur du Service de police de l’agglomération de Longueuil, et pour avoir développé de nouveaux services afin d’accroître la sécurité des communautés.

L’inspecteur Stuart K. Eley, M.O.M.
Toronto (Ontario) 

Pour le rendement élevé constant et le souci du détail dont il a fait preuve dans ses diverses capacités, de l’enquête sur les fraudes à la planification communautaire, en passant par l’Economic Summit Security Task Force, et pour son rôle au sein de la Community Policing Support Unit, où il a utilisé un modèle communautaire proactif et s’est adressé à des groupes comme le Centre canadien pour les relations interraciales de la police. 

Le directeur adjoint Bernard Lamothe, M.O.M.
Montréal (Québec)

Pour son apport soutenu au Service de police de la Ville de Montréal, en particulier pour ses efforts visant à accroître la sécurité des citoyens et des policiers de première ligne dans la lutte contre le terrorisme, ainsi que pour son leadership dans le cadre de nombreuses enquêtes criminelles complexes. 

Le sergent Clifford T. Priest, M.O.M.
St. Catharines (Ontario) 

Pour les 20 années et plus consacrées à la réduction des accidents de la route mortels dans la région, grâce à la reconstitution des collisions, à l’éducation des jeunes et à la conception de stratégies, et pour le soutien bénévole apporté à des organismes caritatifs civils. 

Le surintendant Peter C. Yuen, M.O.M.
Toronto (Ontario) 

Pour son leadership au sein de l’Asian Organized Crime Task Force du Toronto Police Service, en particulier pour avoir aidé des victimes, influencé la révision des lois sur la traite des personnes et sensibilisé des civils et des membres du personnel chargé de l’application de la loi, ainsi que pour ses rôles de mentor auprès des jeunes, défenseur des droits des jeunes et fondateur d’un programme de bourses communautaires. 


DÉCORATIONS POUR SERVICE MÉRITOIRE (DIVISION CIVILE)

Paul Dubé, C.S.M.
Edmonton (Alberta)
Jean-Claude Mahé, C.S.M.
Knowlton (Québec)
Angéline Martel, C.S.M.
Montréal (Québec)
La Croix du service méritoire (division civile) 

En tant que parents impliqués, Paul Dubé, Jean-Claude Mahé et Angéline Martel ont contribué à assurer l’accès à une éducation de qualité aux communautés francophones en situation minoritaire de l’ensemble du Canada. Leur travail de défense des intérêts a permis d’établir un précédent juridique qui a procuré aux parents un droit de représentation au sein des conseils scolaires dans la perspective d’améliorer la situation concernant l’enseignement dans la langue minoritaire et les installations requises. Ces efforts ont ainsi renforcé le statut du Canada à titre de nation bilingue et inclusive. 

Les décorations décernées à MM. Dubé et Mahé leurs ont été remises lors d’une cérémonie antérieure. 

Parker Mitchell, C.S.M.
Westport (Ontario)
George Roter, C.S.M.
Toronto (Ontario)
La Croix du service méritoire (division civile) 

En 2000, les étudiants de premier cycle à l’Université de Waterloo Parker Mitchell et George Roter ont fondé Ingénieurs sans frontières. Ce qui était à l’origine un club dirigé par des étudiants est éventuellement devenu un organisme novateur qui aide des pays africains à accéder à des technologies, à combattre la pauvreté et à améliorer des vies. Grâce à leurs efforts inlassables, M. Mitchell et M. Roter ont encouragé des centaines de jeunes ingénieurs canadiens à s’engager dans un projet de vie pour servir des communautés, au pays et à l’étranger.

Robert Walsh, C.S.M.
Montréal (Québec)
La Croix du service méritoire (division civile) 

En tant que président et PDG de Forensic Technology Inc., Robert Walsh est le visionnaire derrière le système d’identification balistique automatisée (IBIS), un programme d’imagerie et d’analyse automatisées qui a révolutionné l’investigation de crimes commis à l’aide d’armes à feu. Grâce à la technologie mise au point par M. Walsh, les forces policières du monde entier disposent d’une plateforme commune pour communiquer des renseignements vitaux afin de combatte la violence armée et d’améliorer la sécurité publique.

Karen Goodyear, M.S.M.
Mississauga (Ontario)
Médaille du service méritoire (division civile) 

Karen Goodyear a fondé Children of Hope Haiti en 2002 pour aider les élèves défavorisés et bâtir une nouvelle génération de dirigeants haïtiens. L’organisme continue de soutenir les communautés ravagées par le tremblement de terre de 2010 en parrainant des écoles locales, en investissant dans des puits d’eau potable et en fournissant des chèvres aux familles pour assurer une subsistance et un revenu.

Sandra Clarke, M.S.M.
Philip D. Hiscock, M.S.M.
Robert Hollett, M.S.M.
Harold J. Paddock, M.S.M.
St. John’s  (Terre-Neuve-et-Labrador)
Médaille du service méritoire (division civile) 

Dre Sandra Clarke, Dr Philip Hiscock et le professeur Robert Hollett se sont fondés sur les travaux antérieurs du linguiste Dr Harold Paddock pour créer le Dialect Atlas of Newfoundland and Labrador, un recueil en ligne des caractéristiques linguistiques uniques de la province. Leurs efforts combinés ont contribué à préserver les dialectes traditionnels de la région et ont enrichi les connaissances culturelles de notre pays.

Les décorations décernées au Dr Clarke, au Dr Paddock, ainsi qu’au professeur Hollett leurs ont été remises lors d’une cérémonie antérieure. 

Terry E. Yates, M.S.M.
Ancaster (Ontario)
Médaille du service méritoire (division civile) 

Terry E. Yates a accepté la présidence du conseil d’administration des Royal Botanical Gardens de Burlington, en Ontario, pour en empêcher la faillite. Après deux ans sous sa gouvernance, cet impressionnant conservatoire de plantes et refuge d’oiseaux prospère est devenu une partie intégrante de la réserve mondiale de la biosphère de l’Escarpement du Niagara.

 

DÉCORATIONS CANADIENNES POUR ACTES DE BRAVOURE

Hichem Ayoub, M.B.
Saint-Léonard (Québec)
Médaille de la bravoure 

Le 4 mars 2015, Hichem Ayoub a sorti un homme d’une maison en flammes à Montréal, au Québec. Lorsqu’il a constaté que le bâtiment était en feu, M. Ayoub a pénétré dans la maison remplie de fumée en avançant à quatre pattes et à tâtons jusqu’à ce qu’il trouve la victime dans le corridor. Après être sorti pour reprendre son souffle, il est retourné dans la maison, a agrippé la victime, dont les vêtements avaient pris feu, et l’a amenée en lieu sûr. 

Safaa Baggar, M.B.
David del Rosario, M.B. (à titre posthume)
Montréal (Québec)
Médaille de la bravoure 

Le 22 juin 2014, Safaa Baggar et David del Rosario ont tenté de sauver une amie d’une possible noyade dans la rivière Ouareau, près de Rawdon, au Québec. La victime nageait près des chutes Dorwin et semblait en détresse quand ses amis se sont portés à son secours. M. del Rosario a plongé, mais a été surpris par le fort courant et a été emporté par les chutes. Mme Baggar a également lutté contre les eaux agitées et a perdu connaissance momentanément, avant de rejoindre son amie. La victime et Mme Baggar ont réussi à sortir de l’eau sans aide, mais, malheureusement, M. del Rosario a perdu la vie. 

La décoration décernée à feu M. del Rosario sera remise à sa mère, Mme Maria del Rosario.

Jean-François Bouchard, M.B.
Alma (Québec)
Médaille de la bravoure 

Le 24 mars 2015, Jean-François Bouchard a secouru un agriculteur qui était presqu’entièrement enfoui dans un silo à grains à Saint-Gédéon, au Québec. Apercevant son collègue se faire ensevelir par le grain, M. Bouchard a sauté dans le silo afin de lui porter secours. Il a découvert le visage de l’homme pour qu’il puisse respirer. Malgré le danger d’être lui-même enseveli, M. Bouchard est resté avec son collègue, par une température de -20 degrés pendant plus de 45 minutes, jusqu’à ce que les secours arrivent. 

L’agent Mark Fiset, M.B.
Sainte-Thérèse (Québec)
L’agent Jessie James Fontaine, M.B.
Schefferville (Québec)
L’agent Jean-Pierre Lavigne, M.B.
Vaudreuil (Québec)
Médaille de la bravoure 

Le 8 décembre 2012, les agents de la police de Naskapi Mark Fiset, Jessie James Fontaine et Jean-Pierre Lavigne ont sauvé un détenu d’une mort certaine au poste de police de Kawawachikamach, au Québec. Le feu s’est répandu rapidement, emplissant l’immeuble d’une épaisse fumée toxique. À tour de rôle, les agents ont pénétré dans la bâtisse et ont désespérément tenté de rejoindre la victime coincée dans sa cellule. Ils ont finalement réussi à déverrouiller la porte et à extirper l’homme de la pièce. Malgré les effets nocifs de la fumée, ils sont parvenus à sortir l’homme de l’immeuble, sain et sauf.

 

MÉDAILLE POLAIRE 

Warwick Vincent
Québec (Québec) 

Un professeur de biologie à l’Université Laval et le titulaire de la Chaire de recherche du Canada en études des systèmes aquatiques, Warwick Vincent est un limnologue de renommée internationale. Il a mené des recherches approfondies sur l’écologie microbienne en milieu aquatique, la lumière et la production primaire ainsi que les réponses de l’écosystème au changement climatique, mettant l’accent sur les eaux de l’Arctique et de l’Antarctique. En outre, grâce à son solide leadership en tant que directeur scientifique du Centre d’études nordiques à Québec, il a accru la compréhension du changement environnemental dans le Nord canadien.

 

MÉDAILLE DU SOUVERAIN POUR LES BÉNÉVOLES 

Norman Austin
Lewisporte (Terre-Neuve et Labrador) 

Norman Austin est un entraîneur de raquette et d’athlétisme avec Olympiques spéciaux Terre-Neuve-et-Labrador et un mentor au Gander Wings Club depuis 12 ans. Il a entraîné des athlètes et leur a permis de gagner de l’assurance par l’entremise du sport à l’échelle locale, provinciale et internationale ainsi que d’atteindre leur plein potentiel. 

Dominique DesRosiers
Dieppe (Nouveau-Brunswick) 

Depuis 2010, Dominique DesRosiers s’implique dans les activités du 43e Groupe de Gilwell – Scoutisme traditionnel – Dieppe en tant qu’animatrice Elle est également un membre actif du Comité action jeunesse du Service des loisirs et des installations récréatives de la ville de Dieppe. 

Stéphane Hachey
Bathurst (Nouveau-Brunswick) 

Bénévole hors pair, Stéphane Hachey contribue de diverses façons au succès et au rayonnement d’événements sportifs, notamment comme président de la Société des Jeux de l’Acadie et en tant que bénévole aux Jeux du Canada et aux Jeux Olympiques. De plus, il a entraîné des équipes sportives et donné de nombreux ateliers pour développer le leadership de la jeunesse acadienne. 

Leo Johnson
Moncton (Nouveau-Brunswick) 

Au cours des 40 dernières années, Leo Johnson a soutenu sa communauté en faisant du bénévolat pour de nombreux organismes de bienfaisance, notamment à la Maison Nazareth. Depuis février 2013, il consacre au moins 40 heures par semaine à l’organisme qu’il a fondé, l’Atelier seconde chance, qui fournit aux chômeurs les compétences nécessaires afin de réintégrer le marché du travail. 

Dora Lanteigne
Caraquet (Nouveau-Brunswick) 

Dora Lanteigne s’est jointe au Centre de Bénévolat de la Péninsule Acadienne et s’implique dans plusieurs sphères de la vie communautaire, où elle contribue à l’épanouissement des enfants d’âge préscolaire et accompagne des femmes atteintes du cancer du sein. Elle coordonne également  une équipe de 250 bénévoles dévoués aux activités du Festival acadien et des Jeux de l’Acadie 2016. 

Adélaïde La Plante
Moncton (Nouveau-Brunswick) 

Depuis 15 ans, Adélaïde La Plante est bénévole à la Société canadienne du cancer, où elle voit à ce que les néo-Brunswickois reçoivent les programmes et services dont ils ont besoin. Elle a souvent servi de défenseure et de porte-parole pour des enjeux cruciaux liés à la lutte contre le cancer.

Raoul Lincourt
Mascouche (Québec) 

Depuis sa retraite en 2000, Raoul Lincourt est devenu bénévole à temps plein auprès d’organismes communautaires relatifs aux droits de la personne. Président et intervenant actif de l’Action des chrétiens pour l’abolition de la torture pendant 12 ans, il a largement contribué à la défense des personnes incarcérées et torturées dans le monde. 

Mélanie Monique McGrath
Cocagne (Nouveau-Brunswick) 

Dans les divers rôles qu’elle a joués, entre autres celui de présidente des Jeux de l’Acadie, Mélanie Monique McGrath a toujours été une porte-parole exemplaire et a réussi à créer des liens  entre les Jeux et d’autres organismes francophones au profit de tous les jeunes acadiens. 

Jennifer Patton
Westmount (Québec) 

Jennifer Patton participe au projet Healthy City à Westmount depuis 1991 et préside le comité environnemental depuis 15 ans, où elle sensibilise les gens à l’utilisation des plantes indigènes, coordonne les bénévoles, et amasse des fonds et diffuse de l’information dans le cadre d’activités communautaires. Elle continue de promouvoir la durabilité environnementale et d’aider la ville et ses résidants à faire des choix judicieux pour l’environnement. 

Christian Payeur
Québec (Québec)

Christian Payeur a dédié sa vie au bénévolat et, depuis 2006, il se concentre sur ses responsabilités de cofondateur et président du conseil d’administration de la Fondation Monique-Fitz-Back, qui vise la promotion de l’éducation relative à l’environnement et à un milieu sain dans une perspective de développement durable. Il s’occupe de la planification stratégique, du recrutement de bénévoles, du développement et de l’orientation pédagogique ainsi que de la recherche de partenaires financiers. 

Marc Provost
Saint-Nicolas (Québec) 

Cofondateur de la Fondation Gilles Kègle en 1986 et président de celle-ci depuis 1998, Marc Provost est une personne clé au sein de l’organisme qui vient en aide aux personnes démunies, malades ou âgées en offrant des soins à domicile. La fondation a pris de l’expansion grâce à ses efforts bénévoles afin d’obtenir les moyens financiers nécessaires pour les besoins administratifs et logistiques du travail de Gilles Kègle, surnommé « l’infirmier de la rue ». 

Odette Sabourin-Dumais
Saint-Bruno-de-Montarville (Québec) 

Odette Sabourin-Dumais s’implique depuis plus de 20 ans dans la responsabilisation environnementale des citoyens et à l’embellissement des collectivités par l’engagement communautaire. Elle offre son expertise à plusieurs municipalités pour améliorer leurs espaces verts et a participé au développement et au succès d’America in Bloom, le pendant américain de Collectivités en fleurs. 

Marie Senécal-Tremblay
Montréal (Québec) 

Depuis plus de 25 ans, Marie Senécal-Tremblay préserve le patrimoine culturel du Canada et en fait la promotion par l’intermédiaire de la Fédération canadienne des amis des musées (FCAM), de la Fondation Héritage Montréal, du Musée McCord et du Musée des beaux-arts de Montréal. Sous sa gouverne, la FCAM a été réorganisée et renforcée pour accroître la participation du public et l’appréciation de notre culture.