Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

Présentation des lettres de créance (République togolaise, République populaire du Bangladesh, Irlande, L’État plurinational de Bolivie, République de Lettonie, République orientale de l’Uruguay)

Rideau Hall, le mardi 6 septembre 2016

 

C’est un plaisir de vous recevoir à Rideau Hall et au Canada.

Le Canada a une longue histoire de diplomatie, des traités et alliances entre les nouveaux arrivants venus d’Europe et les peuples autochtones à nos relations internationales modernes.

Dans sa forme idéale, la diplomatie unit les gens. Elle aplanit les différences. Elle mise sur les forces des nations, plutôt que de les diviser selon leurs faiblesses.

Voilà le type de diplomatie que le Canada souhaite établir avec les pays que vous représentez : une diplomatie qui mènera à un monde plus averti et bienveillant.

Monsieur l’Ambassadeur Nolaki, bienvenue au Canada. Je suis certain que votre expérience diplomatique à l’étranger, votre connaissance approfondie de l’Union africaine et vos longues années de service au Togo vous seront utiles dans vos nouvelles fonctions. Même si tout un monde sépare le Canada du Togo, vous êtes le bienvenu ici et je vous souhaite beaucoup de succès.

Le Canada et le Togo entretiennent des relations amicales au sein de plusieurs institutions internationales, notamment la Francophonie. Nos relations commerciales sont modestes, mais florissantes. Et je me réjouis du nombre croissant d’étudiants togolais au Canada. En 2015, ils étaient 430. C’est une augmentation de 150 pour cent par rapport à l’année précédente et une bonne raison de célébrer! J’espère que nos pays continueront leur partenariat en éducation et dans d’autres domaines d’intérêt commun.

Monsieur le Haut-Commissaire Rahman, permettez-moi d’abord de vous prier de bien vouloir transmettre nos condoléances à la famille de Nusrat Jahan, la fille de votre collège au haut-commissariat qui a tragiquement péri dans un accident de vélo la semaine dernière, à Ottawa.

Nos pensées et nos prières vous accompagnent en cette période difficile.

Soyez le bienvenu au Canada en tant que représentant de la République populaire du Bangladesh. Vous avez occupé de nombreux postes diplomatiques importants dans le monde, et je suis certain que vous contribuerez au renforcement des relations entre nos deux pays. Je vous souhaite beaucoup de succès dans vos nouvelles fonctions.

Le Canada et le Bangladesh ont des rapports chaleureux depuis plus de quatre décennies. Cette relation en plein essor s’appuie sur des piliers comme la coopération au développement, l’immigration, le commerce, l’investissement et les liens de peuple à peuple. Laissez-moi vous donner quelques statistiques.

Depuis 1972, le Canada a apporté plus de quatre milliards de dollars en aide au développement au Bangladesh, et nos liens commerciaux ont considérablement augmenté durant la dernière décennie, passant de 600 millions en 2005 à 2,4 milliards en 2015. Et, chaque jour, la communauté bangladaise du Canada, qui compte plus de 100 000 personnes, enrichit notre pays par son travail acharné et sa culture.

Monsieur l’Ambassadeur Kelly, c’est un plaisir de vous revoir au Canada, après votre visite ici en tant que directeur stratégique aux Affaires étrangères de l’Irlande. Vous avez eu une carrière intéressante et diversifiée, dans les secteurs public et privé. Ces expériences ne feront que rehausser votre capacité à exceller comme ambassadeur. J’aimerais aussi souhaiter la bienvenue au Canada à votre épouse et à vos deux filles. La magnifique saison hivernale est à nos portes, et je vous souhaite de vous acclimater facilement à votre nouvelle vie!

Le Canada attache de l’importance à sa relation avec l’Irlande. Plus de 4,5 millions de Canadiens revendiquent des origines irlandaises, ce qui fait des Irlandais le quatrième groupe ethnique en importance au Canada. Nos deux pays collaborent étroitement par l’entremise des Nations Unies et de nombreux autres forums internationaux, et nous avons des liens robustes en matière de commerce et d’investissement. Je suis aussi heureux du succès de notre programme vacances-travail pour les jeunes. Ce type d’échanges ne peut que renforcer notre collaboration future.

Monsieur l’Ambassadeur Guzmán, je vous félicite pour votre nouveau rôle de chef de mission. Il s’agit du plus récent chapitre dans votre carrière, qui s’est déroulée dans les secteurs public et privé. Je crois comprendre que vous avez aussi été professeur agrégé en relations internationales et en économie. Nous avons donc un point commun, puisque j’ai enseigné le droit pendant plusieurs années au Canada. Je suis impatient d’entendre parler de vos expériences et de vos idées, et je vous souhaite la plus chaleureuse bienvenue au Canada, ainsi qu’à votre épouse et à vos trois enfants.

Le Canada et la Bolivie ont une solide relation bilatérale axée sur des priorités communes, comme le développement, le commerce, la gestion des ressources et les questions autochtones. De plus, nos liens en matière de défense connaissent un essor. Je suis également heureux de noter que le Canada est une destination pour le programme de bourses d’études supérieures créé par le président Morales en 2014. Près de 30 pour cent des candidats de cette année ont présenté une demande dans une université canadienne, et je souhaite absolument renforcer nos rapports dans le domaine de l’apprentissage. 

Monsieur l’Ambassadeur Eihenbaums, je suis ravi de vous accueillir au Canada, vous qui représentez la République de Lettonie. Pendant maintes années, vous avez servi votre pays à divers titres diplomatiques. Avant cela, vous donniez des conférences sur l’histoire, la science politique et les affaires internationales. Je sais que votre vaste expérience et votre maîtrise de l’anglais, du français, du russe, du hollandais, du danois et du letton, bien entendu, vous seront utiles dans votre domaine de travail! Je vous souhaite beaucoup de succès dans vos nouvelles responsabilités.

Cette année toute spéciale marque le 25e anniversaire de l’indépendance de la Lettonie. Le Canada est fier d’avoir été le premier pays du G-7 à reconnaître la restauration de l’indépendance de votre pays, et nos relations bilatérales sont demeurées solides au fil des ans. Nous sommes heureux de collaborer avec votre pays sur les questions liées à la défense au sein de l’OTAN et d’avoir conclu des ententes sur les investissements étrangers, la mobilité des jeunes et la coproduction audiovisuelle, pour ne nommer que celles-là. Plus de 28 000 Canadiens d’origine lettone vivent au Canada, et nous espérons que notre amitié se poursuivra pendant de longues années.

Monsieur l’Ambassadeur Vidal Delgado, c’est un plaisir de vous revoir au Canada, vous qui y avez fait plusieurs visites. Bon retour également à votre épouse, qui a vécu à Ottawa durant sa jeunesse. Vous avez servi à plusieurs titres durant votre carrière, y compris, plus récemment, comme directeur général des affaires politiques au ministère des Affaires étrangères. Je vous souhaite la meilleure des chances dans vos nouvelles responsabilités et je souhaite la plus cordiale bienvenue à votre famille au Canada.

Le Canada et l’Uruguay ont des liens diplomatiques depuis 1951, et nos pays travaillent ensemble dans divers domaines d’intérêt commun. Je pense entre autres à notre engagement envers le multilatéralisme, les marchés ouverts, la bonne gouvernance et les droits de la personne pour les personnes LGBTI. Notre commerce bilatéral a atteint 175 millions de dollars en 2015, et nous désirons renforcer notre collaboration dans d’autres sphères, comme l’environnement, le changement climatique, l’agriculture et la science et technologie.

Je vous félicite tous pour vos nouvelles nominations et vous remercie de votre engagement à travailler avec le Canada. Soyez les bienvenus chez nous.

Je suis impatient de vous revoir!

Merci.