Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

Cérémonie inaugurale de remise de la Médaille du souverain pour les bénévoles

Rideau Hall, le mardi 12 avril 2016

 

S’il y avait une Équipe Canada du bénévolat, vous en feriez partie!

Vous avez été invités à cette cérémonie inaugurale de remise de la Médaille du souverain pour les bénévoles pour une raison toute simple :

Le bénévolat, c’est votre affaire.

Vous êtes des bénévoles compétents.

Des bénévoles généreux.

Des bénévoles infatigables.

Pourquoi faites-vous du bénévolat? Quelle est votre motivation?

J’ai une théorie.

C’est une théorie à la fois ancienne et révolutionnaire.

Selon moi, vous le faites par amour.

Voilà ce qui vous motive.

L’amour des gens, de vos communautés, de votre pays.

Et le désir de bâtir un monde meilleur.

Rendre service, c’est montrer son amour. Comme le veut le dicton, rendre service, c’est la façon de payer notre passage sur cette terre.

C’est remarquable : l’amour est l’une de nos plus puissantes ressources, mais nous n’en parlons que rarement en public.

Pourquoi?

Je crois que c’est parce que nous avons peur.

Nous avons peur de nous ouvrir aux autres, d’avoir l’air ridicule ou de paraître faible, sentimental ou naïf.

Pourtant, nombreux sont les gens remarquables à travers l’histoire qui ont mis l’accent sur l’amour.

Pensons à Mère Teresa. Ici, au Canada, pensons à Jean Vanier, le fondateur de l’Arche, qui a fait un travail merveilleux avec les personnes ayant des troubles du développement.

C’était des gens tenaces, sérieux et pragmatiques. Personne ne les aurait dits faibles ou ridicules.

Ils ont fait du monde un endroit meilleur.

Les gens sont au sommet lorsqu’ils aiment. Ils deviennent radieux.

Comme les récipiendaires aujourd’hui! L’éclat ne vient pas seulement des chandeliers dans cette salle de bal!

Vous êtes radieux!

C’est un immense privilège de vous remettre la Médaille des bénévoles aujourd’hui.

Cette nouvelle médaille bâtit sur l’héritage du Prix du Gouverneur général pour l’entraide, créé en 1995 par mon prédécesseur Roméo LeBlanc.

La Médaille des bénévoles, qui fait partie du Régime canadien de distinctions honorifiques, a été approuvée par Sa Majesté la Reine. Elle est ornée de deux cœurs entrelacés, qui représentent la générosité et l’entraide. Ils sont entourés d’un rayon de soleil, symbole du temps et de l’énergie consacrés pour appuyer de bonnes causes.

Ce qui est merveilleux avec cette distinction honorifique, c’est que les récipiendaires sont mis en candidature par des membres de leur communauté.

Votre candidature a été proposée par des gens qui connaissent votre travail et qui savent à quel point vous donnez et vous vous souciez des autres.

Vous appartenez à diverses générations.

Vous venez de tous les coins de notre vaste pays.

Vous représentez nos valeurs et le genre de pays que nous voulons pour nous-mêmes, nos enfants et nos petits-enfants!

Je vous encourage — vous, les premiers récipiendaires — à songer aux gens méritants que vous connaissez et à proposer leur candidature à cette distinction.

Passez le mot!

Ainsi, nous élargirons le cercle de l’entraide au Canada.

Avec cette médaille, nous vous remercions pour votre contribution extraordinaire et soutenue à vos communautés et au Canada.

Félicitations pour cette distinction honorifique pleinement méritée!