Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Initiatives de membres visant à soutenir les réfugiés syriens

Mary Jo Leddy, C.M. (au centre à l’arrière, avec une blouse blanche) et des amis sont accompagnés d’un groupe de réfugiés. (Photo : gracieuseté de Mary Jo Leddy)

Mary Jo Leddy, C.M. (au centre à l’arrière, avec une blouse blanche) et des amis sont accompagnés d’un groupe de réfugiés. (Photo : gracieuseté de Mary Jo Leddy)

La situation des réfugiés syriens qui ont quitté leur pays ravagé par la guerre a touché les Canadiens partout au pays. Beaucoup ont répondu à l’appel au secours, y compris des membres de l’Ordre du Canada.

Certains, tels que Mary Jo Leddy, C.M., se sont engagés depuis longtemps et accueillent les réfugiés et les aident à s’intégrer dans la société canadienne. Mme Leddy est cofondatrice de Romero House, à Toronto, un lieu où sont hébergés des réfugiés ou qui sert de halte-accueil. Plus tôt cette année, elle a rencontré des groupes confessionnels pour les renseigner sur le parrainage de réfugiés; elle les a encouragés à offrir un accueil chaleureux aux réfugiés et à les mettre en contact avec des écoles, des groupes et des services dans la communauté élargie.

Ratna Omidvar, C.M. </em>(Photo : gracieuseté de Ryan Walker)

Ratna Omidvar, C.M. (Photo : gracieuseté de Ryan Walker)

En juin 2015, Ratna Omidvar, C.M., a participé à la création d’une initiative émanant des citoyens appelée Lifeline Syria, un réseau de Torontois déterminés à parrainer des réfugiés. En tant que chef de file en immigration et diversité, elle exhorte le secteur privé à prendre conscience du « fossé » qui empêche les réfugiés compétents de trouver un emploi lucratif parce que leurs compétences linguistiques en anglais ou en français font défaut ou qu’ils ont laissé leurs preuves d’études ou d’expérience lorsqu’ils ont fui leur pays.

Mel Boutilier, C.M. (à droite) a donné une quantité considérable de meubles et de fournitures à des réfugiés venus s’établir en Nouvelle-Écosse. (Photo : gracieuseté de Mel Boutilier)

Les membres de l’Ordre viennent aussi en aide aux petites communautés. En Nouvelle-Écosse, le philanthrope Mel Boutilier, C.M., a ouvert des banques alimentaires et de meubles pour aider les gens dans le besoin. Lors de la récente fermeture d’un de ses magasins d’articles usagés, il a donné une quantité considérable de meubles et de fournitures à des réfugiés syriens venus s’établir en Nouvelle-Écosse.

Si vous désirez aider, visitez www.cic.gc.ca/francais pour en savoir davantage sur les initiatives visant à soutenir les réfugiés.