Le léopard vice-royal
  1. La gouverneure générale du Canada
  2. Son Excellence la très honorable Julie Payette
Nouvelle & événements
  • Aperçu avant impression
  • Imprimer: 
  •  Envoyez à Facebook (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  •  Envoyez à Twitter (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Envoyez à email (Ouvre dans une nouvelle fenêtre)
  • Partager: 

Nouvelles

Remise des prix du Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada (CRSNG)

Rideau Hall, le mardi 16 février 2016

 

C’est un plaisir de vous recevoir à Rideau Hall pour cette célébration de l’excellence.

Ces prix sont importants, non seulement parce qu’ils célèbrent et encouragent nos plus brillants chercheurs, mais parce qu’ils racontent vos histoires.

Après tout, la recherche est parfois abstraite. Votre tâche consiste donc à nous dire l’importance et le pur génie de votre travail.

C’est en grande partie ce que nous faisons ce soir, dans cette salle de bal : nous braquons les projecteurs sur vos réalisations et expliquons leur importance!

D’ailleurs, la semaine dernière, j’étais à Washington, D.C., pour parler de l’excellence canadienne en science et innovation.

Certains des plus brillants esprits scientifiques étaient aussi dans la capitale américaine pour la rencontre annuelle de l’American Association for the Advancement of Science.

Cette année, la rencontre était axée sur l’engagement scientifique à l’échelle mondiale. J’y étais pour promouvoir la recherche et l’innovation canadiennes et pour favoriser les liens avec nos partenaires mondiaux.

C’est un défi important.

Comme vous le savez, le coût et la complexité de la recherche contemporaine nous obligent souvent à collaborer et à nous engager mondialement.

Nous le faisons déjà, c’est vrai, mais des améliorations sont possibles et nous pouvons faire davantage pour promouvoir nos talents sur la scène mondiale.

C’est pourquoi nous travaillons avec le CRSNG, et avec les autres conseils subventionnaires et partenaires en recherche et innovation du Canada, à une initiative sur l’excellence à l’échelle mondiale, afin de proposer votre candidature et celle de vos pairs aux distinctions et prix internationaux les plus prestigieux.

Car une chose est sûre : la recherche et l’innovation de classe mondiale abondent au pays.

En tant que bons scientifiques, vous voudrez sans doute avoir la preuve de ce que j’avance!

Je vous dirai donc ceci : regardez dans le miroir!

Si vous êtes parmi les meilleurs au Canada, vous êtes parmi les meilleurs au monde.

Il va sans dire que la recherche canadienne a connu une bonne année. En 2015, pas moins de 24 Canadiens ont remporté des distinctions et des prix internationaux prestigieux en science, génie, santé, médecine, sciences sociales et sciences humaines.

Chacun de vous a aussi connu une très bonne année. Ces prix visent à reconnaître vos réalisations et à vous encourager à aller de l’avant, à poursuivre sur la voie de la découverte et à innover.

Continuez ainsi, et je continuerai de chanter vos louanges et de faire connaître votre travail, au Canada et à l’étranger, chaque fois que j’en aurai l’occasion.

D’ailleurs, j’aimerais dire quelques mots à propos de l’importance non seulement de l’excellence, mais également de l’égalité des chances en sciences et en génie.

Je tiens à souligner que deux des premiers prix présentés ce soir sont décernés à des femmes : la Médaille d'or Gerhard-Herzberg (en sciences et en génie) du Canada à madame Victoria Kaspi et le Prix John-C.-Polanyi à madame Barbara Sherwood Lollar.

Quelles grandes réalisations! Puissent-elles ouvrir la voie à d’autres femmes brillantes!

À vous tous, je suis impressionné par votre talent et votre dévouement et je vous suis reconnaissant de vos efforts.

Merci, et félicitations pour cet honneur pleinement mérité.

Je vous souhaite une merveilleuse soirée.